Crise politique à Chypre, au bord de la faillite

crise politique à Chypre, au bord de la faillite

« Le parlement a refusé de voter les privatisations. Le gouvernement a démissionné. Le versement de la prochaine tranche d’aide de l’UE et du FMI est suspendu. L’île risque la faillite le 15 mars.

Ce vendredi matin, en ouverture du conseil des ministres, l’intégralité des ministres composant le gouvernement chypriote ont donné leur démission à Nikos Anastasiadies, le président de la République de Chypre. La nouvelle tombe mal pour le chef de l’État qui a demandé à ses ministres de rester à leur poste jusqu’au 15 mars.

À cette date, Chypre doit assurer le paiement de 150 millions d’euros de tombées de dettes. Sans l’aide du FMI et de l’UE, qui ont déployé un plan de sauvetage financier il y a un an, l’île n’a pas assez de liquidités pour tenir ses engagements. Elle est à la merci du versement d’une tranche d’aide de 236 millions d’euros, suspendue au vote d’un programme de privatisations. C’est justement là que le bât blesse.

Le Parlement chypriote n’a pas adopté, ce jeudi, comme prévu, le vaste programme de privatisations, jugé trop controversé. Il prévoyait la vente au secteur privé des compagnies d’électricité, de télécommunications et les deux principaux ports du pays. Manifestations et grèves ont émaillé la semaine à Chypre. L’un des partis soutenant la coalition au pouvoir, le parti démocratique Diko, a quitté le gouvernement, en signe de protestation. Quatre ministres se sont retirés du gouvernement.

Reprise des négociations de paix sur la réunification

Le président Nikos Anastasiadies va tenter renégocier un projet de privatisations avec la troïka et organiser un nouveau vote au Parlement au plus vite. Le temps presse et le pays veut éviter tout risque de faillite. «Depuis un an, le gouvernement fait tout ce que la troïka demande, les créanciers ne devraient pas être trop durs», estime Marios Mavrides, professeur d’économie et conseiller du gouvernement chypriote.

D’après Yannaki Nikoalou, analyste politique, ces rebondissements trahissent un malaise autour de la reprise des négociations de paix sur la réunification de Chypre. L’île est coupée en deux depuis 1974 ; la partie Nord est occupée par l’armée turque, après un coup d’État manqué visant à rattacher Chypre à la Grèce. «Le Diko ne veut pas que les discussions reprennent avec la partie nord de l’île, sur la base annoncée il y a dix jours. Ses députés ont saisi l’occasion du vote pour marquer leur mécontentement. D’un autre côté, cela fait un an que le pays est sous perfusion économique et il n’y a pas de grands signes de reprise», explique Yannaki Nikoalou ».

Alexia Kefalas, Le Figaro.fr, le 28 février 2014

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Crise politique à Chypre, au bord de la faillite

  1. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur raimanetet a ajouté:
    la Troïka par ci, la Troïka par la, assurément cela sonne le glas pour les Etats … la ruine pour les citoyens, les rentes et les bénéfices pour les banques. vive la crise !!!

  2. Ping : Crise politique à Chypre, au bord de la faillite - gastraudiome

  3. Ping : Crise politique à Chypre, au bord de la ...

  4. leducmichael dit :

    Nous avons testé la saisie des comptes à Chypre: parfait
    Nous allons essayer la faillite …

    • catilina dit :

      Concomitance de la faillite du système et de la marche à la guerre en Ukraine… pas un hasard !

  5. ghisse dit :

    date de l’article le 28 mars 2014 …

  6. Ping : Chypre/privatisations: une loi polémique votée après une crise politique | Forum Démocratique

  7. Ping : Chypre/privatisations: une loi polémique votée après une crise politique | Pour un débat sur le libre-échange et sur l'euro…

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s