Sanctions UE-Russie : « Tout le monde perd… sauf les Etats-Unis » (Gilles Rémy)

Sanctions un jeu perdant-perdant (expert français) International

« Les sanctions imposées par l’Occident à l’encontre de Moscou ont nui tant à l’Europe qu’à la Russie, estime Gilles Rémy, expert français en matière de commerce mondial et de soutien aux exportations.

« Je pense qu’aujourd’hui au niveau européen on a compris que les sanctions n’avaient aucun impact et que c’était un jeu « perdant-perdant ». L’Union européenne a inventé quelque-chose d’assez extraordinaire: c’est que tout le monde perd, sauf les Etats-Unis », a déclaré M.Rémy lors d’une visioconférence Moscou-Paris organisée par RIA Novosti.

« Je pense qu’aujourd’hui tout le monde a conscience du fait que nous payons aussi cher que la Russie le résultat des sanctions, que les sanctions n’ont strictement aucun effet sur la politique étrangère russe, et que les sanctions ne font que renforcer la cohésion de la population russe », a expliqué l’expert.

Suite à l’adhésion de l’ex-péninsule ukrainienne de Crimée à la Fédération de Russie à l’issue du référendum du 16 mars 2014, l’UE et les Etats-Unis ont imposé plusieurs trains de sanctions à l’encontre de Moscou visant plusieurs personnalités, banques et entreprises russes.

Moscou a riposté en imposant un embargo sur les denrées alimentaires provenant des Etats-Unis, de l’UE, de l’Australie, du Canada et de la Norvège ».

N.B. Gilles Rémy est le PDG du groupe CIFAL, qui intervient en Russie et dans toute l’Asie centrale.

RIA Novosti, le 28 novembre 2014

———————————————————————————–

Lire aussi la récente déclaration de Sergueï Lavrov, dans laquelle le ministre russe parle sans détour des sujets qui fâchent :

– L’Ukraine : « Bien avant que le pays ait été plongé dans la crise, il y avait dans l’air un sentiment que les relations de la Russie avec l’Union européenne et avec l’Occident étaient sur le point d’atteindre leur moment de vérité. Il était clair que nous ne pouvions plus continuer à mettre en veilleuse certaines questions dans nos relations, et qu’il fallait choisir entre un véritable partenariat ou, comme le dit le dicton, en venir à « casser de la vaisselle ». Il va sans dire que la Russie optait pour la première solution, tandis que, malheureusement, nos partenaires occidentaux se contentaient de la dernière, que ce soit consciemment ou non. En fait, ils se sont tous engagés en Ukraine et ils ont soutenu les extrémistes, renonçant ainsi à leurs propres principes d’un changement de régime démocratique. Ce qui en est ressorti, c’était une tentative de jouer au « jeu du dégonflé » avec la Russie, histoire de voir qui cillerait le premier. Comme disent les petits durs, ils voulaient voir la Russie « se déballonner » (je ne puis pas trouver un meilleur mot pour cela), nous forcer à avaler l’humiliation des Russes et de ceux dont la langue maternelle est le russe en Ukraine ».

– Les sanctions : « Précédemment, lorsque des sanctions étaient appliquées (je travaillais à l’époque pour la mission russe auprès de l’ONU), nos partenaires occidentaux, lorsqu’ils discutaient de la République populaire démocratique de Corée, de l’Iran ou d’autres États, déclaraient qu’il était nécessaire de formuler les restrictions de manière à rester dans des limites humanitaires et à ne pas causer de dommages à la sphère sociale et à l’économie, en ciblant sélectivement la seule élite. Aujourd’hui, c’est tout le contraire : les dirigeants occidentaux déclarent publiquement que les sanctions doivent détruire l’économie et déclencher des protestations populaires. Par conséquent, en ce qui concerne l’approche conceptuelle de l’utilisation de mesures coercitives, l’Occident démontre sans équivoque qu’il ne cherche pas seulement à changer la politique russe (ce qui en soi est illusoire), mais qu’il cherche à changer le régime ; et pratiquement personne ne le nie ».

