L’UMP est au bord de la banqueroute

L’UMP bientôt à la rue, son siège récupéré par les banques créancières ? J’avais déjà posté sur le sujet en janvier 2013 mais la menace semble se rapprocher… OD

L’UMP est au bord de la banqueroute Europe1« ENQUÊTE Europe 1 – Le départ de Copé ne règle pas pour autant les problèmes financiers du parti, qui est plus que jamais dans le rouge.

L’heure des comptes. L’affaire Bygmalion a entraîné la chute de Jean-François Copé, mais les problèmes de l’UMP ne sont pas réglés pour autant. Le trio Raffarin-Juppé-Fillon va devoir faire face, notamment, à une situation financière catastrophique. L’ancien trésorier, Dominique Dord, l’a reconnu mercredi au micro d’Europe 1 : « l’UMP n’est pas ruinée » mais est « très endettée », « quasi au bord de la banqueroute ». « Si j’étais banquier, je m’inquiéterais », a prévenu le député-maire d’Aix-les-Bains. Europe 1 a mené l’enquête.

Un RDV trimestriel chez le banquier. La direction sortante, à commencer par la trésorière Catherine Vautrin, est en train de faire ses cartons. L’un des premiers casse-tête du triumvirat à la tête du parti sera de trouver des moyens pour financer le Congrès prévu à l’automne. Une tâche qui s’annonce compliquée puisque l’UMP est sous surveillance financière. Chaque trimestre, le parti doit ainsi faire le point sur sa situation avec les banques qui lui ont prêté de l’argent.

La rigueur, c’est maintenant. Première conséquence de cette nécessaire cure d’austérité : les effectifs ont été drastiquement revus à la baisse, le nombre de salariés passant de 140 à 90. Et ça risque de ne pas suffire, en partie parce que le financement public de l’UMP a fondu : plus de 30 millions d’euros par an avant 2012 contre 18 millions d’euros aujourd’hui. L’autre raison est à chercher du côté des militants. Selon des sources internes à l’UMP, seulement 20% d’entre eux auraient payé leur cotisation cette année. Et ces mêmes militants ont également décidé de réduire leurs dons, ou de les réorienter vers l’Association des Amis de Sarkozy.

L’UMP un jour SDF ? Conclusion : l’UMP tire la langue et a du mal à rembourser ses dettes. Après la dernière présidentielle, l’UMP a en effet emprunté 55 millions d’euros. Autrement dit, la moitié de son budget – qui tourne autour de 30 millions d’euros – sert à payer les créanciers. Et c’est le siège de la rue de Vaugirard, à Paris, – lui-même en cours de remboursement – qui sert de garantie. Donc si l’UMP se retrouve en défaut de paiement, elle pourrait alors se retrouver à la rue… »

Europe 1, le 29 mai 2014

Rappel :

L’UMP bientôt à la rue ? Les banques lorgnent sur son siège

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour L’UMP est au bord de la banqueroute

  1. Quelle importance autre qu’anecdotique, quand le monde est au bord de la troisième guerre mondiale précipitée par l’effondrement financier de la Chine qui va se retrouver rapidement prise dans la spirale du désendettement conjuguée à l’inflation monétaire, alors que la PBOC n’a pas les mêmes moyens de création monétaire que la FED pour renflouer ses banques? Beaucoup de pronostics économiques vont être remis en cause ces prochaines semaines, alors que les tensions montent entre les rivaux de l’ordre mondial multipolaire, dont les ambitions structuralistes sont battues en brèche par l’exaspération des tensions sociales culminant en affrontements militaires. Les élites n’ont trouvé rien de mieux que la guerre pour diffuser la colère populaire dans des conflits artificiellement créés pour détruire l’ordre économique existant, et partant la dette accumulée tout en liquidant le trop plein de consommateurs dont les gouvernements ne savent plus que faire en ces temps de disette de la croissance. La panique est en train de gagner les cercles mondialistes les uns après les autres qui ne savent plus que faire pour conjurer une crise, dont ils sont les principaux responsables, mais dont la solution leur échappe autrement que de s’éreinter dans la fuite en avant conflictuelle, pour donner l’impression de maîtriser la situation à coups de communiqués agressifs. Ainsi tous les chiffres du PNB sont en net recul, alors que quantité d’armements achetés lors de la période de vaches grasses ne demandent qu’à prendre du service, à commencer par les flottes flambant neuves de SNLE russes et chinois qui vont s’étrenner au large des côtes américaines. Le gratin du Bilderberg sera ravi d’une nouvelle destruction créatrice, qui permettrait au capitalisme de révéler ses capacités infinies à se régénérer dans un nouveau cycle de croissance tirée par les nouvelles technologies, qui permettront aux cyborgs d’affronter un environnement hautement toxique rendu inhabitable pour l’espèce humaine déclarée définitivement obsolète.

