Contrat gazier du siècle et désaméricanisation du monde en marche ! (Ch. Sannat)

contrat-gaz-siecle-chine-russie

« Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Depuis plusieurs semaines, la rumeur courait et devenait de plus en plus insistante sur les négociations en cours entre la Russie et la Chine concernant la signature d’un contrat de fourniture de gaz d’ampleur historique digne de faire basculer les traditionnels rapports de forces géostratégiques.

En effet, la Chine et la Russie viennent d’annoncer officiellement, dans le cadre du voyage de Poutine dans l’empire du Milieu, la signature d’un contrat à… 400 milliards de dollars ! Colossal, surtout que ces ventes de gaz ne devraient pas forcément être libellées en dollars puisque derrière tout cela se joue une bataille féroce pour tenter de contrer la domination américaine du monde aussi bien politique qu’économique.

Souvenez-vous de l’épisode du relèvement du plafond de la dette américaine. La Chine furieuse avait indiqué qu’il était temps de désaméricaniser le monde… c’est véritablement en marche et la vitesse de changement est même assez incroyable.

La Russie menace sans ambiguïté l’Europe de couper le gaz

C’est un article des Échos qui revient sur la dernière sortie du Premier ministre russe Dmitri Medvedev alors que son patron Poutine est en Chine.

« Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a quant à lui mis la pression sur l’Occident mardi en évoquant la «possibilité théorique» d’une réorientation vers la Chine des exportations de gaz russe qui n’iraient plus vers l’Europe. «Nous avons suffisamment de réserves, suffisamment de gaz pour livrer du gaz et à l’est, et à l’ouest. Mais si l’on envisage le pire, de manière purement théorique le gaz qui se serait pas livré en Europe peut être envoyé (…) en Chine», a-t-il déclaré dans un entretien à Bloomberg. »

En clair, à compter d’aujourd’hui, la Russie ne dépend plus financièrement parlant de ses exportations de gaz vers les pays européens mais l’Europe dépend encore, elle, de ses importations de gaz russe.

Vous ne devez pas oublier qu’il n’existe pas de gazoduc traversant l’Atlantique et capable de nous livrer le gaz issu des gaz de schistes américains. Il faut donc liquéfier le gaz US dans d’immenses terminaux construits à cet effet (ce qui est en cours mais pas tout à fait encore achevé) puis remplir de tout ça d’immenses bateaux appelée « méthaniers » et capables de nous livrer… Remplacer le gaz russe par une flotte entière de bateaux prendra des années, et nous coûtera particulièrement cher.

En clair, désormais la Russie n’est plus dépendante de nos achats de gaz puisqu’elle peut vendre tout son gaz à la Chine, en revanche, nous sommes encore dépendants du gaz russe, puisque les Américains ne sont pas encore en mesure de nous livrer les quantités importantes dont nos pays ont besoin.

Victoire par KO de Poutine et évidemment l’Union européenne, grand nain devant l’éternel, qui se retrouve encore être le dindon de la farce de l’affrontement américano-russe pour le leadership mondial. C’était prévisible et je ne me suis pas gêné pour l’écrire et pour le dire.

Russie-Chine : élargir l’usage réciproque des monnaies nationales

Mais l’accord sino-russe ne va s’arrêter uniquement à la fourniture de gaz puisque tout cela s’accompagne également d’un accord monétaire comme nous l’apprend cette dépêche de l’Agence de presse RIA Novosti :

« La Russie et la Chine envisagent d’utiliser plus largement leurs monnaies nationales – le rouble et le yuan – dans leurs échanges commerciaux et leurs investissements réciproques, indique la déclaration conjointe signée mardi à l’issue de négociations entre les présidents russe et chinois Vladimir Poutine et Xi Jinping.
«Les parties envisagent d’entreprendre de nouvelles démarches pour élever le niveau et élargir les domaines de coopération pratique russo-chinoise. Il s’agit d’engager une interaction étroite dans le secteur financier, y compris d’augmenter le volume des règlements directs en monnaies nationales russe et chinoise dans le commerce, les investissements et l’octroi de crédits», lit-on dans la déclaration sur l’ouverture d’une nouvelle étape de partenariat et de coopération stratégique entre les deux pays.
La Russie et la Chine stimuleront également les investissements réciproques, notamment dans les infrastructures de transport, l’exploitation de gisements de minéraux utiles et la construction de logements bon marché en Russie. »

Il n’aura échappé à personne que le roi dollar n’est le roi que parce qu’il sert de devise de référence à l’ensemble des flux commerciaux à travers la planète et en particulier à l’achat des matières premières énergétiques comme le pétrole et le gaz d’où le nom justement de « pétro-dollars » !

Or, par cet accord, la Chine et la Russie viennent de mettre officiellement un terme à la suprématie du dollar dans les échanges internationaux. C’est une première et c’est une information d’une importance capitale.

