Il ne s’agit plus d’un simple jeu risqué, mais de roulette russe avec un chargeur plein (E. Schlereth)

roulette-russe« Ce qui se passe à l’heure actuelle ne peut qu’être qualifié de folie. L’USRAELOTAN pousse à la confrontation sur tous les fronts à la fois.

Commençons par l’Iran. L’Iran de Rouhani a fait d’incroyables concessions, pour lesquelles il a ensuite été « récompensé » par la suppression de quelques minuscules sanctions. Voilà maintenant, comme l’écrit Ismail Salami dans «Sanctions contre l’Iran, les USA jouent un jeu dangereux» («Iran Sanctions : US Plays Dirty Game» [1]), que Washington impose « de nouvelles sanctions contre les entreprises et les citoyens iraniens dans l’intention de nuire ». Salami ajoute que Washington ne s’est jamais révélé être un partenaire fiable et digne de confiance et que toute idée contraire découle d’une perception naïve. Il a raison.

Les nouvelles sanctions visent des compagnies maritimes, pétrolières, aériennes et six banques, bien que les six puissances mondiales (la Russie, la Chine, la France, l’Angleterre, les États-Unis et l’Allemagne) poursuivent leurs négociations sur le programme nucléaire iranien. Mais il importe peu aux Etats-Unis qu’ils pensent pouvoir se passer de toute forme de diplomatie. Ils veulent que l’Iran se soumette totalement, rien de moins. L’Iran devrait enfin en tirer les conséquences et rompre les pourparlers, qui n’ont abouti jusqu’ici qu’à ce que l’Iran se fasse rouler dans la farine à de multiples reprises.

Mais Ismail se penche également sur le contexte plus large : pour les Etats-Unis, il s’agit explicitement de plonger l’ensemble du Proche-Orient dans le chaos, afin d’éliminer les principaux obstacles, l’Iran, la Syrie et le Hezbollah, qui forment également une alliance. Ainsi leur hégémonie mondiale franchirait un pas important : l’instauration de régimes fantoches, avec une mainmise totale sur les ressources pétrolières et gazières, et le rapprochement des bases de missiles du flanc sud de la Russie.

En outre, si les Etats-Unis se retiraient vraiment et mettaient fin à tout soutien aux criminels terroristes, la Syrie pourrait éliminer en un tournemain les bandits de son territoire. L’Etat islamique ne devrait pas constituer un problème majeur pour les forces combinées de l’Iran et de la Syrie. Ensuite, ces pays retrouveraient le calme et formeraient un bloc solide au milieu des régimes les plus réactionnaires du Proche-Orient : de la Turquie à l’Arabie saoudite et aux petits États du Golfe. Cela leur donnerait des sueurs froides et ils pourraient s’en rendre compte quand ils seront soumis à la colère de leurs peuples. Bien sûr, quand viendra l’heure du règlement de comptes, tous les Occidentaux, et plus particulièrement les voleurs de pétrole anglo-américains, seront expulsés de la région.

Les Etats-Unis ne peuvent donc plus que semer la haine, l’intégrisme, l’intolérance, le racisme et la violence. Ils ne peuvent plus que jeter autant d’armes que possible dans ce chaudron, afin qu’un maximum de gens s’entre-tuent et que ces pays en deviennent exsangues.

Nous en arrivons au point suivant, le « sommet du Pays de Galles » [2], une « occasion pour s’assurer que l’Otan demeure une source essentielle de stabilité dans un monde imprévisible ». On pourrait penser que ces paroles ont été écrites par un farceur. Mais non, ils y croient vraiment : la stabilité en Afghanistan, en Irak, en Libye, en Syrie, au Yémen, en Somalie et dans plusieurs autres pays. Et n’oubliez pas l’Ukraine. Car il s’agira d’elle au Pays de Galles. Et, pour cette grande mission qu’est la stabilité en Ukraine, il faudra s’équiper, masser des troupes au seuil de la Russie, dans les pays baltes et en Pologne. L’Europe doit apporter une plus grande contribution « défensive » et fournir des troupes. Et les idiots dans les gouvernements européens rayonnent de joie parce qu’Obama les flatte et leur demande de passer à la caisse. Les Etats-Unis ont déjà annoncé que leurs troupes demeureraient plus longtemps dans les pays baltes. Ils n’avaient pas besoin de le préciser. Chacun sait qu’une fois que les Américains posent une botte quelque part, ils y restent.

