Jacques Sapir : « Il y a une alliance entre la Russie et l’Arabie saoudite pour mettre au pas l’industrie de l’huile de schiste aux Etats-Unis »

Les spéculations n’en finissent plus sur les raisons de l’effondrement du prix du pétrole… la thèse la plus souvent avancée étant celle d’une alliance américano-saoudienne dirigée contre la Russie et l’Iran, d’autres estimant au contraire que les Séoudiens veulent éjecter du marché les pétroles de schistes américains. Pour Jacques Sapir, les Russes eux-mêmes seraient dans le coup pour faire descendre les prix encore plus bas afin de provoquer une crise bancaire aux Etats-Unis ! OD

(BFM Business, 16 décembre 2014)

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

30 commentaires pour Jacques Sapir : « Il y a une alliance entre la Russie et l’Arabie saoudite pour mettre au pas l’industrie de l’huile de schiste aux Etats-Unis »

  1. Ping : Jacques Sapir : « Il y a une alliance entre la Russie et l’Arabie saoudite pour mettre au pas l’industrie de l’huile de schiste aux Etats-Unis » - Ma banque a moi

  2. bforbroker dit :

    L’Amérique devra se tenir sur ses gardes !

  3. varilux dit :

    Jacques Sapir est un fin connaisseur du monde russe, je suis convaincu qu’il ne dit pas ça en l’air.

  4. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur raimanetet a ajouté:
    Les spéculations n’en finissent plus sur les raisons de l’effondrement du prix du pétrole… la thèse la plus souvent avancée étant celle d’une alliance américano-saoudienne dirigée contre la Russie et l’Iran, d’autres estimant au contraire que les Séoudiens veulent éjecter du marché les pétroles de schistes américains. Pour Jacques Sapir, les Russes eux-mêmes seraient dans le coup pour faire descendre les prix encore plus bas afin de provoquer une crise bancaire aux Etats-Unis ! OD

  5. Franchement je ne vois pas l’intérêt de faire baisser le prix du pétrole pour annihiler l’huile de schiste, étant donné que cette industrie est déjà en train de s’éteindre d’elle-même, du fait de l’épuisement préamturé des gisements. En outre, la Russie était censée appuyer la Syrie contre les Saoudiens et les Qatari alliés au Turcs pour faire tomber le régime d’Assad et construire des gazoducs faisant concurrence aux fournisseurs russes par leur jonction avec le terminal pétrolier sur la Méditerranée. de l’Est.
    http://www.eia.gov/countries/analysisbriefs/Eastern_Mediterranean/eastern-mediterranean.pdf

    On nous avait déjà fait le coup avec le « blue stream » soudainement mis en construction après un bref passage de Poutine en Turquie. Cet homme a des pouvoirs étranges: celui de faire surgir des gazoducs en claquant des doigts 🙂

    Je ne suis pas sûr que Sapir soit un aussi « fin connaisseur de la Russie » que d’aucuns le prétendent. Il ne semble pas lui être venu à l’esprit que les voisins immédiats de la Russie, membres de l’union eurasienne, sont les premières victimes de la chute du rouble. La Bielorussie a fait part nettement de son exaspération et a commencé un processus de rapprochement de l’Ukraine qui lui a promis en échange de l’appuyer dans son processus d’adhésion à l’union européenne. Le Kazakhstan a également réagi en fermant certains de ses marchés aux importations russes. La Russie essaie de se faire pardonner en promettant moult batteries de missiles antiaériens et des chasseurs dernier cri pour contrer les avancées de l’OTAN vers la Russie. Je ne suis pas sûr que cela suffise à compenser les faiblesses d’un union économique fondée sur le libre-échange, mais où la donne concurrentielle, notamment dans l’agriculture,est par trop favorable aux entreprises russes pour être durable. La Russie a dépensé ce weekend des sommes considérables pour faire remonter le rouble en enjoignant à Rosneft de mettre sur le marché ses réserves monétaires, même s’il s’agit pour une large part d’opérations fx repo..
    http://www.zerohedge.com/news/2014-12-25/ruble-rallies-34-after-biggest-russian-intervention-5-years
    Par ailleurs Poutine s’est plaint ouvertement des retards pris par l’économie russe dont les efforts de diversification n’ont pas été suivis d’effets. Voir à ce sujet les remontrances adressées au gouvernement Medvedev. A moins que Poutine ne souhaite précipiter l’implosion de l’économie russe ou sa prise de contrôle par la Chine, je ne vois pas bien l’intérêt de faire alliance avec le principal sponsor du terrorisme islamique en Tchétchénie. Je sens que l’on va me rétorquer qu’il s’agit d’un nouveau coup de maître du joueur d’échecs. Les Ukrainiens de l’Est lâchés par la Russie, tout comme les Biélorusses ruinés par la chute du rouble apprécieront.

