La réponse russe à une double déclaration de guerre

La réponse du faible aux « forts »… pour avoir une chance d’inverser les rôles et, surtout, de sauver la Russie. Un très long article du Saker, mais il faut bien ça, en effet, pour tenter d’y voir clair dans une affaire d’une telle importance et d’une telle complexité. OD

Double-déclaration-de-guerre2

« Le contexte : une double déclaration de guerre

En écoutant d’abord Porochenko, il y a quelques jours, puis Obama à l’Assemblée générale des Nations Unies, impossible d’avoir encore le moindre doute sur le fait que l’Empire anglo-sioniste est en guerre avec la Russie. Pourtant, beaucoup de gens croient que la réponse russe à cette réalité est insuffisante. De même, on constate qu’un flux constant d’accusations est porté contre Poutine au sujet de la politique de la Russie face à la crise en Ukraine. Ce que je me propose de faire ici, c’est d’offrir quelques rappels de base sur Poutine, sur ses obligations et sur les options qui s’offrent à lui.

Tout d’abord, Poutine n’a jamais été élu pour être le gendarme ou le sauveur du monde ; il n’a été élu que pour être président de la Russie. Cela semble évident, et pourtant il est encore bien des gens pour penser que Poutine serait en quelque sorte moralement obligé de faire quelque chose afin de protéger la Syrie, la Novorussie ou toute autre partie de notre monde harcelé. Ce n’est pas le cas. Oui, la Russie est le leader de facto des BRICS et des pays de l’OCS, et la Russie accepte ce fait, mais c’est de ses propres compatriotes que Poutine a l’obligation morale et légale de prendre soin en premier lieu.

Deuxièmement, la Russie est maintenant officiellement dans le collimateur de l’Empire anglo-sioniste, lequel comprend non seulement 3 puissances nucléaires (États-Unis, Royaume-Uni et France), mais aussi la plus puissante force militaire (USA + OTAN) et les plus importantes économies du monde (États-Unis + Union européenne). Je pense que nous pouvons tous convenir sans peine que la menace posée par un tel empire n’est pas négligeable, et que la Russie a dès lors tout à fait raison d’user des plus grandes précautions pour traiter la question.

Casser du sucre sur le dos de Poutine, mais manquer la cible

Maintenant, étonnamment, beaucoup de ceux qui accusent Poutine d’être une mauviette, un vendu ou une Pollyanna [1] naïve, affirment également que l’Occident est en train de préparer une guerre nucléaire contre la Russie. Si tel est vraiment le cas, s’il y a bien un risque réel de guerre, que celle-ci soit nucléaire ou non, cela pose la question de savoir si Poutine ne fait pas dans ce cas précisément ce qui convient en s’abstenant d’agir avec rudesse et de se montrer menaçant. Certains diront que l’Occident veut absolument une guerre, peu importe ce que Poutine peut faire. Bon, très bien, mais dans ce cas, gagner autant de temps qu’il est possible avant l’inévitable, n’est-ce pas justement la bonne chose à faire ?!

Troisièmement, sur la question de l’action des États-Unis contre l’EIIL, plusieurs commentaires sur ce blog ont accusé Poutine de poignarder Assad dans le dos parce que la Russie a soutenu la résolution des États-Unis au Conseil de sécurité.

Et qu’est-ce que Poutine était censé faire ?! Faire voler la force aérienne russe jusqu’en Syrie pour protéger la frontière syrienne ? Qu’en est-il d’Assad ? A-t-il envoyé sa propre armée de l’air se ruer pour essayer d’arrêter les États-Unis ou a-t-il tranquillement fait une offre : bombardez-les, « eux », pas nous, et je protesterai, mais ne ferai rien à ce sujet ? De toute évidence, c’est cette dernière option qu’il a choisie.

En fait, Poutine et Assad ont exactement la même position : protester contre le caractère unilatéral des frappes, exiger une résolution de l’ONU tout en regardant tranquillement comment l’Oncle Sam se retourne contre sa propre progéniture et tente maintenant de la détruire.

Je voudrais ajouter que Lavrov, assez logiquement, a déclaré qu’il n’y a pas de « bons terroristes ». Il sait que l’EIIL n’est rien d’autre que la continuation de l’insurrection syrienne créée de toutes pièces par les États-Unis, elle-même une continuation de la création étatsunienne qu’était al-Qaïda. D’un point de vue russe, le choix est simple : qu’est-ce qui est le mieux, que les États-Unis utilisent leurs forces et leurs hommes pour tuer les wahhabites fous ou qu’ils laissent Assad le faire ? Et si l’EIIL est victorieux en Irak, combien de temps avant qu’il ne revienne s’en prendre à la Tchétchénie ? Ou à la Crimée ? Ou au Tatarstan ? Pourquoi risquer la mort d’un seul soldat russe ou syrien alors que l’US Air Force est prête à faire les choses à leur place ?

