Mistral perdant : la honte d’être français (J.-P. Baquiast)

mistral saint nazaire« Nous avions pu conserver, sinon de l’admiration, du moins un certain respect pour ceux qui nous gouvernent lorsque, il y a quelques semaines, François Hollande, suivi de Laurent Fabius, avait répondu face aux pressions d’Obama et de Cameron qu’un contrat était un contrat, et qu’il n’était pas question pour la France de renier tant son engagement juridique que le minimum de bonnes relations devant régner entre États qui ne sont pas en guerre.

C’était trop attendre. En prévision des vitupérations américaines, annoncées pour le prochain sommet de l’Otan au Pays de Galles, notre gouvernement a choisi de se coucher avant l’heure. Dès ce soir, Hollande a annoncé que le contrat concernant les deux Bâtiments de projection et de combat (BPC) signé avec la Russie serait suspendu, en attendant très vraisemblablement d’être totalement violé par un refus définitif de livrer le Vladivostok, déjà pourvu d’un équipage russe, et le second porte-hélicoptère, en cours d’assemblage (avec une poupe russe) dans les Chantiers de St-Nazaire, les deux navires, rappelons-le, ayant déjà été payés par les Russes.

Et cela pour « punir » Poutine de vouloir contribuer à l’officialisation de l’autonomie des provinces russophones de l’Ukraine, rebaptisées déjà par les autonomistes, avec un soutien affirmé de la population, la Novorussia. Rappelons pourtant qu’il ne s’agirait là que d’une mesure de bon sens, recommandée dès le début du conflit par un homme aussi modéré que Hubert Védrine, modéré mais que n’aveugle pas l’hystérie antirusse.

Or cette hystérie, qui n’était pas dans la nature des Français, est en permanence alimentée par Obama. Nous avons plusieurs fois rappelé que le désir profond d’Obama et du lobby militaro-industriel américain a toujours été d’anéantir la Russie en tant qu’État, le tort de Moscou étant de posséder un arsenal nucléaire équivalent à celui de l’Amérique. Certes, Obama, prudent, ne va pas prendre le risque d’affronter militairement les Russes. Il pousse par contre en avant les gouvernements décervelés de Pologne et des États Baltes, qui sont prêts à prendre les risques d’une guerre mondiale pour affronter la Russie, sans même se poser la question de savoir si la Russie d’aujourd’hui mérite encore d’être traitée en ennemi héréditaire.

Obama à Tallin, alors pourquoi pas Hollande à Ferguson ?

Aujourd’hui mercredi, Obama, dans un cortège de courbettes, est venu à Tallinn, en Estonie, pour une visite destinée à « rassurer les Baltes », qui, prétend-il, craignent pour leur sécurité (comme si Poutine pourrait prendre le risque insensé d’y envoyer des chars russes). On aurait espéré que l’Allemagne, la France et les pays latins, moins intoxiqués par la propagande antirusse que ne le sont nos voisins de l’est-européen, auraient expliqué à Obama qu’il n’avait rien à faire dans cette partie du monde. Qu’il aille plutôt traiter les problèmes à répétition que l’Amérique rencontre chez elle. Mais les éclairs au chocolat qui nous gouvernent ont préféré prendre les devants. Dans ces conditions, le sommet de l’Otan qui démarre aujourd’hui s’annonce sous les meilleurs auspices. Tous les membres pourront à l’unanimité prendre des dispositions militaires à l’encontre de la Russie, lesquelles ressembleront fort à des déclarations de guerre.

Nous avons honte d’être Français. Que de Gaulle n’est-il encore vivant, lui qui avait pris la décision historique de sortir de l’Otan ? Demain, auréolée de sa décision de suspendre les contrats concernant les BPC, et fière de sa résignation à en supporter les innombrables conséquences internationales, par exemple en ce qui concerne le contrat indien Rafale tant espéré, qui apparaît dorénavant très fragilisé, la carpette en chef qu’est devenue la France pourra peut-être recevoir sa récompense. Quelque chose comme le commentaire condescendant par lequel Obama a dit hier soir, mercredi 3 septembre, « la féliciter pour une décision qui s’imposait ».

Jean-Paul Baquiast, The Vineyard of the Saker, le 4 septembre 2014

Post-Scriptum. Concernant les Mistral russes à Saint Nazaire, observons, détail révélateur, que depuis l’arrivée de l’équipage russe, les autorités françaises avaient imposé à la population de St-Nazaire de se comporter avec lui d’une façon bien plus froide qu’elle ne le faisait avec les marins de la Kriegsmarine pendant la guerre. Les gens de mer s’en scandalisaient, comme d’ailleurs les syndicats des Chantiers. Jamais dans un port, de telles non-réceptions avaient été réservées à des équipages étrangers.

