Un « run » silencieux sur l’Europe et l’Italie (B. Bertez)

« Un « run » c’est quand les capitaux fuient. Un « run » bancaire c’est quand les déposants veulent récupérer leur argent.

En six mois, à fin Août près de 240 milliards de dollars ont quitté l’Europe ; cela nous fait penser à ce qui s’est passé en 2012, lorsque Draghi a été obligé de réagir et de décréter son « coûte que coûte ». Décréter le « coûte que coûte » c’est comme décréter l’état de panique, le sauve qui peut.

mario_draghi_hyperinflation_helicopters

Mais il y a plus, beaucoup plus. Et nous ne l’avions pas remarqué avant, car nous ne suivions plus les balances dites Target 2 ; les dettes de l’Italie à l’égard de la Bundesbank recommencent à galoper, elles ont enflé de 67 milliards en deux mois pour atteindre 197 milliards… C’est colossal ; les capitaux fuient l’Italie, le pays subit un « run » silencieux.

Et cela c’était avant les no-stress tests ! or les no-stress tests ont montré du doigt, si nos souvenirs sont bons… neuf banques Italiennes !

gateway.aspxnon-performing-loans-at-big-euro-zone-banks-pre-post-aqr-by-type-before-after_chartbuilder

Il y a un risque très important de fuite devant le risque à la périphérie de l’Europe et ce que l’on voit sur l’Italie et dans une moindre mesure la Grèce le confirme. Surveillez les spreads.

Nous comprenons mieux la décision surprise de Kuroda. Cette décision est à interprêter non seulement au plan domestique, mais surtout et prioritairement au plan international. Il fallait à tout prix, et nous pesons nos mots, relancer le « carry » global car on était sur le point de risquer une nouvelle vague de déleveraging et de fuite devant le risque au niveau mondial.

Nous faisons le pari que la décision de Kuroda s’inscrit dans le cadre d’une concertation. Elle ne s’imposait pas au niveau japonais. Il fallait impérativement réaffaiblir le yen, monnaie qui sert à financer la spéculation mondiale pour échapper à une flambée de fuite devant le risque.

haruhiko-kuroda

Il n’y a que Kuroda qui pouvait le faire car Draghi a les mains liées pour le moment, il ne réussit déjà pas son objectif de remonter le bilan de la BCE de 1 trillion. Tout ceci est cohérent avec les ballons d’essai qui ont été lancés ces derniers temps, ballons d’essai selon lesquels Draghi ne réussissant pas à trouver de quoi enflater le bilan de la BCE de 1 trillion envisageait d’acheter des obligations Corporate.

Tout ceci est également cohérent avec la baisse de l’or, chaque fois que le stress menace sur les marchés, nous l’avons expliqué, l’or chute ».

Bruno Bertez, Le blog à Lupus, le 3 novembre 2014

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Un « run » silencieux sur l’Europe et l’Italie (B. Bertez)

  1. Quels sont les capitaux qui partent? Sous quelle forme? Quel impact sur le funding des entreprises ou des banques? Où se trouvent les vulnérabilités réelles dans le bilan des banques italiennes? Quelles sont les banques qui retirent leurs capitaux et où vont-ils? En quoi ces faiblesses sont-elles différentes de leurs consoeurs allemandes ou françaises? Quel scénario de stress-tes est plus défavorable à l’Europe du Sud qu’à l’Europe du Nord et pourquoi ce scénario a -t-il été retenu? Le risque de de spread est-il significatif du risque au bilan des banques? Pourquoi les risques sur les banques du coeur de l’Euro zone ont-ils été minorés et quel est l’impact de cette minoration en termes de répartition d’actifs? Comment les banques font-elles circuler les capitaux au gré des programmes de relance de l’immobilier, en particulier au Royaume-Uni? Quel rôle joue la City dans la tournante des capitaux européens?

  2. zorba44 dit :

    Tout ceci fait penser à un jongleur qui, plus il utilise de balles plus s’accélère le mouvement jusqu’à la dégringolade finale.

    Quant aux mouvements sur l’or, le signataire s’en contrefiche… tout est truqué jusqu’à …la dégringolade finale ! Justement !

    Jean LENOIR

  3. Ping : Un "run" silencieux sur l'Europe et l...

  4. Nanker dit :

    Allez Nicolas offrez-nous au moins UNE réponse 😉

  5. Ping : PART 01|L'OLIGARCHIE FINANCIERE | Pearltrees

  6. manoukian dit :

    J’hallucine quand j’entends ce matin aux Experts N. Doze expliquer en intro que le gvt Hollande pense que la reprise va venir….que tout a été fait pour réaliser des économies…. et qu’il va pouvoir consacrer la seconde partie du quinquennat à autre chose : des questions sociétales…!!!!!
    Mais qui sont ces DINGUES au pouvoir ????

    http://www.dailymotion.com/video/x297heq_nicolas-doze-les-experts-1-2-03-11_news

  7. Ping : Un "run" silencieux sur l'Europe et l...

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s