[La dictature, c’est maintenant] Un élu UMP interné pour ses opinions politiques (Ph. Alain)

Hollande Mao dictatureDécidément, la schizophrénie dont souffre la classe politique française fait de plus en plus de ravages… OD

« A l’heure des prières de rue, de la question du financement des mosquées ou de la chasse aux musulmans lancée officiellement par le gouvernement (1), un élu propose d’interdire le culte musulman en France.  Les socialistes, eux, décident de lui interdire définitivement de s’exprimer en le faisant interner d’office.

Non, vous ne rêvez pas. Nous ne sommes pas en Corée du Nord, mais bien en France socialiste en 2015.

Robert Chardon est le maire UMP de Venelles, une commune de 8 000 habitants proche d’Aix en Provence. A l’occasion du tchat lancé par Nicolas Sarkozy sur Twitter, il écrit sur son compte « il faut interdire le culte musulman en France ».

Immédiatement, tout ce que l’UMP compte d’hypocrites se jette sur lui et engage une procédure d’exclusion. Estrosi lui-même, spécialiste des sorties délicates et nuancées, auteur d’un petit guide destiné à expulser les gens du voyage des communes, grand pourfendeur des prières de rue et souhaitant interdire la construction de nouvelles mosquées. Estrosi donc, cet islamophile mondialement connu se fend d’une déclaration : « les propos du maire de Venelles sont intolérables et incohérents, il a été immédiatement suspendu ».

Et oui, en France socialiste, on ne dit pas : « il faut interdire le culte musulman ». On dit, comme monsieur Estrosi : « il faut interdire les prières de rue » et « on ne doit pas construire de nouvelles mosquées ». En France socialiste, on ne dit pas : « il faut interdire le culte musulman ». On dit comme le gouvernement socialiste : « il faut dénoncer tous les musulmans qui changent de régime alimentaire, de tenue vestimentaire ou arrêtent d’écouter de la musique ».

Vous pigez la différence ? Non ? Bande d’abrutis ! Ca s’appelle du politiquement correct. Ecrivez donc à Estrosi ou au parti socialiste, ils vous expliqueront. On ne rigole pas avec l’islamophobie. C’est un domaine réservé aux professionnels munis d’une autorisation officielle. Robert Chardon, lui, va apprendre à ses dépends qu’on ne marche pas sur les plates-bandes de ses patrons et des socialistes.

HOSPITALISE D’OFFICE !

Quelques heures après le tweet de l’élu, une nouvelle tout simplement ahurissante tombe. Une dépêche AFP du 15 mai 2015 nous apprend que : « Robert Chardon… a été hospitalisé d’office dans la journée de vendredi, a-t-on appris de source proche du dossier. Cette demande d’hospitalisation a été formulée par un tiers compte tenu de l’incohérence de ses propos». (2)

Après la garde-à-vue des enfants qui refusent de faire une minute de silence (3) ou la prison ferme pour ceux qui ne sont pas Charlie, les socialistes inventent l’hospitalisation d’office pour des propos jugés incohérents.

Monsieur Chardon a-t-il menacé quelqu’un ? A-t-il insulté quelqu’un ? A-t-il essayé de tuer quelqu’un ? Rien de tout cela. Monsieur Chardon a tout simplement tenu en public des propos qui ne plaisent pas à notre élite politique.

Pour tous ceux qui auraient des doutes sur la caractère politique de l’internement de Robert Chardon, son compte Twitter ainsi que son compte Facebook ont été immédiatement suspendus.

Elle est pas belle la vie ?  Plus besoin de passer des heures à participer à des débats politiques avec des contradicteurs ou à voter des lois à l’assemblée nationale en pleine nuit. Un opposant vous contrarie ? Aller hop. Suspendu puis interné d’office. C’est tellement plus facile.

Le parti socialiste avait déjà commencé à définir la ligne. Un opposant critique Belkacem ? Xénophobe. Un opposant critique Taubira ? Raciste. Un opposant critique Valls ? Antisémite. Pas de doute que les cas vont se multiplier à l’approche des élections.

Et si vous, simple citoyen, vous vous avisiez à dire quelque chose contre Hollande, Valls, ou le parti socialiste, vous serez immédiatement placé en garde-à-vue. Comment ? Grâce à la loi sur le renseignement qui va permettre de ficher à peu près n’importe qui pour n’importe quel motif sauf bien sur… les députés qui se sont auto-amnistiés par avance. (4)

Les socialistes ont donc trouvé un moyen infaillible de désengorger les tribunaux, c’est l’hospitalisation d’office. Plus besoin de passer par un tribunal pour répondre de qualifications fantaisistes comme l’apologie du terrorisme, désormais, ce sera l’hospitalisation directe. Mais ce faisant, ils vont engorger les hôpitaux qui n’avaient pas besoin de ça. Décidément, ce sont vraiment des bons à rien.