– Les Etats-Unis : « C’est toujours la même rengaine, quotidiennement répétée, que nous entendons nous dire : Washington est conscient de son caractère unique et de son devoir de supporter ce fardeau qui consiste à diriger le reste du monde. Rudyard Kipling a parlé du « fardeau de l’homme blanc ». J’espère que ce n’est pas ce qui pousse les Américains. Le monde d’aujourd’hui n’est pas blanc ou noir, mais multicolore et hétérogène. Si le leadership dans ce monde peut être assuré, ce n’est pas en se persuadant soi-même de sa propre exclusivité et d’un devoir conféré par Dieu d’être responsable de tout le monde, mais seulement par la capacité et l’habileté à former un consensus. Si les partenaires américains appliquaient leur pouvoir à cet objectif, ce serait inestimable, et la Russie les y aiderait activement ».

« Nous avons des preuves suffisantes du fait que les ambassadeurs et les envoyés américains à travers le monde sollicitent des réunions au plus haut niveau pour faire valoir que les pays correspondants sont tenus de sanctionner la Russie avec eux, ou bien d’en subir les conséquences ».

« De nombreux analystes raisonnables comprennent qu’il y a un écart grandissant entre les ambitions mondiales de l’administration américaine et le réel potentiel du pays ».

– Les pays européens : « Jusqu’à présent, ils ne sont pas guidés par de vrais problèmes, mais plutôt par le désir de se saisir rapidement de ce qu’offre un sol fraîchement retourné. C’est déplorable. Exporter des révolutions – qu’elles soient démocratiques, communistes ou autres – n’apporte jamais rien de bon ».

« En Europe, ces questions [des minorités chrétiennes persécutées dans les pays musulmans] sont réputées non politiquement correctes. Ils ont honte, lorsque nous les invitons à faire quelque chose ensemble à l’OSCE. Ils se demandent : pourquoi devrions-nous nous concentrer spécifiquement sur les chrétiens ? En quoi est-ce spécial ? L’OSCE a organisé une série de manifestations destinées à garder vivant le souvenir de l’Holocauste et de ses victimes. Il y a quelques années, l’OSCE a commencé à animer divers événements contre l’islamophobie. Nous, nous offrirons une analyse des processus menant à la christianophobie ».

« Si vous ne vous souvenez pas de vos propres racines et traditions ou si vous ne les respectez pas , comment voulez-vous respecter les traditions et les valeurs des autres personnes ? C’est une logique toute simple ».

– L’OTAN : « Nous avons été traités comme des « sous-hommes » ».

– Les partenariats stratégiques de la Russie : « D’importantes décisions bilatérales ont été prises, ouvrant la voie à une alliance énergétique entre la Russie et la Chine. Mais il y a plus que cela. Nous pouvons à présent même parler d’une alliance émergente en matière de technologie entre les deux pays. Le tandem que la Russie forme avec Pékin est un facteur crucial pour assurer la stabilité internationale et au moins un certain équilibre dans les affaires internationales, ainsi que pour assurer la primauté du droit international. Nous ferons pleinement usage de nos relations avec l’Inde et le Vietnam, qui sont des partenaires stratégiques de la Russie, ainsi qu’avec les pays de l’ASEAN [5]. Nous sommes également ouverts à l’élargissement de la coopération avec le Japon, si nos voisins japonais peuvent considérer leurs intérêts nationaux et cesser de regarder en arrière en direction de certaines puissances de l’étranger ».

Source : Extraits tirés de [A lire absolument !] Une déclaration de première importance de Sergueï Lavrov (The French Saker)

Une déclaration de première importance de Sergueï Lavrov

Rappels :

Le G20 se passe mal : Le fossé se creuse entre la Russie et les Occidentaux sur fond de russophobie

Vladimir Poutine ne perçoit plus les Etats-Unis comme des « partenaires » (G. Chiesa)

Vladimir Poutine au Club Valdaï : La fin du monde unipolaire

Ras-le-bol russe, l’UE à la croisée des chemins

Joe Biden admet que les Etats-Unis ont forcé les pays de l’UE à adopter des sanctions contre la Russie

Comprendre la géopolitique de la troisième guerre mondiale

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Sanctions UE-Russie : « Tout le monde perd… sauf les Etats-Unis » (Gilles Rémy)