Pour approfondir sur le sujet de ces contrats

———————————————————-

Rappels :

La France est la vassale des Etats-Unis, voilà la seule leçon à retenir de la visite de François Hollande outre-Atlantique

Embargo américain : ce que révèle l’affaire BNP Paribas (J.-M. Quatrepoint)

Malgré les sanctions, ExxonMobil et Rosneft commencent leur forage conjoint dans l’Arctique

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Mistral perdant : la honte d’être français (J.-P. Baquiast)

  1. La préoccupation principale de F. Hollande est de plaire aux Américains, parce qu’il est prisonnier de la dette publique qui a dépassé les deux trillions d’euros. Quelques points de base supplémentaires et c’est la faillite publique inévitable, du fait de l’impossibilité d’augmenter davantage la pression fiscale. La France à déjà eu droit à un avertissement payé rubis sur l’ongle par BNP-Paribas. Elle ne ne peut s’en offrir un deuxième, car il faut à tout prix préserver la liquidité de la dette française, c’est-à-dire préserver l’accès des banques aux liquidités banques centrales, aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis. Il en va de la préservation de la solvabilité des banques qui passe par le maintien de leurs activités sur les marchés des produits dérivés, taux devises, actions obligations, etc, principalement libellés en dollars. F. Hollande appartient à une caste dont le pouvoir est intimement lié à celui de la création monétaire par les banques qui donnent aux politiques un pouvoir sans égal d’influencer l’économie et la société, en violation de toutes les règles du libéralisme économique réel qui est pourtant une des conditions essentielles de la remise sur pied de l’économie. Ceci dit, Hollande ne fait que reculer pour mieux sauter car l’ère de la finance de marché toute puissante est révolue. Les bulles de crédit explosent partout, en même temps que le modèle du centralisme démocratique est ouvertement contesté du fait de son incapacité à préserver un équilibre harmonieux entre l’Etat et la société. Quand la fausse monnaie disparaît, les riches se réveillent ruinés et les pauvres crèvent de faim. Sombre tableau qui laisse peu de chances à F. Hollande et sa « fine équipe » de s’en sortir. L’ennui est que les Français les suivent en enfer, jusqu’à un hypothétique sursaut salvateur.

    • Jules dit :

      « Nous avons honte d’être Français. Que de Gaulle n’est-il encore vivant, lui qui avait pris la décision historique de sortir de l’Otan ? »

      Vous avez honte, certes, mais vous semblez surtout vouloir occulter que le grand De Gaulle a pu cracher dans la soupe de l’Otan parce que l’Allemagne, bouclier entre la France et l’URSS, le lui permettait. Que la France ait eu à partager une frontière avec l’URSSet De Gaulle, pour protéger son peuple, ne serait jamais sorti de l’Otan. Regardez le sort des balkans à l’époque…

    • Jules dit :

      @ Nicolas Jaisson : lisant systématiquement tous vos commentaires aussi techniquement argumentés que brillants (pardon pour la flatterie), il apparaît que vous visez juste : Hollande ou n’importe quel autre à sa place, la situation budgétaire de la France est ce qu’elle est : banqueroute.

  2. Ping : PART-01|SEPTEMBRE|2014 | Pearltrees

  3. laporte dit :

    pour la RUSSIE On ouvre notre gueule,a tort d’ailleurs car tout ça n’est que manipulation sous
    la botte des amerlocs et quand israel (lui) extermine la population de gaza ( + de 2000morts
    et tout detruit )on ferme notre gueule :vraiment ceux qui nous dirigent sont des fous dangereux..
    et par ailleurs en + on livre des armes a d’autres fous qui ne pensent qu’a tuer: nous sommes complices de ces assassinats : pas le peuple de FRANCE qui lui veut la paix mais ceux qui nous
    dirigent uniquement et qui se croit tt permis :l’ump est aussi dangereux car pense la meme chose.

