PJL renseignement : Des hébergeurs menacent de quitter la France

projet de loi renseignement

« Après les associations de défense des libertés, le Syndicat de la magistrature ou bien encore les géants du Web communautaire (Facebook, Google…), voilà que des hébergeurs français critiquent vertement le projet de loi sur le renseignement, toujours en débat à l’Assemblée nationale. Alors que le gouvernement fait face à une situation économique difficile, ceux-ci menacent de délocaliser une partie de leurs infrastructures et de leur personnel si le texte venait à être voté en l’état.

« Il faut doter la France des moyens de renseignement nécessaires pour lutter contre le terrorisme. Il n’y a aucun débat là-dessus : l’actualité souligne régulièrement l’importance de la lutte contre le terrorisme. Là où le projet de loi renseignement pose problème, c’est qu’en voulant être capable de capter en permanence toutes les données personnelles des utilisateurs, notamment par le biais de « boîtes noires », le projet de loi du gouvernement est non seulement liberticide, mais également anti-économique, et pour l’essentiel, inefficace par rapport à son objectif. » D’entrée, le ton est donné.

Parmi les signataires de cette sorte de lettre ouverte à destination de Manuel Valls et des parlementaires, figurent les principaux hébergeurs français : OVH, Gandi, Ikoula, Online.net (Scaleway)… Tous clament qu’en l’état, le projet de loi sur le renseignement « empêchera de réussir le renouveau économique de notre pays, détruisant un des rares avantages compétitifs majeurs que nous possédons (le soin apporté à la protection des données personnelles) et nous fera passer à côté de la valeur économique et des emplois que nous pourrions créer dans le numérique ».

Ces sociétés critiquent tout particulièrement l’article qui permettra aux services de renseignement d’installer des « boîtes noires » sur leurs serveurs, et ce dans l’espoir de repérer des comportements suspects à partir d’algorithmes prédictifs. Elles estiment que le vote de ces dispositions « insinuera le doute auprès des clients des hébergeurs sur l’utilisation de ces « boîtes noires » et la protection de leurs données personnelles ».

Des hébergeurs qui s’estiment contraints à l’exil

Des interrogations qui pourraient pousser de nombreux clients, notamment étrangers, à changer de boutique. Selon ces hébergeurs, la conséquence qu’ils en tirerait serait alors « sans appels : nous devrons déménager nos infrastructures, nos investissements et nos salariés là où nos clients voudront travailler avec nous » – sous-entendu ailleurs qu’en France. « Reims, Rennes, Roubaix, Paris, Brest, Toulouse, Rodez, Figeac, Grenoble, Montceau les Mines, Strasbourg et Gravelines sont autant de villes où nous supprimerons des emplois au lieu d’en créer des centaines dans les années qui viennent. Ce sont des milliers d’emplois induits par le Cloud Computing, le Big Data, les objets connectés ou la ville intelligente que les startups et les grandes entreprises iront aussi créer ailleurs. »

Enfin, les OVH, Gandi & co ne manquent pas de critiquer d’un point de vue plus technique cette mesure envisagée par l’exécutif. « L’efficacité de ce dispositif de « boîtes noires » nous semble plus que douteux car il concerne moins de 5 000 personnes en France. Une organisation terroriste bien structurée saura échapper à ces mesures. Un « loup solitaire » sera noyé dans la masse des informations colossales et donc difficilement détectable. Quand bien même, les moyens techniques et financiers des services français ne sont de toute façon pas proportionnés pour traiter la masse totale des données qu’il va résulter de cette « pêche au chalut », car c’est de harpons dont ils ont besoin. »

Cet énième coup de griffe à l’encontre du projet de loi sur le renseignement intervient alors que la copie du gouvernement a été musclée la semaine dernière en commission des lois, sur certains points (voir notre article). Le texte est désormais attendu lundi 13 avril dans l’hémicycle pour des discussions à vitesse grand V, la procédure accélérée ayant été engagée par l’exécutif. Il met surtout l’équipe de Manuel Valls dans une situation plus qu’embarassante, à l’heure où les ministres tentent de convaincre de l’attractivité de la France via la FrenchTech par exemple. La secrétaire d’État au Numérique, Axelle Lemaire, s’était d’ailleurs vu confier une mission de concertation auprès des acteurs du secteur. Laquelle n’a manifestement pas encore eu les effets escomptés ».

