Supprimer le cash (B. Bertez)

supprimer cash supprimer liberté

« La suppression du cash est l’un des thèmes dominants depuis plusieurs semaines. Ce n’est pas un hasard ou un caprice, non.

Le thème est surdéterminé.

Les défenseurs de la liberté s’en sont emparés. En  effet le cash est l’un des derniers refuges de la vie privée, de l’autonomie. C’est l’un des derniers refuges de  la rébellion. On ne peut se rebeller que si on en a les moyens, or les confiscations, les embargos et les blocages sont des armes à la disposition des Pouvoirs Dominants. Tout comme le traçage: il n’ y a pas de révolte possible sans moyens de paiement sûrs, discrets, hors du contrôle des Maîtres. Tous les changements de régime, les changements révolutionnaires ont dû être financés ; imaginez ce que cela aurait donné sans cash, sans numéraire lors de l’occupation et de la Résistance. Les hiérarques du PS le savent, eux qui ont porté en leur temps les valises de billets de banques pour les terroristes du FLN. Eux qui ont financé plus d’une campagne électorale par des fonds qui constituaient des renvois d’ascenseurs…

Les Pouvoirs dominants alimentent les menaces sur le cash car l’idée leur plaît. En effet si on a peur pour son cash on fait comme le font les classes aisées en ce moment en Grèce, on le dépense, on achète des voitures etc, cela fait du soutien de la demande et donc du GDP. La menace sur le cash incite certaines personnes à réduire leur propension à épargner, nous avons entendu, remarque sexiste, des femmes justifier ainsi leurs folies dépensières.

Il y a un rapport étroit entre les menaces sur le cash et la situation de crise latente de nos systèmes. Nous n’allons pas le développer à nouveau mais signalons

– l’aspect fiscal, le cash permet d’échapper aux prédations

– l’aspect bancaire et obligataire, le cash permet d’échapper aux taux négatifs

– l’aspect solvabilité des banques, le cash est plus sûr qu’un dépôt bancaire

– l’aspect économique, le cash servira à relancer le système quand la destruction aura eu lieu

– l’aspect liberté du choix, la suppression du cash équivaut à une suppression du choix individuel pour les dirigistes keynésiens qui vous réduisent à l’état de seul agent économique et nient votre individualité.

La question du cash est un peu moins brûlante depuis la chute des fonds d’état en Europe, près de 800 milliards de fonds d’état qui avaient des taux négatifs , ont maintenant des taux quasi nuls ou positifs contre 2,8 trillions qui avaient des taux négatifs.

Les parades aux menaces contre le cash sont multiples, mais il y en une qui est souvent oubliée, c’est la mise sur pied de systèmes de troc comme on l’a vu en Italie et Espagne….

Article à lire (in English) :

“Cash Is Coined Freedom”: War on Cash Becomes Official in Germany, Reaches G-7, Draws Withering Fire« 

Bruno Bertez, le 19 mai 2015

Rappels :

A lire absolument. A propos du cash, des intérêts négatifs… (B. Bertez)

La chasse au cash est lancée… Pour combattre le terrorisme, vraiment ?

Max Keiser et Egon von Greyerz : contrôles de capitaux en France, crise financière, or et argent

Lire aussi :

Influence des banques centrales : l’économiste Peter Bofinger appelle à la fin de l’argent cash…

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Supprimer le cash (B. Bertez)

  1. zorba44 dit :

    Cash toi pauvre con !

    Jean LENOIR

  2. zorba44 dit :

    Autre version: casse-toi pauvre cash !

    Jean LENOIR

  3. brunoarf dit :

    Mercredi 20 mai 2015 :

    Grèce : Athènes lance un ultimatum à ses créanciers.

    Cette fois, c’est la Grèce qui fixe un ultimatum à ses créanciers. Ce mercredi 20 mai, le porte-parole du gouvernement hellénique a annoncé que, faute d’accord avec ces derniers, Athènes ne paiera pas son échéance de 302 millions d’euros qu’elle doit rembourser au FMI le 5 juin. Autrement dit, ce jour devient la nouvelle « date fatidique » dans la crise grecque. Si aucun accord n’est trouvé alors, la Grèce fera le premier pas vers un défaut et la crise prendra une autre tournure.

    http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/grece-athenes-lance-un-ultimatum-a-ses-creanciers-477496.html

  4. Alcide dit :

    Citations:

    Quelle aubaine pour les dirigeants que les hommes ne réfléchissent pas
    Adolf Hitler

    ALAN GREENSPAN : « Sans étalon-or, il n’existe aucun moyen de protéger l’épargne de la confiscation par l’inflation. Ceci est le secret minable des diatribes anti-or des partisans de l’État-providence. Le déficit de dépense n’est qu’un procédé malhonnête visant à la confiscation cachée des richesses. L’or fait obstacle à ce procédé insidieux. Il s’érige en protecteur des droits à la propriété. Si l’on comprend cela, on n’a aucune difficulté à comprendre la haine des étatistes envers l’étalon-or. »

