Olivier Delamarche vs Marc Riez le 3 novembre 2014

(BFM Business, partie 2/2)

Voir ici la 1ère partie

Rappel : Olivier Delamarche : « Il va y avoir un changement de système monétaire »

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Olivier Delamarche vs Marc Riez le 3 novembre 2014

  1. Ping : PART 01|L'OLIGARCHIE FINANCIERE | Pearltrees

  2. brunoarf dit :

    Vendredi 31 octobre 2014 :

    La Banque du Japon (BoJ) a contre toute attente décidé vendredi d’assouplir davantage sa politique monétaire, en augmentant son programme de rachat d’actifs, face aux difficultés que traverse l’archipel depuis une hausse de la taxe sur la consommation début avril.

    Dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion de son comité directeur, la BoJ a annoncé qu’elle allait désormais élever la base monétaire de 80.000 milliards de yens (583 milliards d’euros) par an, contre 60 à 70.000 milliards auparavant.

    Base monétaire du Japon :

    Regardez le graphique 4 :

    http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=79791

    Concernant cette décision surprise de la banque centrale d’augmenter encore plus ( ! ! ! ) la base monétaire du Japon, ça ne profite pas à l’économie réelle.

    En revanche, ça profite à la Bourse du Japon !

    Sans le vouloir, la banque centrale du Japon a créé une gigantesque bulle boursière.

    Quand cette gigantesque bulle boursière éclatera, le Japon connaîtra une crise comme celle de 1929, mais en plus violent.

    Mardi 4 novembre 2014 :

    Japon : dopé à l’EPO monétaire, le Nikkei atteint des sommets.

    Rouvrant après une journée fériée, les marchés japonais ont poursuivi, ce mardi matin, leur célébration des annonces surprises faites, vendredi dernier, par le gouvernement nippon et la Banque centrale du Japon (BoJ). Pour la première fois depuis la mi-octobre 2007, l’indice Nikkei 225 a ainsi dépassé pendant plusieurs heures le plafond symbolique des 17.000 points. Et finalement clôturé à 163.862,47 points, en hausse de 2,73%. En cumulant cette progression à la hausse de vendredi dernier, le Nikkei aura progressé de près de 8% sur seulement deux séances.

    Pour justifier ce dynamisme, les courtiers ne pointent pas les fondamentaux économiques du pays, qui sont très décevants, mais le spectaculaire activisme financier des autorités monétaires et politiques qui semblent faire de la santé de la Bourse de Tokyo l’axe principal de leur stratégie économique.

    Se précipitant sur les titres des grands groupes industriels nippons, les investisseurs expliquent que leur valeur devrait quasi-automatiquement progresser dans les prochains mois puisque la Banque du Japon va, comme elle l’a annoncé vendredi, augmenter la taille de son programme d’assouplissement quantitatif et ainsi faire baisser encore la valeur du yen qui a déjà perdu, en deux ans, plus de 30% face au dollar.

    http://www.lesechos.fr/monde/asie-pacifique/0203911085170-cette-nuit-en-asie-dope-a-lepo-monetaire-le-nikkei-atteint-des-sommets-1060688.php

  3. zorba44 dit :

    Shootez-vous un peu plus fort, vous verrez le nirvana avant de subir l’irrémédiable overdose !

    Les dingues …pas encore au bout de leur connerie et de leur peur de la fin !

    Jean LENOIR

  4. jules dit :

    Je viens de lire le commentaire d’un « économiste avisé » — je ne me souviens pas de son nom (et même si je m’en souvenais, fût-ce par pitié, je soutiendrais mordicus que je ne m’en souviens pas) — un crack donc, lequel prétend que :

    1. La situation européenne n’est en rien comparable à la situation du Japon. Le risque de déflation est inexistant ; on assiste à un simple ajustement dû à la « diminution » du prix des hydrocarbures ;

    2. L’Europe va repartir à la hausse et profiter des conséquences de la situation économique florissante des USA.

    Son fournisseur doit lui fourguer de la bonne. (Fort Detrick travaille peut-être sur des poudres d’extase génétiquement modifiées…)

  5. brunoarf dit :

    Aux Etats-Unis, l’entreprise General Electric est un énorme trust.

