L’Union européenne préparerait un plan secret pour exclure la Grèce de la zone euro

Décidément ! On avait appris que la Grèce préparait un plan de retour à la drachme, voilà maintenant que les partenaires de la Grèce préparent eux aussi son exclusion de l’euro. Si avec tout ça il ne se passe rien dans les semaines qui viennent… OD

EU draws up secret plans to kick Greece out of eurozone _ The Times

« Les financiers de l’UE préparent en secret un plan destiné à faire sortir la Grèce de la zone euro, selon un quotidien britannique.

Les financiers de l’Union européenne mettent au point un plan secret visant à exclure la Grèce de la zone euro, annonce vendredi le quotidien britannique The Times se référant à un document préparé par le ministère finlandais des Finances.

Selon le journal, le document évoque des « décisions politiques très difficiles » prévues pour le printemps, ainsi qu’un pronostic de la banqueroute de la Grèce au cas où Bruxelles n’accepterait pas de lui accorder la prochaine tranche de son aide financière ces trois semaines prochaines.

« Avec le consentement silencieux d’autres pays, on a lancé un processus qui pourrait déboucher sur l’exclusion de la Grèce de la zone euro », indique le document cité par The Times.

La Grèce a honoré jeudi son versement d’avril au Fonds monétaire international (FMI), après plusieurs jours de suspense, mais l’incertitude demeure sur sa capacité à payer ses dettes à partir du mois prochain, faute d’accord avec ses créanciers. Le ministre des Finances grec, Yanis Varoufakis, a assuré jeudi à Paris que son gouvernement ne ferait pas de fausses promesses « pour obtenir la prochaine tranche d’aide européenne ».

Sputnik, le 10 avril 2015

Rappels :

A court d’argent, la Grèce admet avoir préparé un plan de retour à la drachme

Charles Gave : « Le danger c’est que la Grèce sorte de l’euro… et que ça marche ! »

Un défaut de la Grèce pourrait se produire dans les 2 semaines

Addendum :

L’UE aurait préparé en secret l’éjection de la Grèce de la zone euro

(source : RT France, 10 avril 2015)

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour L’Union européenne préparerait un plan secret pour exclure la Grèce de la zone euro

  1. Ping : L’Union européenne préparerait un plan secret pour exclure la Grèce de la zone euro - Ma banque a moi

  2. aless dit :

    Le Grexit est devenu un serpent de mer qui dérive au fil de l’eau…. Wait and see..

  3. Nanker dit :

    « Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être l’organisateur »

    La phrase de Cocteau appliquée au foutoir européen?
    On n’a beau ne plus rien maîtriser dans le Titanic de l’UE, « on » (Juncker Draghi) donne l’impression qu’on tient encore le rafiot en ordonnant de jeter à l’eau le passager grec… qui de toute façon aurait sauté de lui-même pour tenter de sauver sa peau.

    Encore bravo les gars la mascarade est totale. Le plan est tellement foireux que je suis sûr qu’Hollande et Moscovici ont pris part à cette idée « géniale ».

  4. omoshiro777 dit :

    Dans tous les cas, le résultat sera la mort à terme de cette technocratie soit disant européenne. Certainement après un lent processus de pourrissement…

  5. Durit dit :

    Nanker tu as probablement raison, en tout cas cette phrase de Cocteau est vraiment de circonstances si j’en crois ce qui a été dit (et tout bonnement la chronologie des évènements) :

    « C’est l’Europe qui a poussé la Grèce dans les bras de la Russie et c’est tant mieux pour la Grèce et la Russie.
    L’Europe se saborde elle-même en refusant l’évidence : la faillite du système. S’accrocher à sa bouée quand le bateau coule n’est pas la solution.
    La Grèce fait bien d’aller chercher de l’aide auprès de la Russie et cela va déclencher la rébellion générale en Europe : la Rébellion des Peuples.
    Le retour à la monnaie du Pays est la plus sage décision qui soit, en coupant court à toute spéculation extérieure. La Grèce a bien joué. Elle a donné à l’Europe une leçon. L’Europe avait les moyens de soutenir intelligemment la Grèce. La Grèce sortira vainqueur de l’Europe de l’Euro pour entrer dans l’Europe des Libertés. »
    Tout ce qui en découle au niveau de l’Europe est de la faute de l’Europe Bruxelle et non de l’Europe vraie : celle des Peuples. Que chacun assume ses actes. »