    PRESIDENT THOMAS JEFFERSON : « Le système bancaire [est] une souillure laissée dans toutes nos Constitutions, souillure qui, si on ne la corrige pas, disparaîtra lorsque ces Constitutions seront détruites…Je crois sincèrement que les institutions bancaires sont plus dangereuses que des armées de métier, et que le principe qui consiste à dépenser de l’argent qui devra être remboursé par la postérité…ne se résume qu’à escroquer le futur à grande échelle. »

    PRESIDENT JAMES A. GARFIELD : « Quiconque contrôle le volume d’argent dans n’importe quel pays est le maître absolu de toute l’industrie et de tout le commerce. »

    CONGRESSMAN LOUIS McFADDEN : « Les banques de la Réserve Fédérale sont l’une des institutions les plus corrompues que le monde ait jamais connues. Il n’y a pas une personne autour de moi qui ne sait pas que ce pays est dirigé par les banques internationales. »

    HORACE GREELEY : « Tandis que nous vantons nos nobles actions, nous prenons soin de cacher que par le biais d’un système monétaire profondément injuste, nous avons nationalisé un système d’oppression qui, bien que plus raffiné, n’en est pas moins cruel que l’ancien système d’esclavage. »

    « Le combat contre l’or et l’argent en tant que moyen d’échange est bien plus qu’un combat sur la nature de la monnaie.
    C’est un combat avec seulement deux issues possibles : l’une est le contrôle par le peuple de son propre destin et l’autre le contrôle du peuple et de sa vie par des élites politiques et économiques ».
    Dr. Edwin Vieira

    Bien que l’or et l’argent ne soient pas de la monnaie par nature, la monnaie est par nature l’or et l’argent
    Karl Marx

    Je pense qu’il y aura un rush des très riches et très inquiets sur les MP .
    Seuls les premiers seront servis en physique…
    Puis rupture des cotations avec un prix de l’or-papier-officiel pour gogos …et un prix du réel sur Ebay.

    On va bien rigoler de voir la mine déconfite de nos pauvres ex-riches en papier , bits d’ordinateurs et autres promesses.

    Je mets le champagne au frais.

    • zorba44 dit :

      Cher Alcide, cela fait plaisir de voir le “grand” Greenspan et quelques autres de penser avoir pris leur assurance postérité. Oui nous sabrerons notre champagne, l’ultime boisson des bulles !
      A votre bonne santé !

      Jean LENOIR

  5. lorelei dit :

    Le ministre des Finances, Michel Sapin, souhaite faire évoluer la règlementation pour « faciliter l’utilisation » des cartes bancaires « y compris pour de petites sommes », « sans que les commerçants soient eux-mêmes lésés ».

    « Je suis pour faciliter l’utilisation, y compris pour de petites sommes, des moyens de paiement modernes », a déclaré M. Sapin lors de l’émission « Questions d’Info » LCP-France Info-Le Monde-AFP.

    « Pour les commerçants, aujourd’hui, pour des raisons de modalité de rémunération des banques, (un paiement par carte) en dessous de quinze euros, cela commence à coûter par rapport à la somme au commerçant. C’est cela qu’il faut modifier. Je suis donc favorable à ce qu’on fasse évoluer la règlementation sur ce point », « sans que les commerçants eux-mêmes ne soient lésés », a poursuivi le ministre des Finances.

    « Cela passe par une discussion –elle est en cours– avec les banques pour que nous puissions faire évoluer les modalités de rémunération ». « Dans les jours qui viennent nous aurons la capacité de faire évoluer les choses », a précisé M. Sapin.

    http://www.boursorama.com/actualites/faciliter-le-paiement-par-carte-bancaire-y-compris-pour-de-petites-sommes-8897dca768c621143457a58cb93f25c1

    • Geraldine dit :

      Evidemment ça participe du même projet de supprimer l’argent liquide : plus d’argent liquide = non seulement plus de risque de faillite pour les banksters, mais aussi (et surtout) contrôle et bénéfice MAXIMUM pour eux !

      • zorba44 dit :

        Geraldine,

        Bientôt il n’y aura plus d’entreprises, de commerçants et alors les particuliers troqueront ou paieront entre particulier – Or il n’y a pas de plafond pour les transactions manuelles entre particuliers. Aussi, le don manuel, enregistré par Notaire, peut se faire sous forme liquide et il n’y a pas de limite autre au don manuel que le respect des règles de dévolution.

        D’OÙ L’INTÉRÊT D’AVOIR DU CASH BIEN PLANQUÉ CHEZ SOI ET A L’ABRI DU FEU ET DE L’EAU.

        Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s