    L’entreprise General Electric travaille dans les domaines suivants : aviation, électricité, finance, éclairage, équipement médical, équipement d’imagerie, moteurs, plastiques, locomotives, silicones, télévision, cinéma, parcs à thème.

    General Electric emploie 307 000 personnes.

    L’ex-banquier d’affaires Emmanuel Macron travaillait pour la banque Rothschild. Il est devenu ministre de l’Economie dans le gouvernement socialiste ( ! ).

    Emmanuel Macron vient de vendre un gros morceau d’Alstom à l’entreprise américaine General Electric :
    – le pôle énergie d’Alstom
    – son activité de signalisation ferroviaire.

    Le communiqué d’Emmanuel Macron est à pleurer de rire :

    « Emmanuel Macron s’est assuré, avec vigilance, que les intérêts de l’Etat, la pérennité de la filière nucléaire et la sécurisation de l’approvisionnement énergétique de la France sont pleinement pris en compte dans cette opération », insiste le ministère dans le communiqué. « Le nouveau groupe Alstom, par le biais de cette transaction, disposera de tous les moyens pour développer un champion français et européen dans le secteur des transports », ajoute-t-il.

    http://www.boursorama.com/actualites/alstom-macron-autorise-general-electric-a-racheter-le-pole-energie-b1e878312a978980f33bc82ffa3c800f

    C’est ça, le plus important !

    Le gouvernement socialiste trahit la France, le gouvernement socialiste vend la France, le gouvernement socialiste vend les entreprises françaises aux pays étrangers, mais c’est pour développer un champion français et européen !

    Emmanuel Macron est l’incarnation de cette nouvelle aristocratie, qui est en train de détruire la France.

    Cette nouvelle aristocratie subira le sort de l’ancienne aristocratie.

  6. brunoarf dit :

    Le scandale de l’année 2014 : ce matin, des révélations explosives sur le Luxembourg sont publiées par 40 grands médias :

    Evasion fiscale : tout sur les secrets du Luxembourg.

    Des milliards d’euros de recettes fiscales évaporées grâce à des accords fiscaux secrets. Plus de 300 multinationales concernées, parmi lesquelles des stars de l’économie comme Apple, Amazon, Heinz, Pepsi, Ikea, Deutsche Bank…

    Dans une enquête réalisée en partenariat avec le consortium de journalisme d’investigation américain ICIJ (International Consortium of Investigative Journalists) et quarante médias étrangers (The Guardian au Royaume-Uni, le Süddeutsche Zeitung en Allemagne, la télévision publique canadienne Canadian Broadcasting Corporation, l’Asahi Shimbun au Japon, etc.), Le Monde révèle les dessous du système fiscal luxembourgeois.

    http://www.lemonde.fr/economie-mondiale/article/2014/11/05/evasion-fiscale-tout-sur-les-secrets-du-luxembourg_4518895_1656941.html

    Rappel :

    De janvier 1995 à décembre 2013, le Luxembourg a été dirigé par Jean-Claude Juncker.

    Aujourd’hui, Jean-Claude Juncker doit s’expliquer sur ces accords fiscaux secrets qui ont fait perdre des milliards d’euros de rentrées fiscales à la France, à l’Allemagne, etc.

    Aujourd’hui, Jean-Claude Juncker doit s’expliquer sur cet énorme scandale.

  7. Lorenzo dit :

    Quelqu’un connaitrait une (ou plusieurs) personne(s) qui alerte(nt) sur un prochain crash économique majeur? Autre que pierre Jovanovic. J’y comprends pas grand-chose, et analyser moi-même les déclarations de chefs d’institutions ou des statistiques … pas assez calé.
    Merci d’Avance,
    Kenavo

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s