    «Les Français se réveillent. C’est une bonne chose. Il y a des sacrifices à faire pour défendre ses convictions. Le Changement ne fait que commencer.
    L’instabilité en France sera de courte durée, mais entraîne de grands changements. La France doit montrer l’exemple, … » Clefsdufutur-10.04.2015-

  6. zorba44 dit :

    Et après la Grèce à qui le tour ?… Ce qui est extraordinaire c’est qu’on vient d’allonger quelques prébendes supplémentaires pour augmenter encore la douloureuse.

    Jean LENOIR

  7. coockburn dit :

    une chose est certaine les chiffres traficoté ,edulcoré des usa ne vont par tenir eternellemnet
    comment vont t il sortir de ce marasme
    14/18
    39/45
    arrêt du dollars convertible en or en 1971
    lancement des émissions de dette 1973
    accort sur le pétrodollars en 1975

    vue les chiffres catastrophique de leur économie je sais pas a quelle sauce ils vont nous bouffer

    pour ma par l éclatement, de la zone euros est acté dans le chaos qui plus est
    d ou va partir l étincelle
    de la grèce ?, je pense pas
    ont verra rien venir
    avant
    le CAC va retracé ses plus haut historique comme le japon comme les usa et toutes la bande
    aprés bonne chance a tous

  8. On en pas fini les plans secrets. Les bonnes recettes sont toujours les meilleures et celle-là n’échappe pas à la règle. En d’autres temps pas si lointain, d’aucuns évoquaient le plan secret de l’Allemagne qui, ses Deutsche Mark sous le coude, se préparait à sortir de la zone euro. En attendant le retour la Drachme, les politiques grecs, de concert avec leurs homologues européens, jouent aux virtuoses dans le contournement des restrictions posées au financement des Etats en faillite qui ne respectent pas leurs engagements de remboursement et de réformes. Naturellement il est beaucoup plus commode de fantasmer sur la Drachme que de d’analyser comment les plans d’aide d’urgence aux banques grecques ont été bidonnés par la BCE pour financer l’Etat grec où comment le Mécanisme de Stabilité Européen a mis la main à la poche pour rembourser le FMI. Si la monnaie européenne continue à emprunter les trajets les plus bizarres pour transiter par le Trésor grec avant de retourner à leur point de départ, il en va tout autrement des plans de réforme qui ont tout d’un coup disparu de la circulation. Car enfin qu’en est-il des devoirs que Syriza devait présenter à Frau Merkel et Herr Schaüble afin d’accoucher enfin d’un véritable programme de réforme des finances publiques? Nul ne le sait apparemment, à croire que Athènes est passé sous les Fourches Caudines de Berlin sans l’avouer et que l’affaire a été dissimulée par l’annonce d’hypothétiques réparations jetées en pâture aux militants de Syriza en guise de compensation.

  9. Geraldine dit :

    « We Have Come To The End Of The Road » – Greece Prepares For Default, FT Reports

    Update: as always is the case in Europe, nothing is confirmed until it is officially denied by officials, so here you go: GREEK GOVT OFFICIAL DENIES FT REPORT GREECE PLANNING DEFAULT

    It should hardly come as a surprise that after the latest round of Greek pre-negotiation negotiations with the Troika, in which the Greek representative was said to behave like a taxi driver, who « just asked where the money was and insisted his country would soon be bankrupt » and in which the Eurozone members « were disappointed and shocked at Athens’ lack of movement in its plans, and in particular its reluctance to talk about cutting civil servants’ pensions » that the next Greek step is to fall back – yet again – to square zero: threats of an imminent default. Which is precisely what, according to the FT, has happened « Greece is preparing to take the dramatic step of declaring a debt default unless it can reach a deal with its international creditors by the end of April. »

    http://www.zerohedge.com/news/2015-04-13/we-have-come-end-road-greece-prepares-default-ft-reports

