PJL renseignement : Lettre à ceux qui s’en foutent (L. Chemla)

loi renseignement big brother« Cette fois-ci, c’est à vous, citoyens, que je m’adresse.

Vous qui avez entendu parler d’une certaine « loi sur le renseignement », mais qui vous en foutez.

J’aurais pu, comme beaucoup, revenir sur les débats qui ont conduit nos représentants à voter cette loi délirante, me moquer du faible nombre de députés présents à l’enterrement de l’état de droit, féliciter les 5 qui ont fait leur boulot honnêtement et porter l’opprobre sur un ministre de l’intérieur qui n’a cessé de montrer qu’il n’avait que morgue et mépris pour la très longue liste d’organismes et de personnes – tous bien plus qualifiés que lui – qui critiquaient son texte dans les médias.

À quoi bon ?

Nos représentants nous représentent. Et, dans le cadre de cette loi, ils n’ont rien fait d’autre.

Combien étiez vous qui, quand mes camarades de la Quadrature du Net essayaient de convaincre de l’importance de ce texte pour vos libertés, ont répondu « Bof, je m’en fous, je n’ai rien à cacher » ?

Combien d’entre vous sont persuadés que dans le monde de Facebook et Google, la vie privée n’a plus aucune valeur ?

Combien, parce qu’ils n’en maîtrisent pas les enjeux techniques, ont préféré faire l’autruche plutôt que de lire les – nombreux – avis de ceux qui savent ?

Et combien encore, qui pensent sans rougir qu’en échangeant un peu de liberté pour plus de sécurité, ils font une bonne affaire ?

Vous, qui vous reconnaissez un tant soit peu dans les lignes ci-dessus, vous êtes au moins aussi responsables de l’immense gachis en cours au plus haut niveau que nos « responsables » politiques.

En refusant de prendre le temps – ou le recul – nécessaires pour comprendre les enjeux réels de cette loi, vous faites le lit du populisme, de la bêtise et de l’obscurantisme d’un ministre de l’intérieur assez minable pour affirmer que la vie privée n’est pas une liberté (et qu’il ne croit pas la presse de son pays).

Nos représentants, vos représentants, vous ont parfaitement représenté en n’étant qu’une trentaine à prendre part à un vote sur la surveillance généralisée de tous les citoyens, et qu’une poignée à voter contre. Les autres, tout comme vous, s’en fichaient, préféraient rester au soleil à se dorer la couenne en attendant les grandes vacances.

Oui, je sais, il est d’autres combats que celui là.

J’ai lu des commentaires, du genre « oui, mais la loi Santé », « oui, mais le chômage »…

Permettez, malgré ma colère, que je vous pose une question, une seule : vous comportez-vous de la même manière quand vous êtes seul que lorsque vous savez qu’on peut vous voir ?

Parce que, si la réponse est « non », alors comprenez, je vous prie, que quand l’État aura placé ses grandes oreilles partout, vous n’aurez plus le loisir de vous battre pour le moindre combat. Que celui-ci est le premier de tous les autres.

Parce que, quand on se sait potentiellement surveillé, on n’agit pas, on ne pense pas librement.

Parce que, quand un gouvernement sait tout de vous, il sait aussi quels mots utiliser pour vous vider l’esprit et vous ôter toute velléité de combat. Il sait quelle crainte agiter, quel bouc-émissaire dénoncer, quelle promesse faire, pour que vous restiez couché.

Et parce que les enfants élevés dans le monde du panopticon ne seront plus libres de leurs pensées que dans la mesure où elles ne gêneront plus personne.

Vous qui pensez n’avoir rien à cacher au gouvernement, n’oubliez pas que, demain, ce ne sera plus forcément le même. Mais que les outils de surveillance resteront.

N’oubliez pas non plus que les données recueillies aujourd’hui seront toujours là demain. Ce que vous estimez sans importance à présent sera peut-être un jour la raison pour laquelle on viendra vous chercher.

La démocratie est une chose fragile.