  1. Ping : Sanctions UE-Russie : « Tout le monde perd… sauf les Etats-Unis » (Gilles Rémy) - Ma banque a moiMa banque a moi

  2. Geraldine dit :

    En Impériaux qui se respectent les Ricains font payer la note à leurs sujets…
    Aux esclaves du Monde, le tribut du dollar et de l’esclavage par la dette, le pillage des ressources.
    Aux esclaves européens le tribut ukrainien et les conséquences de la guerre (économique et militaire) avec l’Insoumis Russe.
    Bravo à ceux qui dénoncent ces odieux criminels, ils faut marteler sans cesse la hideuse vérité. Jusqu’à ce que (croisons les doigts) le déclic se produise dans les consciences assoupies des peuples et de leurs gouvernants.
    Agir en informant et en sortant du cadre imposé !
    Boycottez les banksters ! Boycottez les relais US !

  3. zorba44 dit :

    Pas sûr que les américains ne perdent rien. A provoquer des bagarres ils risquent fortement d’y être mêlés. Mais ce qui est sûr, c’est qu’à renforcer la cohésion du peuple russe, ils arrivent au résultat contraire qu’au résultat espéré.

    …Et pendant ce temps les opinions publiques des pays qui sanctionnent s’exaspèrent en raison de la corde économique qui les étrangle.

    Etrange titre, donc, que celui de cet article.

    Jean LENOIR

    • Jean,
      Il n’est question ici que des sanctions économiques entre l’UE et la Russie. Et le fait est que ce sont les Russes et les Européens qui trinquent, pas les Américains. Ces derniers tirent pour le moment les marrons du feu en affaiblissant à la fois leurs « partenaires » européens et « l’ennemi » russe.
      Pour ce qui est des dommages qu’ils pourraient eux-mêmes subir d’une éventuelle guerre généralisée, il faudra attendre.

    • Mais ce qui est sûr, c’est qu’à renforcer la cohésion du peuple russe, ils arrivent au résultat contraire qu’au résultat espéré.

      Avez-vous des informations sur ce sujet? Moi, je n’en ai pas et pourtant je lis la presse russe tous les jours. Le fait est que nous sommes très mal renseignés sur ce qui se passe réellement en Russie, dont l’économie est progressivement transformée en « économie de guerre ». Il n’est pas possible que les sanctions financières n’aient pas un impact sur une population dont l’accroissement du niveau de vie devait beaucoup au capital financier occidental déversé en Russie où il tirait massivement la consommation et l’investissement durable. Le commerce de détail accuse sérieusement le coup du fait de la raréfaction du crédit bancaire et de l’effondrement des ventes. L’immobilier est au point mort, tout comme les services financiers. Actuellement ce sont surtout les secteurs du complexe militaro-industriel et de l’énergie qui sont les moteurs de l’activité économique. Mais là encore quand je vois l’effondrement du coût du fret maritime entre l’Asie et l’Occident, je me dis que les besoins des Chinois en énergie ne peuvent que diminuer fortement. La Chine dispose d’une capitalisation boursière très supérieure à celle du Japon, malgré tous les QE successifs. C’est très inquiétant, parce que cela prouve que les liquidités US continuent à alimenter massivement la spéculation equity via le « carry trade » entre le Renminbi et le dollar US via les véhicules d’investissement offshore, qui commence à remplacer celui avec le yen à bout de souffle. Il ne faut pas trop fabuler sur le déclin du dollar. Les liquidités de la FED sont toujours le moteur de la croissance dans les émergents, même et surtout s’il s’agit d’une croissance factice parce que orientée vers l’augmentation des indices et non vers une économie réelle pris dans l’étau du surendettement et de la délation.

      This Great Graphic, composed on Bloomberg, shows that China’s market capitalization (white line) is greater than Japan’s (yellow line). This is the consequence of two forces.

      First, the Chinese stock market has easily outperformed Japanese stocks this year, and by a wide margin. The Shanghai Composite is advanced 26.8% this year and the Shenzhen Composite is up 34.3%. In contrast, the Nikkei is up 7.2% and the Topix has gained 8.3%.
      Second, market capitalization is converted into dollars to provide a basis of comparison. In some respect the mere act confirms the special role of the dollar, despite pundits’ exaggerations of the greenback’s demise. The yen has depreciated by a little more than 11% year-to-date, while the Chinese yuan has fallen

  4. Jm dit :

    Je suis certe hors-sujet, je m’en excuse Olivier,
    Moi, j’ai une pense pour les victimes civiles ….
    Merci a vous Olivier pour cette article.

