L’Europe se prépare à des coupures de gaz

europe coupures gaz russe

RIA Novosti, 10 septembre 2014. L’Union européenne se prépare sérieusement à connaître des perturbations dans ses fournitures de gaz russe et a l’intention, si besoin, d’instaurer une gestion manuelle du secteur d’après un document en possession du quotidien Kommersant, que le journal évoque mercredi 10 septembre.

L’Europe n’est pas encore prête à suspendre ses achats à Gazprom, mais elle prévoit à moyen terme de réduire sa dépendance envers les importations de gaz naturel grâce à l’acquisition de gaz naturel liquéfié (GNL) à prix comptant auprès d’autres fournisseurs. Toutefois, selon les experts, même dans ce cas le gaz coûterait plus cher aux Européens que celui qu’ils achètent aujourd’hui à Gazprom.

Le quotidien s’est procuré un projet de rapport sur la sécurité énergétique dans le secteur gazier préparé par le Conseil de l’UE – une suite de la stratégie pour la sécurité énergétique publiée au printemps dernier. Ce document suggère des mesures immédiates en cas de perturbation des fournitures du gaz russe cet hiver et décrit les approches à moyen terme pour assurer la sécurité des livraisons. Selon certaines informations, ce document sera examiné lors d’une réunion informelle des ministres de l’Energie de l’UE le 6 octobre, et les propositions formulées seront étudiées au sommet de l’UE du 17 au 21 octobre.

Lire la suite de la dépêche

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour L’Europe se prépare à des coupures de gaz

  1. manu dit :

    la sentez vous l’escalade… la tension, la guerre qui arrive petit à petit…. planifiée, voulue par ces psychopathes désespérés par leurs échecs….. c’est désesperant !!

  2. Comment les recettes miracle imposées par le FMI à l’Ukraine en contrepartie de la transfusion monétaire sous forme de prêts destinés à permettre à l’Etat de faire face à ses obligations de remboursement, ne font qu’accélérer la débâcle économique et sociale. Ces économistes formés aux théories keynésiennes de la relance par l’offre monétaire n’ont rien appris des désastres que les pays de la CEI ont connu dans les années quatre-vingt dix.

    Despite the economic crisis, the IMF’s loan requires Kiev to enact a series of policy changes, all of which will accelerate the collapse of the economy and decrease the purchasing power of ordinary Ukrainians.
    The IMF demands that Ukraine make immediate cutbacks to reduce the fiscal deficit. To meet this requirement, Kiev has already enacted a series of laws raising excise and property taxes, reduced social income support expenditures for retirees and public employees, frozen Ukraine’s minimum wage, and cut public-sector wages.

    http://www.foreignpolicy.com/articles/2014/09/10/ukraine_cant_afford_the_imfs_shock_therapy?utm_content=buffer5201b&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

  3. Videographic: China’s territorial disputes

  4. Geraldine dit :

    « Bruxelles demande aux USA qu’ils exportent au plus vite leur pétrole et leur gaz vers l’Europe dans le cadre de la zone de libre-échange transatlantique, a annoncé hier à Washington le commissaire européen au commerce Karel de Gucht, écrit jeudi le quotidien Novye Izvestia. »

    http://fr.ria.ru/presse_russe/20140911/202400648.html

  5. Le demande en énergie tend à se tasser du fait de la récession mondiale. La demande chinoise régresse, tandis que les exportations des principaux producteurs stagnent ou régressent. Les chiffres de la contraction du PIB japonais a servi d’avertisseur d’un retournement profond de la tendance sur le marché du pétrole, dont les prix devraient durablement baisse,r mettant ainsi en difficulté des pays comme la Russie ou l’Irak, sans parler de l’Ecosse ou du Kurdistan qui comptent sur leurs réserves pour alimenter les caisses de l’Etat.

