La ruée vers les pièces d’or se poursuit

Pièces, lingots… Tous les signaux semblent converger. De Shangaï à Londres en passant par New York, l’abandon de l’or papier au profit de l’or physique fait rage. Les acheteurs profitent des soldes ! Même un journal comme le Financial Times, traditionnel bastion de la fiat money, reconnaît que les cours de l’or sont manipulés à la baisse et avertit : « Prenez exemple sur la Bundesbank et exigez la livraison de votre or, pour son vrai prix : un jour, les liens qui unissent la matière première elle-même et la manière dont elle est échangée se rompront ».  OD

FRANCE-ECONOMY-PURCHASE-GOLD-FEATURE

Dans Les Echos :

« Partout dans le monde, les ateliers de fabrication tournent à plein régime. Le plongeon des cours de l’or stimule la demande.

Jamais les pièces d’or n’ont été frappées à un tel rythme dans le monde. Et pourtant, des Etats-Unis à l’Australie en passant par l’Autriche ou la Turquie, les Monnaies nationales ont du mal à répondre à l’appétit des investisseurs pour le métal physique.

En Grande-Bretagne, la Monnaie royale est ainsi restée à court de pièces pendant plusieurs jours en début d’année, incapable de satisfaire ce qu’elle a qualifié de « demande exceptionnelle » pour le 2014 Gold Sovereign. « Les cycles courent sur six à sept semaines », explique François de Lassus chez CPoR Devises. L’Autriche, elle, a choisi de faire tourner ses machines vingt-quatre heures sur vingt-quatre (au lieu de seize heures) et la Münze Österreich a dû recruter du personnel, rapporte Bloomberg. L’Australie a fait de même.

Aux Etats-Unis, sur les trois premières semaines de l’année, les ventes de la Monnaie américaine, la plus importante au monde, dépassent déjà largement celles de décembre. « En termes absolus, si les ventes ­continuent à ce rythme, janvier sera le premier mois le plus fort depuis 1999 » outre-Atlantique, estime Suki Cooper, analyste chez Barclays, tout en soulignant que janvier est traditionnellement un bon mois car les collectionneurs achètent les nouveautés.

Le plongeon de près de 30 % des cours de l’or l’an dernier dope les achats de pièces. En douze mois, 285 tonnes de pièces d’or sont sorties des ateliers de fabrication de la planète, un volume historique et un bond de 34 % par rapport à 2012. Il s’agit là d’une «chasse aux bonnes affaires», estiment les spécialistes de Thomson Reuters GFMS dans un rapport publié la semaine dernière. Ils précisent que la Turquie a fabriqué deux fois plus de pièces en 2013, l’Australie 55 % de plus, l’Autriche 48 %, le Canada 41 %.

En France, la Monnaie de Paris ne frappe pas de monnaie-lingot. « Nous ne sommes pas des traders d’or mais des fabricants d’objets rares », souligne un porte-parole. Les pièces en tirages limités s’adressent d’abord aux numismates. Mais l’institution cherche aussi à séduire « les Français qui veulent diversifier leurs produits d’épargne ». »

Muryel Jacque, Les Echos, le 28 janvier 2014

Rappel : L’or de la BuBa

———————————————————————-

Addendum : Philippe Béchade : L’or face à la fatwa de Goldman Sachs

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour La ruée vers les pièces d’or se poursuit

  1. Ping : La ruée vers les pièces d’or se poursuit - gastraudiome

  2. Ping : La ruée vers les pièces d’o...

  3. Ping : La ruée vers les pièces d'or se p...

  4. zorba44 dit :

    Les prix baissent (ont baissé) profitez-en : il n’y en aura pas pour tout le monde… 200 000 tonnes soit 200 000 000 kg rapporté à 7 milliards d’individus, ça ne fait pas besef une fois déduit les emplois de matière à usage industriel et de joaillerie.

    Si vous êtes un joli pigeon, c’est que vous avez vendu ou vous apprêtez à le faire ! Quant aux Etats qui les ont confié à la garde d’autrui, cela sont les super pigeons, les grands cons de l’histoire de la maquereau économie.

    Voyez comme l’eau des antipodes à 28°C incite à batifoler !

