Natacha Valla (ex-Goldman Sachs) sur l’assurance-vie : « Moi je n’en ai plus ! »

(C dans l’air, 15 octobre 2014, via DiscoTonio)

Une alerte de plus, on vous aura prévenus… Quand Natacha Valla, l’ancienne directrice de la recherche économique de Goldman Sachs, reconnaît que l’argent placé sur les contrats d’assurance-vie est depuis longtemps évaporé… et qu’il faudra bien prendre les pertes, d’une façon ou d’une autre. OD

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Finances publiques, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

24 commentaires pour Natacha Valla (ex-Goldman Sachs) sur l’assurance-vie : « Moi je n’en ai plus ! »

  1. Ping : Natacha Valla (ex-Goldman Sachs) sur l'assuranc...

  2. Michel dit :

    Depuis que Natacha a quitté la « banque des banksters » on sent qu’elle a retrouvé un peu de sa liberté de parole, non ?

    • fraag.j dit :

      Toutes les banques sont des banques de banksters… enfin leur direction.
      Pour Natacha oui c’est vrai, elle paraît soulagée…

  3. brunoarf dit :

    Italie : en 2007, les banques privées italiennes détenaient 12 % du PIB en obligations de l’Etat italien. Fin 2013, les banques italiennes détenaient 28 % du PIB en obligations de l’Etat italien !

    Espagne : en 2007, les banques privées espagnoles détenaient 7 % du PIB en obligations de l’Etat espagnol. Fin 2013, les banques espagnoles détenaient 30 % du PIB en obligations de l’Etat espagnol !

    Regardez bien les graphiques 3a et 3b :

    http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=74349

    Ces graphiques montrent une accélération des achats d’obligations d’Etat à partir de décembre 2011, c’est-à-dire à partir du moment où la BCE a prêté 1019 milliards d’euros aux banques européennes.

    En clair : les banques italiennes ont utilisé les prêts de la BCE pour acheter des obligations de l’Etat italien. Elles en sont gavées.

    Les banques espagnoles ont utilisé les prêts de la BCE pour acheter des obligations de l’Etat espagnol. Elles en sont gavées.

    Normal : plus personne au monde ne veut acheter ces obligations d’Etat pourries.

    MAIS MAINTENANT ?

    Maintenant, les banques espagnoles sont dramatiquement sous-capitalisées. Maintenant, les banques espagnoles n’ont plus d’argent. Jeudi 16 octobre, elles ont été incapables d’acheter toutes les obligations émises par l’Etat espagnol.

    L’Espagne rate un emprunt obligataire.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/10/16/97002-20141016FILWWW00137-l-espagne-rate-un-emprunt-obligataire.php

    Directement ou indirectement, il ne reste plus que la BCE pour acheter les obligations de l’Etat espagnol, les obligations de l’Etat italien, les obligations de l’Etat grec, etc.

    Directement ou indirectement, il ne reste plus que la BCE pour empêcher la faillite généralisée de la zone euro.

    • zorba44 dit :

      « Directement ou indirectement, il ne reste plus que la BCE pour empêcher la faillite généralisée de la zone euro » …franchement, vous y croyez ? Ou alors dans votre esprit c’est un petit recul pour une implosion encore plus forte ?

      Jean LENOIR

  4. Surya dit :

    Il faudrait éditer l’article pour apporter la précision suivante :

    en fonds € votre épargne est garantie par les fonds propres de l’assureur. Si l’assureur saute on passe les pertes sur lui et après sur vos contrats.

    en unités de compte l’assureur ne fait que passe plat, les gains/pertes appartiennent aux assurés

    MAIS en droit français, même sur les contrats en unités de compte vous êtes au bilan, donc si l’assureur saute vos actifs sur contrats en UC sont saisis et vous êtes un simple créancier.

    Il faut aller dans d’autres pays (lux, suisse…) si vous voulez que les titres en UC vous appartiennent.

  5. zorba44 dit :

    Les français « faire comme les japonais …racheter de la dette d’état ». Et rebelote… acheter pour perdre une deuxième fois !

    Jeean LENOIR

  6. On sait ce qui arrive, cela est décrit dans ce message qui décoiffe:
    La mission de la France. » Le 16.10.2014
    http://www.clefsdufutur-france-afrique.fr/news/la-mission-de-la-france1/

  7. Germain dit :

    Assurance vie ? Non : assurance kleptocratie…. Faillite ou pas les kleptos s’en sortent toujours.

  8. Nanker dit :

    J’vais envoyer ce lien à mon papa… Il y a au moins trois ans de cela je l’ai incité/forcé à clôturer son AV et à convertir le capital en actifs plus tangibles.

  9. GUS dit :

    Elle parle des AV au sens général, qu’il s’agisse des fonds investis dans les obligations d’Etat et des fonds investis dans des obligatiions privées ou des actions ? OU s’agit-il seulement des emprunts d’Etat, dont je suis déjà sorti.

  10. Geraldine dit :

    Pour situer plus précisément le personnage, au coeur du Système :

    Natacha Valla a été Directeur exécutif chez Goldman Sachs de 2008 à 2013, après avoir été économiste à la BCE, puis à la Banque de France. Elle a également été consultant pour le FMI et l’OCDE. Parallèlement elle a enseigné à HEC, l’IEP et l’université de Paris Dauphine. Elle a reçu le prix 2000 de la Society for Computational Economics.

    Elle est actuellement Directeur Adjoint du CEPII et responsable du programme Macroéconomie et finance internationales.

    http://www.cepii.fr/CEPII/fr/page_perso/page_perso.asp?nom_complet=Natacha%20Valla

  11. Anna dit :

    Bravo pour votre blog. il faut alerter les gens.

    Intéressant aussi: Le fonds en euros un placement pour financer… la dette:

    http://www.agefiactifs.com/prevoyance-et-retraite/article/le-fonds-en-euros-un-placement-pour-financer-la-dette-42816

  12. Ping : Le livret A n’est plus ce qu’il était, madame Michu ! | La France en Faillite

  13. Gaël dit :

    Frédéric Oudéa PdG de la Société Générale : la SG ne prête pas aux partis politiques…. elle ne spécule plus sur les matières 1ères… ne fait plus de trading pour compte propre…. elle n’est plus dans aucun paradis fiscal…. oooooh vous y croyez vous?

    • zorba44 dit :

      La vertu du mensonge …ou le mensonge de la vertu ! Faut pas que le client parte et, donc, plus c’est gros plus ça passe.

      Jean LENOIR

    • Bali dit :

      « Nous ne prêtons pas aux partis politiques »
      « Et le prêt de 55 millions d’euros à l’UMP en 2012 Monsieur Oudéa ? »
      Voilà ce que Cohen aurait dû lui répondre s’il avait été un vrai journaliste et non un faire-valoir…

  14. Henry dit :

    République Mafieuse… France, que sont tes valeurs et vertus ancestrales devenues?

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s