Nextinpact, le 10 avril 2015

Rappels :

PJL renseignement : Lettre ouverte aux traîtres à la République (L. Chemla)

Edward Snowden : « Le danger n’est pas la menace terroriste, mais la surveillance de masse »

Lire aussi :

Loi renseignement : « Une arme redoutable entre de mauvaises mains », s’inquiète Marc Trévidic

Ils n’aiment pas le PJL renseignement

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour PJL renseignement : Des hébergeurs menacent de quitter la France

  1. Ping : PJL renseignement : Des hébergeurs menacent de quitter la France - Ma banque a moi

  2. Durit dit :

    Ça rue dans les brancards ?
    « Quant à la Manifestation du 9 Avril 2015 en France, le Gouvernement devrait en tirer les leçons qui s’imposent. Le Peuple Français en a assez et le fait savoir. Les manifestations vont se multiplier, les grèves : bloquer la France jusqu’à l’éclatement du gouvernement. Il est sur un strapontin depuis le début.
    Les Français se réveillent. C’est une bonne chose. Il y a des sacrifices à faire pour défendre ses convictions. Le Changement ne fait que commencer.
    L’instabilité en France sera de courte durée, mais entraîne de grands changements. La France doit montrer l’exemple, … » Clefsdufutur-10.04.2015-

  3. Durit dit :

    Paris: Le Premier ministre Indien Narendra Modi a déclaré vendredi que l’Inde numérique va créer un gouvernement participatif, réactif, relié aux citoyens et transparent.
    Modi a également réitéré qu’il signifie la tolérance dans la société. « Nous allons protéger et défendre le droit de chaque citoyen. Chaque foi, la culture et la religion possède un espace dans notre société», ajoute le Premier ministre.
    http://www.indiatvnews.com/news/world/faith-culture-and-religion-has-space-in-indian-society-says-modi-23833.html

    • zorba44 dit :

      Il y a fort à parier que les actions violentes et le terrorisme vont s’accroitre en France, justement parce que tuer la liberté n’apporte que l’insécurité. Lorsqu’Anders Breivik perpétra les sanglants attentats de 2011 en Norvège, la réponse du premier ministre ne se fit pas attendre : plus de tolérance, plus de liberté afin que cela ne se reproduise pas.

      Notre mafia politique est une dangereuse entité qui ne porte dans de telles décisions que plus de violence …et le mur au bout.

      Jean LENOIR

  4. Marc dit :

    Ca doit bien faire marrer les hackers de tv5

  5. yoananda dit :

    Mais qui parle de 5000 islamistes (qui sont d’ailleurs en augmentation exponentielle soi dit en passant) ? Il s’agit de museler les opposants politiques (d’où la chasse aux identitaires et autres présumés fachos). Et la, un tel outil peu être d’un grand secours.
    Quand aux emplois perdus, ce n’est pas très grave, ils deviendront chômeurs ou fonctionnaires. C’est comme ça qu’on fait depuis des lustres : c’est pas cher, c’est l’état qui paye.
    Quand à l’Islamisme, ou avez vous vu des velléités de lutter contre ? puisque ce n’est qu’une application stricte de l’Islam (Coran / Haddith / Sira) qui est plus que chouchouté : doublement des mosquées, modifications des allocs pour subventionner la natalité musulmane, loi de recours collectif contre les discriminations, plan urbain, justice à 2 vitesses, j’en passe et des meilleures…

  6. Alcide dit :

    Le terrorisme est d’état , comme le Gladio , Al-Qaïda (Ben Laden était en affaire , associé à Busch…) Isis , Daesh, les nazis d’Ukraine , les égorgeurs du peuple Syrien, les bombardements de civils Serbes, les attentats du World Trade Center, la mascarade Charlie etc, etc…

    Il n’y a pas un seul exemple de crime de masse qui ne soit pas d’état.

    Tous ces criminels formés et financés par les psychopathes dirigeants de l’OTAN/CIA/Mossad/Monarchies rétrogrades arabes afin de générer la terreur chez les peuples occidentaux ,de leur faire accepter une surveillance de masse, une perte de liberté , de désigner un coupable facile qui détournera la responsabilité de la ruine économique et du pillage des pays par les oligarchies et l’asservissement par la dette odieuse , le tout avec l’indispensable complicité de dirigeants politiques de tous bords totalement corrompus qui écrivent le contexte législatif de la légalisation du crime.

    Ces salauds institutionnalisent le crime de guerre et la prévarication, ce système est une honte totale.

    • yoananda dit :

      Prisonnier du logiciel marxiste. Bien sûr, ce que vous dites est une composante de la réalité, mais c’est loin d’être le seul facteur explicatif.
      Ceci dit, les explications simples sont plus séduisantes.

      • Alcide dit :

        …mais c’est loin d’être le seul facteur explicatif.
        Ceci dit, les explications simples sont plus séduisantes…

        Donnez-donc des exemples et des explications même si il faut réfléchir un peu plutôt que de qualifier vainement à l’emporte pièce .
        Nous attendrons avec impatience la révélation du logiciel du laudateur du système et de nos biens-aimés conducators.

        NB
        Je ne suis pas marxiste ni trotskyste ni martien .

      • Alcide dit :

        A l’attention des grands naïfs et autres Charlie:

        Les fausses bannières dans l’histoire moderne

        Par Tyler Durden – Le 6 avril 2015 – Source zerohedge
        Le grand secret de l’Histoire: le terrorisme des opérations sous fausse bannière.
        Ce vieil adage est bien vrai: si l’on ne retient pas l’Histoire, on est condamné à la répéter.