    N’exagérons rien toutefois: ce n’est qu’un nouvel épisode de BFM TV 🙂

    • zorba44 dit :

      Oui n’exagérons rien. Tout est fluctuant et tout est instable. Mais il est certain que les intérêts des pays du Golfe ne coïncident pas exactement avec celui de l’oncle Sam.
      Il est aussi intéressant que ces mêmes pays souhaitent la chute définitive du dollar qu’ils ont probablement intégrés dans leurs comptes.

      Les américains, n’ont, c’est un euphémisme, pas que des amis. Ils tentent de reculer les échéances en épuisant la bulle des gaz de schistes : pas sûr que nombre de pays n’aient pas envie d’en terminer avec leur état, cet état qui justement a foutu le bordel dans le monde entier.

      Ne perdons pas tout cela de vue.

      Jean LENOIR

  6. Les propos de Sapir sont déjà démentis par les faits, puisque le prix du baril est remonté à 60$US, suite aux propos du ministre saoudien des finances qui a déclaré que son budget 2105 tablait sur un cours prévisionnel de 80 $US.

    В четверг экс-советник министерства финансов Саудовской Аравии Джон Сфакианакис сообщил Bloomberg, что по его оценке, страна заложила в бюджет 2015 года стоимость нефти на уровне 80 долларов за баррель в расчете на восстановление рынка, передает ТАСС.

    http://www.vz.ru/news/2014/12/26/722360.html

    • zorba44 dit :

      Oui mais c’est une déclaration …et comme toute déclaration c’est peut-être pour mettre un rideau de fumée, pour ne pas s’afficher ouvertement trop anti USA.

      Voyons la suite, car il y en aura – sachant que la production ne diminue pas et que la consommation n’augmente pas vraiment. Et si l’hiver n’est pas trop froid …cela va être du sport avec les cours.

      Si d’aventure il est froid ou très froid …alors le sport pourrait être du côté du gaz russe.

      Jean LENOIR

      • Comme quoi, il est possible de proférer n’importe quelle absurdité, pourvu que l’on arrive à conserver son sérieux.

        Over the past decade, Saudi Arabia overspent budget projections by more than 20pc and if the trend is maintained next year, analysts say the deficit will be much higher.

        “I believe we are headed for a difficult year in 2015. I think the actual deficit will be around 200bn riyals because actual revenues are expected to be lower than estimates,” Saudi economist Abdulwahab Abu-Dahesh told AFP.

        “Spending in the budget is not in line with the sharp decline in oil prices,” Abu-Dahesh said.

        The finance ministry also announced the 2014 preliminary actual budget figures, saying it expects a deficit of 54bn riyals ($14.4bn) this year. It is the first actual budget shortfall since 2009.
        http://www.dawn.com/news/1153139

  7. Concernant la vulnérabilité de l’industrie financière occidentale, Sapir semble ignorer l’existence des instruments de couverture du risque, ce qui est un peu gênant pour un prof d’économie. On retrouve encore et toujours cette manie de réagir par rapport à un instant donné, des micro événements, en oubliant la tendance qui est seule intéressante, puisque c’est elle qui gouverne les décisions des gestionnaires de portefeuilles et autres stratégistes de marché.

  8. Nanker dit :

    « Jacques Sapir est un fin connaisseur du monde russe »

    Disons qu’il donne des cours à des étudiants moscovites et qu’il est fan de Poutine. Pour le reste…

    Quant au prix du baril, je reste sur l’idée que le but est de mettre à genoux la Russie (avantage aux US) et l’Iran (avantage Arabie Saoudite). Secondairement si cette baisse peut rendre non-rentable tous les gisements « difficiles » (eaux profondes, ou brut de qualité basse) ce sera tout bénéf pour les Saoudiens car cela maintiendra sur le moyen terme les cours à un niveau élevé.