Bien qu’il y ait une douce ironie dans le fait que les États-Unis ont maintenant à bombarder leur propre création, laissons-les faire ça. Même Assad a été clairement prévenu, et il en est évidemment très heureux.

En fin de compte, ONU ou pas ONU, les États-Unis avaient déjà pris la décision de bombarder l’EIIL. Alors, quel intérêt y aurait-il à bloquer une résolution de l’ONU qui n’a rien que de positif ? Ce serait, pour la Russie, agir à l’encontre de ses propres intérêts. En fait, cette résolution peut même être utilisée par la Russie afin d’empêcher les États-Unis et le Royaume-Uni de servir de base arrière aux extrémistes wahhabites (cette résolution l’interdit, et nous parlons ici d’une résolution obligatoire du Conseil de sécurité des Nations Unies, puisque prise dans le cadre des dispositions du Chapitre VII).

Et pourtant, certains continuent à dire que Poutine a poussé Assad sous l’autobus. À quel point de folie et de stupidité faut-il en arriver pour avoir ce genre de notion de la guerre ou de la politique ? Si Poutine voulait jeter Assad sous le bus, pourquoi ne l’a-t-il pas fait l’année dernière ?

Lire la suite de l’article sur Vineyardsaker.fr

Source : http://vineyardsaker.blogspot.fr/2014/09/the-russian-response-to-double.html
Traduit par Goklayeh pour vineyardsaker.fr

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour La réponse russe à une double déclaration de guerre

  1. Bonnal dit :

    Remarquable. La lecture complète vaut la peine…
    On comprend que Poutine se prépare depuis longtemps à la guerre qu’on lui impose et, tel un joueur d’échecs, avance ses pions en ayant toujours une longueur d’avance. Et plusieurs options possibles pour le cas où sa décision initiale ne fonctionne pas…

    « L’objectif final à long terme de la Russie est de faire tomber l’Empire anglo-sioniste. Son objectif à moyen terme est de créer les conditions pour un changement de régime à Kiev. Son objectif à court terme est d’empêcher la junte d’envahir la Novorussie. »

    Tout est dit.

  2. Momo dit :

    Bref, l' »Empire sioniste » (sic et bonjour l’antisémitisme !) est responsable de tout ce qui arrive de fâcheux tandis que Poutine n’est, vraiment, que le bienfaiteur de l’Humanité qui, grâce à lui, sera sauvée par….la religion !!!
    C’est le « saker » français ou Russe M. Demeulaere ???
    Eclairez nous SVP §

    • Je pense qu’en ce qui vous concerne ce serait peine perdue : vous ne faites même pas la différence entre la critique du sionisme et l’antisémitisme…

      • Caton dit :

        Le sionisme est le droit à l’autodétermination du peuple juif. Dénier ce droit au seul peuple juif, voire nier l’existence d’un peuple juif, c’est de l’antisémitisme.
        Ceci dit, la plupart du temps c’est un abus de langage, les « antisionistes » sont soit des mahométans convaincus, soit des gens dégoûtés par le capitalisme de connivence institutionnalisé dans les pays occidentaux et incapables de faire la différence entre un juif et un banquier.

      • Je ne referai pas l’histoire du sionisme, ni celle des guerres israélo-arabes. Pas le temps – et ce n’est pas le lieu.

        Simplement ceci : Critiquer les conditions de la création d’Israël, sa politique passée ou sa politique actuelle (par exemple la colonisation des territoires occupés en violation des résolutions de l’ONU, la guerre de Gaza, les bombardements et les invasions du Liban, le sabotage des plans de paix internationaux, etc.) est un droit aussi aussi légitime que celui de critiquer la politique de n’importe quel Etat dans le monde, à quelque époque que ce soit.

        Evitez les amalgames et les caricatures. Intéressez-vous au Moyen-Orient, à la géopolitique mondiale. Et écoutez les nombreux juifs, dans tous les pays du monde, qui sont opposés à ce qui se passe aujourd’hui en Israël. Ils disent aussi des choses très intéressantes.

      • Alcide dit :

        …Le sionisme est le droit à l’autodétermination du peuple juif. Dénier ce droit au seul peuple juif, voire nier l’existence d’un peuple juif, c’est de l’antisémitisme….

        Ce raisonnement est totalement biaisé.

        Merci , avant tout de donner la définition du « peuple  » Juif.
        – L’appartenance par le père ou la mère sachant que la Bible ne parle que des descendances mâles.
        – La justification sémitique des Azkhénazes pourtant issus des convertis Khazars sous le règne du BeK Bulan en 838 , qui peuplent à 95 % l’Israël moderne.