Vous pouvez croire que votre vie privée n’a aucune valeur, vous pouvez croire n’avoir rien à cacher, mais vous n’êtes pas seul, ni isolé: quand l’état vous regarde, il regarde aussi vos proches, vos amis et vos contacts qui, allez savoir, ont peut-être, eux, quelque chose à vous dire qu’ils ne souhaitent pas partager avec d’autres. Pensez-y.

Vous pouvez croire sur parole un ministre qui affirme des contre-vérités techniques sans rougir devant la représentation nationale : après tout, chacun sait bien (surtout dans ces colonnes) que nul ne saurait mentir dans de telles conditions, n’est-ce pas ?

Vous pouvez ignorer les avis de tous les spécialistes du droit, des libertés fondamentales, du renseignement et j’en passe : après tout il n’y a pas de raison de ne pas faire confiance à un gouvernement qui respecte à ce point les engagements pris avant la présidentielle, n’est-ce pas ?

Vous pouvez, enfin, accepter de vivre dans un pays dont la première des libertés vient d’être abolie.

Vous avez, dans ce cas, élu des représentants adéquats.

Ou bien vous pouvez vous lever, et vous battre. Il est encore temps de vous renseigner, de quitter quelques minutes Candy Crush pour lire des articles sur ce texte de loi, qui tenteront de parler maladroitement à votre raison plutôt qu’à vos émotions : ils abondent.

Il est encore temps d’appeler votre député : le vote final de cette loi en séance plénière n’aura lieu que le 5 mai.

Après, il sera trop tard ».

Laurent Chemla, le 17 avril 2015

Lire aussi :

Sarkozy [alias Paul Bismuth] demande aux Français « un effort » pour renoncer à des libertés

 

je-suis-charlot

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour PJL renseignement : Lettre à ceux qui s’en foutent (L. Chemla)

  1. Alcide dit :

    Une idéologie partagée par un « antiterroriste  » bien connu :

    « Vous n’avez rien à craindre si vous n’avez rien à cacher. »
    Joseph Goebbels

    Paul Joseph Goebbels (prononcé, en allemand, [ˈɡœbəls ]), né le 29 octobre 1897 à Rheydt2 et mort par suicide à Berlin le 1er mai 1945, fut un des plus puissants dirigeants du Troisième Reich.

    Ministre du Reich à l’Éducation du peuple et à la Propagande sous le Troisième Reich de 1933 à 1945, son nom reste indissolublement lié à l’emploi des techniques modernes de la manipulation des masses et de la démagogie qu’ont été capables de diffuser les propagandes des États totalitaires.

    Joseph Goebbels était un proche d’Adolf Hitler et, avec Hermann Göring et Heinrich Himmler, un des responsables les plus puissants et influents du Troisième Reich.

    Antisémite acharné, et aussi antichrétien radical, il joua un rôle moteur dans les persécutions contre les Juifs allemands notamment en déclenchant la Nuit de Cristal. Il est brièvement chancelier après le suicide d’Hitler. Goebbels s’est donné la mort à Berlin le 1er mai 1945, afin d’échapper à tout jugement, avec son épouse Magda, après qu’elle eut fait empoisonner leurs six enfants…

    La nazification des nations de l’EU est en marche , clairement annoncée par le soutien financier , en armes et en instructeurs de leurs protégés des bataillons de la mort Azov et autres Pravly Sector , soutien à des armées en réalité privées propriétés des oligarques dirigeants de l’Ukraine.

  2. bocanegra dit :