Et voilà que le commandant en chef de l’Otan, Breedlove, a déjà préparé un «scénario de guerre éclair» [3], qu’il présentera au Pays de Galles. Tous ces scénarios portent la marque particulière des Etats-Unis : ils ne veulent pas eux-mêmes faire cette guerre, car ils sont lâches et sournois, mais les autres devraient se jeter dans le feu. Les Européens, les légionnaires recrutés dans le monde entier, la canaille criminelle des prisons séoudiennes, les fanatiques musulmans, peu importe qui, mais pas eux-mêmes. Mais cela ne jure pas avec la racaille fasciste à Kiev. Et cette «guerre éclair» ? Cela s’est passé pendant la Deuxième Guerre mondiale, non ? Quand le tout s’est terminé dans un bourbier. Eh bien, alors, bonne chance !

En outre, la soldatesque de l’Otan [4] stationne déjà en Ukraine, elle y est restée après les manœuvres conjointes. Les Etats-Unis intensifient partout leurs opérations de drones. Du Pakistan au Yémen, en Somalie, dans le reste de l’Afrique, et voilà qu’Obama a également menacé de les utiliser en Syrie, sous le prétexte hypocrite de lutter contre l’Etat islamique, qu’il a lui-même contribué à mettre en place en Syrie. Bien sûr, il ne songe pas à demander à la Syrie la permission ou sa collaboration. Pourtant, cela ne peut avoir pour conséquence qu’une guerre directe avec la Syrie. Parce que les Syriens ne toléreront pas cette situation et qu’ils les abattront, tout comme les Iraniens. Ce que Washington considérera comme une « agression » ouverte.

Toute personne normale doit avoir l’impression que cette politique agressive tous azimuts ne peut mener qu’à un conflit majeur. Et nous n’avons abordé ici que les principaux points. La liste de tous les fronts secondaires remplirait plusieurs pages. Les Etats-Unis menacent l’Argentine, si elle ne paie pas. Ils menacent la Bolivie, et le Venezuela, et l’Équateur, oh et, bien sûr, les Chinois. Oui, les Chinois, qui sont aussi très méchants. En second, juste après les Russes. La Chine n’a, il est vrai, agressé aucun pays depuis des siècles, pas plus que Poutine n’a attaqué quiconque. Et combien de bases la Russie a-t-elle à l’étranger, en comparaison des mille bases américaines ? Une !!! En Syrie. Et les Chinois ? Ils n’en ont aucune. Ça par exemple ! Mais ils sont terriblement agressifs. Les pirouettes de propagande de nos médias traditionnels sont vraiment formidables. Les médias traditionnels savent tout, il n’y a que la vérité qu’ils ne parviennent pas à trouver ».

Einar Schlereth
Traduit par Patrick pour vineyardsaker.fr

Source : Dies ist kein hochriskantes Spiel mehr – das ist Russisch Roulette mit vollem Magazin (einarschlereth.blogspot.se, allemand, 01-09-2014)

Notes

[1] Iran Sanctions: US Plays Dirty Game (countercurrents.org, anglais, 30-08-2014)

[2] Wales is hosting the largest gathering of international leaders ever to take place in Britain at the NATO summit on 4 to 5 September 2014 (gov.uk, anglais, 2014)