    • zorba44 dit :

      Wait and see. Il y aura dans quelques mois la révélation des vrais raisons, car cela ne pourra pas durer plus que quelques mois pour certains dommages collatéraux dont font partie les tribulations du gaz en Amérique.

      Jean LENOIR

    • LA Confidential dit :

      Disons alors qu’enseigner en Russie au plus haut niveau (Si ! Si ! Il n’y a pas que dans nos miraculeuses écoles de commerce que le niveau s’élève) depuis vingt ans, et avoir écrit 11 onze ouvrages sur la Russie parmi les vingt ouvrages d’économie qu’il a produits ne font pas de vous un fin connaisseur de la Russie.
      Pour le reste le terme « fan » renvoie à des enthousiastes artistiques de midinette lesquels, s’ils ont peut-être une certaine réalité dans les écoles citées plus haut, cadrent mal avec le côté rigoureux et austère de Jacques Sapir.
      Cet homme honnête est plus le contempteur distancié .d’un système (la mondialisation libérale issue du consensus de Washington) dont il analysé tous les vices -lisez donc ses livres, même moi j’arrive à les lire- que l’idolâtre béat de qui que ce soit.
      Lors de la crise de 1998 en Russie, il était bien placé pour forger son opinion… Et Poutine était assez mal connu à ce que je sache.

      • Sapir est certes efficace dans ses analyses des tares de la mondialisation américaine, mais reste fondamentalement un keynésien d’inspiration socialiste qui est la soeur puînée du capitalisme néolibérale financier. Il se distingue par le vide des solutions proposées à la crise économique et sociale actuelle tombant dans le leur du capitalisme d’Etat dit patriotique qui n’es qu’un ultime avatar de l’Etat socialiste mondialiste en voie de réunification internationale dans la mouvance de l’ordre mondial multipolaire. Il faut être aveugle pour tomber dans le panneau de la soi-disant alternative à l’ordre unipolaire américain que proposeraient la Chine et la Russie dont les valeurs de civilisation ne m’ont jamais paru très éloignées des valeurs occidentales, si ce n’est quelques arrangements cosmétiques destinés à donner le change en ce qui concerne le comportement éthique du régime gouvernemental.

        Paradoxalement, si le parti communiste chinois reste foncièrement hostile au christianisme, il s’accommode parfaitement avec le consumérisme capitaliste. Dans les centres commerciaux chinois de toutes les villes, Pères Noël, guirlandes, sapins et encouragements à la dépense frivole sont de rigueur dans une parfaite coopération mondialiste à la logique des multinationales.
        http://www.medias-presse.info/chine-interdiction-aux-chretiens-de-feter-noel/21367

      • Quand Sapir parle de la Russie, il pense à Gazprom, Rosneft, Transneft, enfin les chouchous du régime détenteurs des « bijoux de la Couronne ». Quid du reste de l’économie qui ne bénéficie pas de l’accès privilégié à la liquidité de la banque centrale moscovite à l’instar de nos banques AAA bénéficiant de liquidités quasi gratuites auprès de la BCE? Par ailleurs les grands groupes russes détiennent leurs propres banques offshorisées, la plupart étant installées à Genève où elles peuvent trader le risque de contrepartie sur les matières premières grâce aux techniques et aux instruments de la finance de marché occidentale. Les PME russes ne jouissent pas des mêmes avantages et doivent supporter le coût prohibitif du crédit bancaire, tout comme la perte de pouvoir d’achat de leurs clients. Mais de ceux-là, il est rarement question dans les médias, qui préfèrent se focaliser sur les annonces fracassantes des grands groupes pétroliers et autres hommes politiques en vue.

      • A chacun son tour de pratiquer le bailout des banques. La Russie annonce des aides massives de l’Etat pour préserver les banques de la faillite: On remarquera le recours à une structure ad hoc de refinacement des dettes bancaires, à l’instar des bad banks occidentales recapitalisées par des fonds spéciaux, eux-mêmes alimentés par des opérations repo avec la BCE (cf. Plan espagnol de bailout).

        Banks in Russia will get a government boost to finance debt and projects as the country risks recession. On Friday, the State Duma passed the last two readings of a law to allocate up to 10 percent, or $6.54 billion, from a sovereign wealth fund.

        The law is essentially a bank bailout from the Ministry of Finance.