    Et la fin de l’article est à diffuser absolument :

    « As for what happens to Europe and where attention will focus next, two Bloomberg headlines from earlier today show the way:

    PODEMOS WANTS TO HAVE DEBATE ON DEBT RESTRUCTURING: OFFICIAL
    PODEMOS WANTS TALKS WITH CREDITORS ABOUT SPANISH DEBT »

    Toute cette affaire prend comme prévu un rythme de plus en plus rock’n roll !

  10. Cédric dit :

    Je n’imagine même pas la catastrophe d’un Grexit… Sur tous les plans d’ailleurs. Si la Grèce venait à sortir de la zone euro, on peut être certain que ce ne serait pas les derniers (Espagne, Italie, Portugal…)

    • Alcide dit :

      Catastrophe ou libération ?

      A’ la lanterne les crétins technocratiques de Bruxelles à la solde des mondialistes.

  11. brunoarf dit :

    – La Grèce est incapable de rembourser les prêts qui arrivent à échéance. Du coup, la Grèce doit se surendetter encore davantage et, ensuite, elle utilise cet argent pour rembourser les prêts qui arrivent à échéance. Résultat : la dette publique de la Grèce continue à augmenter (176 % du PIB).

    – Les banques privées grecques sont en faillite. Du coup, elles doivent emprunter encore davantage de milliards d’euros à la banque centrale de Grèce. C’est le programme ELA, en français : « Prêt de liquidités en urgence. » Résultat de ces prêts en urgence : pour pouvoir encore survivre quelques semaines, les banques privées grecques empruntent le chiffre record de 74 milliards d’euros à la banque centrale de Grèce ! Record battu !

    – La banque centrale de Grèce a dans ses livres des dizaines de milliards d’euros d’obligations de l’Etat grec. Problème : la Grèce est incapable de rembourser. Résultat : la banque centrale de Grèce est en faillite.

    Conclusion :

    1- La Grèce est en faillite.

    2- Les banques privées grecques sont en faillite.

    3- La banque centrale de Grèce est en faillite.

    4- Mais à part ça, ça va.

    Mardi 14 avril 2015 :

    La BCE accorde une rallonge à la Grèce.

    La Banque centrale européenne (BCE) a relevé de 800 millions d’euros le plafond des liquidités d’urgence (ELA) que les banques grecques peuvent retirer auprès de leur banque centrale, selon l’AFP qui site une source bancaire.

    Ce dernier relèvement porte le plafond des liquidités d’urgence à 74 milliards d’euros.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/04/14/97002-20150414FILWWW00416-la-bce-accorde-une-rallonge-a-la-grece.php

  12. brunoarf dit :

    Mercredi 15 avril 2015 :

    La Grèce « a de l’argent pour deux semaines. »

    Le temps presse pour la Grèce : le gouvernement a jusqu’au 20 avril pour présenter aux autres membres de la zone euro la liste des réformes qu’il entend mener, un dossier sur lequel Grecs et Européens ont déjà étalé leurs désaccords à trois reprises. Mais où en est le pays à moins d’une semaine de cette échéance décisive ? Kostas Botopoulos, président de l’autorité grecque des marchés financiers, était l’invité d’Europe 1 mercredi matin. Et il n’a pas caché la situation difficile du pays.

    Des caisses vides dans « deux semaines ».

    « Le gouvernement lui-même a admis qu’il y a de l’argent dans les caisses pour deux semaines, jusque début mai. Après, il y aura des problèmes pour honorer nos obligations intérieures et extérieures », a reconnu le président de l’autorité grecque des marchés financiers.

    http://www.europe1.fr/economie/la-grece-a-de-l-argent-pour-deux-semaines-2428349

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s