Le comique du jour : Obama qui regrette les « dégâts inutiles » de Snowden

« J’apprécie beaucoup l’expression « dégâts inutiles ». Mais ils ne le furent pas du tout, du moins, pour le reste de la planète. Combien de personnes ont compris à quel point il fallait se méfier de la politique des USA suite aux multiples révélations au sujet de la NSA ? Car ils ont quand même écouté des ministères, des ambassades, des chefs d’Etat, des eurodéputés, et j’en passe, et on attend toujours le véritable scandale diplomatique de la part de ceux qui préfèrent courber un peu l’échine plutôt que de mettre en danger leur foutu pacte transatlantique ! » (Les moutons enragés)

obama-mensonges« Le président Barack Obama a esquivé vendredi la question d’une amnistie pour l’ex-consultant Edward Snowden et dit regretter les « dégâts inutiles » provoqués par ses révélations sur l’ampleur des opérations de surveillance des Etats-Unis.

« Aussi important et nécessaire que ce débat ait été, il est aussi important de garder à l’esprit que cela a provoqué des dégâts inutiles aux capacités de renseignement et à la diplomatie des Etats-Unis », a affirmé M. Obama lors d’une conférence de presse.

sic…

M. Snowden, qui a provoqué des coups de tonnerre à répétition depuis l’été avec ses révélations sur l’étendue des programmes de surveillance de la NSA aurait dérobé environ 1,7 million de documents. Quelque 58.000 d’entre eux ont à ce stade été confiés à la presse, selon le rédacteur en chef du quotidien britannique The Guardian ».

Article complet sur 7sur7.be

Les moutons enragés, le 21 décembre 2013 (via Forum démocratique)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Le comique du jour : Obama qui regrette les « dégâts inutiles » de Snowden

  1. Garfy dit :

    Pauvre Barry Soetero

  2. Ping : Le comique du jour : Obama qui regrette les "dégâts inutiles" de Snowden - gastraudiome

  3. Ping : Le comique du jour : Obama qui regrette les &qu...

  4. zorba44 dit :

    On fait beaucoup d’honneur, totalement immérité, de citer ce monsieur qui ne vaut pas mieux que vache qui rit …qu’il a intronisé à la déconfiture de première de la …france (en minuscule car elle l’est devenue).

    Jean LENOIR

  5. matebiau dit :

    Obama NWO-banksters’ puppet !

  6. Trend dit :

    Je pense qu’il ne faille pas chercher trop loin concernant ce « scandale diplomatique ». Ce que fait la NSA ne servirait-il pas tout les pays espionnés ?
    Imaginons que dans ces pays espionnés leur législation leur interdisent d’espionner leur citoyens,organisations,… (il peuvent tjrs le faire discètement s’ils disposent du matos équivalent à la NSA ! nous pouvons sérieusement en douter). Donc ils laissent faire la NSA et en échange reçoivent des info concernant certaines cibles (personnes, organisations, sociétés asiatiques sur leur territoire,…) Ainsi tout le monde est content. Conernant les portables de Merckel, Hollande,…Obama, tout ce qui est sensible comme vous le savez se dit entre quatre yeux et non par gsm!!!, donc ceci est du show.

    • zorba44 dit :

      C’est votre opinion… Que diriez-vous si vos conversations sur l’oreiller étaient enregistrées à travers les murs de votre domicile par la NSA ? Normal, dégoutant …écoeurant ?

      Jean LENOIR

  7. La Gaule dit :

    Oui, cette histoire n’est qu’un petit symptôme d’une maladie terminale honteuse ; la capitulation de l’Europe devant les Etats-Unis.
    Honteuse dans le sens où les vrais termes du marché de dupes qui est en train de s’accomplir restent en arrière pensée.
    D’aucuns –surtout l’Allemagne bien sûr- pensent pouvoir y trouver un débouché de dégagement à leur économie, ce qui tient parfaitement debout d’ailleurs, vu ce qu’il reste de réel dans celle des USA.
    Ceux-ci, dans l’affaire, sont d’abord intéressés à maintenir la prééminence internationale de ce qu’ils savent produire de mieux : le papier Dollar.
    Belle occasion de revoir cette vidéo quasi préhistorique d’un personnage toujours captivant en temps réel et définitivement surfait avec le recul.

