L’armée française est mise en vente (J.-P. Baquiast)

Suicide et autodestruction d’un pays qui ne cherche plus à combattre son principal ennemi, la finance… On brade, on liquide, on vend les bijoux de famille… L’Etat se désengage au profit du secteur privé, lequel récolte les bénéfices et socialise les pertes. Peu importe que les activités concernées soient rentables ou même stratégiques, c’est le sauve-qui-peut général face aux « marchés ». OD

armee francaise

« C’est ce que nous apprend Le Figaro, généralement bien informé en ce qui concerne le militaire : le gouvernement français, en mal de crédits, se propose de faire appel au secteur privé pour financer une partie des dépenses militaires. Voici la Défense, que l’on pensait naïvement devoir rester le dernier bastion du secteur public, face aux intérêts du secteur privé qui ont envahi tout le reste, mise en vente à son tour.

Comment « poursuivre la modernisation et l’équipement des armées » ? La solution imaginée le gouvernement français passe par la création de « sociétés de projet » capitalisées en tout ou en partie avec le produit de cession de participations détenues par l’État dans des entreprises, mais aussi avec de l’argent privé. La société de projet utilisera ensuite cette rentrée d’argent immédiate pour acheter un matériel que l’armée détient déjà, puis lui concédera « un droit d’usage contre un loyer dont la durée et les modalités restent à définir ».

Faut-il rappeler qu’il s’agit d’une solution depuis longtemps pratiquée par l’US Army, sous la pression du lobby militaro-industrialo-bancaire, avec le résultat qu’elle emploie maintenant des armées privées devenues sur certains territoires (l’Ukraine par exemple) totalement incontrôlables – n’assurant par ailleurs aux personnels aucune prestation sociale, même pas les soins post- traumatiques. Ils sont renvoyés chez eux, à la charge d’institutions charitables exsangues.

En France on appelait cela jusqu’à présent des Partenariats publics privés (PPP) fonctionnant sur le principe au secteur privé les bénéfices, au secteur public les déficits. Auquel s’ajoute le principe de l’absence de contrôle, ni durant les appels d’offres, ni durant l’exécution des marchés, ni à la recette. Les résultats sont souvent lamentables, non pas seulement par les coûts finaux, mais par la qualité du produit. Ce fut ainsi le cas d’un hôpital de la région parisienne que nous ne nommerons pas : malgré l’argent investi, il n’a pu encore ouvrir ses portes, du fait de diverses malfaçons. La Cour des Comptes, semble-t-il, s’en serait inquiétée, comme on dit : « Regrettable confusion entre maître d’ouvrage et maître d’œuvre ».

Le gouvernement socialiste français n’hésitera pas cependant à suivre l’exemple américain, tant en ce qui concerne la défense que la police. Mais il n’y a pas d’argent, dira-t-on. On ne peut rester sans rien faire, alors que l’ennemi est à nos portes.

Or l’ennemi, pour reprendre une phrase devenue tristement célèbre, n’est pas celui que l’on pense. C’est la Finance. C’est elle qui nous gouverne, à partir de ses fiefs de Wall Street et de la City, et qui a fait en sorte que la Banque centrale européenne ne puisse, comme le fait cependant son homologue américaine, la Fed, prêter directement aux États. Les États européens sont donc obligés de s’endetter auprès des marchés. Aujourd’hui, ne pouvant plus le faire, ils vont, comme le fait depuis deux ans l’État grec, renoncer à leurs missions de service public les plus essentielles. Voici revenu le temps des Grandes compagnies, narguant le pouvoir royal.

Rappelons, en ces jours de Fête de la science, qu’il en va de même de la recherche fondamentale ex-publique ».

Jean-Paul Baquiast, Vineyardsaker.fr, le 4octobre 2014

Source : Les armées françaises vont recourir à la location (lefigaro.fr, 03-10-2014)

Rappels :

L’armée française est-elle en faillite ?

OTAN : vers une armée euraméricaine (Vidéo)

Endettée, l’Europe vend ses entreprises

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Finances publiques, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour L’armée française est mise en vente (J.-P. Baquiast)

  1. zorba44 dit :

    Brr… Est-ce un Rotschild qui déclenchera un jour le feu nucléaire ou, à un moindre degré, décidera des opérations guerrières à entreprendre ? On peut faire confiance aux bailleurs de fonds privés pour être ceux qui tirent les ficelles, non ?

    Jean LENOIR

  2. Bonnal dit :

    Encore un tour de passe-passe budgétaire… Les PPP on sait ce que ça coûte au final : une très mauvaise affaire pour les comptes publics !

  3. brennec dit :

    Le partenariat public privé sert aussi a faire sortir de la comptabilité nationale des dépenses qui auraient impacté les déficits. IL n’y a aucune considération d’efficacité ou economique dans ces partenariats, juste de la politique. Quand a faire prèter directement de l’argent aux états par les banques centrales ça s’apparente de très près au seignieuriage c’est le meilleur moyen avec l’inflation pour spolier et apauvrir les français et donc la france, même si certains bien placés peuvent en profiter.

  4. OOPS dit :

    Ce n’est pas forcément un mal. la France ne fait que reprendre en la matière la stratégie de gestion des forces armées de ses principaux partenaires de l’OTAN, notamment le Royaume-Uni et les Etats-Unis qui ont confié la gestion des infrastructures au secteur privé. Il en va de même dans le secteur du logement, où le « facility management » est souvent confié à des sociétés privées spécialisées. la comparaison avec un hôpital est hasardeuse, car le rapport est assez lointain avec les forces armées. Comme dans les autres domaines, c’est l’intention qui compte: s’il s’agit d’une ultime manipulation comptable pour masquer les réductions de crédits au détriment des moyens opérationnels, le résultat sera déplorable; au contraire si l’Etat se désengage de postes de gestion qui seraient mieux assumés par d’autres, pour se focaliser sur le coeur de métier de l’armée qui est sa force militaire opérationnel, les résultats peuvent être bénéfiques. Malheureusement l’objectif est de mettre l’armée à la portion congrue pour la fondre dans une force de police internationale au service de l’ONU et de l’OTAN

  5. brunoarf dit :

    Et pendant ce temps-là, le pouvoir d’achat des Français est en chute libre.

    Lundi 6 octobre 2014 :

    France : le commerce de détail en baisse record en septembre (indice PMI).

    Le commerce de détail en France a enregistré une baisse record de ses ventes en septembre, pâtissant de la baisse du pouvoir d’achat et de la conjoncture économique morose, selon l’enquête mensuelle du cabinet Markit.

    L’indice PMI, qui mesure les variations mensuelles de ventes d’un panel de 300 commerçants de détail français, allant de la grande distribution au détaillant indépendant, est ainsi passé de 45,5 en août à 41,8 en septembre.

    Il s’agit de la plus « forte baisse mensuelle depuis un an et demi », note le cabinet. Et sur une base annuelle, « l’activité enregistre son plus fort repli depuis le début de l’enquête », soit depuis janvier 2004, est-il ajouté.

    Selon les entreprises interrogées, cette baisse record des ventes s’explique par la conjoncture économique morose, qui fait reculer aussi bien le pouvoir d’achat que les envies d’achats des Français, entrainant une baisse de fréquentation des magasins.

    http://www.romandie.com/news/France-le-commerce-de-detail-en-baisse-record-en-septembre-indice/524357.rom

  6. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur raimanet.

Répondre à Bonnal Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s