    …cet article bien fait malheureusement n’apporte rien, la réalité est la somme de tous nos actes et je ne suis pas majoritaire …car les questions seront toujours posées de façon à ce que je le reste …nous le restions ! la masse a la réalité qu’elle mérite et qu’elle souhaite . elle ne pose pas de questions et on ne lui en pose pas ! voilà le tableau rapidement brossé. nous avons eu un interlude béni dans les années ’50/60 et ’70 qui depuis se referme peu à peu. cela aurait pu être beaucoup plus brutal . cet article se veut légèrement hargneux et tente notre culpabilité mais cela concerne qui au juste ? ceux qui ne vous lisent pas ! ceux qui s’en foutent ! tant qu’ils auront le sentiment qu’on les torchent et qu’on s’occupent d’eux. le problème est la conséquence de l’évolution et de l’avancée de cet individualisme infantilisant ainsi que de cette démographie galopante de notre race de queutards et de bâfreurs « immondément » égoïstes …les politiques intègrent parfaitement cela et s’en serviront. alors inutile de nous « admonester » ainsi c’est limite ridicule. on ne change pas la couleur d’un mur en lui parlant même en hurlant, alors prenez vos responsabilités plutôt que de vous adresser de la sorte avec vos états d’âmes éperdues . si vous avez les couilles prenez les armes sinon continuez à nous gueuler dessus mais de cela …je m’en fous ! mais vraiment !la solution du problème ( car il y a une solution a tout problème ) est pire que la situation où nous sommes et donc il ne sera rien fait si ce n’est ces lois bromures dans le potages afin de calmer les ardeurs des plus cons …la solution est qu’il faudrait que l’on arrête tout immédiatement, cette société mercantile et de pacotille, que l’on retourne un siècle en arrière minimum, que l’on castre tous les mâles de ce monde inflationniste de problèmes. que la mortalité infantile redevienne ce qu’elle était, un instrument naturelle de régulation pour une espèce qui n’a pas de prédateurs. vous êtes prêt ? que l’on attende ainsi plusieurs générations que l’on change la façon de penser – celle actuelle n’en étant pas une, toutes philosophies comprises – que l’on redonne au monde sa place et que l’on y trouve enfin la notre ! alors toujours prêt ? ça m’étonnerait beaucoup que vous le soyez …sinon continuez ce genre d’article c’est beaucoup plus facile de se faire une bonne conscience sur le dos de ceux qui n’en ont pas . l’homme est une brave bête à condition qu’il n’encombre pas le monde de sa présence. dommage c’est raté, mais comme tout finit pas des chansons nous allons beaucoup chanter 🙂 forcément . qui a dit que les insectes étaient moins cons que nous …? normal ils ne croient pas en dieu , eux !

  3. Alcide dit :

    Après la surveillance, la justification en Tchéquie , membre de l’EU:

    Selon un haut fonctionnaire du gouvernement tchèque, le massacre d’Odessa – où 48 personnes ont été brulées vives – est justifié, car il a empêché la révolte anti-Kiev de prendre une ampleur plus importante.

    Le délégué du gouvernement tchèque pour la sécurité énergétique, Vaclav Bartuska, a justifié le massacre du 2 mai 2014 à Odessa où des dizaines de personnes ont été brûlées vives par des partisans du régime de Kiev. Cette conclusion se dégage de son interview mise en ligne sur le site Neovlivni.cz.

    « Des groupes de civils — hommes, femmes, enfants — occupent des bâtiments administratifs et commencent à s’armer pendant deux jours. Puis, les femmes et les enfants partent, alors que les hommes armés restent. Si vous leur opposez rapidement une riposte, comme on l’a fait à Odessa où ils ont été brûlés vifs, ou à Dniepropetrovsk où ils ont tout simplement été tués et enterrés au bord d’une route, tout sera calme. Mais si vous ne le faites pas, vous aurez la guerre. C’est comme ça », a déclaré le diplomate.
    Suite:
    http://fr.sputniknews.com/international/20150427/1015857350.html

    Pour que des diplomates s’expriment ainsi et cherchent à justifier un massacre odieux ( il n’y avait pas que des hommes non armés dans la Maison des Syndicats, des femmes y furent violées avant d’être assassinées) il faut que le contexte le permette , qu’au plus haut niveau soit dans l’air et dans les conversations une idéologie totalitaire particulièrement sinistre.

    Ici, Manuel la tremblotte ( dégénérescence du système nerveux ? , quelle maladie ?) est chargé de la mise en place des outils de surveillance nécessaires.

  4. matbee dit :

    Valls : « Mais c’est quoi ce débat sur les libertés ?? »
    Ah ben il est gonflé (à bloc?) le Manu… Vraiment, pour un « socialiste » il est gonflé !

    http://www.numerama.com/magazine/32888-valls-mais-c-est-quoi-ce-debat-sur-les-libertes.html

  5. Luis Figgo dit :

    C’est ça le problème aujourd hui : tout le monde se fout de tout et de tous…sauf quand il s agit de son petit confort et de son argent personnel.
    Le reste…!

