Argent, banques parasites et Europe (B. Bertez)

argent, banques parasites europeA propos du dernier livre de George Soros, The Tragedy of the European Union) :

« Voici ce qui est essentiel, selon nous, dans le livre de Soros :

– Le secteur bancaire est un secteur parasite, c’est lui qui est responsable de l’absence de retour à la croissance, c’est lui qui l’empêche. Le secteur bancaire se comporte comme un parasite de l’économie réelle.

– Le secteur bancaire a réussi à écrémer les profits de l’économie réelle, sa part dans les profits a réussi à atteindre les 35% des profits globaux dans les pays anglo-saxons. C’est insensé.

– Le secteur bancaire, grâce à ses relations incestueuses avec les gouvernements et les soi-disant régulateurs, a fait en sorte que quasi rien ne change de ce qui avait conduit à la catastrophe de 2008.

– En raison des relations incestueuses entre les gouvernements, les administrations et les banques, rien n’a été fait pour remédier au leverage excessif des banques, en particulier en France. Les capitaux propres des banques sont ridiculement faibles et, à ce titre, elles sont très vulnérables. La question du «too big to fail» n’a pas été résolue.

– La situation française est scandaleuse en raison des relations qui existent entre les inspecteurs des finances qui constituent l’autorité d’Etat et les inspecteurs des finances qui pantouflent à la tête des grandes banques privées.

– Un problème semblable de connivence existe en Allemagne dans les banques des Länder et, en Espagne, il y a complicité avec les politiciens.

– La Banking Union est une farce, il n’y a pas d’union bancaire et, de toutes façons, ce n’est pas la solution.

– Contrairement aux apparences, l’Allemagne est le point faible de l’Europe, car ce qui a réussi dans le passé pour l’Allemagne n’est pas ce qui peut réussir à l’avenir pour elle et pour l’Europe. Blâmer les pays débiteurs, considérer qu’ils sont coupables au sens moral, comme le font les Allemands, est une grave erreur, même si cela semble au premier abord naturel et de bon sens.

– La probabilité pour que l’Allemagne sorte de la zone euro est loin d’être faible, la perspective en est réelle. Cela aurait des implications terribles, la monnaie allemande crèverait tous les «toits», et la monnaie des autres pays crèverait tous les «planchers».

D’une façon très générale, nous dirons que la lecture du livre de Soros nous confirme dans notre sentiment : la crise, la vraie, pas sa musique, mais ses paroles, n’a pas encore commencé. On a vécu l’air de la crise, pas son ère.

Bruno Bertez, Le Blog à Lupus, le 30 mars 2014

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Argent, banques parasites et Europe (B. Bertez)

  1. Ping : Argent, banques parasites et Europe (B. Bertez) - gastraudiome

  2. Pourtant des milliers de petites mains travaillent à l’évaluation des risques dans les banques de façon à produire des rapports dûment certifiés par les multiples autorités de contrôle dont la réputation d’indépendance n’est plus à démontrer. Contester la sincérité des banques, c’est un peu comme nier la catholicité du Souverain Pontife. Alors regardez-y à deux fois avant de vous aventurer dans ces sables mouvants, à moins que vous n’ayez pas confiance dans les capacités opérationnelles des consultants en gestion des risques. Et là, on frôle la diffamation pour accusation perfide de sectarisme à l’encontre de professionnels qui croient dur comme fer que la réglementation bancaire sert à couvrir les risques, même si les dérivés en notionnel atteignent les 700 trillions. Même les Chinois se sont convertis aux dérivés de crédit, dont ils apprécient les vertus de transformation du risque et de liquéfaction des mauvaises créances transformées en vrais profits transférables sur un compte offshore. L’économie réelle bâtie sur la spéculation immobilière et les projets pharaoniques peut bien imploser, l’important est d’avoir mis ses billes à l’abri, en plaçant sa fortune « dans le dur », par exemple le rachat massif de terres agricoles ou à bâtir aux Etats-Unis de façon à ne pas être pris au dépourvu par le retour de manivelle qui s’annonce sévère pour les imprévoyants du Parti qui n’auraient pas vu le coup venir, comme l’ex-responsable de la sécurité intérieure qui s’est fait saisir pour quatorze milliards d’actifs issus des liquidités généreusement offertes par la banque du Peuple au cadre du Parti séduit par l’aventure de l’entreprise, après avoir suivi un MBA à Pékin ou Los Angeles.

  3. Ping : Argent, banques parasites et Europe (B. Bertez)...

  4. zorba44 dit :

    Soros …que n’a-t-il pas, lui aussi, écrémé des profits qui ne sont pas venus de nulle part !
    Aucun acte de contrition de ce côté là !

    Jean LENOIR

  5. reciprocitylaws dit :

    A reblogué ceci sur L'horreur islamique.

  6. Alcide dit :

    Nous pouvons aussi parler des abominables nervis payés par les parasites bancaires, armés par l’OTAN et entrainés par le Mossad :

    Syrie: des terroristes se font exploser par erreur! (vidéo)
    http://french.irib.ir/galeries/videos/item/320069-syrie-des-terroristes-se-font-exploser-par-erreur-vid%C3%A9o

    On ne peut pas s’empêcher de rigoler devant le bon emploi d’une bombe « intelligente »…

  7. Il dit: « La probabilité pour que l’Allemagne sorte de la zone euro est loin d’être faible, la perspective en est réelle. »

    Inénarable. Dire que ce genre de fable circule encore. Ce Bertez sort les mêmes bêtises depuis 2008.

  8. Ping : Argent, banques parasites et Europe (B. Bertez) | Forum Démocratique

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s