Hollande, le Président des quelques-uns

Hollande-Bergé« De mémoire de sondeur, de journaliste, d’historien, de tout ce qu’on veut, on avait rarement vu chef d’État aussi vilipendé en France. Avec des lambeaux de popularité se promenant quelque part entre 15 et 20 % (le plancher des aveugles), François Hollande est devenu en quelques mois le Président des quelques-uns. Pas étonnant, puisqu’il sert depuis son élection les intérêts de lobbies microscopiques, auxquels il vend des lois sur commande.

N’ayant rien à offrir pour sortir la France de l’ornière, le Président a ouvert en grand la boîte de Pandore des lois sociétales, et jette tous les jours des morceaux d’IVG, d’euthanasie, de PMA, de déconstruction de la complémentarité des sexes aux coteries qui lui mordent les mollets. LGBT, Act Up, le Planning familial ou même les Femen, qui ont donné leur portrait à la Marianne des timbres-poste, sont devenus les principales sources d’inspiration du pouvoir. Tandis que l’affaire Dieudonné montrait l’influence de la LICRA et du CRIF sur le ministre de l’Intérieur.

Selon une récente enquête autocensurée par le Centre de recherches politiques de Sciences Po, mais déterrée par Valeurs actuelles, 50 % des Français souhaitent à leur tête « un homme fort qui n’a pas à se préoccuper du Parlement ni des élections ». La traduction est limpide : un homme à poigne, qui ne soit pas à la merci des intérêts partisans et communautaristes. L’exact opposé de François Hollande.

Evidemment, tout cela fait une écrasante majorité de mécontents. Divisant pour mieux régner, le régime désigne donc à la vindicte médiatique les ennemis à abattre les uns après les autres : La Manif pour tous ? Tous des homophobes ! Les bonnets rouges ? Tous des factieux ! Les fans de Dieudonné ? Tous des antisémites ! Naguère érigée, par une gauche caviar draguant ses votes, en victime d’une société discriminante, la gauche kebab s’est soudain réveillée bourreau.

Tous ces Français, à leur façon, ont été confrontés au même ennemi : le mensonge d’État. Mensonge de lois niant la filiation humaine, niant la complémentarité des sexes, niant la détresse de la femme avortant, niant la dignité humaine. Mensonge d’un discours niant la réalité du chômage, de la surfiscalité ou de la croissance. Mensonge d’une justice politique niant la liberté d’expression.

hollande-quelle-crise

Et puis, par un Jour de colère, toutes les composantes du peuple ont décidé d’unir leurs forces. Las d’être battus en détails, ceux que la gauche avait toujours montés les uns contre les autres se sont rassemblés spontanément contre ce pouvoir oppresseur, et on a vu des Français de tous horizons se serrer sous le même drapeau, gueuler d’une seule voix la Marseillaise, comme au temps où le pays réunissait dans un même creuset tous ses enfants pour œuvrer à sa libération.

Banlieues et bourgeois, Français de la première et de la onzième heure, ouvriers, artisans, paysans, croyants et athées, républicains et monarchistes, petits patrons à deux pas d’un drapeau de la CGT… Tous se sont retrouvés autour d’un vœu commun : Hollande démission. Il faut remonter à des temps immémoriaux pour trouver trace d’une manifestation demandant expressément le départ du chef de l’État. Au plus fort de Mai 68, la jeunesse bourgeoise et désœuvrée n’aspirait qu’à jouir sans entrave.

Opposants au libéralisme sociétal ou au libéralisme économique, ils ont commencé à prendre conscience qu’ils combattent les deux faces d’un même mal. Que c’est précisément ce libéralisme sociétal, fondé sur l’individualisme, qui offre au marché des proies isolées, des consommateurs égocentrés manipulables à loisir. Et que la mère de toutes les crises est celle des valeurs. Si l’échec économique de François Hollande est patent, l’Histoire retiendra qu’il a incarné l’absence de morale au sommet de l’État.

Nombreux sont ceux qui veulent en finir avec ce président qui a fraudé l’ISF en refusant de déclarer ses revenus avec sa concubine notoire. Avec ce président qui camoufle ses frasques sexuelles derrière le paravent fallacieux de la vie privée, financée à grand renfort d’argent public. Avec ce président qui a jugé bon de préciser, dans un communiqué digne d’un adolescent prépubère, que c’était lui qui avait largué sa copine, et non l’inverse. Avec ce président qui fait tomber des blagounettes de sa bouche incontinente comme autant de marques de mépris pour ceux qui souffrent.

On compare souvent Hollande à Louis XVI réparant ses serrures pendant que le peuple gronde ; écrivant dans son carnet, à la date du 14 juillet 1789 : aujourd’hui, rien* ; confondant révolte et révolution. Tout les sépare pourtant : placé sur le trône par naissance, Louis XVI a notamment payé une trop grande compassion pour ses sujets. Hissé par sa vanité à l’Élysée, Hollande n’est au contraire qu’absence d’affect pour le peuple. Il le pourfend et, étonné de le voir se défendre, le traite avec tout l’autoritarisme de ceux qui sont sans autorité. C’est à Ceauşescu qu’il faut le comparer ».

