Les zélés du désir : entretien avec Frédéric Lordon

Les « zélés » au service des « fêlés »… L’alliance monstrueuse, via la notion de liquidité, entre le désir immédiat du consommateur-roi et le désir immédiat de l’investisseur, une alliance qui se forme sur le dos du salarié. Le problème étant, comme le souligne Lordon, que le consommateur et le salarié sont in fine une seule et même personne. Le résultat ? La déshumanisation et la désocialisation d’individus de plus en plus chosifiés. Et, il faut l’ajouter, un salariat qui tend aujourd’hui à disparaître ; car la « liquéfaction du travail » passe par sa précarisation et sa délocalisation. Vive la loi Macron et vive l’Europe… OD

(via Crashdebug.fr)

Rappel : Frédéric Lordon sur la reprise en main des banques (2011)

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Les zélés du désir : entretien avec Frédéric Lordon

  1. Ping : Les zélés du désir : entretien avec Frédéric Lordon Actualités

  2. léodix dit :

    On entend souvent (depuis au moins 25 ans) que oui, certes la mondialisation tue nos emplois mais que l’un dans l’autre, grâce aux produits importés à bas prix on gagne en pouvoir d’achat… ce qui compenserait le manque à gagner du au chômage…
    Foutaises !!!!

  3. zorba44 dit :

    Si vous tuez le salariat, vous tuez la consommation, vous augmentez le chômage et pas besoin de sortir de polytechnique pour savoir qu’un cul-de-sac infranchissable se trouve au bout.

    Jean LENOIR

    • Alcide dit :

      Bien de votre avis Jean.
      Les ploutocrates ont une vision extrêmement simpliste des systèmes complexes auxquels ils attribuent l’invraisemblable faculté d’indépendance des variables opérantes.

      Comme supprimer le pouvoir d’achat de la population par détournement de la richesse crée à leur profit sans restreindre la consommation, augmenter l’homosexualité sans baisser le renouvellement , essaimer la guerre sans menacer la paix, marchandiser le vivant sans menacer la vie, créer sans fin de la dette sans appauvrir , etc , etc…

      C’est tout à fait logique.
      Darwin n’a pas fait le ménage chez les ploutocrates , aucune sélection naturelle ne permet de sélectionner les plus compétant et d’éliminer les tarés.
      Ils naissent cons et méchants et aussi immensément riches et peuvent exercer leur puissance destructrice sans borne dans tous les domaines.

      if Rothschild’s don’t control something, it’s not worth being controlled
      Weather War

      http://www.veteranstoday.com/2015/05/22/weather-war/

      • zorba44 dit :

        Un réflexe de défense …les transactions entre particuliers peuvent se faire en numéraire sans limitation de somme (le signataire ne retrouve pas l’article relatif au paiement de petites sommes par carte bancaire).

        Jean LENOIR

  4. matbee dit :

    Aux produits jetables répondent quasi mécaniquement les salariés jetables…. Actionnaires for ever !!!

  5. guyem dit :

    Excellent F.Lordon ,,, la plupart du temps , un art oratoire exceptionnel , je me souviens sur F.culture d une joute avec A.G. Slama qui avait mis genou à terre ,,,,
    Conso -salarié , c est forcement le meme , c est le vieux mecanisme frustration compensation ,,,, bon je retourne à mes moyennes mobiles ,,,, 😉

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s