    • On est d’accord, il y a des événements plus graves. Mais j’estime que c’est tout de même intéressant à signaler, pour illustrer notamment l’état de déliquescence des « élites » politiques du pays et du système qu’elles incarnent (et tentent de sauver à tout prix). Même les militants quittent le navire (« Selon des sources internes à l’UMP, seulement 20% d’entre eux auraient payé leur cotisation cette année »)…

      • zorba44 dit :

        Le consommateur, client de la banque de l’UMP paiera in fine le trou même si l’UMP n’est pas son bord. On est bien, dans ce cas particulier, dans l’exemple du cas général : payer les ardoises des autres !…

        Jean LENOIR

      • Le système de la monnaie bancaire a corrompu toute la société et en premier lieu les partis politiques dont les représentants sont trop habitués à voir « l’argent pousser sur les arbres », confondant allègrement monnaie publique et monnaie privée au sein d’un même système de rapines. Cette confiscation de la valeur travail par la monnaie dette aboutit logiquement à toujours plus de destructions d’emplois, tellement notre système malthusien est devenu insensible au bien-être de la personne humaine avalée tout cru par un système technocratique qui s’imagine être le maître et possesseur de la valeur économique, sous prétexte qu’il détient les leviers de la création ou de la destruction monétaire. Tant que ce système structuraliste technocratique fondé sur les principes républicains n’aura pas été mis à bas, notre société est condamnée à péricliter dans une succession sans fin de crises qui sont autant de prétextes à l’usurpation de la représentation par une clique mafieuse qui s’asseye sur les libertés individuelles sous prétexte de mieux défendre les libertés collectives au nom de la « volonté générale. » Ces fameux principes républicains garants de la défense des droits de l’homme auront conduit à une régression civilisationnelle sans précédent, qui s’accélère à mesure que tombent tous les masques humanistes ou libertaires portés par ceux qui n’ont plus que la violence aveugle pour défendre un système démocratique dont les principes humanistes ne résistent pas à l’épreuve de la réalité sociale marquée par la dictature d’intérêts privés phagocytant la violence publique pour défendre ses intérêts oligarchiques. Ces gens dénués de tous scrupules ne sont pas prêts à abandonner aussi facilement la partie. Ils se défendront bec et ongles, dusse la société civile disparaître dans la tourmente des guerres civiles provoquées par ceux-là même qui trouve dans l’exacerbation des divisions la justification ultime d’un pouvoir qu’il rêve absolu sur les masses.

  2. Ping : L'UMP est au bord de la banqueroute | Around Th...

  3. brunoarf dit :

    BNP Paribas est en faillite.

    Jeudi 29 mai 2014 :

    La justice US réclamerait plus de dix milliards de dollars à BNP Paribas.

    La justice américaine incite BNP Paribas à payer plus de dix milliards de dollars (7,35 milliards d’euros) pour solder l’enquête pénale en cours sur les soupçons d’infraction aux sanctions contre l’Iran et plusieurs autres pays, rapporte jeudi le Wall Street Journal, citant des sources proches des négociations.

    Un tel montant représenterait l’une des plus importantes amendes jamais infligées à une banque, ajoute le quotidien américain.

    BNP Paribas cherche à limiter cette amende à moins de huit milliards de dollars, ont précisé les sources du WSJ.

    Aucun représentant de BNP Paribas n’était disponible dans l’immédiat pour commenter ces informations.

    Les autorités américaines enquêtent depuis plusieurs années sur des paiements en dollars impliquant des pays sanctionnés par Washington comme Cuba, l’Iran ou le Soudan.