Vous assistez ni plus ni moins à la désaméricanisation et à la dédollarisation du monde. Nous passons d’un monde unipolaire, où l’hégémonie américaine était totale depuis la chute du mur de Berlin, à un monde à nouveau multipolaire avec un immense bloc formé par la Chine et la Russie d’un côté et les USA qui, en l’absence d’un Traité transatlantique que l’on vous fera avaler de force tant il devient une question de survie pour l’Empire américain, se retrouveraient tout simplement isolés.

L’UE « supplie » Poutine de ne pas interrompre les livraisons de gaz à l’Europe

Alors notre Union européenne, qui est allée jouer aux apprentis sorciers en Ukraine et qui a provoqué sciemment « l’ogre » russe, se retrouve au milieu du gué, totalement à la merci des menaces de coupure de livraison du gaz russe.

Alors notre benêt béat de président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, vient d’écrire une lettre à Vladimir en disant :

« Tant que se poursuivent les discussions à trois, entre la Russie, l’Ukraine et l’UE, les livraisons de gaz ne devraient pas être interrompues. Je compte sur la Fédération de Russie pour maintenir cet engagement. » Ou encore « il est impératif que toutes les parties continuent de s’engager de manière constructive dans ce processus, et se mettent d’accord également sur un prix qui reflète les conditions de marché », écrit Barroso pour qui cela « relève de la responsabilité de la compagnie russe Gazprom que d’assurer les livraisons des volumes requis comme prévu dans les contrats passés avec les compagnies européennes »…

Mais à tout cela il fallait y réfléchir avant d’aller allumer le feu en Ukraine, et il est évident que Vladimir Poutine, à défaut de déclencher la Troisième Guerre mondiale (car il n’est pas fou, contrairement à ce que la propagande de nos médias tente de nous faire avaler), nous fera payer au prix fort notre alignement stupide et sans recul sur des positions américaines absolument incompatibles avec les intérêts géostratégiques fondamentaux de l’Europe.

Une Europe au bout d’un mois de crise ukrainienne réduite à supplier Vladimir Poutine de ne pas couper le robinet de gaz.

Une Europe qui, encore une fois, et vous en avez une preuve une fois de plus qui risque de s’avérer douloureuse, qui est fondamentalement plus un problème que la solution ».

Charles Sannat*, Le Contrarien matin du 22 mai 2014

*Directeur des études économiques chez AuCOFFRE.com

Article des Echos sur le contrat gazier Chine/Russie

Dépêche RIA Novosti sur les devises et monnaies

Article Reuters sur la supplique de l’Europe à la Russie

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 56 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Matières premières, Monnaies, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Contrat gazier du siècle et désaméricanisation du monde en marche ! (Ch. Sannat)

  1. Bonnal dit :

    Echec de l’Abenomics : La banque du Japon se retire du marché obligataire pendant 36 heures, aucun acheteur ne s’est présenté !

    http://or-argent.eu/la-banque-du-japon-se-retire-du-marche-obligataire-pendant-36-heures-acheteur-ne-sest-presente/#.U33NzUDm65J

  2. Bonnet blanc, blanc bonnet. Il faut pousser l’analyse au-delà des apparences:

    The Illuminati is using Russia-US friction over Ukraine
    to lay the groundwork for World War Three.
    The dialectical opposition between Russia
    and the US is a little too neat to be credible.
    It’s almost as if the USSR and the USA have changed
    places.
    – See more at: http://henrymakow.com/2014/04/Is-Putin-False-Opposition.html#sthash.ion7J4O4.dpuf

  3. Quid de l’opportunité de signer un accord gazier de cette taille, alors que les surcapacités industrielles chinoises s’accumulent au gré des faillites de ses canards boiteux et de l’effondrement de la consommation dans les pays occidentaux? Décidément ces technocrates vivent dans leur monde de papier et d’indicateurs macro, ne tenant aucun compte de l’écart grandissante entre les réalités micro des entreprises et des objectifs grandiloquents ne correspondant plus à une demande effective. Le temps de la technocratie mondialiste et révolue, qu’elle soit uni ou multipolaire, peu importe, si elle conserve un droit de contrôle absolu sur la société civile qui regimbe de plus en plus sous l’aiguillon insupportable d’oligarques obsédés par le pouvoir et l’idée de la puissance hégémonique qu’ils voudraient disputer à l’empire anglo-saxon. La Terre n’en peut plus de ces parasites qu’il est plus que temps d’éliminer, si l’humanité veut conserver quelques chances de survie dans un monde un minimum propice à l’épanouissement de la vie humaine.

