Le graphique du jour : effondrement des investissements étrangers en France

Effondrement de 77% sur un an, le plus bas niveau depuis 1988. N’oublions évidemment pas que les investissements financiers sont inclus dans le total. Cela dit, c’est un mauvais signe pour l’attractivité de notre pays et le redémarrage espéré de sa croissance. D’ailleurs ZeroHedge s’interroge : « La France est-elle devenue un pays émergent ? »

(source : ZeroHedge via Aux infos du nain)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Le graphique du jour : effondrement des investissements étrangers en France

  1. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur raimanet.

  2. viggo1 dit :

    …et avec un moteur (consommation) sérieusement grippé, les investissements permettant d’augmenter/améliorer la productivité ne risquent pas de se voir rapidement.
    .Fait soigner le moteur grippé. 🙂
    ..et cela commence par améliorer significativement les salaires. Eh-oui sans argent = pas de consommation…et une économie en berne. 🙂
    Il me semble c’est simple à comprendre. Mais actuellement c’est la bouffonnerie compétitivité,allègements des charges dont à nouveau….les consommateurs vont payer l’addition qui est sauf erreur autour de 30 milliards d’Euro. Une paille. 🙂
    Amicalement
    Viggo
    http://www.b-a-r-f.com

  3. Ping : Le graphique du jour : effondrement des investissements étrangers en France - gastraudiome

  4. La France : le maillon faible ?
    De nos jours, la France s’appauvrie lentement mais sûrement. Les plans de rigueur drastiques de ses « partenaires » ou plus exactement adversaires européens vont finir par peser sur la compétitivité des entreprises françaises. C’est ainsi que des pays comme l’Espagne ou l’Irlande sont redevenus excédentaires compte tenu de la baisse des importations faute de consommateurs solvables et de la hausse des exportations compte tenu de la déflation salariale et de la baisse des prestations de l’Etat- social. La France qui n’a pas, jusqu’à présent, souhaité faire (ou pu ?) les efforts aussi importants va se retrouver dans la position du « maillon faible » de l’Euroland. La situation ne peut donc que s’aggraver au fur et à mesure de montée de la pression concurrentielle au sein de l’Euroland.
    La chute des investissements étrangers n’est que le reflet de cette situation.

    • yvan dit :

      « faute de consommateurs solvables », « maillon faible ».. C’est là que le bât blesse.
      Déjà, il faudrait considérer la véritable « santé » des pays adversaires.
      Car en tuant son peuple (Grèce, Espagne,..) ou en s’endettant un max (Irlande, Hollande, Italie,..) ou en privatisant ce qui est du court terme ou même en faisant tourner la planche à billets (tous pays de la planète), je me demande si notre pays s’en sort tout aussi mal que les autres…
      La récession est mondiale, malgré les chiffres truandés.

      • La problématique n’est pas de savoir si c’est viable dans le long terme le problème est de survivre. C’est le principe du conflit guerrier; épuiser l’adversaire.
        Hollande n’a t’il pas dit (31 décembre 2013)
        « En 2014, nous aurons besoin de la mobilisation de tous pour gager cette bataille »
        et encore (allocution pour le lancement des commémorations du Centenaire de la première guerre mondiale le 7 novembre 2013).
        L’impérieuse nécessité de faire bloc si nous voulons gagner les batailles qui aujourd’hui ne sont plus militaires mais économiques et qui mettent en jeu notre destin et notre place dans le monde
        On ne serait être plus clair…
        Une guerre par construction appauvrie et nécessite la mobilisation de toutes les énergies.
        Cette guerre économique se résume à : j’accumule plus ou moins d’euros que mes adversaires (balance courante) l’équivalent jadis du terrain gagné ou perdu
        A partir du moment ou nous principaux adversaires comprimes les salaires et réduisent les prestations sociales il est impossible pour un pays de ne pas suivre sinon tôt ou tard il sera laminé.
        La France ne se porte pas plus mal mais si elle persiste a ne pas faire les mêmes mesures alors les autres pays vont pomper le reste de richesse du pays.
        C’est un non choix, c’est TINA
        Sinon la France déclare la guerre économique comme non pertinente et se retire du jeu. C’est alors la situation de l’Allemagne de 1918 qui l’attend…
        Etant entendu si la France adopte les mêmes mesures que ses concurrents, c’est la déflation générale et la garantie du défaut sur les dettes.
        Mais ne vaut-il pas un effondrement tous ensemble que tout seul ?

      • yvan dit :

        Complètement d’accord avec votre dernière phrase.
        D’autant que bizarrement, je ne suis pas trop partisan de la guerre, sous quelque forme qu’elle soit.
        Ainsi, pour avoir la paix, il va falloir se battre.

  5. brunoarf dit :

    Pays émergents : cyclone financier à l’horizon.

    Vendredi 31 janvier 2014 :

    Emergents : l’incertitude politique vient aggraver la crise économique.

    http://www.romandie.com/news/n/FOCUSEmergents_L_incertitude_politique_vient_aggraver_la_crise_economique70310120141401.asp

  6. zorba44 dit :

    Bon : il y a deux jours, il n’y en avait que pour toutes les entreprises françaises qui allaient passer dans le giron de l’étranger…
    Faudrait savoir !

    Jean LENOIR

  7. brunoarf dit :

    Pays émergents : cyclone financier à l’horizon.

    Vendredi 31 janvier 2014 :

    Le FMI veut une action « urgente » dans les émergents.

    Les monnaies de plusieurs pays émergents ont plongé ces derniers jours sur fond de reflux des capitaux étrangers et de doutes croissants sur la solidité de ces économies.

    Le FMI s’est dit favorable vendredi 31 janvier à une action « urgente » dans certains pays émergents déstabilisés par des récentes turbulences monétaires, tout en appelant les banques centrales à la « vigilance » à travers le globe.

    http://www.challenges.fr/economie/20140131.CHA9938/le-fmi-veut-une-action-urgente-dans-les-emergents.html

  8. zorba44 dit :

    On est en train de brûler des cierges au FMI …Pas bon signe !

    Jean LENOIR

    • yvan dit :

      Ca dépend de quel coté on se place, cher Zorba…
      D’après toi.
      Quel est le rôle exact du « fmi »..??

      • zorba44 dit :

        La meilleure que je trouve « faire de la monnaie iconoclaste »… mais il y en a plein d’autres – ça prendrait trop de temps à raconter …mais j’ai vécu fin 1973, début 1974 une période professionnelle où des deux DG du Directoire brûlait des cierges tous les jours …et ça s’est très mal terminé.

        Jean LENOIR

    • capitan dit :

      les cierges sont déja bien entamé

      l implosion papier , le dernier clin d œil a la consommation la masse prend conscience de l effondrement prochain
      trop tard pour elle ils ne lui reste que les miettes
      ce scenario est proche
      pour celui qui suis la trame tous ceci est acté, seule le timing reste a affiner, tous au plus qq trimestres
      la boite de sardines reste une valeur sur quoi qu il arrive

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s