        La génétique éclaire le débat sur l’origine des Juifs d’Europe
        http://www.lapresse.ca/sciences/genetique/201301/16/01-4611876-la-genetique-eclaire-le-debat-sur-lorigine-des-juifs-deurope.php

        La réalité est que le sionisme est un projet politique initié par les Rothschild qui transgresse l’ordre de dispersion donné par Dieu aux Hébreux ordre toujours respecté par les nombreux Juifs authentiques descendants de Sem qui refusent Israël moderne considéré comme une abomination.

        Déclaration Balfour de 1917
        http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_Balfour_de_1917

  3. Alcide dit :

    Information importante !

    Urgence de santé publique déclarée dans le Connecticut suite à la présence du virus ebola : En conséquences , les droits civils sont suspendus indéfiniment.

    http://www.zerohedge.com/news/2014-10-10/public-health-emergency-declared-connecticut-over-ebola-civil-rights-suspended-indef

    Trad:
    http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?from=en&to=fr&a=http%3A%2F%2Fwww.zerohedge.com%2Fnews%2F2014-10-10%2Fpublic-health-emergency-declared-connecticut-over-ebola-civil-rights-suspended-indef

    Ainsi , une « personne raisonnablement suspectée d’avoir été exposée au virus peut-être mise à l’isolement …
    C’est à dire internée dans un des multiples camps de la FEMA construits sur le modèle des stalags et prêts à l’emploi.

    Le coup d’envoi de la finale est donné
    À l’entrée des camps on peut facilement imaginer  » Ebola vous rend libre  » plutôt que  » Arbeit macht frei  » qui est une formule dépassée.

  4. bocanegra dit :

    heureusement qu’obama est prix nobel de la paix …pourquoi pas de littérature aussi vu les beaux discours dont il nous affuble …:) votre remarque sur le sionisme est malheureusement vrai dès que l’on y fait allusion il y a en toujours un pour crier au loup, ça marche à chaque fois , mais cela devient vraiment pénible à force ! bon l’article est bien mais poutine n’a pas besoin d’être justifié, il s’en fiche et sait très bien ce qu’il fait. par contre l’année 2015 va être une année de crise économique en tout cas on s’y achemine de plus en plus, le prix du pétrole dégringole et la russie ne peut pas s’en réjouir vraiment ; nous oui à la pompe et ce qu’il ns reste d’industries un peu mais c’est tout. l’hiver sera certainement très rude pour les ukrainiens qui risquent fort de se cailler les b…. sérieusement : c’est en hiver que la russie gagne les guerres mais notre obama hollywoodien sera lui retourné en californie, bien au chaud, après avoir mis un bordel monstre dans le monde. en attendant notre écrivain modiano est prix nobel de littérature et son dernier bouquin est très beau : deux bonnes nouvelles dans ce monde de misère que la race humaine nous prépare ! ne boudons pas ce plaisir , n’ayons pas peur d’être heureux et fier d’être encore ce que nous sommes 🙂

    • Absolument. Cependant, concernant Poutine, il ne s’agit pas de le « justifier » mais de comprendre ce qui motive et oriente ses actions.

      • zorba44 dit :

        En tout cas, l’actualité tragique du décès de Christophe de Margerie, démontre que le monde des affaires au plus haut niveau est totalement déconnecté avec les prises de position politique visant à isoler la Russie et à la pousser au conflit.

        Jean LENOIR

        Avez-vous noté que l’hiver semble précoce à l’est ? …attention !

  5. pougatchof dit :

    Excellent article, merci Monsieur Demeulenaere de me l’avoir fait découvrir !!
    Ne prenez pas ombrage de quelques chafoins qui vous critiquent, vous ne pouvez pas avoir que des bac+6 qui vous lisent..
    bien cordialement

    • zorba44 dit :

      …Elitiste ? Ceux d’entre nous qui ne seraient pas bac+6 (signataire bac + 5 LOL) seraient donc de chafoins minus habens ? Ou alors votre post a dépassé votre pensée… ce, qu’in fine, pense le signataire. Car dans la masse des BHL et autres influents de l’oligarchie, quand ce ne sont pas les oligarques eux-mêmes, il y a pas mal de bac+6 particulièrement retors.

      On est d’accord ?

      Jean LENOIR

  6. Nanker dit :

    « On comprend que Poutine se prépare depuis longtemps à la guerre qu’on lui impose et, tel un joueur d’échecs, avance ses pions en ayant toujours une longueur d’avance »

    C’est juste mais il n’a pas beaucoup de mérite : dans l’affaire ukrainienne il a en face de lui Victoria Nuland qui possède le machiavélisme de Talleyrand… mais l’intelligence de Ségolène Royal.

    Obama est un médiocre entouré de médiocres, alors que Poutine est un type habile entouré de gens brillants (comme Labrov)… et patriotes! Tout ce qui manque à la France…

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s