Florian Philippot : « Ne pas laisser le monopole aux euro-gagas »

Il a raison, la campagne des élections européennes est – comme d’habitude – une non-campagne, un vaste enfumage pour que les Français aillent voter sans se poser de questions… Vous apprécierez, en face, la courtoisie, la neutralité et l’objectivité de l’intervieweur

« On nous explique que l’Union européenne c’est bien, c’est le sens de l’Histoire, c’est formidable, que si on n’y va pas on sera isolés… ce ne sont pas des arguments, ça… Ça, c’est le coup qu’on fait aux Français depuis 20 ans, ça permet de ne pas parler des vrais sujets : du coût de l’euro, du coût de l’austérité, de l’ouverture totale des frontières, de Schengen, de la directive détachement des travailleurs, du traité transatlantique qu’ils sont en train de négocier dans notre dos, qui va nous mettre aux normes américaines, qui va être le big bang économique et social contre l’agriculture et contre l’industrie françaises… »

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Florian Philippot : « Ne pas laisser le monopole aux euro-gagas »

  1. OOPS dit :

    La stratégie de la tension est le seul argument qui reste aux Eurocrates pour se maintenir au pouvoir, désespérés qu’ils sont de conserver une justification à une gouvernance de plus en plus branlante, parce que contre-productive en ces temps de disette économique marquée par la raréfaction du crédit et l’augmentation parallèle de la répression. Il s’agit de dresser les catégories sociales les unes contre les autres, de façon à mettre l’Etat en posture de défenseur de la Loi républicaine, pilier du régime en même temps qu’expression théorique de la volonté populaire récupérée par des minorités actives contrôlant les rouages de l’Etat. Les Eurocrates sont les alliés objectifs et actifs des révolutionnaires qui nous gouvernent faisant feu de tous bois pour créer les conditions du chaos, alors que les bases sociales de l’Etat s’effritent chaque jour un peu plus. C’est pourquoi les média expliqueront que les lois c’est bien, parce qu’il faut obturer les trous dans la coque de l’Etat Providence avec force chiffons de papier ayant au moins pour utilité de créer du contenu dans des fonctions étatiques inutiles dont le Parlement nationale pourrait très bien se passer, si le pays réel était libre de se prendre en charge en exerçant ses responsabilités de citoyens. Au lieu de quoi, ceux-ci sont maintenus dans une perpétuelle situation d’assistés, sous prétexte de besoins impératifs créés spécialement pour confisquer cette responsabilité d’homme libre et responsable, au profit de technocrates prenant un malin plaisir à émasculer la société pour mieux s’en servir, au lieu de la servir. Cette escroquerie intellectuelle est nourrie par la dette qui paie les Eurocrates, à défaut de ressources propres aux Etats nationaux qui sont en faillite à force de ruiner la société civile au nom de la défense des droits de l’homme. Foin des pactes de responsabilité et autres pactoles illusoires pour fonctionnaires anxieux de dissimuler la rapine derrière de fausses responsabilités destructrices, il est plus que temps que temps de virer la Commission européenne et de révoquer les agences innombrables qui gravitent autour, afin de redonner un élan vital à la société civile, qui comme les organismes vivants à besoin d’un espace vital pour exister et prospérer.

  2. Garfy dit :

    il parlait de Mme Taubira et de la Marseillaise :

    La fausse interprétation de la Marseillaise | Le Blog de …
    http://www.francoisasselineau.fr/2011/10/la-fausse-interpretation-de-la.html
    26 oct. 2011 – La Marseillaise : fausse interprétation … 1)- le « sang impur » de la Marseillaise désigne le sang du peuple …. Le Blog de François Asselinea

    • Asselineau se trompe: le « sang impur », c’est d’abord le sang des tyrans qu’il s’agit de chasser de leurs trônes, lors de l’entrée en lice des armées révolutionnaires qui déferlent sur les Pays-bas, la Belgique et la rive gauche du Rhin après que les conventionnels aient décrété la « levée en masse ». La mobilisation générale de la population mâle entre dix-huit et quarante-cinq ans était une nouveauté très mal accueillie par la population française, notamment dans les campagnes rebelles à la conscription depuis toujours. Il fallait trouver un motif au massacre de masse provoquée à dessein par la Convention en donnant un tour lyrique à des guerres républicaines qu’elle voyait comme une réédition de la grande tradition militaire de la république romaine pourfendant les rois pour donner à leurs peuples les dons de la « civilisation ». De là cet hymne révolutionnaire qui puise comme beaucoup d’odes et autres chants révolutionnaires ses racines dans l’Antiquité romaine. Voir « l’histoire de la Révolution française » par Mg Gaume (tome 3), à ce sujet.

    • Voilà la référence beaucoup plus sérieuse que les considérations d’Asselineau sur la Révolution française et l’histoire de France en général revue et corrigée par les historiographes républicains, au premier desquels Michelet!
      http://www.liberius.net/livres/La_Revolution_(Tome_3)_000000090.pdf

    • Asselineau ne connaît pas grand chose. L’histoire de la Marseillaise est curieusement liée à celle du Maréchal Luckner, un Hollandais monté en grade sous la Révolution avant de finir sur l’échafaud pour « trahison »:

      Luckner, né à Cham en Bavière, hussard dans les armées protestantes bavaroises et hollandaises, passa en 1763
      au service du Royaume de France avec le grade de lieutenant-général. Initié par le Grand-Orient, il reçut, Tort
      de la Révolution, en 1791, le béton de maréchal et commanda l’armée du Rhin. Rouget de Lisle, strasbourgeois,
      lui dédia son chant maçonnique de guerre devenu « La Marseillaise ». (Ses premières strophes ont été peintes en
      1792, sur les murs du luxueux salon du bourgmestre d’Amsterdam. Les Marseillais francs-maçons et séphardim
      l’adoptèrent, pour servir la Terreur, en particulier la répression des Vendéens révoltés par la mobilisation de
      300.000 hommes le 24 février 1793. La «Marseillaise» n’est devenue l’hymne national qu’en 1879 sous la IIIe
      République maçonnique.) A la tête de l’armée du Nord (en remplacement de J.-B. Rochambeau, héros de
      l’Indépendance des États-Unis, nommé maréchal par la Convention en 1791, qui, démissionnaire, fut arrêté par
      la Terre), Luckner, vieux maréchal, reçut l’ordre d’envahir la Belgique. N’osant poursuivre ses succès, il battit en
      retraite, se repliant sur Lille. Renvoyé sur le Rhin, rendu suspect, il fut condamné à mort par le Tribunal
      révolutionnaire et guillotiné en 1794, comme les autres têtes hésitantes
      https://ia600502.us.archive.org/13/items/LaHonteSionisteAuxSourcesDuSionismeEtDeSesRavagesDansLeMonde/LHS.pdf

  3. prado dit :

    Marseillaise, eurovision : triste réalité….

  4. braam dit :

    Aphatie n’ignore pas qui paie son salaire, c’est un minable rouage du système qui fait des courbettes devant les puissants et harcèle les autres.
    N’a de journaliste que le nom; comme P. Cohen, Haziza et tutti quanti…

    nota bene: Aphatie a quitté l’école à 14 ans et a commencé sa carrière comme garçon de café, c’est dire le niveau…

Répondre à Garfy Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s