France : de nouvelles mesures pour surveiller les internautes

Léo Ferré le disait : « La gauche est une salle d’attente pour le fascisme ». Qu’on se rassure, la droite en est une aussi… Aujourd’hui l’étatisation des esprits est complète, les libertés régressent dans l’indifférence générale. Pas de panique, l’Etat s’occupe de tout ! De tout sauf du plus important, qui est de conserver une politique indépendante et souveraine, au service exclusif de la nation et dans le respect des libertés publiques. Or c’est l’exact inverse qui se produit, au nom de la guerre contre le « terrorisme ». OD

France surveillance internautes

Accès en temps réel aux données informatiques d’internautes, détection des comportements « suspects » en ligne… Un nouveau projet de loi augmente largement l’accès des services de renseignement aux données personnelles des internautes. Ceci, « pour les seuls besoins de la prévention du terrorisme », précise le texte que Le Monde et Le Figaro se sont procurés avant sa présentation devant le conseil des ministres jeudi.

Entre autres mesures, les services de renseignement auraient notamment accès en temps réel à certaines données informatiques, comme les conversations privées sur Skype, Facebook, Twitter.

Le Premier ministre pourrait désormais exiger des entreprises gérant réseaux sociaux et moteurs de recherche à « détecter, par un traitement automatique, une succession suspecte de données de connexion » et à signaler toute dérive aux services, précise Le Monde.

Par ailleurs, le projet de loi étendrait à cinq ans l’obligation pour entreprises numériques de conserver systématiquement les données de tous leurs utilisateurs, contre un an actuellement. Une mesure qui pourrait bien être condamnée au niveau européen. Au printemps 2014, la Cour de Justice de l’Union Européenne avait ainsi invalidé une directive de 2006 imposant le stockage de données de 6 mois à 2 ans.

Autant de mesures qui ne feraient que rendre légales des pratiques déjà existantes, selon Adrienne Charmet de l’association de défense des libertés numériques La Quadrature du Net.

« C’est un grand classique de ce genre de projets de loi. Les services de renseignement demandent une sécurisation juridique de ce qu’ils font déjà. Donc on intègre ces pratiques dans une nouvelle loi, et ainsi de suite », explique-t-elle.

Le texte lui-même précise qu’il s’agit d’« offrir un cadre légal général à des activités susceptibles de porter atteinte à la vie privée et au secret des correspondances », rapporte Le Figaro.

Pour contrebalancer cette augmentation des pouvoirs du renseignement, le gouvernement compte créer une nouvelle instance de contrôle indépendante : la commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR), composée de parlementaires, hauts magistrats, épaulée par une équipe d’experts. Cette commission devrait exercer un contrôle a priori des moyens engagés. Mais le texte prévoit la possibilité d’engager une surveillance sans son accord, « en cas d’urgence liée à une menace imminente ou à un risque très élevé de ne pouvoir effectuer l’opération ultérieurement, le dispositif peut être mis en œuvre immédiatement »

Source : Politis, le 17 mars 2015

Rappels :

Le cadeau de Noël du gouvernement aux internautes : la surveillance

Julian Assange : « Nous vivons sous un régime de surveillance de masse, parfaitement orwellien »

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour France : de nouvelles mesures pour surveiller les internautes

  1. Ping : France : de nouvelles mesures pour surveiller l...

  2. rizotti dit :

    Les trolls financés sur budget de l’UE ne leur suffisent pas…..il leur faut TOUT espionner même la vie intime. En somme les écoutes téléphoniques de Mitterrand puissance 1000…

    Et après ils disent que ceux qui n’ont rien à se reprocher ne serons pas gênés… ahaha

  3. zorba44 dit :

    Recette de la surveillance : embaucher des milliers de surveillants et de censeurs et de juges qui pèseront un peu plus sur le poids de la dette et des déficits.

    J’emmerde la loi sur la surveillance qui n’atteindra jamais mon cerveau et ma liberté de penser et d’agir.

    Jean LENOIR

  4. Anne dit :

    Optimiser la lutte contre le terrorisme c’est une bonne chose, mais de là à rendre légal l’atteinte à la vie privée, ce ne serait pas trop abusé?

