Jean-Marc Daniel : « Le véritable enjeu du pouvoir, c’est de recréer la confiance »

« En ce moment on a plus besoin de confiance que de milliards d’euros »… C’est dire s’il y a du pain sur la planche. Jean-Marc Daniel revient sur la notion d’esprits animaux, inventée par Adam Smith et popularisée par Keynes. Des esprits animaux que le système essaie désespérément de ranimer… OD

(BFM Business, 31 mars 2015)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Jean-Marc Daniel : « Le véritable enjeu du pouvoir, c’est de recréer la confiance »

  1. Ping : Jean-Marc Daniel : « Le véritable enjeu du pouvoir, c’est de recréer la confiance » - Ma banque a moi

  2. Gribouille dit :

    On a appliqué les bonnes politiques économiques recommandées par les experts, et la croissance ne repart pas. A ce moment là, au lieu de remettre en cause notre compréhension du système, on y ajoute un facteur exogène imprévisible et imparable qu’on appelle « confiance ».
    Jean-Marc Daniel, fait une confusion entre, la confiance, qui va donner l’impulsion, et les esprits animaux qui décrivent un emballement se nourrissant du mimétisme des acteurs .
    Invoquer la confiance, c’est réintroduire la main de dieu pour expliquer ce que les économistes ne comprennent pas. Le recours de plus en plus répandu des économistes à la confiance souligne combien la science Economique est devenue une religion, une croyance.

    • Alcide dit :

      A la lecture de cette analyse , l’économie semble être une science aboutie … et les économistes un mix de danseur de tango et d’estampeur.

    • Jérôme44 dit :

      « On a appliqué les bonnes politiques économiques recommandées par les experts, et la croissance ne repart pas »…ah bon je ne savais pas que l’on avait appliqué quoi que ce soit ou alors à « Minima de minima ». Les vraies réformes n’ont pas été appliquées : réformes dans la fonction publiques, réformes des régimes spéciaux, réforme du marché du travail, réformes des collectivité territoriales,…etc
      Rien n’a été fait donc la croissance et la confiance n’est pas là et ne sera jamais là (sauf miracle venant d’ailleurs) tant que nos politiques ne font rien !

  3. zorba44 dit :

    La confiance cela se mérite.

    Jean LENOIR

  4. téléphobe dit :

    CONfiance et CONsommation commencent par les trois mêmes lettres : deux CONsonnes entourant une voyelle ;o)

  5. brunoarf dit :

    La France en avril 2015 :

  6. Jérôme44 dit :

    Cette notion de confiance me semble évidente, pleine de bon sens mais cela dépasse nos élites aveugles ou qui se fichent de la situation économique du pays et du sort des Français (sauf de certains)… les Français et les entreprises ont PERDU la confiance dans nos politique depuis longtemps et cela à même tendance à s’amplifier ces derniers temps

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s