    Lower prices wouldn’t hurt just established producers. Kurdistan and Scotland, which are hoping to turn black gold into independence, stand to lose too. Baghdad isn’t sharing oil revenue with Iraqi Kurdistan anymore, making it dependent on turning its ample oil reserves into sales in order to make up the difference. Iraqi Kurdistan’s modest ambitions of selling 400,000 barrels a day are being sorely tested by a gun-shy market now. How it would sell even more to account for declining prices is unclear.

    http://www.foreignpolicy.com/articles/2014/09/11/exploding_world_cheap_oil_crude_prices_geopolitics_isis_opec

    • zorba44 dit :

      Sur le papier le raisonnement se tient, Mais attention aux « nouvelles ». Le moindre évènement sérieux, la fermeture du robinet du gaz russe feront bondir les cours.

      Jean LENOIR

      • Trend dit :

        28.3240 07/1990
        28.2980 08/1990
        27.6490 etc
        27.2370 etc
        26.9950
        27.2550
        26.6920
        26.7330
        27.0760
        28.0160
        27.7090
        28.2630
        28.4820
        28.4210
        28.1120
        28.3820
        28.3690
        27.4670
        27.0960
        26.9650
        26.6260
        26.6330
        27.5430
        27.7620
        28.2350
        27.3140
        28.2820
        27.8380
        27.9840
        28.7940
        27.9110
        28.1210
        27.9510
        27.6250
        26.7300
        26.7150
        27.0040
        27.0860
        26.3260
        26.8620
        28.3850
        28.9990
        33.5760
        29.1740
        27.0280
        25.7060
        25.4970
        26.1520
        25.9330
        26.3790
        26.7670
        27.2920
        27.3730
        26.4890
        27.2500
        26.9270
        26.9290
        26.6790
        24.0480
        25.3140
        24.3880
        30.5180
        26.4490
        21.9740
        20.1240
        17.9000
        16.6270
        17.8580
        16.4590
        15.5400
        15.1030
        17.6930
        20.5770
        14.1960
        11.9250
        9.98800
        9.61100
        9.11700
        8.48800
        6.74200
        7.25300
        6.31300
        6.24400
        6.10600
        5.93200
        5.12700
        4.00700
        2.84500
        3.33500
        3.65600
        3.19900
        3.76800
        3.20500
        3.10000
        3.57900
        4.43700
        4.48900
        3.82300 11/09/2014

        Il n’y a vraiment rien à craindre pour le cours du gaz, masi se sont surtout les distributeurs qu’il faut craindre, avec leur anneries d’excuses qu’ils vont inventer pour justifiter une augmentation du prix de cette énergie alors que les prix ne cessent de chuter , quel que soit la crise!!!

  6. Tikehau dit :

    Si seulement ce « crétin » de Poutine pouvait le couper le gaz !

    Euh, il est peut être pas si demeuré tous comptes faits le joueur d’échecs : s’il coupe le gaz il est accusé de rompre un contrat et serait condamné à verser de conséquents dédommagements. Il serait également accusé de lancer une guerre économique (un pas qui justifierait toutes les escalades guerrières de la part de l’OTAN (… en emporte le vent nucléaire) alors que ce sont les clients (nos fournisseurs) qui réduiront leurs approvisionnements pour nous ruiner avec du GNL à consommer (au verre ou) à la bouteille selon nos moyens.

    Les prix du gaz vont pouvoir flamber. Il est temps pour les exploitants de gaz non conventionnels US de faire de copieux bénéfices en Europe avant que la faillite ne les ruine.

    Tout semble « baigner » sauf que les pieds nickelés qui nous « dirigent » n’ont pas encore eu l’occasion d’apprécier qui est réellement Poutine et qu’il sera désormais très difficile de l’enfumer davantage.

    Méfiez-vous de l’ours qui dort !

    • Trend dit :

      Pour l’info Poutine à plus d’un milliard de dollars investi dans la City !!!
      Ne soyons pas les marionettes dupes de cette pièce de theâtre .

      • Jenkins dit :

        Vous avez une preuve ? Parce que c’est bien beau de relayer tous les ragots anti-Poutine, encore faut-il avoir des faits ou des documents pour étayer…

  7. brunoarf dit :

    Ukraine : le premier ministre et le vice-premier ministre forment un nouveau parti politique avec des nazis notoires !