La dernière fois que des opposants politiques ont été internés en France, c’était sous Vichy, par des nazis. Depuis, tenir des propos jugés incohérents n’est pas encore réprimé par le code pénal, mais rassurez-vous nos grand démocrates socialistes vont y remédier. Un projet de loi est en préparation. Il sera voté cet été quand tout le monde sera en vacances :

« Tous ceux qui s’opposent au régime socialiste français en tenant des propos incohérents seront immédiatement hospitalisés d’office ».

Vous croyez qu’il s’agit d’une plaisanterie ? Demandez donc à Monsieur Chardon.

La dictature, c’est maintenant ».

Philippe Alain, le 18 mai 2015

(1) http://philippealain.blogspot.fr/2015/01/la-chasse-aux-musulmans-est.html

(2) http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/02170403469-ump-procedure-dexclusion-contre-un-maire-pronant-linterdiction-de-lislam-en-france-1119692.php

(3) http://philippealain.blogspot.fr/2015/01/la-france-en-guerre-contre-ses-enfants.html

(4) http://philippealain.blogspot.fr/2015/03/la-dictature-cest-maintenant.html

Rappels :

La France en guerre contre ses enfants (Ph. Alain)

La Gestapo est de retour : « Il faut repérer et traiter ceux qui ne sont pas Charlie »

Manuel Valls, ce terroriste… [Les-crises.fr]

 

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour [La dictature, c’est maintenant] Un élu UMP interné pour ses opinions politiques (Ph. Alain)

  1. zorba44 dit :

    Monsieur dit le Président, Monsieur le Sinistre …vous nous cassez les bonbons et nous sommes beaucoup à croire que vous avez passé vous-mêmes toutes les limites de l’internement administratif.

    France devenue loufoque de ses conneries.

    Jean LENOIR

  2. Alcide dit :

    Ce ministre là n’a pas été interné:

    IRIB- Le ministre sioniste de la Guerre a menacé l’Iran de frappe nucléaire faisant l’éloge du recours, quand nécessaire, à la bombe atomique! les médias occidentaux ont évidemment passé sous silence cette sortie extraordinaire du ministre dont le pays possède un arsenal prohibé hors contrôle…
    Suite:
    http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/369489-la-bombe-atomique-de-yaalon

    Un ami de Manuel , « éternellement lié à …  » par sa femme , ses hormones, sa SCI, etc, etc…
    Encore un bel exemple de volonté de paix de la synagogue de satan de « ceux qui se disent Juifs mais ne le sont pas  » Ap 3.9
    Les descendants des Kazhars , qui peuplent Israël à plus de 95% ne sont en effet pas sémites , de la semence de Sem.Les analyses ADN le démontrent .
    Ils n’ont donc aucun droit même en utilisant la Bible comme cadastre.
    NB
    La menace et à fortiori l’utilisation d’armes nucléaires est prohibé par la charte de l’ONU , mais qui s’en soucie.

  3. Ping : censure | Raimanet

  4. Ping : [La dictature, c’est maintenant] Un élu UMP interné pour ses opinions politiques (Ph. Alain) Actualités

  5. Geraldine dit :

    Quelqu’un a-t-il des nouvelles de Robert Chardon… ?

    20/05/2015 – FRANCE (NOVOpress via Le Salon beige)
    On apprenait il y a quelques jours que le maire UMP de Venelles, Bouches-du-Rhône, avait été frappé sur Twitter d’une sorte de “délire paranoïaque” en prescrivant l’interdiction du culte musulman en France, et que dans la foulée, il aurait été “interné d’office” (certains médias ont dit plutôt “hospitalisé”), et exclu ipso facto de l’UMP. Depuis, silence radio.

    François Falcon revient sur cette affaire sur Boulevard Voltaire, et s’étonne surtout du black out des journaux français, qu’il juge inquiétant :

    Constatant que nombre de commentateurs soutenaient sa provocation, les journaux qui avaient relayé l’information de son internement pour islamophobie sans sourciller ont ensuite observé un blackout complet.

    L’Affaire a cependant fait réagir bien au-delà de nos frontières et l’imprudent Robert Chardon a eu les honneurs du Welt en Allemagne, du Independent en Grande-Bretagne et même du Times of India. À croire que son propos a réveillé un puissant désir refoulé. Les réseaux sociaux sont également en alerte depuis quatre jours, ce qui rend le silence des médias français d’autant plus étrange, voire très inquiétant.

    Inquiétant tout d’abord parce que la nouvelle de l’internement forcé d’un élu sur le motif d’un simple tweet dérangeant, nouvelle qui a tenu pendant plusieurs jours de version officielle, aurait dû susciter un immense bruit au pays des droits de l’homme et des Charlie autoproclamés. Ce type de méthode était pratiquée en Russie à l’époque soviétique, mais sous Poutine, de tels abus de pouvoir ne se produisent plus. C’est une méthode de régime totalitaire, ni plus ni moins.

    Les officiels en ont, semble-t-il, pris conscience et ont légèrement rétropédalé : d’après le sous-préfet d’Aix, Robert Chardon aurait en réalité été interné dans le cadre des soins qu’il subit depuis quelques semaines et non pas en raison de ses propos. Le problème, c’est que Robert Chardon est soigné pour un cancer de la bouche, lequel n’est généralement pas traité dans les hôpitaux psychiatriques et que l’on ne voit pas bien ce que le sous-préfet, représentant du ministre de l’Intérieur, vient faire dans ce dossier médical.