    BNP Paribas avait provisionné 1,1 milliard de dollars au quatrième trimestre 2013 pour ce litige mais a prévenu le 30 avril qu’une éventuelle amende pourrait largement dépasser ce montant.

    Lors de l’assemblée générale annuelle de la banque, le 14 mai, le directeur général Jean-Laurent Bonnafé a indiqué que les discussions avec les autorités se poursuivaient et qu’il lui était impossible de communiquer un calendrier pour la suite de la procédure.

    http://www.boursorama.com/actualites/la-justice-us-reclamerait-plus-de-dix-milliards-a-bnp-paribas-8c6c8ce49969360c3fd3710a7244eddb

  4. Déjà vu, all over again? Well, now it is the lucky turn of Africa to enjoy the so-called access to the markets money resources! And you know what? This dear Mrs. lagarde is nice enough to warn them not to repeat the same mitstakes as the European nations an China did, when they rwere resorting to « free money » to spur their economies with debts

    http://www.ft.com/cms/s/0/6ae943e0-e751-11e3-8b4e-00144feabdc0.html#ixzz338ZDOlQP

    Christine Lagarde, IMF managing director, told African finance ministers at a meeting in Mozambique that growth in the region had “clearly” took off, allowing more than a dozen countries to tap the sovereign debt market for the first time in their history.
    But in an interview with the Financial Times, she warned about the risk of “spoiling” the Africa rising narrative. “Governments should be attentive and they should be cautious about not overloading the countries with too much debt,” she said.
    Sovereign bond issuance from countries such as Gabon and Rwanda helped African countries to raise record $11bn in 2013, up from $6bn a year earlier. In 2000, African states raised a paltry $1bn from capital markets.
    “That is additional financing, but that is an additional vulnerability,” Ms Lagarde said.

  5. Mathias dit :

    OUI !!! Ces voyous au service d’un système voyou doivent être dénoncés ! Ils mentent, trichent, volent leurs militants et tous les Français, ils doivent donc TOUS être virés sans possibilité de retour.

    Je suis donc 100% d’accord avec le tweet de Nadine Morano….. qu’elle n’a même pas eu le courage d’assumer !!!

  6. Peltier-Bygmalion dit :

    La corruption, cancer généralisé….

    Bygmalion : perquisition chez l’UMP Guillaume Peltier

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/06/03/bygmalion-perquisition-chez-guillaume-peltier_4431149_823448.html

    • matbee dit :

      Vive le renouvellement de l’UMP par les jeunes ! LOL

      Jeunes par l’âge mais pas par leurs pratiques… ni leur degré de cynisme.

      http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20140528.OBS8678/ump-guillaume-peltier-et-ses-formations-a-20-000-euros.html

      En plus Peltier et Didier roulent pour Sarkozy, tu parles d’une éthique… tu parles d’un renouvellement !

      see La Droite Forte de Guillaume Peltier :

      « Nos valeurs

      Nous croyons que les valeurs incarnées par l’ancien président de la République – le patriotisme, la récompense du travail et du mérite, l’autorité républicaine, le soutien aux PME, la lutte contre les fraudes et l’assistanat, la souveraineté et la maîtrise de notre destin – constituent les fondations de la droite de demain, d’une droite forte. Nous refusons le prêt-à-penser idéologique de la gauche qui veut nous imposer une société de facilités, d’assistanat et de laxisme. Nous refusons la pensée unique, le politiquement correct, la culture de l’excuse et de la « déresponsabilisation ».

      La Droite forte a le sarkozysme pour fondation, la France pour espérance, une nouvelle idée de l’Europe pour horizon et le peuple pour boussole.

      Notre projet

      Nous souhaitons réhabiliter le travail, l’effort et lutter avec fermeté contre les fraudes et l’assistanat qui abîment la solidarité nationale. Face aux profiteurs, nous souhaitons promouvoir « la France des droits et des devoirs » pour bâtir un nouveau contrat social, fondé sur deux valeurs essentielles : le mérite et la responsabilité. »

      http://www.ladroiteforte.com/actualites/article/notre-motion

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s