    A propos du premier congrès du « Front Populaire Ukrainien » , lisez cet article très important :

    Y-a-pas-de-néonazis-en-Ukraine-mais-un-peu-quand-même.

    http://www.les-crises.fr/actu-ukraine-12-septembre/

    • Encore faudrait-il définir ce que l’on entend par « nazi », Des nationaux-socialistes? A part le côté tête brûlée nationaliste, je ne vois pas bien le rapport avec l’idéologie dite nazie dans l’Allemagne des années trente. Ce que les gens de l’UPR qualifient de phénomène nazi en Ukraine, n’a strictement rien à voir avec la révolte nationaliste ukrainienne contre les bolcheviques russes à l’occasion de l’invasion allemande. A force d’occulter la tragédie communiste en Russie au XXème siècle – qui a tout de même causé des dizaines de millions de victimes vite oubliées – ces gens de l’UPR commettent des bourdes historiques remarquables. Peut-on comparer la révolte anti-communiste plus qu’anti-russe de ces années-là, aux provocations guerrières orchestrées par la junte de Kiev avec l’appui de Washington. Le gouvernement Obama est-il nazi lui-aussi?

      • brunoarf dit :

        Nicolas Jaisson écrit : « je ne vois pas bien le rapport avec l’idéologie dite nazie dans l’Allemagne des années trente. »

        C’est une blague ?

        Non, franchement, vous plaisantez ?

      • Surya dit :

        C’est vrai qu’un gus qui déclare qu’il est « temps de libérer l’ukraine de la mafia judéo moscovite »; aucun rapport avec les années 30; vraiment.

  8. Trend dit :

    Lalala ,

    Quel manque de pragmatisme chers lecteurs.

    Le problème à résoudre , à la base est simple,
    Savez-vous que le gaz est 10 fois moins chers depuis son pic en 2000 et sept moins chers que depuis la crise de 2007 ( pas pour le consommateur bien entendu). Gaz Prom a les plus grandes réserves du monde ? Adressons-nous à L’Algérie ( dont la Belgique qui est le seul pays d’europe à en dépendre à plus de 50 %), La Norvège ( réserve de gaz aussi grande que la réserve de pétrole que l’Arabie Saoudite en valeur énergétique), les Pays-Bas plus grande réserve au monde de gaz naturel (GNL) ( ne pas comparer aux producteurs précités, ) le Venezuela qui envoie du gaz à Roterdam depuis un demi-siècle, etc,etc,etc,…….. Croyez-vous que la Russie a les moyens de couper le gaz ? Elle l’aurait fait depuis longtemps. Du gaz , on en découvre toute les semaines et celà les russes LE SAVENT.
    Pourquoi donc le boycot russe ne porte que sur des produits saisonniers et non stratégique ?
    Si les russes touchent au gaz et que l’approvisionnement se détourne vers d’autres producteurs , à long terme bien sur car à court terme les européens vont avoir froid ( pas les américains !!!). Mais à long terme les russes vont retomber à l’âge de la pierre sans rentrée de devises ( Voir le coup fourré de Reagan à à son homologue russe), dans ce jeu il n’y aura que des perdants. Cette histoire c’est pour les discussions de salon. Mais j’ai ma petite idée.
    Cette pseudo crise ( l’Europe a besoin des Russe et vice versa) qui a éclaté avec l’Ukraine atteint son point culminant vers la mi septembre, ne serat-ce pas du show pour préparer un crack boursier en octobre ? Et cette histoire serait un bouc émissaire sans plus car l’économie va tellement mal que l’on dira ce n’est pas la faute de nos repsonsables politiques mais de la crise ukrainienne.

    • Tikehau dit :

      Cette histoire de bouc (émissaire) … de buk ou de bouck ça pue !

      Bien vu votre commentaire @Trend

    • LA Confidential dit :

