Si votre banque fait faillite… (Françoise Garteiser)

bankrun paniqueExtrait de La Chronique Agora :

« Pour terminer, je ne résiste pas : je vous livre quelques extraits d’un article qui a attiré mon attention ce matin dans Investir – Les Echos, au sujet de l’union bancaire et des procédures qu’elle implique de mettre en place :

« La Zone euro doit être capable de définir en l’espace d’un week-end un plan de refinancement et de restructuration pour une banque en situation difficile, a déclaré lundi Sabine Lautenschläger, la candidate allemande au remplacement de son compatriote Jörg Asmussen au directoire de la BCE », nous apprend le journal.

« Les ministres de l’Union européenne sont tombés d’accord en décembre sur un mécanisme de liquidation des banques en situation de faillite, une étape primordiale en vue de la réalisation de l’union bancaire, une procédure toutefois complexe et qui n’écarte pas les enjeux politiques ».

Le meilleur vient à la fin. Selon Sabine Lautenschläger, « il nous faut une structure qui permettre de démarrer une procédure de liquidation vendredi soir et de la clore lundi matin à une heure parce qu’alors le Japon, Tokyo ouvre. C’est une condition d’une grande importance ».

Tout est dit.

Une banque fait faillite ? Au diable les épargnants, les actionnaires, les entreprises, les salariés. L’important, n’est-ce pas, c’est que les marchés — les sacro-saints marchés — ne souffrent pas ».

Françoise Garteiser, La Chronique Agora du 14 janvier 2014 (via bankrun-en-france.blogspot.fr)

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Si votre banque fait faillite… (Françoise Garteiser)

  1. Ping : Le Colonel Actualités » Blog Archive » Si votre banque fait faillite… (Françoise Garteiser)

  2. Ping : Si votre banque fait faillite… (Françoise Garteiser) - gastraudiome

  3. inutile de gloser à l’infini sur les réformes nécessaires pour assainir le système monétaire et financiers. Maurice Allais a clairement défini les mesures à mettre en oeuvre pour protéger la société des marchés financiers et de ceux qui en vivent trop bien dans la « crise mondiale d’aujourdhui » (cf. partie 3 in système du crédit et réforme des marchés boursiers): Toutes les réformes évoquées, les vraies non pas les demi-mesures plus destinées à faire illusion qu’à changer réellement le fonctionnement du système, restent d’actualité.

    http://etienne.chouard.free.fr/Europe/messages_recus/La_crise_mondiale_d_aujourd_hui_Maurice_Allais_1998.pdf

  4. capitan dit :

    a la banque de france ce jour
    sous chaque banque figure 1 la somme emprunter (millions ) 2 l encourt d emprunts(millions)
    la medaille d or c est dexia 38 milliards d euros
    a ce jour le BDF a preté 283 milliards d euros a toutes cette équipe la BCE elle leur a preté 80 milliards
    bonne année
    CAISSE CENTRALE DU CREDIT IMMOBILIER DE FRANCE – 3CIF
    3 299,1
    8 923,6
    SOCIETE GENERALE
    2 588,2
    19 760,7
    DEXIA CREDIT LOCAL
    2 092,7
    38 969,1
    HSBC FRANCE
    1 596,6
    7 055,7
    BNP PARIBAS
    622,3
    36 220,9
    BRED-BANQUE POPULAIRE
    538,7
    1 456,8
    LA BANQUE POSTALE
    284,0
    4 420,3
    BANQUE CIC SUD OUEST
    264,8
    264,8
    BANQUE FEDERATIVE DU CREDIT MUTUEL
    258,4
    12 597,3
    BANQUE PALATINE
    229,3
    2 433,6
    CREDIT MUTUEL ARKEA
    150,0
    1 656,2
    NATIXIS
    138,9
    19 422,9
    ING BANK NV
    120,0
    6 555,1
    CREDIT AGRICOLE CORPORATE AND INVESTMENT BANK
    111,9
    6 718,2
    BANK OF CHINA LIMITED agissant par sa succursale en France
    83,0
    1 777,5
    BANQUE POPULAIRE DU MASSIF CENTRAL
    80,0
    82,8
    SUMITOMO MITSUI BANKING CORPORATION EUROPE LIMITED
    73,2
    681,8
    CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL DU NORD EST
    70,0
    884,3
    CREDIT LYONNAIS SA
    70,0
    3 298,3
    CA INDOSUEZ PRIVATE BANKING
    61,5
    68,2

    • Trend dit :

      Puis-je me permettre d’ajouter pour Dexia une garantie de 54 milliards d’euro de l’etat belge. Alors que le Credit Communal ( actuellement Dexia) était la cinquième plus grande caisse d’épargne au monde en tant que dépôt fin des années ’80.

    • Surya dit :

      Vous lisez trop le blog de JP Chevallier, qui écrit n’importe quoi régulièrement. Le marché des TCN est un marché organisé par la banque de france, mais elle n’intervient pas en achat de titres. Si les banques veulent se refinancer elles font du MRO à 7 ou 14 jours, ce sont des investisseurs privés qui achètent les TCN.

      D’ailleurs la BCE ne prête rien aux banques, l’implémentation de la politique monétaire est faite par les banques centrales nationales.