Boulevard Voltaire, le 1er février 2014

*Légende de propagande républicaine. En réalité, c’est sur son journal de chasse que Louis XVI écrivit, à la date du 14 juillet 1789, « rien », comme il le faisait à chaque fois en absence de gibier ou simplement de chasse. Ce journal de chasse fut vendu par Marcel Jeanson en 1987. Il est aujourd’hui aux Archives Nationales.

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Hollande, le Président des quelques-uns

  1. Geraldine dit :

    « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux ».

    Benjamin Franklin
    ancien président des Etats-Unis

  2. Garfy dit :

    Etre de gauche ou être de droite c’est choisir une des innombrables manières qui s’offrent à l’homme d’être un imbécile. Toutes deux en effet sont des formes d’hémiplégie morale. »
    José Ortéga y Gasset

    et bien faisons connaitre François Asselineau et l’UPR, nous aurons l’air moins ridicule

  3. C’est à Ceauşescu qu’il faut le comparer
    Tout ce qui est excessif devient insignifiant.

    • THEOPT NEWZE dit :

      Croissance du chomage !
      Croissance du nombre des impots !
      Croissance de la pauvrete !
      Croissance de l’immoralite !
      Croissance de la delinquance !
      Croissance de la deprime !
      Croissance de la recession !
      Croissance de la dette !

      …volonte de croissance affichee …votre Vache qui Rit maitre d’oeuvre de toutes les croissances ! …passees, presentes, futures

      • Ce n’est pas moi qui vais défendre le tartufe Élyséen mais de là à le comparer à un dictateur criminelle et complètement mégalo…
        Sinon le dogme de la croissance EST la raison des dysfonctionnements.
        Tant que l’on aura cet objectif absurde, il n’y a aucun mesure valable, aucune.
        Seule la décroissance à un sens économique.

  4. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur raimanet.

  5. yvan dit :

    Certes.
    Et même pas trop étonnant vu la croissance de la crise économique en cours. (notez, ils voulaient de la croissance, au moins ils ont celle-là.)
    Sinon. A l’époque de la « mondialisation », qu’en est-il des dirigeants des autres pays..??
    (pardon de ne pas m’intéresser qu’à mon extraordinaire pays, mais j’ai les chevilles déjà trop gonflées..)

  6. Ping : Hollande, le Président des quelques-uns - gastraudiome

  7. Le coût humain de ce système de corruption généralisée au profit des « happy few » est proprement effrayant. La dégringolade de l’emploi se poursuit chez nos voisins transalpins. Tout ceci ne peut durer bien longtemps sans dégénérer une vague de révolte contre les institutions européennes, qui viennent justement de faire état d’une corruption généralisée dans les économies dépendantes des subsides politiques sans lesquelles aucune décision économique d’importance ne peut se prendre, du fait de l’encadrement réglementaire et des conflits d’intérêts entre l’encadrement et les administrateurs qui s’échangent les postes de responsabilité (principe du « revolving door »).

    The overall employment rate has fallen to 55.3, a staggeringly low level. The rate for men has fallen by 1.6 percentage points over the last year.
    Youth unemployment was 41.6pc despite a tide of emigration to Britain, Germany, and beyond. It is at Greek and Spanish levels above 50pc in Naples and across much of the Mezzogiorno.
    The brutal reality is that Italy’s human capital is still being destroyed by contractionary EMU policies. Italian industry is still being hollowed out. The hysteresis effects of skills erosion – and the failure to draw a large chunk of the next generation into the economic system at a crucial stage in their lives when they are most open to new technologies – will lower Italy’s future growth rate and do lasting damage to Italy’s economic dynamism.

    http://blogs.telegraph.co.uk/finance/ambroseevans-pritchard/100026533/italy-is-wasting-away-month-by-month/

    What is much more damaging and common is political corruption. A major theme that emerges from the report is failure on the part of politicians to self-regulate, in particular to regulate the conflicts of interest that are a consequence of their dealings with business. This has given rise to recurrent corruption scandals in political party financing, awarding of public contracts and the ‘revolving door’ between industry and government.

    http://www.transparencyinternational.eu/2014/02/we-have-an-eu-anti-corruption-report-so-now-what/

  8. Ping : Hollande, le Président des quelques-uns ...

  9. Momo dit :

    Exact que la France a un très urgent d’un Homme fort, solide, fermé à tous les corporatismes, honnête,se moquant d’être réélu ou non et n’ayant qu’en tête que l’interêt du Pays….Un peu le genre Mendè-France, quoi !
    Masi où est-il, où peut-il bien être ? Sans doute loin encore à moins qu’une subite prise de conscience générale le fasse sortir !
    Pour le reste, tout excès est dérisoire….sans plus.

    • Garfy dit :

      est-ce chercher une aiguille dans une botte de foin ?? En existe-t-il un ? Espérons

      • THEOPT NEWZE dit :

        Oui, ma candidature, avec le ferme soutien du peuple …plus un mur (helas) de gardes du corps (sans cela duree de vie, epsilon …) lol !

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s