Chronique d’une crise ordinaire qui devient banale (yoananda)

« Ça craque de partout, et pourtant.

Ukraine : voici une autre analyse des difficultés que traverse le pays, rapport au prix de la nourriture qui monte, qui monte et qui provoque des émeutes dans les pays les plus fragiles.

unnamedBonne et mauvaise nouvelle à la fois, l’Europe consomme de moins en moins d’énergie : -8% entre 2006 (date du pic pétrole pas cher) et 2012, retour au niveau de 1990. Du coup, le vélo se développe sous couvert d’écologie, en réalité, pour cause de pauvreté (les Chinois passent du vélo à la voiture, et nous l’inverse).

transport-in-cities-thumb

Les causes profondes ne sont toujours pas discutées.

Les taxis en grève. Pourtant, c’était prévisible avec l’arrivée des technologies numériques qui remplacent ou améliorent les anciens métiers. Et encore on n’a rien vu, parce que quand la google-car va remplacer non seulement les taxis, mais aussi les chauffeurs de poids lourds, il va se passer quoi ?

Autour de moi, je vois des entreprises en difficultés ou qui ferment, mais souvent les raisons invoquées sont « mauvaise gestion ». Aucune entreprise n’est jamais gérée parfaitement, il faut une certaine tolérance. Du coup, beaucoup ne font toujours pas le lien entre la crise et leur situation personnelle !!!

Les banques françaises sont virtuellement en faillite, maintenues à flot par l’argent public (qu’il faudra rembourser d’une manière ou d’une autre) et quelques « astuces » comptables, et beaucoup de complaisance. Rajouter les 50 miyards annoncés par Hollande, dont la nullasse Belkacem (qui fait vraiment pitié la pauvre) avoue (à demi mots) qu’ils ont été annoncés sans avoir un début d’idée d’où ils allaient être économisés, puisqu’ils ne savent toujours pas 2 mois plus tard. Sans parler de la chute de 77% des investissements étrangers depuis le règne de Scooter 1er.

Hausse du chômage réel bien plus alarmante que les chiffres officiels (calculs J. Sapir) :

Chôm-4-500x296

Que se prépare-t-il en Italie ? rumeurs de taxe de 20% sur les transactions entrantes, procès aux agences de notation pour 117 miyards réclamés !!! lol … pas de fumée sans feu.

Il y a déjà des affrontements dans les rues de France (exemple parmi tant d’autres ici, et ou ), et même des morts. Et pourtant, on fait comme si de rien n’était. Après tout, même pendant les guerres une majorité continuent leur train train quotidien pendant que d’autres sont au front … Mais notre situation est-elle vraiment différente de l’Ukraine avec tous ces « Hollande démission » partout ? Vous aurez compris qu’en Ukraine, comme partout ailleurs, c’est une minorité décidée qui fait basculer les choses. Là bas, c’est environ 5 000 personnes décidées qui écrivent l’histoire.

La grande question (pour nous Français du moins), combien de temps l’illusion va-t-elle durer ? Qu’attendent les marchés pour nous attaquer ? (que notre dette atteigne 100% du PIB ? le résultat des élections ?)

Bref.

Jusque là, tout va bien.

cd292-troissinges

Ce qui m’interpelle, c’est qu’au final, les médias, ou les gens n’ont qu’une lecture de surface des événements. Rares sont ceux qui essayent de comprendre ce qui se passe en coulisse, ou la mécanique de la crise. Quand je discute avec des gens « normaux », ce qui m’effraie le plus c’est ce décalage, cette ignorance, et pire, cette volonté de ne pas savoir (par peur de devoir se remettre en cause je suppose).

  1. il y a la surface, les événements choquants qui font l’actu : morts, chômage, violences, régimes qui tombent
  2. en dessous il y a les explications géo-politiques, les tactiques, les luttes de pouvoir, de territoire, la compétition pour les ressources
  3. en dessous il y a les structures sociétales en crises, la civilisation en déclin, les limites technologiques, le paysage idéologique

Cet aveuglement plus ou moins volontaire est la porte ouverte à toutes sortes de manipulations, et donc de conflits, plutôt qu’à des solutions (qui existent en théorie) ».