  4. Comme je l’avais fait remarquer il y a quelques semaines, les accords de commerce entre l’Europe et la Russie ont été à peine entamés par les sanctions prises par l’UE à l’encontre de ce pays, la raison étant que les Européens présentent un front divisé en fonction de leurs intérêts économiques particuliers. Ainsi EDF et Total coopèrent étroitement pour la fourniture de gaz avec Gazprom. Après les Français, puis les Italiens, c’est maintenant au tour de l’Autriche de conclure un accord énergétique avec la Russie!:

    A recent gas deal between Austrian energy company OMV and Russian gas exporter Gazprom exposes fractures within the European Union bloc over responses to the Ukraine crisis and threatens the stability of the EU policy-making.
    http://www.financialsense.com/contributors/global-risk-insights/austria-russia-energy-deal-exposes-eu-disunity-over-ukraine?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+fso+%28Financial+Sense%29&utm_term=FSO

  5. el guapo dit :

    Il faut grandir hein, ne pas finir a 60 ans a encore croire aux ogres et autre monstres sous le lit.

    Parlez moi de groupe d’influence mais arrêtez un peu avec le fantasme illuminati ca crée une génération de débile profond qui crois que tout le malheur du monde vienne d’une loge « satanique » obscure.

  6. Je vous conseille de creuser la question avec Augustin Barruel et ses « Mémoires pour servir à l’hsitoire du jacobinisme » et vous pourrez enchaîner avec « la conjuration anti-chrétienne » de Mgr Delassus puis « lsraël destructeur d’empires » de Léon de Poncins et enfin « the architects of deception » de Juri Lina. Ensuite, on pourra en reparler sur des bases documentaires sérieuses.

  7. brunoarf dit :

    Jeudi 22 mai 2014 :

    Coup de tonnerre dans le secteur automobile : la Citroën C3 ne sera plus fabriquée en France, à Poissy. La Citroën C3 sera fabriquée à Trvarna, en Slovaquie.

    Pourquoi cette délocalisation ?

    Parce qu’en France, le coût horaire du travail est de 35 euros, tandis qu’en Slovaquie le coût horaire du travail n’est que de 8,80 euros.

    L’Union Européenne, c’est un grand marché intérieur, sans aucune frontière, dans lequel 28 nations sont en compétition les unes contre les autres.

    L’Union Européenne, c’est 28 nations qui sont condamnées à baisser toujours plus les salaires de leurs ouvriers pour attirer les entreprises sur leur territoire.

    L’Union Européenne, c’est 28 nations qui font une course sans fin vers les salaires bas, vers les salaires les plus bas, vers les salaires toujours plus bas.

    L’Union Européenne, c’est un suicide collectif.

    Dimanche, votons pour que la France sorte de l’Union Européenne :

    Cliquer pour accéder à Profession-de-foi-UPR-EP2014-France-metro.pdf

  8. Le rêve de Poutine pour la Crimée: toute ressemblance avec le modèle bancaire européen des PIGS serait purement fortuite. Ah ces synarques, tous les mêmes!

    It’s not just banks that Russia has in mind for Crimea, there’s also gambling, tourism and wine. The peninsula will be designated a special economic zone, unique among the 84 regions of the world’s largest country. The casinos will probably be located in Yalta, acting Prime Minister Sergey Aksyonov said.

    http://www.bloomberg.com/news/2014-05-22/putin-s-singapore-dream-costs-crimea-banks-and-burgers.html

  9. Garfy dit :

    Pas de soucis on aura le gaz de schiste – et ségo va être contente :

    > http://www.elwatan.com//actualite/gaz-de-schiste-de-l-irresponsabilite-d-une-decision-23-05-2014-258257_109.php
    >
    >
    > paragraphe intéressant :

    Sylvain Lapoix. Journaliste spécialiste du gaz de schiste : L’Algérie, terrain d’expérimentation pour la France

    C’est malheureusement la vieille histoire de l’Algérie, terrain d’expérimentation pour la France.

    Nous savons qu’un deal a été passé entre Alger et Paris : en fait, le président Bouteflika était en colère quand Fabius a fait fuiter l’information sur un partenariat algéro-français sur l’exploration du gaz de schiste, car le gouvernement algérien n’avait pas encore choisi à quel pays le marché sera octroyé.

    Puis, pour appuyer son option du 4e mandat, il a accepté le deal français : faire passer le projet d’un nouveau mandat, en échange de l’octroi du marché.

    Car en France, la loi interdit la fracturation hydraulique, mais Total par exemple expérimente plusieurs techniques à travers le monde (Danemark, Etats-Unis, etc.) pour dépasser cet interdit.

    • zorba44 dit :

      Totalement suicidaire …oui : les sprays dans le ciel et les poisons par le bas dans l’eau !

      Boycottez Total. Et pétitionnez pour la production électrique du générateur de Tesla pour sauver le monde de toute cette merde. Comme si les profits de Total allaient sauver les dirigeants de l’empoisonnement, de l’éradication par l’empoisonnement.

      Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s