Le cadeau de Noël du gouvernement aux internautes : la surveillance

Un article de Guerric Poncet dans Le Point. Lisez aussi le communiqué de l’UPR qui « demande au gouvernement de s’expliquer sur sa surveillance des Français et sa passivité face à l’espionnage américain ». La fascisation rampante de nos élites mondialisées n’est décidément plus à prouver. OD

le cadeau de Noël du gouvernement aux internautes la surveillance

« C’est un cadeau de Noël dont les internautes et les opérateurs français se seraient bien passés. Le gouvernement a publié mercredi 24 décembre, à la faveur des fêtes de Noël, le décret d’application du très contesté article 20 de la loi de programmation militaire (LPM). Ce texte prévoit un accès très vaste des services de l’État aux télécommunications (téléphone, SMS, Internet, etc.) des Français, et à toutes les informations qui transitent par les réseaux nationaux.

La mesure de surveillance, pudiquement nommée « accès administratif aux données de connexion », avait été votée fin 2013 et entrera en vigueur le 1er janvier 2015. Dénichées par notre excellent confrère Next INpact, qui évoque « un décret qui sent le sapin », ce sont les modalités de sa mise en oeuvre, tout aussi importantes, qui ont été dévoilées pour Noël.

Comme dans de nombreuses démocraties, le spectre terroriste permet au gouvernement de faire passer des mesures très floues et de tirer pleinement parti des systèmes d’information de plus en plus performants afin de surveiller la population.

Qui chapeaute le système ?

Le décret du 24 décembre présente « le groupement interministériel de contrôle […], un service du Premier ministre chargé des interceptions de sécurité et de l’accès administratif aux données de connexion ». Ce groupement est chargé de centraliser les demandes des agents et de les transmettre aux opérateurs concernés, en les épurant de toute information sensible.

En effet, si les services de l’État doivent justifier leurs requêtes auprès du Premier ministre (qui nomme une « personnalité qualifiée »), il est hors de question de transmettre ces explications aux opérateurs. Les fournisseurs d’accès ne sauront même pas de quel service ou ministère émane une demande, ni à quelle date elle a été formulée ».

Lire la suite de l’article du Point

Lire aussi :

Le SS7, le réseau des opérateurs qui permet de surveiller vos téléphones portables

Rappels :

Edward Snowden : « Le danger n’est pas la menace terroriste mais la surveillance de masse »

La France se dote d’une loi martiale numérique (Le blog à Lupus)

Appels, textos, emails : comment la NSA espionne des millions de Français

Le Fichage pour Tous (H16)

 

un peuple de moutons - agatha christie

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Le cadeau de Noël du gouvernement aux internautes : la surveillance

  1. zorba44 dit :

    Mauvaise année, mauvaise santé mentale et l’enfer à la fin de vos jours ! Le signataire suggère aux internautes d’apprendre à dire et à écrire le contraire de ce qu’ils ont, en réalité, à transmettre.

    Exemples : j’adore le fromage de Hollande = je honnis Hollande
    je vais payer beaucoup plus d’impôts en 2015 = je vais maximiser l’optimisation fiscale en 2015
    les nouveaux radars de vitesse sont utiles à la sécurité = il faut détruire et rendre inutiles les radars qui ne servent qu’à faire rentrer de l’argent
    revoter pour fromage mou en raison de ses objectifs de diminution du chômage = voter contre fromage mou en raison de ses résultats catastrophiques en matière d’emploi

    etc, etc

    Comme les frangins, se faire reconnaître par un « je dis » qui appellera le lecteur et l’interlocuteur à inverser la perception directe, et coller ce « je dis » quelque part dans le texte. Quant on est connu de tous s’abstenir même du « je dis ».

    On commence le 2 janvier (pardon… on devrait dire on finit le 2 janvier !)

    Jean LENOIR

  2. Malrik dit :

    on suit le même chemin que l’Espagne comme avec la « loi bâillon »et d’autres:

    http://fr.euronews.com/2014/12/20/espagne-manifestations-contre-la-loi-du-baillon/

  3. Geraldine dit :

    Valls a un tel respect pour les Français qu’il leur annonce des années et des années de sacrifices en s’adressant… aux Espagnols ! Plus courageux tu meurs…

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/12/29/20002-20141229ARTFIG00117-manuel-valls-annonce-encore-trois-ans-de-sacrifices.php

    Sapir en est choqué, il y a de quoi !

    • zorba44 dit :

      Mais non, mais non Sapir est heureux de voir que la croissance positive est au rendez-vous… Quant à Valls il faut dire qu’il veut masquer avant tout aux Espagnols qu’ils sont les seuls à ne pas subir des sacrifices…

      Jean LENOIR

  4. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur raimanetet a ajouté:
    en route vers « FURIA » … qui vivra verra !

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s