  4. Ping : Mistral perdant : la honte d'être fran&cc...

  5. Momo dit :

    Assez d’accord avec N. Jaisson: Pour prétendre à une indépendance réèlle face aux E.U.il faudrait avoir autre chose à montrer que des coups de menton façon De Gaule. Et, pour celà éviter -même bien tard !!- d’aggraver encore notre endettement en ne rien changeant à notre accueil de « toute la misère du monde » ou presque -et même si c’est t.B. » moralement »- ;en refusant d’augmenter l’âge légal de la retraite; en bloquant encore le marché de l’immobilier (encadrement des loyers) quitte à continuer encore une fois à subventionner la construction; en ne se résolvant pas à choisir enfin sans équivoque le libéralisme au lieu de rester encore dans l’ambiguité; en agissant, avec le plus possible d’autre Pays, pour contrôler effectivement le système bancaire resté ce q’ll était ou presque avant 2007 (avec les mêmes hommes !!) , etc…etc…
    Bref, se donner les moyens disparus avec la monstruosité des dettes accumulées depuis + de 40 ans pour maintenir un niveau de vie (de quel genre ?) tout à fait artificiel et éviter, honte suprême, il est vrai, de « faire défaut ».
    Si celà avait été au moins ébauché, alors je serais d’accord avec J.P. Baquiast mais, hélàs, manquent cruellement, des dirigeants « à la hauteur », capables d’affronter la rue et de faire enfin comprendre aux « gens » que ces mesures seraient douloureuses mais…salutaires
    Quant à notre engagement sur ce contrat, Poutine étant loin de respecter quoi que ce soit, on peut se pardonner un manquement de ce genre même si on ne vend pas ce fichu Rafale hyper-coûteux et qui n’aurait jamais dû être commandé . Ici encore nos gouvernants ont encore voulu « péter au-dessus de leur … », comme pour le Concorde, hélàs pour nous cochons de payants de tant d’erreurs.
    Mais il y aurait trop à dire sur la conduite de la France et on ne peut refaire l’histoire.

    • blindforce dit :

      Des « coups de menton façon de Gaulle » ? De Gaulle avait une politique d’indépendance nationale et il se donnait les moyens de cette politique. Relisez vos manuels d’Histoire, Momo…

    • Geraldine dit :

      « Quant à notre engagement sur ce contrat, Poutine étant loin de respecter quoi que ce soit…. »

      Ah ? Un exemple SVP ? Sinon je vais penser que c’est encore un effet de la guerre de désinformation massive de l’OTAN…

    • zorba44 dit :

      Vous aussi vous pêtez un plomb…
      A moins que, machiavélique, vous en attendiez les conséquences néfastes pour l’industrie française et que se rapproche alors le grand soir…

      Mais votre nom risque aussi de se trouver sur la liste de ceux qui pourraient être déportés en Sibérie.

      Jean LENOIR

  6. Sam dit :

    Montant de l’indemnité estimée si le contrat des Mistral est rompu : 10 milliards d’euros !!!
    Ajouté aux pertes liées aux Rafale et à tout ce qu’on ne vendrait plus faute de crédibilité sur le marché de l’armement, ça fait cher la carpette et le toutou d’Obama !!

    M’enfin il paraît que le contrat n’est que suspendu… on est une nouvelle fois dans le n’importe quoi hollandais !!

    Au secours De Gaulle, reviens !

  7. blindforce dit :

    L’Elysée dit que « les conditions pour que la France autorise la livraison du premier BPC ne sont pas à ce jour réunies « .
    Parce qu’il y avait des conditions ? Girouette, va…

  8. Geraldine dit :

    Jacques Sapir aussi parle de « Mistral perdant » :

    « Le Président de la République vient de décider de “suspendre” la livraison à la Russie du 1er navire Mistral, qui devait avoir lieu en novembre 2014. Cette décision est l’exemple même de l’incompétence et l’inconséquence qui caractérisent la politique étrangère de la France depuis plusieurs années. C’est une décision inconséquente car, si l’on voulait se concilier les bonnes grâces des pays de l’OTAN et des États-Unis, elle aurait dû être prise il y a plus de deux mois. C’est une décision inconséquente car elle ne peut que provoquer la colère de la Russie qui voit ce retournement de la position française survenir alors même que l’on parle d’un possible cessez-le-feu en Ukraine. Par cette décision, François Hollande met, de fait, la France hors jeu dans un possible règlement de la crise ukrainienne, et ce au moment même où la question d’un règlement politique pourtant s’impose. Il contribue à aggraver la situation et donne implicitement raison à tous les boute-feu qui traine aujourd’hui de Bruxelles à Varsovie.