Blog de Yoananda, le 22 février 2014

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Matières premières, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Chronique d’une crise ordinaire qui devient banale (yoananda)

  1. Ping : Chronique d'une crise ordinaire qui devient ban...

  2. Ping : Chronique d’une crise ordinaire qui devient banale (yoananda) - gastraudiome

  3. On ne peut qu’être frappé par l’absence d’analyse sérieuse de cette ultime crise dont l’oligarchie mondialiste est tellement familière, alors qu’elle était prévisible étant donné le manque de changement dans ce pays qui ne s’est pas relevé de la disparition de l’ancienne URSS, dont elle a pourtant conservé les infrastructures industrielles d’un autre âge ainsi que les liens économiques inégaux à la Russie à l’intérieur d’une union eurasiatique improbable.Nulle part il n’est fait mention d’une feuille déroute pour guider ce pays hors de l’ornière du communisme qui continue à perdurer dans son organisation économique et sociale, alors que ce pays dispose de nombreux atouts qui auraient pu être valorisés au sein d’un grand marché unique unifié de l’Atlantique à l’Oural. Mais pour cela il faudrait une volonté politique qui continue à faire défaut dans un pays ravagé par la sclérose technocratique ainsi que les chasse-gardées oligarchiques qui bloquent tout changement qui remettrait en cause des zones d’influence que la Russie n’a pas su valoriser, faute d’avoir elle-même ouvert la porte à une réelle économie de marché capable de générer un capital suffisant pour développer une économie nationale sans l’aide des capitaux étrangers sans lesquels la Russie elle-même ne peut se maintenir à flot faute d’actifs économiques suffisants pour soutenir son marché intérieur.
    L’Europe pourrait la chance qui a manqué à l’Ukraine pour bousculer l’héritage du communisme et émerger dans le concert des nations libres et égales au sein d’une union économique intégrée, à l’image de ce qui s’est passé dans les ex-pays d’Europe de l’Est après la chue du Mur. Pour cela il faudrait une réelle politique de collaboration avec l’Allemagne qui a su mené à bien la décommunisation de la RDA, au prix il est vrai d’une génération des plus de quarante-cinq ans sacrifiée et d’une désertification partielle de l’Allemagne de l’Est. Néanmoins la création d’une Treuhand Gesellschat regroupant les investisseurs étrangers et les représentants nationaux s’avérait indispensable à la remise sur pied d’un pays laissé à l’abandon par ses oligarques incapables de voir au-delà de leurs intérêts personnels. Il reste à savoir quels actifs l’Ukraine pourrait développer dans le cade d’un partenariat avec l’Europe dans un contexte de crise économique généralisée.
    Les Etats-Unis sont à la recherche d’un relais à la croissance chinoise. L’Ukraine tombe à pic dont toute l’infrastructure est à rebâtir ainsi que son outil industriel à rénover. Voilà qui constitue le contexte idéal au lancement d’un nouveau plan Marshalll financé par des fonds de secours internationaux et remboursables avec les fruits de la croissance qui permettront aux banques de rentabiliser leurs capitaux grâce au rendements des obligations collatéralisées avec les prêts ukrainiens. Néanmoins je doute que cette solution soit retenue, tant l’occasion est belle de déstabiliser l’union eurasiatique et de provoquer le renversement des trônes occupés par les potentats des pays qui la composent au plus grand bénéfice des Etats-Unis qui pourront installer leur union transatlantique sur les ruines de la gouvernance multipolaire.

    • Geraldine dit :

      Tiens Soros a eu la même idée que vous pour le plan Marshall… étrange, non ?

      « Alors que Soros appelle à un « plan Marshall » pour l’Ukraine, c’est un de ses protégés qui devient ministre de l’économie. »

      « Aujourd’hui, le milliardaire George Soros a appelé les dirigeants de l’union européenne à organiser un plan d’urgence d’aide à l’Ukraine analogue au plan américain de soutien aux pays européens après la Seconde Guerre mondiale, plus connu sous le nom de « Plan Marshall ».

      Soros est l’un des hommes les plus riches du monde. Il a déclaré que l’Allemagne devrait devenir le chef de file dans l’élaboration et la mise en œuvre de ce plan, qui devrait inclure un prêt des banques commerciales européennes aux entreprises ukrainiennes, ainsi que de la formation et du conseil pour le personnel de gestion en échange d’actions dans les entreprises elles-mêmes, ou de participation à leurs profits.

      « L’Ukraine a un besoin urgent d’un « Plan Marshall » moderne, grâce auquel les États-Unis avaient contribué à la reconstruction de l’Europe après la Seconde Guerre mondiale. L’Allemagne doit maintenant jouer le même rôle que les États-Unis ont joué à cette époque » – écrit SOROS dans une lettre ouverte.

