Olivier Delamarche vs Pierre Sabatier le 8 septembre 2014

Partie 1/2 : « Zone euro : Mario Draghi réussira-t-il à faire baisser durablement le niveau de l’euro ? »

(BFM Business, 8 septembre 2014)

Partie 2/2 : « Le Japon revoit à la baisse son PIB du deuxième trimestre »

(BFM Business, 8 septembre 2014)

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Olivier Delamarche vs Pierre Sabatier le 8 septembre 2014

  1. Ping : PART-01|SEPTEMBRE|2014 | Pearltrees

  2. Caro dit :

    Et si la baisse de l’euro n’était organisée que pour masquer le déclin du dollar, monnaie étalon planétaire , les autorités monétaires pouvant meme aller jusqu’à organiser une implosion de la zone pour sauver le soldat dollar , en provoquant une grosse colère allemande par exemple ..
    Ceci n’est bien entendu qu’une hypothèse .

    Sur les taux négatifs et la baisse de l’euro par ajustement des différentiels de taux , un article qui devrait vous intéresser :
    http://www.vineyardsaker.fr/2014/09/08/les-taux-negatifs-nouveau-tour-du-magicien-draghi-au-service-du-systeme-monetaire-americain/

  3. zorba44 dit :

    Le bal des montagnes russes entre monnaies ne fait que s’engager. Dans un contexte économique dégradé à l’extreme, on est entré dans une véritable guerre, dont l’enjeu est de tenter de se refaire par le bas. C’est bien comme de bien entendu vain et stupide …mais cette phase avait été déjà prédite et annoncée par le signataire dans ce blog il y a de cela au moins deux ans.

    Jean LENOIR

  4. Le choix d’un lobbyist au service des intérêts de la City, comme Commissaire aux Finances, provoque l’ire des députés européens qui ne comprennent pas comment, dans le contexte actuel de renforcement de la réglementation européenne des marchés financiers, la Commission ait pu jeté son dévolu sur un tel « profil ».

    Dem Briten Hill werfen Abgeordnete seine jahrelangen Verflechtungen mit der Lobbyindustrie vor, für die er bis 2010 arbeitete. Hill, der den Titel Lord of Oareford trägt, gründete die Lobbyfirma Quiller. Die wurde 2006 vom Multi Huntsworth übernommen – dafür erhielt Hill Anteile an Huntsworth. Quiller vertrat unter anderem die britische Großbank HSBC. Huntsworths Firmen wie Citigate Dewe Rogerson arbeiteten für die London Stock Exchange, die gegen strengere EU-Finanzmarktgesetze kämpft. Zwar hat Hill im Juli angekündigt, sich von den Huntsworth-Anteilen zu trennen. Im « Register of Interest » des britischen Oberhauses ist die Beteiligung aber noch immer aufgeführt.

    http://www.spiegel.de/politik/ausland/eu-kommission-juncker-spuert-widerstand-gegen-reform-in-bruessel-a-991064.html

  5. La banque centrale chinoise pédale dans la semoule depuis qu’elle s’essaie à la libéralisation des marchés financiers qu’elle essaie d’influencer avec les instruments classiques de la politique monétaire pratiquée par la BCE ou la FED, comme la manipulation des taux d’intérêt ou les injections de la liquidité avec un effet quais nul. Le marché n’a plus confiance dans l’immobilier chinois et la pyramide de crédits continue à s’effondrer…

    The People’s Bank of China’s removal of state controls on borrowing costs last year has left Governor Zhou Xiaochuan struggling to influence rates with tools such as adjusting some banks’ reserve requirements and targeted liquidity injections. Those steps haven’t stopped new credit and money-supply growth from slowing.
    http://www.bloomberg.com/news/2014-09-09/pboc-adrift-without-policy-anchor-amid-credit-slump.html

  6. La Chine suit la même voie que le Japon…

    China is weaker than it appears and “may be entering into an asset-deflation phase” like Japan’s, says a report today by two analysts at Bank of America Merrill Lynch (BAC). China has vaulted ahead of Japan to become the world’s second-largest economy after the U.S. But like Japan, says the Merrill Lynch report, China is marked by “imbalanced growth, government stimulus, overcapacity, an overwrought housing market, and a severely under-capitalized financial system.”
    http://www.businessweek.com/articles/2014-09-10/is-china-another-japan-in-the-making#r=rss

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s