  6. zorba44 dit :

    La dégénérescence des élites est totale, leurs absolues malhonnêtetés et leur amoralité conduisent à envisager des formes extrêmes et innovantes de contestation. Comme ce sont des froussards, collons leur des drones avec des pétards …pour commencer.

    Jean LENOIR

  7. Geraldine dit :

    Je rejoins la position du FN sur la question : le pouvoir actuel ne fait rien de concret contre l’islamisme mais sa loi renseignement détruit les libertés publiques.

    « Le gouvernement socialiste actuel ne fait strictement rien contre la menace jihadiste », a déclaré lundi le vice-président du FN Florian Philippot sur France 2.

    « Où est la déchéance de la nationalité française pour les jihadistes binationaux ? Où est le retour nécessaire des frontières nationales ? Où est la lutte contre l’immigration massive et le communautarisme ? Rien », a développé l’eurodéputé.

    Pour autant, les députés Front national ne voteront pas le projet de loi renseignement, « très grave du point de vue des libertés publiques ».

    « Quand vous pouvez être mis sous écoute, ou avoir votre internet surveillé, les sites que vous consultez surveillés, ça s’appelle du flicage généralisé », a insisté M. Philippot.

    Il ne fait « pas totalement confiance au Conseil constitutionnel, qui s’est plusieurs fois lourdement trompé par le passé ».

    François Hollande a annoncé qu’il saisirait lui-même le Conseil après l’adoption de la loi au parlement.

    Pour M. Philippot, « les Français doivent savoir que l’autre problème de cette loi, c’est ce qui n’y est pas: quand on ne donne pas de véritables moyens réels, matériels, humains, à nos forces de police, de gendarmerie, de renseignement, à l’armée française qu’on va continuer de dépecer demain, alors on ne fait pas grand-chose ».

    http://www.lexpress.fr/actualites/1/politique/jihadisme-le-fn-accuse-le-gouvernement-de-strictement-rien-faire_1675086.html

    • brennec dit :

      Rassurez vous, le FN au pouvoir pourra, grace a cette loi, inaugurer une chasse au socialiste tout a fait efficace.

    • matbee dit :

      Le risque terroriste est un alibi bien pratique pour mettre tous les Français sous contrôle et surveillance définitifs. Vous serez tous fliqués en permanence et des militaires à tous les coins de rue, réjouissez-vous !

      Le couvercle va être mis sur la population pour parer à toute explosion le jour où on annoncera la banqueroute générale…

      « Face au risque terroriste, l’armée va recevoir près de 4 milliards d’euros supplémentaires sur 4 ans et 7.000 militaires contribueront en permanence à la sécurité nationale, « un effort considérable » dans un contexte financier difficile, selon François Hollande.

      « La France fait face à de lourdes menaces aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de notre territoire », a affirmé mercredi le chef de l’Etat après un Conseil de défense qui visait à tirer les leçons des attentats des 7, 8 et 9 janvier (17 morts).

      L’opération Sentinelle de patrouilles militaires engagée depuis le début de l’année avec 10.000 hommes sera « pérennisée » avec « 7.000 militaires » affectés à cette mission « de manière durable », a-t-il ajouté.

      Le budget de la Défense (31,4 milliards d’euros en 2015) de la France, l’une des premières puissances militaires en Europe avec la Grande-Bretagne, va bénéficier de « 3,8 milliards (d’euros) supplémentaires » entre 2016 et 2019. « C’est un effort important, c’est même un effort considérable », a-t-il estimé. »

      http://www.boursorama.com/actualites/l-armee-dopee-pour-contribuer-a-la-lutte-antiterroriste-85f2f124685f5ff942ed91a8f12b3106

      • Oui. Notre gouvernement de branquignols avait réduit de façon draconienne les crédits militaires mais là, ô surprise, il les augmente miraculeusement de 4 milliards d’euros… Le seul hic, c’est qu’ils serviront à des missions de (basse) police !

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s