      Le milliardaire a également déclaré que sa fondation « Renaissance », travaillant en Ukraine depuis 1990, n’a pas été impliquée dans les troubles, mais « a agi comme un défenseur de ceux qui ont été touchés par la répression gouvernementale ».

      Le lecteur qui connaît le rôle joué par les fondations de George SOROS dans toutes les « révolutions » d’Europe de l’Est depuis 2000 apprécierons le cynisme avec lequel l’homme d’affaires américain rend compte de son rôle dans une enième révolution anti-russe. »

      http://lemonderusse.canalblog.com/archives/2014/02/27/29320600.html

  4. zorba44 dit :

    Ne serait-ce la situation, Scooter 1er …c’est franchement mignon. Vache qui rit …surnom Scooter 1er.

    Le signataire va revenir sur la situation, dès qu’il aura débrouillé une situation où l’administration fiscale ne se montre pas à son avantage – réclamant des pénalités de retard sur des sûretés tardives (car négociées) dans un litige fiscal non sur l’impôt du CGI mais sur une doctrine fumeuse ayant fait l’objet d’un passage au TI 5 ans après le redressement – décision qu’on s’est arrangé pour ne pas notifier en Nouvelle-Zélande, privant le justiciable de l’appel que lui et ses conseils savaient devoir faire, dès l’origine.
    Autrement dit si vous êtes en litige fiscal du fait d’une notification de redressement des impôts, vous devez apporter des garanties (des fois où vous seriez dans le camp des quenelles d’honneur !) qu’on vous rendra si vous gagnez et qui justifient maintenant des pénalités diverses si vous succombez. On va se battre car, par les temps qui courrent, 2000 € et quelques c’est une somme et qu’il n’est pas question que cette somme soit dûe parce que dans l’autre fléau de la balance ce sont des centaines ou des milliers de milliards qui sont en jeu.

    Jean LENOIR

    • Today at 12:00 of Temryuk port (Russia) should arrive in Sevastopol large landing ship “Nikolai Fil’chenkov” with 200 soldiers on board. In this Monday, Feb. 24, citing its sources from the Crimea, the chairman of the Ukrainian faction “Freedom” Oleg Tyagnibok correspondent MFN.

      “I can show sms” – said Tyahnibok and read: “Today at 12:00 foreseen arrival of Temryuk port in the Russian Federation in the city of Sevastopol large landing ship” Nikolai Fil’chenkov “from the Black Sea Fleet of the Russian Federation. It takes about 200 armed soldiers 328 – separate battalion of Marines, who are based in Temryuk and 10 BTR-80. “

      He also noted that “on February 22-23, … IL-76 flights airlifted from Kubinka (Moscow region) to Anapa personnel of the 45th Airborne Special Forces units and four Il-76 flights from Pskov to Anapa more division relocated. And from Sochi Anapa airlifted six Mi-8 aircraft (obviously, Mi-8 – MFN) “- said Tyahnibok.

      http://beforeitsnews.com/alternative/2014/02/ww3-alert-russians-begin-massing-troops-on-ukraine-border-russian-marines-on-war-footing-in-crimea-video-2905610.html

  5. “If you consider Kalashnikov-toting people in black masks who are roaming Kiev to be the government, then it will be hard for us to work with that government,” Medvedev said. “Some of our foreign, western partners think otherwise, considering them to be legitimate authorities. I do not know which constitution, which laws they were reading, but it seems to me it is an aberration … Something that is essentially the result of a mutiny is called legitimate.”
    Most perplexing of the Obama regimes moves against Ukraine, this report continues, has been their “embrace” of the ruthless and corrupt former Ukrainian Prime Minister Yulia Tymoshenko, who aside from her obsession with horoscopes and psychics, was also an “unindicted co-conspirator” in a 2006 corruption trial held in the US that jailed another former Ukrainian Prime Minister, Pavel Lazarenko, for embezzling $200 million.
    http://www.eutimes.net/2014/02/putin-orders-troops-to-crimea-passes-warns-nato-of-war/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+TheEuropeanUnionTimes+%28The+European+Union+Times%29

    • Geraldine dit :

      Je préfère ça à votre délire précédent sur la chance que représenterait pour l’Ukraine un rapprochement avec l’UE… et sur l’intérêt pour les Américains de lancer un nouveau plan Marshall dans ce pays… !

      Mais qu’on laisse enfin les Ukrainiens tranquilles ! Ils n’ont pas besoin qu’on les déstabilise par de sanglantes révolutions, un interventionnisme permanent… au bénéfice exclusif de l’Empire atlantiste.

      http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-laissons-l-ukraine-tranquille-.aspx?article=5232317326H11690&redirect=false&contributor=Ron+Paul.