    Mais, cette décision n’est pas seulement une preuve d’incompétence. En prononçant la “suspension” de la livraison, François Hollande prétend jouer de l’ambiguïté d’un terme, qui n’est pas celui d’annulation du contrat. S’il croit que la Russie et les États-Unis seront dupes de cette lamentable astuce de langage, il se trompe. On ne conduit pas la politique étrangère d’un pays comme la France comme l’on dirige le Parti Socialiste, ce qui fut la seule responsabilité d’ordre national qu’exerça François Hollande dans sa carrière avant d’être élu Président de la République. Se croyant fin, mais étant en réalité calamiteux de maladresse, il envoie à tous nos alliés le plus détestable des messages, celui d’un suivisme sans principes, d’une indécision pathologique, d’une incapacité à décider et à se tenir à sa décision.

    Cette décision est aussi une catastrophe pour l’industrie française. Qui, désormais, aura confiance en la parole de la France ? Les conséquences possible de cette “suspension”, si elle se révélait être en réalité une annulation, iraient bien au delà du milliards d’euros qui a été payé par la Russie et qu’il nous faudrait rembourser, et cela sans compter les pénalités pour rupture de contrat. François Hollande, par son inconséquence, vient de porter un coup très dur à l’industrie française. Les travailleurs de l’industrie navale apprécieront, ainsi que tous les salariés qui aujourd’hui réalisent des contrats en Russie et qui pourraient bien, dans un proche futur, voir ces contrats annulés en représailles.

    Il y a enfin une dernière dimension dans cette lamentable affaire qui porte témoignage de l’homme qu’est, ou plutôt n’est pas, François Hollande. On dira que, par cette déclaration, François Hollande s’est acheté à bon compte la paix pour la réunion de l’OTAN qui doit avoir lieu demain, et où il aurait été mis sur la sellette par Obama et quelques autres. On n’ose imaginer quelle aurait été la réaction du Général de Gaulle, voire de François Mitterrand, dans cette situation. Mais, surtout, cette “paix” personnelle, achetée au prix de l’emploi de milliers d’ouvriers, ne fait que donner tristement raison au livre que vient de publier Valérie Trierweiler, l’ancienne maîtresse, éconduite, du Président. Elle confirme qu’il est homme de petits calculs mais aussi de grand mépris pour tous ceux qu’il qualifie de “sans dents”, tous ces pauvres qui payent le prix de sa politique. Les Français risquent fort de ne pas l’oublier et de ne pas pardonner ».

    http://russeurope.hypotheses.org/2772

  9. Nanker dit :

    Bah la girouette de Tulle a encore le temps de changer 3 ou 4 fois d’avis avant octobre…

    C’est cela qui le rend le plus pathétique : Sarkozy était mentalement déséquilibré mais au moins une fois qu’il avait pris une décision il s’y tenait… Et c’est d’ailleurs à lui que l’on doit la signature de ce contrat. S’il avait été négocié avec Hollande le gros tout mou aurait décroché son téléphone et appelé Washington pour savoir s’il avait le droit de dire « oui » à Poutine.

    Le « sans gonades » c’est François!

  10. Information pour les citoyens et en particulier les habitants de Saint-Nazaire et de la région des Pays de Loire.

    « Une mobilisation citoyenne est nécessaire pour montrer aux caniches d’Obama qui nous gouvernent que nous ne nous laisserons pas faire. La suspension de la vente de nos Mistral à la Russie est une faute politique et éoonomique.

    Tous à Saint-Nazaire à 13h30, à l’appel du Comité citoyen Mistral gagnons face au BPC Vladivostok. » Signé Résistance Républicaine qui est une association de citoyens sans affiliation à aucun parti politique, juste des pariotes de tous horizons qui défendent les valeurs de la France : Liberté-Égalité-Fraternité-Laïcité.
    http://resistancerepublicaine.eu/2014/mistral-gagnons-tous-a-saint-nazaire-demain/

  11. Alexandre dit :

    La France doit-elle livrer le navire Mistral à la Russie ? sur le Figaro:
    183000 votes en 2 jours , 78% de oui
    http://www.lefigaro.fr/international/2014/11/14/01003-20141114QCMWWW00112-la-france-doit-elle-livrer-le-navire-mistral-a-la-russie.php

    On a un président et une élite qui font l’inverse de la population, ça va plus loin encore, ils veulent relancer la croissance qui ne vient pas, avec des sanctions et des embargos économiques qui nous touchent. Faut le faire quand même. Ces bateaux ne feront rien au conflit, ces sanctions non plus, l’histoire nous le prouvent. Ce n’est pas le rejet qui marche, mais le rapprochement.

    ALLEZ SIGNEZ: http://www.mesopinions.com/petition/espace-europeen/livraison-mistral-russie-delais-prevus/13207
    Ne restons pas sans rien faire, faite tournez svp.

    bien à vous

Répondre à Sam Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s