Emir Kusturica : « Partout où les Occidentaux débarquent pour répandre la démocratie, les catastrophes suivent »

Kusturica Occidentaux démocratie catastrophes A l’occasion de la sortie de son premier recueil de nouvelles Etranger dans le mariage (éd. JC Lattès), le réalisateur Emir Kusturica évoque ses racines et une actualité, en Ukraine, qui lui rappelle les guerres en ex-Yougoslavie. Il fustige les Américains et défend Vladimir Poutine.

Emir Kusturica, le réalisateur doublement primé à Cannes pour Papa est en voyage d’affaires (1985) et pour Underground (1995), est un formidable raconteur d’histoires. Son premier recueil de nouvelles, Etranger dans le mariage, explore ses racines familiales dans cette Bosnie encore yougoslave qui arborait sa multiculturalité avec bonhomie. Nostalgique de cette fédération, Emir Kusturica veut briser aujourd’hui les clichés sur sa nouvelle patrie, la Serbie, et sur cette Russie tant décriée. Autant dire que sur le dossier ukrainien, il a choisi la défense de Vladimir Poutine contre les Américains, plus que contre les Européens. Extraits de l’interview publiée cette semaine dans Le Vif/L’Express.

Levif.be : Vous vous désolez d’une ex-Yougoslavie multiethnique, se composant désormais de six républiques. Qu’est-ce qui s’est achevé avec la guerre et ces scissions ?

Emir Kusturica : La multiculturalité, or celle-ci est nécessaire pour le vivre-ensemble. La pluralité des cultures apporte différentes saveurs à la vie. Après la destruction de la Yougoslavie, on est entré dans une ère où la civilisation nous prive de culture, alors que celle-ci développe la civilisation ! Que va devenir cette dernière sans culture ni racines ? Le rôle des artistes est d’offrir un espace d’expression aux gens. La culture a un pouvoir énorme, tant elle rapproche les êtres et les civilisations.

Rejetez-vous la principale responsabilité du conflit ukrainien sur les Occidentaux ?

Pas sur les Occidentaux, sur les Américains. D’abord, les Américains avaient promis à Mikhaïl Gorbatchev, le dernier président de l’URSS, de ne pas étendre l’Otan vers l’est de l’Europe. Ils ont pourtant créé un contexte favorable à cette extension. Ensuite, la Russie, l’Allemagne et l’Union européenne avaient convenu d’entamer des négociations sur la transition à Kiev. Or, deux mois avant leur lancement, les Américains ont fomenté un coup d’Etat, renversé le président pro-russe Viktor Ianoukovitch et lancé la révolte de la place Maidan. La mort de manifestants et de policiers sous les balles de snipers m’a rappelé le début de la guerre de Bosnie à Sarajevo : une manifestation pacifique se transforme en drame quand des tireurs embusqués visent la foule… On a accusé les Serbes mais personne n’a jamais su qui étaient les snipers. Sur les événements en Ukraine, le ministre estonien des Affaires étrangères Urmas Paet a rapporté à Catherine Ashton, la haute représentante pour la politique extérieure de l’Union européenne, le témoignage d’une médecin ukrainienne qui pointait une responsabilité de l’opposition dans les tirs de snipers.

Au début du conflit en Ukraine, vous avez exprimé votre soutien à Vladimir Poutine. Est-ce toujours le cas aujourd’hui ?

Absolument. Mais en fait, la question n’est pas d’être pour ou contre Poutine. Il s’agit d’être opposé aux néo-nazis. Comment pouvez-vous accepter la présence de nazis ukrainiens aux avant-postes du combat de l’opposition, conjuguée aux doutes sur le déclenchement de la révolte de Maidan ?

Entretien : Gérald Papy et Kerenn Elkaïm

Le Vif/L’Express, le 19 février 2015

Lire aussi :

Depuis leur création en 1776, les Etats-Unis ont été en guerre 93% du temps…

Errare humanum est Perseverare autem diabolicum : « L’Occident admettrait-il qu’il a commis des erreurs ? »

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Emir Kusturica : « Partout où les Occidentaux débarquent pour répandre la démocratie, les catastrophes suivent »

  1. Ping : Emir Kusturica : « Partout où les Occidentaux débarquent pour répandre la démocratie, les catastrophes suivent » - Ma banque a moiMa banque a moi

  2. canville dit :

    « répandre la démocratie » !!!! Je ne crois pas que c’était vraiment le but …………..

