Olivier Delamarche : « Ce qui se passe est surréaliste »

(BFM Business, 5 mai 2014)

« Aujourd’hui on voit que tous les moteurs s’éteignent, les uns après les autres, et on refuse de le dire, on refuse de le voir… »

Rappels :

Dans 20% des familles américaines, plus personne ne travaille

Olivier Delamarche : « Les Etats-Unis sont en train de replonger dans la récession »

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Olivier Delamarche : « Ce qui se passe est surréaliste »

  1. Ping : Olivier Delamarche : "Ce qui se passe est surréaliste" - gastraudiome

  2. A reblogué ceci sur silbershark110neverdieet a ajouté:
    fuck natopigs, fuck the bank$t€rs, fuck le flan de l élysée, fuck obomba le nobel drone price,fuck israhell666 !
    Vive Vladimir , Bachar , Mahmoud et le Sayed ! Vive la Résistance à l Impérialisme sioniste !

  3. Si quelqu’un pouvait lui conseiller de ne pas s’énerver (et déviter de sous entendre que ses interlocuteurs sont des abruttis..) ce qu’il dit serait nettement plus productif…
    Delarmarche a raison sur le fond il a tord sur la forme et sur le timing.
    Modestement, il devrait simplement dire qu’il est immposible de prévoir le quant de l’effondrement et de dire que si on peut aller sur les marchés financiers compte tenu des tombereaux de liquidités déversées, il faudra être très réactif lorsque le retournement aura lieu….

  4. Ping : Olivier Delamarche : "Ce qui se passe est ...

  5. Russian trucks have crossed the border with Ukraine:

  6. L’Ukraine se prépare à une confrontation majeure à Slavyansk avec les forces pro-russes et russes…

    • zorba44 dit :

      Ce qui est triste c’est que comme au 19ème siècle ou au 20ème siècle les banquiers croient se refaire avec de bonnes guerres, aveuglés qu’ils sont des conséquences liées à la technologie massive de destruction qui ne laissera d’autres options que de rouler à vélo et à vivre dans des cabanes de bois.

      Déni, oui déni, déni quand tu nous tiens, que d’erreurs on commet en ton nom à commencer par verser des mers de sang un peu partout !

      Un autre truc qui peut servir : en cas d’intoxication alimentaire mis à part le riz cuit à l’eau sur le barbecue (il n’y a plus de réseau gaz ou électrique) boire un litre d’eau bouillie avec une cuillère à café de sel et quatre de sucre dissoutes. Commencer à se nourrir à nouveau « normalement » le lendemain.

      Jean LENOIR

  7. Les gestionnaires issus de la communauté bancaire font toujours preuve de la même indigence intellectuelle, dès lors qu’il s’agit de lever le nez de leurs feuilles Excel et autres camemberts pour considérer la réalité pour ce qu’elle est et non pour ce que les banquiers veulent faire dire à des ratios financiers. Ces ratios mesurés sur la base de la valeur des actifs économiques évalués au prix du marché ne veulent rien dire d’autre que les conclusions de modèles de valorisation en termes d’achat et de vente. D’où les réactions éberlués du banquier qui ne peut pas croire l’impossible lorsque Delamarche prétend que les Japonais épuisent leurs bas de laine pour se nourrir, alors que dans son esprit l’épargne japonsaise sert à acheter des bons du Trésor et non à consommer, étant donné la capacité d’épargne légendaire des Japonais. Il faut se rendre à l’évidence: les temps ont changé et à travers eux le niveau de vie des Japonais subissant la déflation des salaires (et non de la dette) depuis une vingtaine d’années suivie de l’effondrement de la balance commerciale qui porterait un coup de grâce au modèle économique japonais, ne serait-ce la fabuleuse capacité des banquiers à manipuler les prix du marché pour faire croire que la reprise pointe le bout de son nez au coin de la rue. Un vieux truc utilisé par Hoover en 1929 qui a fait recette depuis lors, après que les banquiers aient tiré les leçons de la Grande Dépression, pour faire mieux en pire, en utilisant à fond les capacités de refinancement des actifs, pardon des dettes, prêtés par les banques à leur banque centrale, le temps de se refaire sur les marchés en prenant les positions de couverture ad hoc. La banque centrale peut alors restituer les mauvaises dettes inscrites provisoirement à son bilan lorsque les prix ont remonté. Et hop, le tour est joué, tout le monde, il est gagnant, sauf les couillons de salariés qui se retrouvent sur le carreau parce que les banques ont détruit de l’emploi pour « créer de la valeur ». Une fois que les cashflows seront redevenus positifs, on pourra réembaucher, mais pas forcément les mêmes, ni la même classe d’âge, ni même forcément au même endroit, parce que le capital se fait la malle pour se reconstituer une base de profits, loin de son dernier terrain de prédation. L’ennui est que à force de multiplier les zones à risques, on se retrouve dans un champ de bataille mondial parsemé de trous d’obus à la Verdun, où chacun se planque dans sa tanière, le temps que les drones tueurs aillent se faire voir ailleurs. C’est la leçon à tirer du sermon de M. Hollande: la reprise, ça n’existe que pour ceux qui ont survécu à l’explosion de la mine, et encore à condition de savoir creuser des galeries pour se planquer sous des cieux plus cléments de plus en plus rares.

