Un défaut de la Grèce pourrait se produire dans les 2 semaines

La Grèce est plus que jamais dans l’impasse, le blocage est total dans les négociations entre le gouvernement grec et l’Union européenne. Les deux parties campent sur leurs positions car aucune ne peut se permettre de céder… Olivier Berruyer en conclut qu’il y a « 70% de chances qu’on s’oriente vers un Grexit brutal d’ici 2 ou 3 semaines ». Jacques Sapir estime de son côté que la Grèce sera à court d’argent à partir du 14 avril (vidéo ci-dessous). Même son de cloche chez James Turk, qui s’attend « à ce que la BCE débranche la Grèce dans les 2 semaines. Elle ne quittera pas l’euro, à l’instar de Chypre, mais Athènes va vivre un remake de ce qui s’est passé sur l’île d’Aphrodite ». OD

(BFM Business, 31 mars 2015)

« Vous l’avez remarqué, les médias dominants ne parlent plus de la Grèce depuis quelques jours. La raison de ce black-out est simple : Athènes est au bord du défaut de paiement comme l’a expliqué James Turk durant son dernier passage chez KWN du 31 mars.

« En Grèce, la situation se détériore rapidement et les conséquences sont loin de se limiter à l’euro. Vos lecteurs doivent se préparer en cas de mauvaise surprise sur les marchés dans les semaines à venir.

La Grèce a disparu des écrans radars, des médias dominants, ils ne portent que très peu d’attention au fait que les caisses du gouvernement se vident rapidement. Les gros problèmes ont démarré le 31 mars.

La Grèce est en faillite

Athènes ne trouvera peut-être pas l’argent nécessaire pour faire face à ses obligations du mois. Mais même si elle y parvenait, un remboursement de 450 millions d’euros est dû au FMI pour le 9 avril. Mais ce n’est que le début, la Grèce devra ensuite franchir 2 obstacles qui semblent insurmontables.

2 émissions obligataires pour un total de 2,4 milliards d’euros arrivent à échéance le 14 et le 17 avril. La plupart de cette dette est détenue par les banques grecques qui préfèrent faire rouler ces obligations avec les fonds d’urgence obtenus auprès de la BCE plutôt que de demander le remboursement par l’État grec. Mais ces 2 émissions obligataires sont différentes, parce qu’au moins 500 millions d’euros sont dus à des investisseurs étrangers qui exigeront d’être payés.

Si la Grèce ne trouve pas l’argent ce serait le défaut, ce qui pourrait déclencher des clauses d’accélération de remboursement sur d’autres émissions obligataires. Ce scénario pourrait faire exploser le pays en plein vol et envoyer des ondes de choc à travers le globe. La BCE serait alors particulièrement ébranlée ainsi que ceux qui ont encore des dépôts dans les banques grecques. Mais je pense que la Grèce explosera avant le 14 avril ».

Lire la suite

Lire aussi :

Grèce : Pourquoi le blocage semble indépassable

Rappels :

La Grèce et le piège des liquidités (J. Sapir)

La Grèce tape dans ses caisses de retraite pour éviter le défaut

Giscard : « La Grèce doit sortir de l’euro »

A quoi joue Mme Merkel ? (F. Asselineau)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Un défaut de la Grèce pourrait se produire dans les 2 semaines

  1. Ping : Un défaut de la Grèce pourrait se produire dans les 2 semaines - Ma banque a moi

  2. Nanker dit :

    Perso je pense que l’agonie va se poursuivre jusqu’au grandes vacances… Ensuite « on » débranchera le malade grec pendant que les Européens seront sur les plages.

    Ensuite « on » (Hollande Valls Juncker Draghi) ira sur tous les plateaux de télé beugler que l’UE et l’Euro sortent plus forts de cette crise, et que la confiance dans la « belle » construction européenne s’en trouve renforcée. 😆

    • zorba44 dit :

      Peut-être vaut-il mieux se découvrir d’un fil …même en avril (pour une fois) car attendre les grandes vacances pour trouver les gens à court de cash avec des cartes bleues muettes ! QUE DIRONT ALORS Hollande & consorts ?

      Jean LENOIR

  3. Antoine dit :

    Imaginez les conséquences qu’aurait un Grexit sur les marchés financiers… Ce qui me fait peur, c’est que si la Grèce sort de l’UE, ce ne sera pas le dernier pays à y passer. Je pense notamment à l’Espagne, à l’Italie etc

  4. hotspot11 dit :

    9 avril date cruciale mais il semble qu’on devra attendre encore un mois de plus pour un défaut:

    « If Greece misses the payment to the IMF on 9-Apr, this would not necessarily trigger an immediate default. Greece may have an implicit grace period of one month. 1 The sequence of events would be as follows: 1) IMF Staff immediately sends a cable urging the member to make the payment promptly; this communication is followed up through the office of the concerned Executive Director. The member is not permitted any use of the Fund’s resources, nor is any request for the use of Fund resources placed before the Executive Board until the arrears are cleared; 2) After 2 weeks, management sends a communication to the Governor for the member, stressing the seriousness of the failure to meet obligations and urging full and prompt settlement, and 3) After 1 month, the Managing Director notifies the Executive Board that an obligation is overdue.

    It is once the Executive Board has been notified of the missed payment that a critical sequence of events could unfold. According to the master financial assistance facility agreement between the EFSF and Greece, the notification of an overdue payment to the IMF would constitute an event of default for the EFSF loans. Such a scenario would risk the EFSF cancelling all or part of its facility, or even declaring the principal amount of the loan to be due immediately. In turn, the acceleration of EFSF loans linked to the PSI exchange would trigger a default event for the PSI GGBs. Even if Greece repays the IMF loan of €458mln on April 9, note that they also have to repay €200mln on May 1 and €763mln on May 1 »

    ………….
    « April 9, that is the day that the country has told Eurozone officials it will officially run out of cash according to Reuters.

    Coincidentally, it’s also the day Tsipras will be in Moscow to discuss « international developments » with President Putin. »

    http://www.zerohedge.com/news/2015-04-02/greece-faces-d-day-april-9-will-default-within-30-days-missed-payment-bofaml-says

  5. Ping : A court d’argent, la Grèce admet avoir préparé un plan de retour à la drachme | Le Blog de la Résistance

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s