      • Je vais peut-êre vous surprendre, mais je crois que seule une troïka animée par la Berd, le FMi et une Treuhand Gesellschaft ukrainienne est capable de faire sortir l’Ukraine de son impasse dirigiste qui la condamne à végéter dans la corruption et l’économie mafieuse héritée d’un autre âge. Que seuls les gens de l’alliance Euratlantique soient capables d’imposer et de mener à bien ces réformes (le défit est périlleux parce que trop de temps a été perdu ces dix dernières années gâchées par la fausse révolution à la Tymoschenko), ne prouve pas en soi que leurs intentions soient malhonnêtes et désintéressées, seulement qu’il n’est pas possible de compter sur les rejetons de l’empire soviétique pour mener à bien des réformes, qui ont montré leur efficacité dans plusieurs pays de l’Est (Tchéquie, Pologne, Slovénie, etc), toutes choses égales par ailleurs, parce que je ne pense pas que les recettes libérales à la Friedman soient les meilleurs non plus, mais elles ont au moins le mérité de débloquer une situation figée par la mafia locale et de permettre aux forces du marché de faire le ménage jusqu’à…la prochaine crise.

  6. brunoarf dit :

    L’euro rejoindra le florin d’Autriche-Hongrie, la couronne de Tchécoslovaquie, le dinar de Yougoslavie, le rouble de l’URSS, etc, dans le grand cimetière des monnaies plurinationales.

    Même les plus acharnés partisans de l’euro commencent à comprendre ce que nous devons préparer :

    Nous devons préparer l’après-euro.

    Même Jean-Marc Vittori vient de le comprendre !

    Même Jean-Marc Vittori !

    Mieux vaut tard que jamais.

    Mardi 25 février 2014 :

    Se préparer à l’après-euro.

    http://www.lesechos.fr/opinions/chroniques/0203335771066-se-preparer-a-l-apres-euro-652624.php

    • La notion de « nation » n’existe que dans votre tête.
      Sinon donnez en moi une définition.
      Demain peut être l’Ecosse sera indépendante, le RU ne formait donc pas une nation ?
      Idem pour l’Espagne et la Catalogne…sans parler du pays Basque à cheval sur deux « nations »….
      Faut arrêter avec cette histoire de « nation » c’est totalement relatif en fonction des périodes de l’Histoire…

      • En attendant la régionalisation en Europe marque le pas, sans doute parce que la nation constitue l’ultime rempart contre les appétits mondialistes qui se nourrissent de la substance des peuples pour nourrir des intérêts apatrides qui ne visent que l’intérêt financier à court terme, au lieu de renforcer les économies régionales prises dans l’étau de la compétitivité et des contraintes sociales intenables sous la pression des intérêts financiers. Regardez ce qui se passe avec la mondialisation du RMB chinois prétendument futur monnaie de réserve, parce que le capital est la dernière carte à jouer de la Chine après qu’elle ait sacrifié le sol et le travail à l’ogre capitaliste mondial. Face au reflux des investissements étrangers qui vont chercher de nouveaux terrains de prédation, il ne reste plus à la Chine qu’à valoriser son capital financier à travers le développement des instruments de financement vendus aux pays émergents que l’on espère plus sûrs que les produits de dette et autres dérivés de financement libellés en dollars. D’après certains, la part du dollar commençant à décliner dans les transactions financières internationales, la monnaie chinoise est appelée à prendre la relève grâce au centre financier de HK qui fournira aux pays émergents les moyens financiers pour relancer la croissance mondiale (notamment en Ukraine). Je doute que les provinces chinoises ravagées par l’urbanisation à outrance et la destruction de l’environnement goûtent beaucoup ce revirement du capital devenu apatride, à moins que le parti communiste ne les fasse rentrer à coups de triques dans les mégapoles monstrueuses prévues dans l’Agenda 21 comme les piliers de la société consumériste de surveillance futuriste converties aux exigences écologiques de la vie frugale et fraternelle du XXIème siècle.

  7. @Nicolas
    Ce qui pose problème c’est la guere de tous contre tous ce qui fait que des sous structures qui sont temporairement gagnantes dans cette guerre ne veulent plus être solidaires des perdants.
    Les guerres c’est l’assurance de la désintégration assurée des liens qui unissent les hommes peut importe le nom que l’on donne à ce lien : nation, peuple, regroupement ethnique…

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s