        Le plus grand secret de l’Histoire que les gens n’ont donc pas encore intégré, puisque c’est un secret, est le terrorisme sous fausse bannière.

        Il existe de nombreuses attaques sous fausse bannière bien documentées dans lesquelles un gouvernement est l’instigateur et qui, pour des raisons politiques, en reporte la faute sur son ennemi.

        Les opérations sous fausse bannière ont, sans arrêt, changé le cours de l’Histoire, dans le monde entier. Sauf si le peuple prend conscience de ce style d’opération, les gouvernements continueront à les utiliser pour provoquer de plus en plus de guerres désastreuses.

        Dans les exemples suivants, les officiels gouvernementaux qui ont participé à ces attaques (ou en ont sérieusement proposé) l’ont avoué, oralement ou par écrit :

        Suite:
        http://lesakerfrancophone.net/les-fausses-bannieres-dans-lhistoire-moderne/

      • yoananda dit :

        Certes, mais pas si facile de démonter à temps ces opérations ! La vitesse des historiens n’est pas la vitesse de l’histoire.
        On est un peu condamné à tomber sans cesse dans le panneau.
        Non ?
        Je ne vois pas comment empêcher ça.

      • Alcide dit :

        …On est un peu condamné à tomber sans cesse dans le panneau.
        Non ?
        Je ne vois pas comment empêcher ça…

        En lisant ce blog , par exemple.
        En lisant aussi certains commentateurs qui prennent le temps de s’informer afin d’essayer d’agir en responsable de leur existence, non en suiveur idiot des tendances malsaines largement exprimées dans les médias propriétés de l’oligarchie et en utilisant le raisonnement logique appliqué aux lois physiques élémentaires qui démontrent imposture quand imposture il y a.

        En réalité , le plus difficile pour les Charlie est une faiblesse pathologique de caractère qui les empêche de s’éloigner du troupeau de cons qui leur tient lieu d’univers culturel indépassable.

        Depuis le temps que tout est sous les yeux , qu’internet permet une recherche exhaustive et facile d’information , il est coupable d’être nul et fainéant.

  7. Geraldine dit :

    Une manifestation contre la loi sur le renseignement organisée aujourd’hui (lundi 13) à Paris

    L’Observatoire des libertés et du numérique, qui compte parmi ses rangs des organisations telles que La Quadrature du Net et la Ligue des droits de l’Homme, vient de lancer un appel à manifester contre le projet de loi sur le renseignement. Lundi, premier jour des débats dans l’hémicycle, toutes les personnes souhaitant se joindre à la contestation sont invitées à se rassembler devant l’Assemblée nationale à 12h30.

    http://www.nextinpact.com/news/93781-une-manifestation-contre-loi-sur-renseignement-organisee-lundi-a-paris.htm

  8. matbee dit :

    63% des français favorables à l’espionnage de leurs données par le gouvernement !

    Il faudra pas qu’ils s’étonnent ensuite… En tous les cas la propagande Charlie a bien pris, les Frenchies sont tombés dans le panneau comme des bleus.

    « Voilà une information qui risque bien de vous surprendre. Alors que le gouvernement présentera aujourd’hui son projet de loi renseignement à l’Assemblée Nationale, un sondage révèle que 63% des français seraient favorables à un espionnage de leurs smartphones, tablettes ou ordinateurs par le gouvernement. »

    En savoir plus : http://www.phonandroid.com/63-pourcent-francais-favorables-espionnage-donnees-personnelles-gouvernement.html#ixzz3XDAkhRoO

    • zorba44 dit :

      Au temps de la splendeur du PC c’était 20% de cons et on monterait à 63% ?
      Ne serait-ce pas un false flag de la communication-propagande ?

      Mais on glousse de joie à l’idée qu’un Snowden français nous révèle les échanges de sms entre fromage mou et sa dulcinée. C’est si important ces révélations people sur yahoo !

      Jean LENOIR

      • Alcide dit :

        Ne serait-ce pas un false flag de la communication-propagande ?

        Je le pense aussi Jean.

  9. ambrose dit :

    Renseignement: «Cette loi peut permettre une police politique comme nous n’en avons jamais vue»

    (Alain Marsaud) (qui n’est pas un perdreau de l’année!) :

    « Cette loi ne garantit pas assez de contrôle. La capacité d’intrusion de ce texte est énorme. Notre vie ne sera plus la même avant et après. Car tout ce que nous dirons sera contrôlé. Aujourd’hui, ce pouvoir est dans les mains du Premier ministre, Manuel Valls. Je ne doute pas qu’il en fera bon usage. Mais la loi va perdurer. Et tomber entre d’autres mains. Cette loi peut permettre une police politique comme nous n’en avons jamais vu. N’importe quel pouvoir pourra faire ce qu’il veut. »

    http://www.voxnr.com/cc/tribune_libre/EuklAAAZZAmgfZGXTB.shtml

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s