  8. This is a chart of Japan’s composite PMIs (which combines both services and manufacturing). It really doesn’t get uglier than this.

    Read more: http://www.businessinsider.com/japanese-composite-pmi-2014-5#ixzz311LkbvcZ

  9. brunoarf dit :

    Le peuple français est en train de basculer.

    Malgré la propagande des médias français, le peuple commence à comprendre que la construction européenne n’est pas du tout ce qu’on lui raconte.

    Les sondages de mai 2014 sont très intéressants : l’opinion publique est en train de se retourner.

    Le vent tourne.

    Vendredi 9 mai 2014 :

    SONDAGE. Quatre Français sur cinq n’ont plus confiance en l’Europe.

    A l’occasion de la journée de l’Europe, retrouvez ce vendredi dans vos éditions Nice-Matin, Var-matin et Corse-Matin, un sondage sur la perception qu’ont les Français de l’Union Européenne.

    Les eurosceptiques sont de plus en plus nombreux.

    L’étude, menée par l’institut CSA pour Nice-Matin et BFMTV, montre l’accroissement de la défiance des Français à l’égard de l’Europe.

    A la question : « Diriez-vous que l’appartenance de la France à l’Union Européenne est une bonne ou une mauvaise chose? », 38% des sondés y voient une mauvaise chose (dont 10% une très mauvaise chose). 51% des sondés y voient une bonne chose (dont 9% une très bonne chose).

    Dix ans plus tôt, on comptait seulement 25% d’eurosceptiques.

    Parmi les grandes inquiétudes des sondés : l’augmentation du chômage, la diminution de la protection sociale, l’augmentation du nombre d’immigrés due à l’espace Schengen, ou encore la perte de leur identité nationale ou leur culture.

    Ils sont 47% à préférer un renforcement des pouvoirs de décision des Etats membres, quitte à limiter ceux de l’Union Européenne.

    Une Union Européenne qu’ils jugent, en grande majorité, trop éloignée de leurs préoccupations quotidiennes (78%) et trop occupée « à faire des règlements tatillons sans raison » (72%).

    A l’occasion du 69e anniversaire de la victoire des alliés sur l’Allemagne nazie ce jeudi, François Hollande a lancé un véritable plaidoyer en faveur d’une Union « du progrès ». Dans une tribune publiée par Le Monde, le chef de l’Etat met en garde les Français contre la tentation de sortir de l’Europe, qui selon lui serait synonyme de « sortir de l’Histoire ».

    http://www.nicematin.com/derniere-minute/sondage-quatre-francais-sur-cinq-nont-plus-confiance-en-leurope.1728611.html

Répondre à Nicolas Jaisson Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s