    Jean LENOIR

  5. brunoarf dit :

    La tempête repart de plus belle sur les devises émergentes.

    http://bourse.lefigaro.fr/devises-matieres-premieres/actu-conseils/la-tempete-repart-de-plus-belle-sur-les-devises-emergentes-966792

    Jeudi 30 janvier 2014, vers 8h02 :

    BOURSE/Tokyo : le Nikkei clôture en baisse de 2,45% après décision de la Fed.

    La Bourse de Tokyo a terminé la séance de jeudi en forte baisse de 2,45%, inquiète pour les pays émergents après la décision de la Banque centrale américaine (Fed) de réduire encore son soutien monétaire à la première économie mondiale.

    http://www.romandie.com/news/n/BOURSETokyo_le_Nikkei_cloture_en_baisse_de_245_apres_decision_de_la_Fed31300120140802.asp

  6. brunoarf dit :

    1- Le premier effet « kiss cool » :

    A l’issue de deux jours de réunion à Washington de son comité de politique monétaire (FOMC), présidée pour la dernière fois par Ben Bernanke, la Fed a indiqué dans un communiqué qu’à partir de février, elle réduisait à 30 milliards de dollars (au lieu de 35) ses achats de titres adossés à des créances hypothécaires (MBS) et à 35 milliards (au lieu de 40) ses achats de bons du Trésor.

    2- Le deuxième effet « kiss cool » :

    Cette décision pourrait exacerber les mouvements de capitaux qui déstabilisent les marchés depuis le printemps dernier, particulièrement dans les pays émergents. Les investisseurs ont en effet tendance à retirer massivement leurs fonds de ces pays, où ils les avaient placés en profitant des liquidités abondantes mises sur le marché par la Fed jusque-là. Mais comme ce flot d’argent commence à se tarir, les opérateurs retirent leurs placements. Or un retrait désordonné des fonds placés dans les pays émergents pourrait déstabiliser ces économies.

    3- Le troisième effet « kiss cool » :

    Le cyclone financier qui va frapper la Turquie, l’Inde, l’Indonésie, l’Afrique du Sud, le Brésil, l’Argentine, etc, etc, va ensuite avoir des conséquences sur les pays développés. A la fin, les pays européens, le Japon, et les Etats-Unis seront frappés.

    Ce sont les trois effets « kiss cool »

  7. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur raimanet.

  8. Quant l’impression monétaire devient complètement décorrélée des valeurs réelles produites alors les personnes se tournent vers le seul actif qui ne peut être dupliqué à l’infini et qui depuis 5000 ans a pu servir de monnaie alternative.
    Ce qu’avait parfaitement compris Ludwig von Mises puisqu’il a écrit : « Il n’y a aucun moyen d’éviter l’effondrement final d’un boom provoqué par une expansion du crédit. L’alternative est de savoir si la crise doit arriver plus tôt, par l’abandon volontaire d’une expansion supplémentaire du crédit, ou plus tardivement, comme une catastrophe finale et totale du système monétaire affecté »..

  9. La falsification des chiffres des exportations chinoises commence à être reconnue comme un moyen privilégié de faire sortir le capital hors de Chine. Ce que cache les records battus par la Chine en matière d’exportations de produits manufacturés (et partant de croissance économique) vers les pays développés dans un pays gagné par l’implosion de ses « quasi banques »…

    The Chinese government itself has expressed some concern about Chinese trade data in late 2012 and early 2013. Statistics officials have acknowledged that during that period export numbers in particular were distorted by a huge amount of fake invoicing by companies and individuals evading China’s strict capital controls to move cash in and particularly out of the country.
    That will probably lower growth figures for the first months of this year.
    “We should be prepared for a period of low headline year-on-year export growth due largely to the faked exports data between December 2012 and April 2013,” said Lu Ting, China economist at Bank of America Merrill Lynch.

    http://www.ft.com/cms/s/0/7c2dbd70-79a6-11e3-b381-00144feabdc0.html#ixzz2rsH5iBdO

  10. Ping : La ruée vers les pièces d’or se poursuit | Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie | LA PILULE ROUGE

