Et le vainqueur de la bulle 2015 est…

« Après la bulle obligataire de 1994, la bulle internet de 2001, la bulle des subprimes en 2008, l’explosion de la bulle revient en 2015 avec un prétendant très sérieux : les pétroles de roche-mère américains avec une chute vertigineuse de 56% des permis de forage délivrés par rapport à l’an dernier dans le Bakken !

Faites vos jeux pour la prochaine édition de 2022 – rien ne va plus ! »

Et le vainqueur de la bulle 2015 est..

Nicolas Meilhan, Les Econoclastes, le 8 décembre 2014

Rappels :

4 des 7 plus gros gisements de gaz de schiste américains ont atteint leur pic de production

Gaz de schiste, la nouvelle bulle boursière

 

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Environnement, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Et le vainqueur de la bulle 2015 est…

  1. Ping : Et le vainqueur de la bulle 2015 est… - Ma banque a moiMa banque a moi

  2. zorba44 dit :

    Nouveau danger en vue…
    …heureusement que la bulle éternelle du champagne est là pour nous chatouiller le gosier à l’occasion des fêtes de la fin d’année !

    Jean LENOIR

  3. Ping : DECEMBRE 2014 |L'OLIGARCHIE FINANCIERE | Pearltrees

  4. brunoarf dit :

    La soi-disant « reprise » aux Etats-Unis, c’était du pipeau.

    Que toutes les bourses du monde entier se préparent.

    Les semaines qui viennent vont être très agitées.

    Mercredi 10 décembre 2014 :

    USA: hausse surprise des stocks de brut, à 380,8 millions de barils.

    Les stocks de pétrole brut ont, contrairement aux attentes, augmenté la semaine dernière aux États-Unis, selon des chiffres publiés par le département américain de l’Énergie (DoE) mercredi.

    Les réserves de brut ont progressé de 1,5 million de barils, à 380,8 millions, lors de la semaine achevée le 5 décembre, alors que les analystes interrogés par l’agence Dow Jones Newswires s’attendaient à une baisse de 2,7 millions de barils.

    Les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont, elles, progressé de 5,6 millions de barils, à 121,80 millions de barils, soit bien plus que la hausse de 600.0000 barils attendue par les experts.

    Les stocks d’essence ont de leur côté augmenté de 8,2 millions de barils, à 216,8 millions, dépassant là-aussi largement les prévisions des analystes (+2,2 millions de barils).

    http://www.romandie.com/news/USA-hausse-surprise-des-stocks-de-brut-a-3808-MB-au-0512/544875.rom

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s