Jacques Sapir : « Une nouvelle crise bancaire pourrait entraîner une spoliation de 10 à 20% de l’épargne »

(BFM Business, 14 février 2014)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Jacques Sapir : « Une nouvelle crise bancaire pourrait entraîner une spoliation de 10 à 20% de l’épargne »

  1. Ping : Jacques Sapir : "Une nouvelle crise bancai...

  2. Ping : Jacques Sapir : "Une nouvelle crise bancaire pourrait entraîner une spoliation de 10 à 20% de l’épargne" - gastraudiome

  3. Ping : Jacques Sapir : "Une nouvelle crise bancai...

  4. kinelli dit :

    Pourquoi 10 à 20% seulement ? ça ne suffira pas pour sauver les banques, je me trompe ?

  5. Ponctionner l’épargne pour éponger des pertes de marché est un non sens comptable, étant donné l’ordre de grandeur de un à 1000, voire davantage, entre le capital représenté par l’épargne et les pertes potentielles sur le trading book des banques. Le problème est que ces économistes n’ont jamais mis les pieds dans une banque. Remarquez il suffit de comparer le montant des expositions de hors-bilan avec les fonds propres sur un bilan, pour se rendre compte du problème. Même là, Sapir a du mal. Ceci dit, au train où vont les choses, il est probable qu’il ne restera pas grand chose de l’épargne des Français, lorsque la prochaine crise bancaire se produira. Evoquer l’hypothése d’une nouvelle crise, c’est déjà reconnaître que les banques ont persisté dans leurs mauvaises habitudes. Il aurait été plus constructif d’expliquer en quoi consiste ses mauvaises habitudes, quelles sont les opérations incriminées et quels risques elles font peser sur les déposants et les épargnants, enfin tous les apporteurs de ressources financières, ce qui l’aurait sans soute amené à distinguer entre les activités de banque de détail et les activités de marché et les différents apporteurs de capitaux par séniorité dans la dette. Mais il ne faut pas compter sur BFM pour amorcer une analyse sérieuse. On reste dans le sensationnel, donc le grand n’importe quoi à destination du gogo moyen croyant écouter une radio « bien informée ».

    • matbee dit :

      Les pertes potentielles ne sont pas des pertes effectives, c’est vous qui êtes dans le sensationnel. Vous jugez Sapir sur un extrait d’1 minute… êtes vous sûr qu’il ne connaisse pas les enjeux de la non-séparation bancaire et qu’il n’en parle jamais ?

      Berruyer aussi en parle souvent.

      Trop d’arrogance chez vous, vraiment.

  6. Voilà une nouvelle beaucoup plus intéressante: la taxation à 20% des virements bancaires à destination à des résidents italiens par les banques italiennes…

    Some more details on Italy’s latest decision to limit capital flows into the country, :

    … the collection is the result of the decision to consider any transfer from abroad and directed to an individual Italian, as a component of taxable income, subject to proof to the contrary, which must be date the taxpayer receives the sum on your account. However, the first payments to the Treasury by intermediaries (mainly banks) will be performed July 16, so that the deemed payment accrued from February 1 until June 30 (and therefore set aside and with interest). Next, you will pay the withholding every 16th of the month following the effective perception of the sum. In fact, all taxpayers who receive a transfer from abroad on their personal account – and not professional or business – will be applied to the deduction, as an advance which will then be computed in the annual tax return.

    http://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=en&js=n&prev=_t&hl=en&ie=UTF-8&u=http%3A%2F%2Fwww.ilsole24ore.com%2Fart%2Fnotizie%2F2014-02-13%2Fritenuta-automatica-bonifici-estero-064329.shtml%23comments

  7. bloody dit :

    Nouvelle taxe de 20% sur les italiens …
    Ça s’ accélere….

  8. THEOPT NEWZE dit :

    Plaisanterie… avec la cloud finance, 100 ou 200% nécessaires ! ou 10 à 20% + hyper inflation à la clef
    Mamma mia !

  9. Ping : Jacques Sapir : "Une nouvelle crise bancai...

  10. Ping : La phrase de la semaine par Jacques Sapir : « Une nouvelle crise bancaire pourrait entraîner une spoliation de 10 à 20% de l’épargne » | Pour un débat sur le libre-échange et sur l'euro…

  11. Ping : La phrase de la semaine par Jacques Sapir : « Une nouvelle crise bancaire pourrait entraîner une spoliation de 10 à 20% de l’épargne » | Forum Démocratique

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s