Ukraine : l’Europe au pays des Merveilles

Pierre Moscovici merveilles« Que vous ayez ou non de l’argent, dépensez-le. Voilà ce que conseille aujourd’hui le gouvernement ukrainien.

Cette philosophie n’est bien entendu pas différente de celle de n’importe quel autre pays, y compris des Etats-Unis.

Mais l’Ukraine est proche du défaut.

Voici un extrait de l’article Ukraine Can’t Scrimp on Military Spending as S&P Rating Cut :

Le lendemain de la réduction de la note de crédit de son pays, le président ukrainien a annoncé que le budget de l’an prochain ne devrait pas prévoir d’économies sur le domaine militaire, et devrait prendre en ligne de compte la possibilité d’une invasion.

« La guerre nous a rendus plus forts, mais elle a détruit notre économie, a déclaré Poroshenko. Il y a un domaine sur lequel nous ne pouvons nous permettre de faire des économies, et c’est celui de la sécurité nationale ».

L’Ukraine finalise son plan fiscal pour l’an prochain, alors que le conflit qui a ravagé son cœur industriel, situé sur la frontière avec la Russie, fait l’objet d’un cessez-le-feu. A mesure que son économie recule, et alors que ses réserves sont au plus bas depuis dix ans, le pays tente désespérément d’obtenir des aides internationales à hauteur de 17 milliards de dollars. Le 19 décembre, Standard & Poor’s annonçait qu’un défaut de l’Ukraine était inévitable, et a porté la note de crédit du pays à CCC-.

Avec des prévisions officielles qui pensent voir apparaître une contraction de 7% cette année, le gouvernement ukrainien aura besoin de 15 milliards de dollars en plus de son plan de sauvetage attendu pour pouvoir rester à flot.

« L’Union européenne et les Etats-Unis parlent d’envoyer un plan de sauvetage de 12 à 15 milliards de dollars à l’Ukraine, plan de sauvetage auquel la Russie devra elle aussi contribuer », a annoncé Pierre Moscovici, commissaire de la Commission européenne lors d’une réunion qui se tenait cette semaine à Washington. Une décision devra être prise d’ici janvier.

La guerre nous a rendus plus forts

Ce sont les propos qu’a tenus le président ukrainien.

Ce mensonge est si absurde que même ma grand-mère s’en retourne dans sa tombe. La preuve en est la note de crédit CCC- de l’Ukraine, qui n’est pas beaucoup plus élevée qu’un défaut.

Mais l’affaire prend des allures plus étranges encore.

Pour éviter un défaut, l’Ukraine a besoin de voir la Russie contribuer à son plan de sauvetage, selon les dires de Pierre Moscovici, commissaire de la Commission européenne.

Quelle ironie

L’Europe et les Etats-Unis ont imposé de lourdes sanctions à la Russie suite au conflit en Ukraine, et veulent désormais la voir refinancer l’Ukraine tout en continuant de l’accuser de l’avoir envahie.

Cerise sur le gâteau, le rouble russe a plongé de plus de 50% depuis le début de l’année. Mais l’Ukraine a besoin de l’argent russe pour combattre la Russie.

Voilà ce que j’appelle pure folie ».

Mike « Mish » Shedlock via 24hgold, le 24 décembre 2014

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Ukraine : l’Europe au pays des Merveilles

  1. Ping : Ukraine : l’Europe au pays des Merveilles - Ma banque a moi

  2. Garfy dit :

    pas de soucis, ils vont peut être avoir Soros ou DSK pour les conseiller

  3. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur raimanetet a ajouté:
    « Que vous ayez ou non de l’argent, dépensez-le. Voilà ce que conseille aujourd’hui le gouvernement ukrainien.

    Cette philosophie n’est bien entendu pas différente de celle de n’importe quel autre pays, y compris des Etats-Unis.

    Mais l’Ukraine est proche du défaut.

    Voici un extrait de l’article

  4. christ dit :

    mesure d’austérité à kiev ….licenciement de 10% des travailleurs du secteur public , fermeture de 400 écoles , baisse des bourses d’étude , triplement des prix du gaz , etc , pour rembourser les dettes de l’état ukrainien au FMI….il va sans dire que la population est descendue dans la rue

  5. Alcide dit :

    En Ukraine , le théâtre de l’absurde teinté d’ignominie continue.
    Après l’alliance sionisto-otanesque-nazie de putsch violent et d’assassinats de civils pleinement adoubée par nos crapules au pouvoir , voici venu l’épisode vertueux de la lutte contre la corruption.
    Il était temps !

    Un ancien président géorgien poursuivi par contumace pour différents crimes et détournements de fonds publics est pressenti pour intégrer le gouvernement de Kiev afin de… lutter contre la corruption.

    … L’ancien président géorgien Mikhaïl Saakashvili ne peut pas lutter contre la corruption en Ukraine, car il a été précédemment impliqué dans un scandale de corruption, a écrit sur sa page Facebook le chef de file du Choix ukrainien, Viktor Medvedtchouk.

    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_12_28/La-lutte-de-Saakashvili-contre-la-corruption-en-Ukraine-c-est-le-theatre-de-labsurde-Medvedtchouk-1029/

    Non , vous ne rêvez pas.

  6. Le titre vaut également pour la Grèce. Au vue du programme de Syriza, on se demande si les émules de François Hollande n’ont pas migré à Athènes, tellement le programme du parti grec d’extrême-gauche est aux antipodes de l’efficacité économique et de la revitalisation de l’économie grecque. Dénoncer la dette, c’est bien mais il faut assumer en prenant des mesures tendant à reconstituer la richesse nationale confisquée par la dette bancaire. Et là, c’est le grand vide: il n’est question que de taxer à tout va, d’augmenter les dépenses publiques, de nationaliser et de faciliter les flux migratoires. Autant dire que la recette est le passeport idéal pour le désastre assuré. C’est du Moscovici dans le texte: « nous voulons quitter l’Europe, à condition qu’elle continue à financer notre gabegie et notre fainéantise ». Le même vide sur le plan des idées susceptibles de reconstituer les forces vives de la nation se constate dans les partis dits alternatifs en Espagne et en Italie, d’où d’ailleurs le refus constant de participer aux affaires de P. Grillo dont le Parti souffre d’une forte hémorragie de députés.

    http://links.org.au/node/2888

  7. Garfy dit :

    j’ai lu qu’en Grèce, les armateurs, le clergé qui est riche, et tout le monde s’arrangeait pour ne pas payer d’impôts ………. par exemple on ne termine pas le toit de sa maison, pour ne pas payer d’impôt – ajouter à cela le problème de l’union européenne et de goldman sachs ……….. Difficile

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s