Le CSA veut un label « site de confiance » pour censurer le Web

csa label censure« Le CSA confirme dans son dernier rapport sa volonté d’attribuer un label « site de confiance » aux sites qui s’engageraient à respecter certaines règles d’auto-censure, et d’imposer aux logiciels de contrôle parental qu’ils bloquent l’accès aux sites non labellisés.

Ce n’est pas une surprise pour nos lecteurs, puisque c’est exactement le schéma que nous avons dessiné de longue date, et que nous avons rappelé récemment en expliquant pourquoi le CSA sera bien pire que l’Hadopi pour le respect des libertés sur Internet. Mais c’est une confirmation. BFM Business a mis la main sur le prochain rapport annuel du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), dans lequel l’autorité administrative confirme sa volonté de réguler le web sur le même mode que la télévision à l’ancienne.

Ainsi le CSA propose au Gouvernement, qui doit présenter dans les prochaines semaines le projet de loi Création préparé par Aurélie Filippetti, de lui confier la possibilité d’accorder un label « site de confiance » aux seuls sites internet qui signent une convention dans laquelle ils s’engagent à faire respecter des principes moraux, en particulier de protection de l’enfance.

Le label ainsi accordé « devra être pris en compte » par les outils de contrôle parental, de façon négative. Tous les sites non labellisés seront bloqués, comme l’avait décrit l’ancien président du CSA Michel Boyon dès janvier 2011.

Pas d’obligation, mais…

Ceux qui auront reçu le label pourront être visités librement par les internautes, mais devront prendre garde à respecter scrupuleusement la censure imposée par le CSA. Lequel s’est par exemple illustré en s’attaquant au Marquis de Sade sur France Culture, aux « quenelles » à la télévision, ou encore récemment à un sketch qui dénonçait le regard occidental sur le génocide du Rwanda — une censure qui prend une « saveur » particulière au regard du débat sur le rôle de la France dans l’extermination des tutsis. Autant de contenus qui n’ont rien d’illégaux mais qui devraient disparaître sur les sites labellisés qui veulent garder leur label.

Certes, le CSA prend soin de préciser dans son rapport que ce filtrage par listes blanches de « sites de confiance » ne sera activé que « si les parents le souhaitent », et qu’il n’impose donc rien. Mais c’est une vue de l’esprit.

Car c’est feindre d’oublier qu’avec l’absorption des compétences de l’Hadopi, le CSA va mettre la main sur la régulation des logiciels de contrôle parental. La loi lui donnera alors la possibilité d’établir une liste d’outils de filtrage conforme à ses instructions — ce que l’Hadopi avait refusé de faire, et les FAI auront l’obligation juridique de proposer au moins un de ces outils à leurs abonnés. Lesquels pourront être soupçonnés de négligence caractérisée et condamnés s’ils décident de ne pas activer le filtrage.

Tant que la loi ne dira pas que les FAI ont l’interdiction de proposer un filtrage par défaut à à leurs abonnés, l’inquiétude devra être de mise ».

Guillaume Champeau, Numerama, le 12 avril 2014 (via Réseau international)

Rappels :

Permis Internet, encadrement des réseaux sociaux, nouvelles lois contre les « cybermenaces »,… Valls veut un fligcage intégral du Net (N. Bourgoin)

Le Fichage pour Tous (H16)

 

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Le CSA veut un label « site de confiance » pour censurer le Web

  1. Garfy dit :

    et Valls aurait 58% dans les sondages

  2. Ping : Le CSA veut un label "site de confiance" pour censurer le Web - gastraudiome

  3. coockburn dit :

    record battu
    hier sur le gofo
    la prime cumulé négative, pour le gold ( 1 ,2, et 3 mois ) et la plus basse de tous les temps
    sa ce bouscule au portillons

  4. Trend dit :

    Le CSA l’aura dans l’os. Impossible de censurer le contenu d’internet.
    Bill Gates l’a même rappelé que depuis internet le monde ne serra plus jamais le même concernant la censure.
    Exemple parfait: L’affaire Wikileaks, Offshore leaks (affaire des paradis fiscaux dans le monde (Cahusac,etc..),….Sans internet qu’en saurait-on? Une chance que le gouvernement français est dirigé par un fameux panier de crabes ( très courant quand les ministres et autres sont nommés ,non par leur compétences, mais par copinage). RIen à craindre de cette pseudo censure qui sera déjouée facilement.

    • zorba44 dit :

      Vous avez entièrement raison. A moins d’avoir autant de surveillants « salariés » que de blogueurs, impossible de filtrer en temps réel internet !
      A posteriori …oui on peut leur casser les burnes comme cela fût le cas pour le journaliste Olivier Laurelli au début de 2004.

      Jean LENOIR

  5. brunoarf dit :

    Jeudi 17 avril 2014 :

    L’économiste Frédéric Lordon : « il faut sortir de l’euro »

    La video dure 19 minutes 41 :

  6. Garfy dit :

    il faut sortir de l’euro ……….. et de l’union européenne

  7. Alcide dit :

    Une bombe :

    La main dans le sac !
    Ukraine : la Pologne avait formé les putschistes deux mois à l’avance
    par Thierry Meyssan
    Les mensonges ont la vie de plus en plus courte. Deux mois après le changement de régime à Kiev, la presse polonaise publie des révélations sur l’implication du gouvernement de Donald Tusk dans la préparation du coup d’État. Ces nouvelles informations contredisent le discours occidental et montrent que l’actuel gouvernement provisoire d’Oleksandr Tourtchynov a été imposé par l’Otan en violation du droit international…

    Suite :
    http://www.voltairenet.org/article183316.html

    Sur de nombreux sites ,la censure Sioniste/OTAN règne et on ne peut diffuser ce genre d’infos , comme celles concernant les commanditaires des tireurs du Maïdan , les assassins du nouveau Gladio maintenant au pouvoir à Kiev ainsi que leur accointance avec les groupes paramilitaires nazis d’Ukraine.
    De même , les conversations de Nuland qui prouvent la responsabilité de la CIA dans le putsch sanglant sont censurées.

    Nous ne sommes plus en démocratie , tout est possible.

    Une analyse intéressante de Paul Craig Roberts :
    2014 : année de vérité pour les États-Unis

    http://www.mondialisation.ca/2014-annee-de-verite-pour-les-etats-unis/5377864

  8. brunoarf dit :

    L’économiste Bernard Maris était pour l’euro depuis 25 ans.

    Aujourd’hui, il vient de changer d’avis : il est pour la sortie de l’euro.

    Il explique pourquoi dans l’hebdomadaire Charlie Hebdo, dans une série d’articles tous plus explosifs les uns que les autres.

    Mercredi 9 avril, puis mercredi 16 avril, puis mercredi 23 avril 2014, etc, lisez ces articles d’un économiste qui vient juste de comprendre son erreur : c’est édifiant.

    Pour lire le premier article de Bernard Maris du mercredi 9 avril 2014, cliquez ici :

    http://alternatives-economiques.fr/blogs/raveaud/2014/04/18/bernard-maris-vire-sa-cuti-1/

  9. newsoftpclab dit :

    On appelle cela une reprise en main du web.Après la fronde des réseaux sociaux il fallait s’attendre à ce que l’état reprenne la main.En créant un label de confiance l’état fait en sorte qu’il existe des sites officiels et des sites officieux.On appelle cela diviser pour régner.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s