    Sans doute est-il encore trop tôt pour s’alarmer et l’on n’ose imaginer un seul instant que la République qui se réclame de ces droits de l’homme issus de l’habeas corpus britannique de 1679 en soit réduite à employer des méthodes de monarque absolu, en l’occurrence la méthode des lettres de cachet, les cachets chimiques en sus.

    Pour rassurer ceux qui s’inquiètent de son sort et qui craignent que l’on soit en train de soigner l’élu de sorte que ses propos deviennent réellement incohérents, le mieux serait simplement de le présenter au public, libre de ses mouvements et de ses paroles et dans l’état où il se trouvait jeudi soir, la dernière fois qu’il s’est entretenu par téléphone avec un journaliste.

    http://fr.novopress.info/187837/quelquun-t-il-nouvelles-robert-chardon-maire-veut-interdire-lislam-en-france/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+novopressfrance+%28%3A%3A+Novopress.info+|+Agence+de+presse+ind%C3%A9pendante%29

    • zorba44 dit :

      Cela fait deux mois et cette information semble tomber dans les oubliettes de l’histoire.
      Face à ce silence le signataire émet l’hypothèse que cette affaire d’Etat semble cacher une exécution pour des motifs de sécurité.
      Pourquoi le Tweet incriminé ne serait-il pas qu’un prétexte si ce n’est pas un faux destiné à punir Robert Chardon pour des informations qu’il aurait communiqué à une puissance étrangère que l’Otan ne porte pas dans son coeur.

      A ce stade il s’agirait alors d’un assassinat politique;

      Que le pouvoir qui sait démente si ce n’est pas le sort de Robert Chardon. Son silence persistant ne pourrait que corroborer l’hypothèse ainsi exprimée.

      Jean LENOIR

  6. zorba44 dit :

    Cela fait maintenant dix jours que R. Chardon a disparu en vertu d’une lettre de cachet.

    Jean LENOIR

  7. zorba44 dit :

    Cela fait maintenant onze jours que R. Chardon a disparu en vertu d’une lettre de cachet. Nous ne l’oublions pas.

    Jean LENOIR

  8. freddy dit :

    Disparition de Robert Chardon : l’inquiétante piste du Secret Défense

    L’étrange et mystérieuse disparition de la vie publique du maire UMP de Venelles (Bouches-du-Rhône) Robert Chardon, devenu un « secret défense », pourrait aussi avoir des répercussions pour l’entreprise ISO Ingénierie, présente par de multiples activités dans les domaines de la défense nationale française, et dont le PDG est Robert Chardon, avec des clients aussi prestigieux que DCNS, CEA, MAN Diesel, Wellman Defense.

    Lorsqu’on sait que Robert Chardon et les 25 ingénieurs de sa société Aixoise ont participé à l’élaboration des fonctions de sécurité du programme Barracuda et des sous-marins nucléaires d’attaque français lanceurs d’engins nucléaires, nos inquiétudes sur le devenir et l’intégrité physique de Robert Chardon sont grandement fondées. Aussi, dès que la disparition de Robert Chardon s’est prolongée, j’ai saisi la justice. Car la disparition de Robert Chardon, vu son implication dans les projets de la Défense Nationale, c’est un peu comme si Bernard Bajolet , directeur de la DGSE, disparaissait sans laisser de trace en plein Paris. Ou comme si le « père » des missiles balistiques soviétiques s’était évaporé en pleine « guerre froide ».

    lire ici

    http://ripostelaique.com/disparition-de-robert-chardon-linquietante-these-du-secret-defense.html

  9. zorba44 dit :

    Cela fait maintenant treize jours que R. Chardon a disparu en vertu d’une lettre de cachet. Ne l’oublions pas

    Jean LENOIR

  10. zorba44 dit :

    Cela fait quatorze jours que R.Chardon a disparu en vertu d’une lettre de cachet. Ne l’oublions pas

    Jean LENOIR

  11. zorba44 dit :

    Cela fait quinze jours que R.Chardon a disparu en vertu d’une lettre de cachet. Ne l’oublions pas

    Jean LENOIR

  12. zorba44 dit :

    Cela fait seize jours que R.Chardon a disparu en vertu d’une lettre de cachet. Ne l’oublions pas

    Jean LENOIR

  13. zorba44 dit :

    Cela fait dix-huit jours que R.Chardon a disparu en vertu d’une lettre de cachet. Ne l’oublions pas

    Jean LENOIR

  14. zorba44 dit :

    Cela fait 21 jours que R.Chardon a disparu en vertu d’une lettre de cachet. Ne l’oublions pas

    Jean LENOIR

  15. zorba44 dit :

    Cela fait un mois que R.Chardon a disparu en vertu d’une lettre de cachet. Ne l’oublions pas

    Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s