Accord de principe au G7 sur l’intégration du yuan dans le panier FMI

Accord de principe au G7 sur l'entrée du yuan dans le panier FMILes ministres des Finances et les banquiers centraux du G7 se sont accordés vendredi sur l’opportunité d’une intégration du yuan chinois dans le panier de devises de référence du Fonds monétaire international (FMI) mais aussi sur le fait que les études techniques nécessaires devaient d’abord être menées à bien.

L’accession du yuan, également appelé renminbi, au rang d’unité de compte du FMI marquerait une nouvelle étape dans l’ascension économique de la Chine mais elle obligerait de fait les Etats-Unis à accepter une dilution de leur pouvoir au sein de l’organisation financière internationale.

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, hôte du G7 à Dresde, a déclaré que les ministres des Finances et banquiers centraux présents avaient débattu de la possibilité d’inclure le yuan dans le panier de devises composant les droits de tirage spéciaux (DTS) du FMI.

Les DTS constituent une monnaie virtuelle qui définit la valeur des réserves du FMI, base des prêts accordés aux pays en difficulté.

« Nous sommes tout à fait d’accord sur le fait que cela est souhaitable en principe, que les modalités techniques doivent être étudiées, il n’y a aucune divergence politique là-dessus », a dit Wolfgang Schäuble lors d’une conféence de presse.

Le yuan se classe déjà au cinquième rang du classement des devises les plus utilisées du monde et Pékin poursuit la mise en place des infrastructures nécessaires à sa libéralisation totale sur les marchés de capitaux.

Il pourrait donc devenir la première monnaie d’un pays émergent à entrer dans le panier de référence du FMI, qui inclut pour l’instant le dollar américain, l’euro, le yen et la livre sterling. Mais Wolfgang Schäuble a laissé entendre qu’il était peu probable que le processus aboutisse dès cette année.

« L’inclusion du renminbi à l’automne est une décision qui devrait être prise par le FMI. Cela me semble un peu optimiste », a-t-il déclaré.

« Il y a encore une série de questions techniques à éclaircir, et pas seulement des questions techniques. Il serait malheureux, précisément parce que nous sommes en accord complet sur l’objectif, de compliquer ce processus en y ajoutant une pression inappropriée en terme de délai. »

REUTERS, le 29 mai 2015 via Goldbroker.fr

Commentaire de Goldbroker :

« Si le yuan est inclus dans le SDR, la Chine devra alors dévoiler la composition de ses réserves par groupes de devises. Le FMI pourrait exiger que la Chine fournisse les informations au sujet de ses réserves officielles d’or, en plus des avoirs en or des banques et des agences financières ».

Voir aussi :

Les DTS, l’or et la Chine et L’or de la Chine : un « cygne noir » ?

Rappel :

Panique sur le pétrodollar ? La Chine multiplie les accords d’échanges de devises : Canada, Qatar, Corée du Sud, etc.

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Monnaies, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Accord de principe au G7 sur l’intégration du yuan dans le panier FMI

  1. Ping : Accord de principe au G7 sur l’intégration du yuan dans le panier FMI - Ma banque a moi

  2. Nanker dit :

    Damned et dire qu’on avait fait tomber DSK pour empêcher précisément ce qui est en train de se produire… (au moment où il a été arrêté le queutard du FMI devait s’envoler pour Berlin discuter avec Merkel l’élargissement des fameux DTS).
    La dé-dollarisation du monde s’accélère et cette fois les USA semblent impuissants à l’empêcher.
    Ou alors ils ont une entourloupe en préparation?

    • zorba44 dit :

      Ils n’ont d’autre choix que la faillite au fur et à mesure que les échanges commerciaux écartent de plus en plus le dollar.

      Jean LENOIR

  3. brunoarf dit :

    Chômage en avril 2015 : record historique battu.

    Chômage : catégories A, B, C, D, E :

    France métropolitaine :

    5 997 800 inscrits à Pôle Emploi. Record historique battu.

    France entière, y compris l’outre-mer :

    6 327 700 inscrits à Pôle Emploi. Record historique battu.

    Variation sur un mois : + 0,8 %

    Variation sur un an : + 5,7 %

    http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-LJ23SM.pdf

  4. Ping : Le yuan (Renminbi), unité de compte du FMI? Reuters | Le blog de Liliane Held-Khawam

  5. Et c’est reparti pour un tour de chaises musicales. Le système monétaire chinois est tout aussi artificiel et fallacieux que son homologue occidental, qui lui a tout appris en matière de création monétaire par la dette conçue comme le principal levier du développement économique et de la centralisation du contrôle des flux monétaires. Naturellement les rentiers occidentaux vont se frotter les mains, se disant que le yuan vient à point nommé pour prendre la relève d’un dollar à bout de souffle, de façon à redonner du tonus à un secteur bancaire au bout du rouleau, grâce à la magie des produits dérivé de hors bilan et des financements offshore. C’est oublier un peu vite que le modèle économique chinois est entré en phase de débilitation profonde par son incapacité à relancer l’activité économique par des investissements économiques sauvant certes la face de potentats locaux, mais dont l’incapacité chronique à entretenir une activité durable et lucrative, dont les populations des provinces chinoises ont un urgent besoin, signe l’arrêt de mort. La construction d’autoroutes et de lignes de chemin de fer à grande vitesse dans les BRICS enjolivent de même les chiffres de la croissance, mais ne font que perpétuer les vices d’un système structuraliste corrompu dont la folle volonté planificatrice butte toujours sur le même échec qui est celui de la désagrégation de la société civile étouffé par des appareils d’Etat pléthoriques servant une gouvernance de nature totalitaire.

    Notwithstanding the well-known cushions that the Chinese economy has (both in terms of international reserves but also of public assets which can be privatized), the speed and extent at which China’s has been leveraging have clearly had a toll on the economy. The clearest case is the real cost of funding, which has increased substantially lately at the same time in which China’s potential growth has been coming down. In fact, the safest asset, government bonds are already hovering 2% in real rates from negative territory in 2011. While this may still sound pretty low, we cannot forget that the Chinese economy has long been spoilt with a relatively low cost for capital, which is partly behind the excessive role of investment in China’s growth story. Furthermore, both local governments and corporations are facing a much higher funding cost than the central government. In fact, the floor for their funding cost, the benchmark lending rate, is already up to 4% in real terms (Graph 4). Furthermore, many local governments and corporations, particularly real estate developers, need to borrow in the shadow banking sector where the cost of money is much higher.

    http://www.bruegel.org/nc/blog/detail/article/1618-additional-monetary-easing-for-china/?utm_content=buffer10f2a&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer+(bruegel)

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s