[3] Dangerous Crossroads: US-NATO To Deploy Ground Troops, Conduct Large Scale Naval Exercises against “Unnamed Enemy” (globalresearch.ca, anglais, 24-08-2014)

[4] Nato-Manöver in der Ukraine im Jahr 2014 (derhonigmannsagt.wordpress.com, 22-07-2014)

—————————————————————

Lire aussi :

Ukraine : Le gouvernement abroge le statut « hors blocs » du pays

« Le gouvernement ukrainien a approuvé un projet de loi abrogeant le statut « hors blocs » du pays et proclamant son intention d’adhérer à l’OTAN, a annoncé mercredi le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk… »

L’Ukraine lance la construction d’un mur à la frontière avec la Russie

« Nous lançons un projet baptisé Mur. Il s’agit de construire une barrière réelle à la frontière d’Etat entre l’Ukraine et la Fédération de Russie », a indiqué M.Iatseniouk lors d’une réunion du gouvernement. Le gouvernement ukrainien a ensuite précisé sur son site que le mur serait construit à la frontière en six mois ».

Mistral pour la Russie : ne pas livrer le navire est suicidaire (député français)

« La décision de Paris de ne pas livrer les navires de classe Mistral à la Russie serait suicidaire pour la crédibilité de l’industrie française de l’armement, a déclaré mercredi Thierry Mariani, parlementaire français et coprésident de l’association Dialogue franco-russe… »

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Il ne s’agit plus d’un simple jeu risqué, mais de roulette russe avec un chargeur plein (E. Schlereth)

  1. Dajanjul dit :

    Et maintenant ils refusent de livrer les mistrals ! Un bon conseil si vous vivez en ville et que vous vous chauffez au gaz, prévoyez un poêle à pétrole.

  2. zorba44 dit :

    L’Oncle Sam est complètement fêlé de la calebasse. Tout le monde sait où ils veulent aller. Le signataire n’est pas surpris de la haine que des gens « normaux » confient lorsqu’on ouvre le sujet à mots couverts. La CIA, oui mon cul le « Comité de l’Insanité et de l’Anarchie » (on pourrait trouver quelques autres qualificatifs appropriés) – organisation de terreur depuis plus d’un demi-siècle.

    Alors s’ils veulent la guerre pour laquelle ils ne trouveront pas les troupes – car, à part les fantoches dont ils ont doté les « démocraties européennes » qu’ils peuvent chauffer on voit mal comment les armées ne regimberaient et se retourneraient contre eux.

    Il n’est que besoin de se souvenir des cordons « sanitaires » à l’occasion des deux derniers 14 juillet pour s’en convaincre.

    Vache qui Rit, ou Fromage Mou et consorts feraient bien d’assurer leurs arrières s’ils ne veulent pas être victimes de pronunciamentos…

    A bon entendeur…

    Jean LENOIR

  3. marie dit :

    je suis catastrophée par la décision de hollande concernant la vente des mistrals à la russie ; j’ai honte de ce gouvernement fantoche , suceur de bite américaine , qui n’hésite pas à nous faire passer pour des gens sans paroles , qui vont mettre des milliers de gens au chomage , par pure bétise ; msieur hollande , vous nommez les français d’en bas , les gens sans dents ; quel mépris , mais sachez qu’être sans cervelle et sans couilles au cul , c’est nettement plus génant , surtout quand on dirige un pays ;

  4. George dit :

    Les USA ont provoqué plus de 201 conflits armés à eux seuls sur les 60 dernières années…. mais ne vous trompez pas ils travaillent pour la Paix….

  5. Ping : PART-01|SEPTEMBRE|2014 | Pearltrees

  6. Ping : Il ne s’agit plus d’un simple jeu risqué, mais de roulette russe avec un chargeur plein (E. Schlereth) | Le Colonel Attitude

  7. blindforce dit :

  8. Ping : Il ne s'agit plus d'un simple jeu risqué...

Répondre à blindforce Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s