    Elle nous parle d’un temps lointain où les Etats-Unis étaient déjà réputés en crise structurelle – mais c’était avant celle des « subprimes », que Todd pas plus que la majorité de ses contemporains n’a d’ailleurs vu venir. Celui aussi où l’on pouvait encore s’illusionner sur les perspectives de l’Europe en regard de son poids économique.
    La conclusion sur ceux que l’on appelait encore majoritairement les alter mondialistes (aujourd’hui on est plus nombreux à dire « idiots utiles » ou carrément « zozos ») laisse songeur. En gros, si les élites américaines et européennes n’en viennent pas à s’affronter, tout est plié à l’avance. Les couches inférieures des populations considérées n’auront plus jamais la main pour renverser la vapeur à leur avantage.
    Ben, aujourd’hui c’est effectivement râpé mon gars ! La guerre des dieux aura bien lieu, mais elle ne concernera pas les élites européennes, lesquelles ont manifestement jeté l’éponge sur le ring et ont même regagné les vestiaires depuis un moment.
    Au mieux on aura des jacqueries nationales –alors réputées fascistes- réprimées par l’Otan. Après, on ferme.

  8. matbee dit :

    Une équipe spéciale de la NSA implante des mouchards sur des PC avant livraison

    « Une unité spéciale de la NSA, l’Agence de sécurité nationale américaine, est chargée d’intercepter avant livraison certains matériels informatiques pour insérer des logiciels espions, selon un article publié dimanche dernier par le magazine Der Spiegel. La méthode, appelée « interdiction », est une des opérations les plus réussies menées par l’équipe TAO (Tailored Access Operations) de la NSA. Créée en 1997, cette unité secrète est spécialisée dans les opérations d’infiltration informatique sur mesure, écrit le journal allemand, citant un document top-secret.

    « Si une cible – une personne, une agence gouvernementale ou une entreprise – commande un nouvel ordinateur ou des accessoires, l’équipe TAO peut détourner la livraison vers ses propres ateliers secrets », écrit Der Spiegel. Les ateliers, baptisés « stations de charge », peuvent rapidement installer des mouchards logiciels ou matériels qui donnent à la NSA un accès total à l’ordinateur…………….

    http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-une-equipe-speciale-de-la-nsa-implante-des-mouchards-sur-des-pc-56110.html

    http://www.spiegel.de/international/world/the-nsa-uses-powerful-toolbox-in-effort-to-spy-on-global-networks-a-940969.html

  9. zoar dit :

    Encore mieux! La NSA sait capturer les frappes sur un clavier sans logiciel!

    « La NSA dispose de mouchards pour capturer à distance les frappes sur les claviers, en récupérant les données à l’aide de radars.

    Comment capturer les saisies de textes sur un clavier en toute discrétion, sans que le texte saisi soit envoyé sur Internet et sans avoir à récupérer les données sur une mémoire physique ? Parmi les documents secrets révélés Der Spiegel, qui forment un catalogue des moyens mis à disposition des agents de la NSA, figure un mouchard particulièrement original, baptisé SURLYSPAWN.

    Décrit comme un « rétro-réflecteur à radio-fréquences », le dispositif se présente sous la forme d’un très petit circuit imprimé à souder à un clavier USB ou PS/2, au niveau de la ligne de sortie vers l’ordinateur (ce qui peut par exemple être fait lors de l’interception de livraisons d’ordinateurs) Le circuit génère un signal carré à une fréquence prédéterminée, qui varie en fonction du signal capté sur la ligne de sortie du clavier. C’est-à-dire que chaque touche frappée fera varier différemment la fréquence du signal.

    Pour récupérer et analyser ce signal, la NSA doit utiliser un radar à ondes entretenues (constante), dont la portée n’est pas précisée. Lorsque le mouchard est « illuminé » par ce radar, l’amplitude du signal reçu est modifié sur la base du signal carré, et le signal est renvoyé sous cette forme modifiée au radar. Le signal démodulé est alors analysé pour être traduit en frappes de touches.

    La NSA indique dans ce document que SURLYSPAWN fait partie de toute une famille de radars rétro-réflecteurs, baptisée « ANGRYNEIGHBOR ». Voisin en colère. »

    http://reseauinternational.net/2013/12/31/la-nsa-sait-capturer-les-frappes-sur-un-clavier-sans-logiciel/

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s