Olivier Delamarche : « Le quantitative easing est source de déflation »

« On fait du QE quand on n’a pas de QI… ça ne sert qu’à reflater les actifs boursiers. »

Voir aussi dans la vidéo ci-dessous le face-à-face Olivier Delamarche/ Pierre Sabatier.

(BFM Business, 2 mars 2015)

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Olivier Delamarche : « Le quantitative easing est source de déflation »

  1. brunoarf dit :

    Dans l’Union Européenne, les élections en France, les élections en Espagne, les élections en Grèce, etc, ça ne sert plus à rien.

    Dans l’Union Européenne, les élections ne servent plus à rien, puisque les nations sont prisonnières des traités européens.

    Les élections ne servent plus à rien, puisqu’il n’y a pas d’autre politique possible.

    TINA !

    There Is No Alternative !

    (TINA, c’était le surnom de Margaret Thatcher.)

    La construction européenne est anti-sociale.

    La construction européenne est anti-populaire.

    La construction européenne est anti-démocratique.

    Elle doit être détruite.

    Mercredi 4 mars 2015 :

    Grèce : Tsipras devra expliquer qu’il ne pourra pas tenir toutes ses promesses.

    http://www.romandie.com/news/Grece-Tsipras-devra-expliquer-quil-ne-pourra-pas-tenir-toutes-ses-promesses/571625.rom

  2. analystefx dit :

    A reblogué ceci sur Le rapport FX.

  3. Thomas dit :

    Totalement d’accord avec Olivier Delamarche ! On verra bien si les prochains chiffres confirmeront cette tendance mais à mon avis, on est pas loin de la déflation…

  4. FDS dit :

    Pour ceux que ça intéresse, voici une excellente initiative citoyenne européenne.

    Pour agir contre les sociétés écran :

    http://www.transparencyforall.org/

  5. zorba44 dit :

    Depuis un bon bout de temps on s’est aperçu que les QE ne faisait pas marcher les boulangeries auxquels ils ne sont pas destinés. C’est bien de le dire et cela explique, bien entendu, que les bulles, in fine, ne sont que des baudruches qui affaissent le rythme économique et les prix.

    Cependant il y a aussi lieu de remarquer que la déflation précède souvent une bascule violente dans l’hyperinflation.

    Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s