        Once the bill is signed into law, Russia’s largest state-owned banks, Sberbank, VTB, VTB 24, Gazprombank, the Russian Agriculture Bank, and Bank of Moscow, as well as private banks such as Alfa-Bank, UniCredit Bank, and Rosbank (Societe General) will be eligible for loans, but no final list has been drawn up.

        Many of the banks are sanctioned, and therefore are locked out of Western capital markets.

        http://rt.com/business/215899-russia-banks-minfin-laon/

      • starac dit :

        Il faut être aveugle pour tomber dans le panneau de la soi-disant alternative à l’ordre unipolaire américain que proposeraient la Chine et la Russie dont les valeurs de civilisation ne m’ont jamais paru très éloignées des valeurs occidentales,

        Mais de quelles valeurs occidentales parlez-vous donc ? Si ce sont les pseudo valeurs mondialistes actuelles alors la Chine sans doute les partage mais jedoute que la Russie les partage aussi (hors oligarques décadents..).

  9. Ping : PART 02| DECEMBRE 2014 |L'OLIGARCHIE FINANCIERE | Pearltrees

  10. drazig dit :

    Holà! la situation est limpide. Il s’agit de la loi de l’offre et de la demande.
    La croissance mondiale a diminué, (sinon dans les secteurs des services, et encore!), donc moins de pétrole. De plus, l’exploitation du gaz de schiste américain continuera (la bulle éclatée ou non n’aura pas d’influence, (le bulle internet n’a pas arrêté internet). Ajoutons deux arguments: montée en gamme et en volume des énergies renouvelables, maîtrise des consommations(transport et chauffage) sur le plan technique pour le premier argument, et surtout le jeu géopolitique de l’Arabie Séoudite qui trouverait son intérêt au maintien de prix très concurrentiels. Evidemment, la France n’a rien vu venir.

    • zorba44 dit :

      « La bulle internet n’a pas arrêté internet » : vrai mais c’était il y a …des lustres. Depuis il y a eu les bulles des déficits, les hydres de la fabrication de la monnaie …et toutes leurs conséquences sur l’état des économies.

      Il n’y a donc rien de moins sûr que la bulle des gaz de schistes (lesquels ont une fâcheuse tendance à s’épuiser très vite) ne vienne à se dégonfler et à s’aplatir comme une baudruche percée.

      Jean LENOIR

  11. @starac

    Excellent document à propos du modèle de développement économique suivi par l’Eurasie. Toute ressemblance frappante avec l’Union économique et Monétaire européenne serait purement fortuite. Ah oui, il faut se taper les vingt pages, mais c’est plus sérieux que du Ch; Sannat.

    http://eurasiancommission.org/ru/Documents/broshura26Body_ENGL_final2013_2.pdf

  12. Nanker dit :

    « Evidemment, la France n’a rien vu venir »

    Evidemment! Avec un appareil d’Etat truffé (gangrené?) d’énarques que croyez-vous qu’il aurait pu arriver? La promotion Voltaire est une « dream team » que le monde entier nous envie!

  13. Mikhail Khazine sur la politique schizophrénique du gouvernement russe

    • bravache dit :

      quel crédit peut-on accorder à ce journaliste? quelqu’un le connait-il ?

      • Alcide dit :

        Vous avez bien raison de soulever la question du crédit que l’on peut accorder à ce journaliste inconnu par comparaison à nos éminents spécialistes (ceux qui ont décelé la venue de toutes les crises et les ont expliqué par leur brillantes théories ) de nos médias propriétés de la ploutocratie et financés par la crapule veule au pouvoir sur l’argent des contribuables.

        Il faut peut-être songer à analyser le contenu d’un propos pour pouvoir en juger l’auteur et non pas à attribuer à un auteur connu et promu comme un baril de lessive la vérité révélée sur l’importance de sa promotion marketing elle même nécessaire à l’abrutissement des crétins qui l’écoutent.
        Le bon détournement ploutocratique de la démocratie nécessite en effet une masse d’imbéciles incapables de penser par eux-mêmes, comme nous l’avons tous remarqué.

    • zorba44 dit :

      Oui, mais nous les autres pays …n’est-on pas aussi tous fêlés de la calebasse pour laisser faire et agir nos gouvernants ainsi qu’ils agissent, mettant l’ordre du monde sans dessus dessous !

      Et je ne sais pas pourquoi ce monsieur ne me paraît pas « sincère ».

      Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s