  5. popszer dit :

    La popularité de Poutine est toujours auè plus haut en Russie. Les faucons US ont totalement loupé leur pari, ils ont un peuple uni en face d’eux.

    http://french.ruvr.ru/news/2014_11_26/Poutine-beneficie-de-la-plus-grande-confiance-en-Russie-0185/

  6. zorba44 dit :

    Une nouvelle de Yahoo concernant le prix du pétrole.

    En fait les pays producteurs du moyen orient veulent casser la fracturation hydraulique (admirez le raccourci !) en maintenant la production à 30 millions de barils, dans un contexte de demande baissière.
    Du coup les cours tutoient 70 $ le baril.

    Comme du temps de la Rome antique, les provinces lointaines commencent à punir le nombril du monde ! Les ricains peuvent manger leur chapeau …eux aussi.

    Jean LENOIR

  7. Redressez la barre !
    La destruction de la Terre se poursuit alors que les hommes n’ont pas encore opté pour une voie, défini une option. Ils vont droit dans le mur et l’engagement dans la guerre les retient de limiter leur impact énergétique et écologique.
    C’est donc un double suicide vers lesquels les hommes courent : eux-mêmes et la Terre.
    La stratégie guerrière pousse à la destruction de tout. C’est voulu dans le monde qui n’a pas de conception de la vie divine et qui n’existe que par sa conquête de la matière.
    C’est au final deux concepts du monde : l’un strictement matérialiste, l’autre dépassant le matérialisme pour s’allier au divin, et surtout à la Loi Juste génératrice de Paix.
    Il n’y a donc plus aucun dialogue possible entre les deux concepts. Et si l’un est la vie, l’autre est la mort.
    Si les hommes conscients réagissent et s’engagement dans le Nouveau : la Vie Juste de la Vie de l’âme, il y aura rapidement amélioration des conditions de vie pour les hommes restant sur Terre.
    Mais si tout le monde attend, le Renouveau sera aussi difficile à créer faute de préparation, de structure en amont.
    Vous ne savez pas quand arrive le Grand Nettoyage, il ne faut donc pas perdre une minute. Après, il sera trop tard.
    La course à la guerre masque l’infernale réalité : chaque jour se compte en millions de morts. Rien n’est résolu, il ne faut pas l’oublier.

    Les points positifs à confirmer : l’alliance Syrie-Russie est une évidence, mais confirme bien : la Russie n’a qu’une parole. La Russie ne tombera pas. La Syrie vaincra.
    Il faut dépasser la course à la guerre généralisée pour entrer dans la construction du Nouveau. Prenez des initiatives. Créez des groupes spécifiques, mais ne vous limitez pas à préparer la troisième guerre mondiale.
    Non seulement vous y êtes, mais vous n’e sortez pas.
    Dans le concept USA-Israël, entrainer tout le monde à la guerre est retenir le Nouveau et faire capoter tout ce qui est Équilibre, Équité, Sagesse, Justice. Et c’est tout ce que les prédateurs refusent. Ils iront jusqu’à la mort. Il faut le dire et vous devez vous préparer à lutter.
    Nous ne ferons pas à votre place.
    Le Grand Nettoyage est là et vous n’avez pas assez anticipé. Les effets commencent à se faire sentir.
    Il y aura un temps de flottement qui sera temps destructeur au lieu d’être déjà engagement joyeux dans la paix, le Nouveau.
    Par paresse, les hommes laissent faire, se laissent aller à la destruction.
    Ce n’est pas le Plan ! Redressez la barre et pensez Nouveau et non consommation.
    Nous avons assez dit. Un autre message attend les hommes demain. Le 29.11.2014
    Nous donnerons un message demain.
    http://www.clefsdufutur-france-afrique.fr/news/redressez-la-barre-/

    http://voixdelumiere.fr/2014/11/alliance-feu-air-eau-de-la-terre-n2-vague-informante-et-seuil-de-crise-planetaire/

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s