    • Alcide dit :

      Étant donné que nous avons la preuve que les plus grandes attaques terroristes , gare de Bologne, Madrid , Métro de Londres , Twin Tower ( vous savez l’histoire des trois tours et des deux avions ), création de Daech ,Isis, guerre d’Ukraine etc…,toutes les guerres inutiles les millions de morts et d’estropiés ainsi que certainement l’opération grand-guignolesque Charlie , sont le fait de gouvernement US/OTAN/Israël , nous pouvons en conclure que ces dangereux psychopathes utilisent la classique stratégie hégélienne de la création de la menace afin de mieux justifier son contrôle auprès du peuple qu’ils bâillonnent ainsi.

      Ne pas les croire nous soustrait à leurs menaces inventées qui restent ainsi totalement vaines ou , formulé d’une façon plus triviale :

      La seule façon de gagner à un jeu de con est de ne pas participer.

      Ne les croyez pas , ne les craignez pas , n’attendez rien d’eux.
      Soljenytsine

  5. christ dit :

    les térroristes vont se tordre de rire ; lors de l’attaque de charlie hebdo , les térroristes n’avaient aucuns contact ni avec les portables , ni par internet , raison pour lesquelles ils ont pu tranquillement préparer leur coup et le mettre à éxécution ; s’ils veulent frapper , ils frapperont et ces abrutis de socialistes comprendront peut être que cette surveillance des internautes est inutiles ;

  6. arnold71 dit :

    Permettez une réserve par rapport à la menace « orwellienne » qui planne sur nos sociétés: si tout se passe comme prévu par les personnes lucides, c’est-à dire si le tsunami économique et financier et le chaos qui s’en suivra ont bien lieu, alors la surveillance des populations tombera dans les oubliettes de l’Histoire…. avec le sauve-qui-peut général « ils » auront d’autres chats à fouetter!

    • zorba44 dit :

      Les « grandes oreilles » devront, en effet, sauver leur peau et ne risquent guère d’être mobilisées à leur poste de travail avec coeur à l’ouvrage.

      Jean LENOIR

  7. Bonnal dit :

    Loi Renseignement : la CNIL s’énerve

    La CNIL n’a pas mâché ses mots contre le projet de loi sur le renseignement. Dans son avis, l’autorité souligne en particulier les « conséquences particulièrement graves sur la protection de la vie privée et des données personnelles » que ce texte va entraîner.

    Dévoilé par la presse cette semaine, le nouveau projet de loi sur les services de renseignement porté par le premier ministre Manuel Valls réserve des propositions inadmissibles qui auraient été tout simplement impensables il y a quelques mois, lorsque la raison n’avait pas encore cédé le pas à l’émotion.

    Alors qu’un précédent texte (la loi anti-terroriste) a déjà largement accru les capacités des services de l’État, cette nouvelle législation veut désormais officialiser des techniques très intrusives opérées par les services qui jusqu’à présent agissaient sans cadre de contrôle. Comme toujours, en matière de surveillance, le gouvernement veut aller toujours plus loin. Trop loin.

    Qu’est-il prévu ? Il est question de détecter automatiquement des contenus suspicieux, avec la collaboration forcée des opérateurs et des plateformes, de déchiffrer des communications et d’accroître la durée de rétention des données récoltées. Et le contrôle, dans tout ça ? C’est le parent pauvre du texte : il est juste prévu de créer une commission consultative, dont les pouvoirs seront restreints.

    L’ordre judiciaire, qui est pourtant un pilier essentiel dans tout État de droit, est complétement mis de côté……

    http://www.numerama.com/magazine/32522-loi-renseignement-la-cnil-s-enerve.html

  8. Ping : Les parlementaires se votent à l’unanimité un doublement de leur durée d’indemnisation en cas de défaite électorale/ France : de nouvelles mesures pour surveiller les internautes/ Sapin lance la « chasse à l’argent liquide » pour ‘lutter c

  9. Ping : France : de nouvelles mesures pour surveiller les internautes - Ma banque a moi

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s