La fin de l’après-guerre ? (J. Sapir)

BRICS-fin-apres-guerre-sapir

« Deux événements importants viennent de se dérouler en cette fin d’avril 2015 : la formalisation des pays fondateurs de la Banque Asiatique d’Investissement dans les Infrastructures (BAII/AIIB), banque crée à l’initiative de la Chine et qui se situe en concurrence avec la Banque Mondiale [1], mais aussi la formalisation du pool des réserves monétaires des BRICS [2]. Ces deux événements indiquent que le monde est en train de sortir du système « post-Bretton Woods », ou d’étalon-Dollar. Leur importance, à moyen comme à long terme peut être considérable. Mais, ces événements indiquent aussi que cette sortie de crise se fera, en réalité, dans une fragmentation du système monétaire international. Il est probable qu’aucun pays ne réussira à étendre son hégémonie sur le système monétaire (et financier) international, comme les Etats-Unis l’ont fait depuis la fin de la seconde guerre mondiale. De ce point de vue, il est hautement symbolique que ces deux événements aient eu lieu en avril 2015, signifiant l’entrée du monde, 70 ans après la victoire contre le nazisme, dans une nouvel ère qui n’est plus «l’après guerre ».

Pour comprendre les enjeux de ce tournant qu’indiquent ces deux événements, il faut donc revenir sur la décomposition du système monétaire international, qui couvre la période 1957-2007. On aura la démonstration, alors, que la dimension politique est à bien des égards décisive et à tout le moins aussi importante que les considérations purement économiques. Les questions monétaires internationales sont devenues le champs clôt des politiques de puissance.

La décomposition du « système de Bretton Woods »

Le système que nous connaissons aujourd’hui n’a de fait plus de rapport avec le système de 1944 ou même avec celui que l’on a connu jusqu’en 1958. Les deux évolutions les plus significatives ont été la rupture du lien entre le dollar et l’or et l’abandon du système des taux de change fixes au profit des taux de change flottants. Ces deux évolutions ont signé la mort du système dit « de Bretton Woods » après une période de décomposition de 1958 à 1973. Cette dernière période est d’ailleurs instructive. Elle se déroule dans un contexte d’affrontement entre la France et les États-Unis. L’échec des diverses tentatives françaises d’imposer une logique de réformes du système monétaire international pour le soustraire du bon vouloir des autorités américaines signifiera aussi l’échec des tentatives de rationalisation du système monétaire international qui avaient commencé avec les propositions de Keynes en 1941.

Une première occasion de construire un système régional plus stable et équilibré que le système issu de Bretton Woods fut perdue en 1957, lors de la dissolution de l’Union Européenne des Paiements. En fait, on peut considérer que 1958 marque la date réelle d’application des accords de Bretton Woods. Le retour de tous les pays développés (hors l’URSS et les pays du CAEM) à la convertibilité totale fut, à l’époque, salué comme un progrès alors qu’il ne faisait que mettre en marche la mécanique qui devait inéluctablement conduire à la révélation des limites du système de Bretton Woods. Il faut cependant noter que 1958 est aussi la date du début du conflit franco-américain sur le système monétaire international. Lors de la réunion du FMI qui se tint cette année-là et qui devait entériner l’accroissement des quotes-parts des pays membres, l’administrateur français fut le seul à s’opposer au principe d’une décision prise à la majorité simple ainsi qu’aux mesures devant conduire à la liberté complète des capitaux.

Lire la suite sur le blog de Jacques Sapir

[N.B. OD] Les dernières lignes de l’article sont essentielles :

« Ces deux événements indiquent qu’un nouveau partage des rôles dans le cadre d’une alliance anti-américaine est en train d’émerger, la Chine assurant l’aspect monétaire et financier tandis que la Russie en assure la dimension de contrôle d’une partie des flux énergétiques ainsi que la dimension directement militaire. Les livraisons des missiles Sol-Air S-400 à la Chine et S-300 à l’Iran confirment ce positionnement.

Le nouvel établissement financier est donc de nature à concurrencer à la fois la Banque mondiale sous influence américaine et également la Banque asiatique de développement (BAD) qui est actuellement dominée par le Japon et les Etats-Unis. Dans ce jeu de pouvoirs des institutions internationales, Washington n’est pas parvenu cristalliser l’intérêt pour son alliance anti-BAII, et ce simple fait indique l’ampleur de la perte d’influence provoquée par l’initiative chinoise.

Ce sont donc des pas importants dans la définition de ce que pourrait être le monde du XXIè siècle. Mais, la puissance financière des Etats-Unis reste redoutable, et l’on peut penser que ce pays mettra tout en œuvre pour conserver, même de manière résiduelle, sa prééminence monétaire et financière. On doit donc s’attendre à des perturbations importantes dans le domaine monétaire international. On remarquera que l’Europe, à cause de l’Euro et de ses problèmes, se condamne à être spectatrice de l’affrontement qui vient. C’est là une autre, et souvent ignorée, influence pernicieuse de la monnaie unique ».

Rappels :

Pendant qu’on le cherchait partout, Poutine était en train de mener une révolution tranquille

Que mijotent les BRICS et l’Allemagne ? (P. Escobar)

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Matières premières, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La fin de l’après-guerre ? (J. Sapir)

  1. zorba44 dit :

    La fragmentation de la gigantesque bulle des dettes n’empêchera pas la monétisation de ces dettes dans trois gigantesques bulles.

    Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s