  5. capitan dit :

    j ajoute
    pour obtenir ces sommes les banques ont utilisé leur droit a création monétaire afin d acheter de la dette qui sert de garantie afin d obtenir du cash
    ce qui permet avec la réserve fractionnaire de rembourser ces emprunts au jour le jour ,de faire monter les marché ,d alimenter le ponzi, de ce prendre un bénéfice et surtout de gagner du temp
    la devise du banquier « ad vitam æternam « 

  6. Encore faut-il que la banque se retrouve en situation de faillite. les imbrications entre les bilans des banques sont devenues tellement étroites qu’il est difficilement concevable qu’une banque seule se retrouve dans une situation de faillite. En général ce genre de situation arrive lorsque se fait jour un risque systémique menaçant la communauté bancaire toute entière du fait de la survenance d’événements exceptionnels sur les marchés, comme ceux qui ont provoqué la faillite de Lehman Brothers ou de Norwich Union. Dans les deux cas ces deux banques étaient surexposées au risque de liquidité du fait de leur dépendance par rapport au « wholesale funding » fourni par le secteur bancaire non réglementé finançant par exemple des émissions de commercial paper à court terme qui mettaient la banque en position d’insolvabilité en cas d’arrêt du refinancement de ces actifs long terme par des ressources court terme. Apparemment les autorités de surveillance ont fait le nécessaire pour que les banques ne soient plus autant exposées au risque de liquidité par l’imposition de normes de funding entre l’actif et le passif des banques d’investissement et des banques de détail dont l’effet de levier est strictement réglementé. Les banques de détail ne sont donc plus exposées à ce risque de liquidité de par la mise en place de « murailles de Chine » entre les activités bancaires obligeant les banques à une structuration stricte de leur funding en fonction de la maturité et de la composition de leurs actifs. Il est donc hors de question que les dépôts bancaires des particuliers soient exposés à des risques de marché, puisqu’ils financent des crédits originés par la banque de détail et non des expositions de la banque de marché.

  7. L’actualité des émergents démontre que le risque de faillite ne soit pas être estimé au niveau individuel mais au niveau de pays entiers qui sont étroitement dépendants des ressources financières libellées en monnaie étrangères comme le dollar ou l’euro. C’est l’assèchement soudain de ces ressources, du fait par exemple d’une remontée soudaine des taux, qui risquent de mettre en péril la solvabilité de banques dépendantes des ressources su marché interbancaire international pour le refinancement de produits de dette à court terme…

    High quality global journalism requires investment. Please share this article with others using the link below, do not cut & paste the article. See our Ts&Cs and Copyright Policy for more detail. Email ftsales.support@ft.com to buy additional rights. http://www.ft.com/cms/s/0/e4a3872c-7eb5-11e3-a2a7-00144feabdc0.html#ixzz2qaoVNbqc

    The challenge for these economies is twofold. First, it is essential that they cut back exposure to flickering short-term debt. In particular, the stability of many non-financial corporations is a real cause of concern. Much like the banks brought down by the 1997-98 Asian financial crisis, these companies have borrowed heavily in foreign money and are vulnerable to sudden currency shifts.
    http://www.ft.com/intl/cms/s/0/e4a3872c-7eb5-11e3-a2a7-00144feabdc0.html?siteedition=intl#axzz2qDO2rXHn

    • matbee dit :

      Bon alors vous voyez bien qu’il y a risque de faillites bancaires ! Les « murailles de Chine » c’est du vent…

      • On ne peut pas comparer la situation des banques dans les « émergents » avec celles des pays fournisseurs de liquidités bancaires comme les Etats-Unis où la zone euro. Le privilège de création monétaire, même sous une forme indirecte, qui est l’apanage de la BCE et de la FED rendent les banques de ces pays maîtres du jeu sur le marché interbancaire internationale. Ainsi le risque de liquidité est infiniment moindre en Europe qu’il ne peut l’être dans des pays comme la Turquie, le Brésil, l’Indonésie, etc. Par ailleurs il existe des mécanismes concertés de protection contre les accidents de marché entre les banques centrales majeures qui rendent inopérantes les analyses du risque d’insolvabilité des banques, comme on a pu le constater à maintes reprises notamment en septembre 2008, avec des prises de position massives de la FED sur des produits à terme, de manière à enrayer la dégringolade des indices boursiers, Comme chacun sait, les produits dérivés peuvent être autant des produits spéculatifs que des produits de gestion du risque.

  8. brunoarf dit :

    Si l’Italie fait faillite …

    En novembre 2013, la dette publique de l’Italie a pulvérisé son record.

    La dette publique de l’Italie est de 2104 milliards d’euros.

    2007 : dette publique de 1605,1 milliards d’euros, soit 103,3 % du PIB.
    2008 : dette publique de 1671 milliards d’euros, soit 106,1 % du PIB.
    2009 : 116,4 % du PIB.
    2010 : 119,3 % du PIB.
    2011 : 120,8 % du PIB.
    2012 : 127 % du PIB.
    Juin 2013 : dette publique de 2076,182 milliards d’euros, soit 133,3 % du PIB.
    Novembre 2013 : dette publique de 2104 milliards d’euros.

    http://www.corriere.it/economia/14_gennaio_14/debito-pubblico-record-2104-miliardi-euro-0725a0e2-7d02-11e3-851f-140d47c8eb74.shtml

  9. Ping : Si votre banque fait faillite… (Fran&cce...

  10. Ping : Si votre banque fait faillite… (Françoise Garteiser) | Forum Démocratique

  11. Ping : Si votre banque fait faillite… (Françoise Garteiser) | Pour un débat sur le libre-échange et sur l'euro…

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s