  3. Johnathan Gravier dit :

    Mais c’est quoi la démocratie à la fin !!!!

  4. Chris dit :

    Répandre la démocratie ? En langage US et UE, cela veut dire s’approprier les richesses d’un pays (ressources, comme main-d’oeuvre corvéable). Faut apprendre les langues étrangères !!!
    La démocratie c’est pour les benêts qui croient encore au contenu de ce mot depuis bien longtemps galvaudé. A-t-elle jamais existé, si ce n’est que pour donner du pouvoir à des intérêts privés nouveaux. Le seul pays qui résiste encore est la Suisse, avec son volet démocratie directe, que des Gauck et Sarkosy ont carrément qualifié de système « obsolète » empêcheur de gouverner.

  5. Archibald dit :

    Le Futur sera ce que les hommes en font maintenant !
    « Il est certain que la peur va aveugler Israël et que les tensions sont à leur paroxysme. Il faut s’attendre à tout.
    L’Europe est trop engagée dans le guêpier Ukrainien pour s’affirmer en une volte-face parfaitement uni face aux USA-Israël-Islamistes.
    Sans effort de tous, sans refus de l’horreur programmée : la Terre aux USA-Israël-Islamistes, il n’y a pas de futur pour l’humanité.
    … aux yeux de tous, c’est la destruction totale de l’humanité qui sera perçue.
    Nous engageons les hommes à se lever et à lutter pour le futur, les Générations futures, pour limiter le nombre de morts qui va grandissant au vu de l’état du monde, de l’inertie, de l’avancée des forces matérialistes.
    Le succès de la Grèce n’en est qu’à son début. Un raz-de-marée d’actions positives au profit du Peuple va déclencher les initiatives en chaîne en Europe.
    Pendant ce temps-là, si rien n’est fait : le coup de poing sur la table face aux USA : la guerre va décimer l’Europe.
    Ce qui est encore réalisable dans l’heure, ne l’est plus le lendemain.
    Le manque de courage de la majorité conduit le monde à sa fin.
    Les initiatives Nouvelles apparaissent plus comme des éclaircies provisoires … » Clefsdufutur 23.02.2015

  6. Ping : Emir Kusturica : « Partout où les Occidentaux débarquent …. | filoulaterre...

  7. zorba44 dit :

    La démocratie n’est qu’un concept marketing politique dont on se rend compte vraiment maintenant qu’il ne s’agit que d’une caricature. Tel un épouvantail, les moineaux que nous sommes comprennent maintenant que la démocratie n’est en fait qu’un no man’s land créé pour des « happy few ».

    Jean LENOIR

  8. guyem dit :

    Il n a qu’a aller tester la democratie à la russe en tchetchenie evec kadirov ,,,, bon sejour ,,,

  9. Bonnal dit :

    Vladimir Poutine : Kiev a été vaincu par le Donbass malgré l’armement de l’OTAN et la présence de ses légions en Ukraine

    Conférence de presse en Hongrie, 17 février 2015

  10. Alcide dit :

    Conspiracy Theorists USED TO Be Accepted As Normal

    Democracy and free market capitalism were founded on conspiracy theories.

    http://www.washingtonsblog.com/2015/02/con.html

    C’est clair et documenté.

  11. Alcide dit :

    US Defense Secretary Throws Down the Nuclear Gauntlet
    http://russia-insider.com/en/military/2015/02/24/3812

    Trad:
    http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=auto&tl=fr&u=http%3A%2F%2Frussia-insider.com%2Fen%2Fmilitary%2F2015%2F02%2F24%2F3812

    L’Empire veut donc bien déclencher une guerre en Europe et s’en donne les moyens nucléaires.

    Ne pas oublier que dispositif anti-missile US déployé contre la soit-disant menace Iran/Corée du Nord autour de la Russie ne trompe personne et peut facilement être transformée en dispositif offensif .

    Il est logique que la Russie souhaite s’en prémunir.

    Peut-on imaginer quelle aurait été la réaction des US si la Russie avait déployé ses missiles autour des US pour contrer une éventuelle menace du Venezuela ?

    Les caniches qui nous dirigent vont-ils enfin comprendre le drame vers lequel ils nous orientent ,se rebeller contre la dictature bancaire Anglo-sioniste , annuler le traité transatlantique et se tourner vers un futur paisible en association avec l’Eurasie ?

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s