  11. L’Etat chinois a compris que que s’il voulait conserver le potentiel de consommation de son marché intérieur, il fallait qu’il préserve de la faillite son shadow banking fait de quasi banques aux pratiques de financement certes occules mais qui permettent aux PME de survivre, faute de trouver des moyens de financement auprès des banques publiques, qui elles subissent les restrictions de liquidités offertes par la banques centrale. Ce n’est pas Europe que l’on verrait la BCE sauver un fonds spéculatif:

    http://www.ft.com/cms/s/0/be50630c-8977-11e3-abc4-00144feab7de.html#ixzz2rtMU88OH

    Though such products have failed in the past, a full or partial default of the “Credit Equals Gold No. 1” trust would have been the most high-profile case in which investors were left nursing losses.
    Instead their investments were made good, with only the third year of interest payments held back – something ratings agencies have billed as a missed opportunity to address skewed risk perceptions within the shadow banking sector.
    “By bailing out investors in this particular instance, the authorities are perpetuating moral hazard within the Chinese financial system – and this risk may in fact have become a whole lot bigger,” wrote Jonathan Cornish, an analyst at Fitch, in a research report. “We think the authorities have missed a chance of putting a clear marker in the sand that non-bank products would certainly not be supported.”

  12. The source of the phrase is Liu Chuanzhi, the Chairman of Lenovo and the iconic figure of Chinese manufacturing. When asked a few years ago why 60% of Lenovo Group’s profit came from asset investment and only 40% came from manufacturing. He said “when the typhoons come, even a pig can fly in the sky. Everybody is profiteering from this. Why can’t we?”
    Read more at http://investmentwatchblog.com/in-a-typhoon-even-pigs-can-fly-for-a-while-heres-the-global-financial-crisis-in-a-nutshell-access-to-easy-credit-can-solve-a-temporary-liquidity-problem-but-it-cant-increase-the-value-of-co/#ohWafxuIC87pjuKP.99

  13. capitan dit :

    BOOM record battu sur le SGE 312 tonnes le précédent record c’était mars 2013 297 tonnes
    il reste un jour ouvrable
    ca bouge aussi sur le comex
    les cours baisse !!!! normal la ratio physique papier explose a plus de 100
    plus de 100 papier pour 1 physique cette créance sera de «  »sang «  »

    • zorba44 dit :

      Oh oui, certains pourraient se retrouver les pieds lestés de béton « gentiment » poussés à l’eau …d’autres variations sur ce thème étant possible.

      Jean LENOIR

  14. Ping : La ruée vers les pièces d’or se poursuit | Pour un débat sur le libre-échange et sur l'euro…

  15. Ping : La ruée vers les pièces d’or se poursuit | Forum Démocratique

  16. matbee dit :

    The truth behind the banker « suicides » has been revealed:

    http://www.whatdoesitmean.com/index1735.htm

    The three Western bankers targeted for elimination by Obama regime “black team hit squads,” this report says, were Deutsche Bank executive Bill Broeksmit, 58, found dead at his home in Chelsea, south west London, on 26 January, JPMorgan Chase & Company vice president in technology operations Gabriel Magee, 39, who died after falling from his London headquarters on 28 January, and chief economist at Russell Investments, and former US Federal Reserve economist, Mike Dueker, 50, found dead at the side of a highway that leads to the Tacoma Narrows Bridge in Washington State on 31 January.

    The “common link” between these bankers, this GRU report continues, began this past year after two JP Morgan whistleblowers confessed that their bank manipulates the gold and silver markets, which led to this past weeks stunning announcement that Europe’s largest bank, Deutsche Bank, would withdraw from the appropriately named gold and silver price “fixing”, as European regulators investigate the manipulation of precious metals prices by Western banks.

    Deutsche Bank executive Broeksmit, called among the “finest minds” in his field, and Russell Investments Dueker, ranked among the top 5 percent of economists by number of works published, this report says, were at the forefront of the European investigation into JPMorgan gold and silver price manipulation and had as their “inside man” JPMorgan tech guru Magee who oversaw his banks computer systems built for this crime.

  17. Ping : Le Financial Times a retiré l’article qui évoquait la possibilité d’une manipulation du cours de l’or | Forum Démocratique

  18. Ping : Le Financial Times a retiré l’article qui évoquait la possibilité d’une manipulation du cours de l’or | Pour un débat sur le libre-échange et sur l'euro…

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s