      Comme animateur de salon vous vous posez-là aussi !
      – Poutine n’a aucunement l’intention de couper le gaz aux européens précisément par pragmatisme. Il a montré suffisamment qu’il était passé maître dans l’art de déjouer le piège tendu en permanence par les occidentaux : le faire passer pour l’agresseur. Le ressort profond de son pragmatisme est d’ailleurs moins l’opinion des dits occidentaux -dont je pense il se fiche éperdument- que celle de son opposition libérale, ultra minoritaire en voix mais encore très puissante dans les leviers de l’état.
      – C’est également par pragmatisme que Poutine a déjà détourné 20 % de sa production de gaz vers la Chine, son véritable ennemi héréditaire, ceci démontrant cela.
      – « Les russes vont retomber à l’âge de pierre ». Au commencement en Russie donc, il y a 25 ans, était l’âge de pierre, puis vint LE produit stratégique appelé gaz. D’accord ! « Sans rentrées de devises ». De quelle devise parlez-vous ? Du dollar je pense. Au commencement était l’âge du dollar, puis vint le règne éternel du dollar jusqu’à la fin du temps galactique. D’accord…
      – A peu près d’accord avec vous par contre sur l’aspect alibi théâtral de cette crise, cela pour donner le change à l’effondrement financier qui se prépare et un exutoire commode à la ruine des épargnants qui en découlera. Je répète par contre que Poutine ne donnera pas dans le panneau. Les séparatistes du Donbass sont désormais assez grands -ils l’ont montré au début du mois- pour dérouiller ceux d’en face y compris si l’OTAN et son obsession de la guerre zéro mort s’en mêle (et les russes ont les moyens de lui interdire toute solution aérienne du type Kosovo 1999 -n’en déplaise à Nicolas et ses vidéos de propagande plaisantes).
      – Le problème est qu’Obama le sait très bien et qu’il va tenter de trouver son alibi ailleurs. Le curseur va donc à nouveau se déplacer sur la Syrie et là, comme on dit, « ça craint ». Le monstre militaire engendré par ses services et son génie de petit bricoleur a les moyens de défaire la Syrie. Par contre la Russie ne laissera jamais tomber la Syrie, où elle possède sa seule base stratégique en méditerranée, et la seule supériorité réelle de la Russie sur tous ses adversaires réside dans son arsenal nucléaire dit « tactique » de base intensité (ils en ont 10 000 têtes à disposition contre à peine 500 pour les américains).
      Là est le problème, car le jour où la Poutine sortira de ses gonds -elle ne l’a pas encore fait- ce sera quitte ou double (puissance + l’infini).

      • Trend dit :

        -La Russie a détourné 20 % de sa production de gaz vers la Chine et celà change quoi ?
        Du gaz, il y en a plus qu’il en faut pour chauffer plusieurs planètes terre !! Les prix qui ont chuté par 10 en moins de trente ans.
        Dans un commerce c’est le client qui décide pas le commerçant surtout dans un marché concurentiel !!
        – Le dollar , ok une monnaie de singe comme vous dites , mais qui sert de valeur refuge à chaque problème politique international, tout le monde critique le dollar mais aller payer un pot de vin à un policier à Moscou lorsque vouv vou faites arreter pour un PV, celà se paie en dollar pas en rouble ! Dans TOUT l’Amériue du Sud de qui est de tendance Poutine, le dollar est roi .
        – Avis personnel , mais ce conflit en Ukraine ne va pas durer ils trouveront une solution avant l’hiver.
        – Le problème en Syrie ? mais ce problème de ces islamistes dégénérés jouant au coupeur de têtes, sera l’occasion de régler le problème syrien, car ennemi commun des deux parties ( americain et russe). Qui aurait cru il y a six mois ou un an que les USA régulariseraient après tant d’années, ses relations diplomatiques et commerciales avec l’Iran ? les pigeons de français ( Peugeot et Renault) en ont fait les frais, les americains l’a ( Peugeot) invité à un accord avec Ford pour le développement d’un modèle sur le marché américain, mais boycot avec l’Iran existant à cette époque, Peugeot doit tout abandonner en Iran , un peu plus tard l’accord saute et les USA régularisent ses relations avec l’Iran. Bingo!!!

        N’oublions pas que les deux plus grandes puissances militaires aux monde sont les USA et l’URSS, les deux pays le splus pragmatiques de la planète et c’est bien ainsi, fait que il n’y aura plus jamais de conflits mondiaux, car il n’y aurait que des perdants.
        Les seuls laches dans l’histoire ce sont ces moutons d’européens, Europe , siège de deux conflits mondiaux….

  9. Trend dit :

    J’ai oublié d’ajouter que l’article de « Rianovosti » est correct mais pas complet concernant le GNL !!! Ce journal ne ment pas mais ne dit pas toute la vérité !!!!!!!

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s