Olivier Delamarche : « Rien à attendre de Janet Yellen… comme des gens qui nous gouvernent »

(BFM Business, 10 février 2014, 1ère partie)

La 2ème partie portait sur la situation des banques européennes et les stress-tests à venir… débat très chaud avec Marc Riez !

(BFM Business, 10 février 2014, 2ème partie)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Olivier Delamarche : « Rien à attendre de Janet Yellen… comme des gens qui nous gouvernent »

  1. Ping : Olivier Delamarche : "Rien à attendre de Janet Yellen… comme des gens qui nous gouvernent" - gastraudiome

  2. brunoarf dit :

    Lundi 10 février 2014 :

    Zone euro : Danièle Nouy favorable à la disparition des banques les plus faibles.

    La Française Danièle Nouy, récemment nommée à la tête de la supervision bancaire unique de la zone euro, s’affiche partisane de laisser les établissements les plus faibles du secteur disparaître, dans une interview au Financial Times publiée lundi.

    « Nous devons accepter le fait que certaines banques n’ont pas d’avenir. Nous devons en laisser quelques unes disparaître de manière ordonnée, et pas forcément essayer de les fusionner avec d’autres institutions », a-t-elle déclaré au quotidien des affaires britannique.

    « Je ne sais pas combien de banques doivent faire faillite. Ce que je sais, c’est que nous voulons avoir le plus haut niveau de qualité », a-t-elle ajouté.

    http://www.news-banques.com/116335/0121116335/

    Lundi 27 janvier 2014 :

    Les banques européennes ont une insuffisance de fonds propres d’environ 84 milliards d’euros au total, selon une information parue lundi dans l’hebdomadaire allemand WirtschaftsWoche, qui cite une nouvelle étude de l’Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE).

    Crédit agricole a le déficit de capitaux le plus important, de 31,5 milliards d’euros.

    http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/20140127trib000811970/les-banques-europeennes-ont-besoin-de-84-milliards-d-euros-de-fonds-propres.html

    Un rapport de l’OCDE vient de faire état d’un manque de fonds propres des banques européennes de 84 milliards d’euros. Sur ce montant le Crédit Agricole représente un montant de 31,5 milliards, soit un peu moins de 40% de toute l’Europe. Cette situation fragilise à la fois le système bancaire français et l’union bancaire européenne.

    http://finance.blog.lemonde.fr/2014/01/31/4123/

  3. zorba44 dit :

    Rien de nouveau depuis 2007. Hausse des leviers, hausse des dettes : hausse des risques et des dettes au carre ou au cube…
    Ce ne sera pas une mer mais un ocean de sang : et pendant ce temps-la on continue a massacrer les elephants pour satisfaire les appetits du traffic d’ivoire …a detruire methodiquement, a l’instar de l’economie, toute la planete.

    Jean LENOIR

  4. Voir la méthodologie du ministère américain du travail ci-dessous qui montre quels sont les véritables chiffre du chômage aux US. Il Il faut considérer U6 pas U3:

    The Bureau of Labor Statistics (BLS) compiles the United States’ unemployment statistics every month. It looks at six categories of different data, that are called U-1 to U-6. U-3 counts how many people were unemployed but were actively looking for work during the past month; this is the official unemployment rate that is broadcast by the media. By contrast, U-6 counts the unemployed and underemployed who are excluded from the U-3 data. For example, U-6 classifies people who have unsuccessfully looked for a job in the last year as « not participating in the labor force » rather than as unemployed. U-6 also includes part-time workers who need more employment in order to live, but the number of these workers is dwarfed by the number of long-term unemployed. (« Long-term employment » is defined as lasting 27 weeks or more).

    The data included in the categories increase as the numbers ascend; the categories are defined as follows:
    U-3 Total unemployed, as a percent of the civilian labor force
    U-4 Total unemployed plus discouraged workers
    U-5 Total unemployed, plus discouraged workers, plus all other persons marginally attached to the labor force
    U-6 Total unemployed, plus all persons marginally attached to the labor force, plus total employed part time for economic reasons
    What is America’s real unemployment rate? According to U-3 for October 2013, 11.3 million people were officially unemployed. BLS adds that 91,541,000 working age people did not participate in the labor force. If these numbers are added together, there are 102 million working age Americans who are either unemployed or not in the labor force for reasons that are not clear; for example, they could be retired. The non-working population represents 37.2% of working age people.
    http://www.activistpost.com/2013/11/unemployed-and-deployed-in-america.html

  5. Hadès. dit :

    Bonjour, je viens donner mon avis parce que nous en sommes arrivés à un point si caricatural que ces débats n’ont plus aucun sens.
    – Mr Riez ne voit que le profit à court terme et/ou l’intégration de nouveaux clients pour accroître ses bénéfices ; cela a pour conséquence de ne voir que le verre à moitié plein tout en réfutant tout signe potentiellement négatif.
    J’invite vos lecteurs anglophiles à se reporter à cette analyse de Zerohedge : http://www.zerohedge.com/news/2014-02-06/28-signs-middle-class-heading-towards-extinction

    J’ai, excusez moi, l’impression de me retrouver face à un flanby dégoulinant de sirop sucré : tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.
    La fois passée, son contradicteur lui a opposé des tableaux synthétiques et c’est toujours « oui MAIS ! » Franchement, la niaiserie a elle aussi des limites. Ce qui est pitoyable, c’est quand il crache dans la soupe en disant « cette fois ci ils vont éviter de se couvrir de ridicule une fois de plus ! »
    Mais de quoi parle t-on ?
    Je crois que BFM a démontré que l’on ne peut marier eau et huile.
    Salutations.

  6. THEOPT NEWZE dit :

    3 jours avant un 15 fevrier annonce comme critique

  7. Diego dit :

    rien à attendre de Janet…. le clone de Bernique.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s