Giulietto Chiesa : Une Europe schizophrénique aux ordres des USA dans un G7 sans Poutine

(source : IlFattoQuotidiano.fr)

Transcription de la vidéo de Pandoratv.it :

« Nous assistons actuellement à un G7 en Allemagne totalement défensif et même par certains aspects, schizophrénique.

[Les dirigeants occidentaux semblent] inquiets d’un possible et imminent succès de la politique de Poutine ; ce dernier n’est d’ailleurs pas présent, il sera bientôt en Italie, mais il n’est pas en Allemagne.

Pourtant, cet Occident qui parait si fort en réalité a peur des événements. Comme s’ils craignaient que Poutine parvienne à séparer l’Europe des États-Unis. Le fameux quotidien New York Times nous parle d’un gigantesque effort politico-diplomatique du Kremlin et de Poutine lui-même, à travers de l’argent – on ne sait pas bien lequel, peut-être parle-t-il de la FIFA -, de l’idéologie, idem, aucune idéologie ne nous vient de Russie, de désinformation et de propagande, ce qui est assez comique de la part d’un Occident passé maitre en matière de propagande, et de la diffusion d’une vision hollywoodienne du monde.

Et tout d’un coup, on dirait que l’Occident craint la puissance de désinformation et de propagande russe, qui n’a pourtant pas les moyens de pénétrer en Occident, ou très peu. Deux Obama sont arrivés [en Allemagne] dans ce contexte schizophrénique : le premier est celui qui voudrait (mais ne peut plus) rouvrir le dialogue avec Moscou. Il avait envoyé Kerry à Sochi avant qu’il ne se casse le fémur à vélo, pour parler avec Poutine, après l’avoir couvert d’insultes pendant un an. Il voudrait bien, mais l’autre Obama, qui compte bien plus, est celui au service des néoconservateurs américains, ceux qui commandent désormais à Washington, au Sénat, les Républicains, et le Tea-Party.

Madame Merkel et Hollande ont embrassé le premier des deux Obama, celui conciliant. Et Renzi a fait de même. Mais le deuxième Obama les a vite refroidis, dès le 1er jour. Obama est évidemment venu avec une marge de manoeuvre très limitée. Il a d’ailleurs reproché à l’Italie son manque d’enthousiasme pour les sanctions [contre la Russie]. L’Italie a été la pire exécutrice des ordres de Washington, et nos échanges avec la Russie ont diminué moins que ceux des autres pays européens, et beaucoup moins que celui des USA, comme l’a rappelé Obama.

Mais les vassaux doivent obéir au maitre, lequel peut parfois prendre certaines libertés. C’est comme ça. À tous les autres, y compris à Merkel, il a dit qu’il fallait réagir ensemble à l’agression russe contre l’Ukraine. Tous se sont mis en file indienne, aux ordres d’Obama, sans exception. Un autre aspect de cette schizophrénie, qui n’est sans doute qu’apparente. En effet, ils ont sûrement dit à Obama que deux autres situations de guerre se développent en Europe, à cause de l’Amérique, son Amérique, qui n’est plus vraiment sienne d’ailleurs. C’est bien elle qui est derrière tout ça. L’un se passe en Macédoine, la révolution colorée qui a déjà commencé, sous couverture, pour l’instant limitée, d’agression militaire depuis le Kosovo, et avec le début de la construction de la nouvelle « Grande Albanie » qui devrait réunir l’Albanie, le Kosovo, et une partie de la Macédoine.

Les frontières au centre de l’Europe éclatent, de long de la Serbie, et nous avons là une poudrière qui n’attend que cela pour exploser. Et l’autre foyer de conflits qui évolue très rapidement, lui aussi organisé par les USA, est le prochain blocus total de la République de Transnitrie. Personne ne sait de quoi je parle. La Transnitrie est une petite république d’un 1/2 million d’habitants, située le long du fleuve Dnister, avec d’un côté la Moldavie, et de l’autre l’Ukraine. Il s’y passe des choses dont évidemment la presse occidentale ne parle absolument pas, mais qui sont pourtant au coeur du problème, puisqu’il s’agit de la nomination de Mikheil Saakachvili, l’ancien président de la Géorgie, comme gouverneur de la région d’Odessa. Rendez-vous compte. L’ex-président de la Géorgie, battu par les Russes en 2007, devient président de la région d’Odessa, juste à la frontière de la Transnitrie.

Et ce n’est qu’un aspect. Je rappelle que Saakachvili est un agent des États-Unis, au sens propre du terme. Il l’était comme président, il l’est toujours maintenant, comme envoyé de Poroshenko. Mais, comme on le voit, l’opération est bien plus vaste. La Rada, le parlement ukrainien, a approuvé le 21 mai dernier, la dénonciation de cinq accords militaires avec la Russie, dont un qui garantissait le passage des troupes russes, qui sont stationnées en Transnitrie pour maintenir la paix entre cette république et la Moldavie. Cet accord existe depuis plusieurs années avec la bénédiction de l’ONU, car les troupes russes y constituent une force d’interposition.

Et donc, à partir de maintenant, la Russie ne pourra plus ramener ni envoyer de troupes, dans une zone qui, même si elle n’est pas reconnue internationalement, héberge 150 000 citoyens russes, avec passeport russe, etc. On voit bien que la Russie a désormais un problème insoluble pacifiquement, puisqu’il faudrait faire un pont aérien, en cas de réel blocage total des frontières. La République de Transnitrie n’a pas de débouchés sur la mer ou ailleurs, et est entourée par deux pays ennemis, la Moldavie qui est un protectorat de l’Union européenne, et l’Ukraine qui est un protectorat des États-Unis. Voilà pour le cadre global. Tout ceci est l’oeuvre de l’Amérique d’Obama, qui vient nous dire de façon schizophrénique qu’il faut réagir à l’agression russe. L’Ukraine est en train de s’écrouler, aux plans économiques et politiques, tandis que les néocons et le Pentagone mobilisent les pays de ce que j’appellerais le croissant de lune non dénazifié en Europe, à savoir, la Pologne, et des trois républiques baltes, auxquels vient s’ajouter ce nouvel allié qu’est l’Ukraine nazie.

Poutine est donc absent, en Allemagne. Mais il vient à Rome, invité par Renzi, qui lui aussi voudrait, sans le pouvoir, être un allié fidèle d’Obama. Et Gentiloni, le ministre italien des Affaires étrangères, répète aujourd’hui dans le Corriere della Sera, en réponse à l’interview de Poutine faite la veille, par de misérables rameaux d’olivier, en affirmant, à juste titre d’ailleurs, que l’Ukraine n’entrera pas dans l’OTAN. Je ne sais pas qui décidera, sans doute pas Gentiloni, mais en tout cas l’Italie fait savoir qu’elle n’apprécierait pas l’arrivée de l’Ukraine dans l’OTAN. En même temps, ce même Gentiloni défend l’OTAN de façon assez comique en disant que Poutine a tort de parler de comportement agressif de l’OTAN, puisque celle-ci ne fait que défendre ses frontières. Le problème, que Gentiloni oublie, est que l’OTAN n’a cessé d’étendre ses frontières vers la Russie et contre la Russie.

Alors certes, elle défend ses frontières, mais de façon assez agressive, justement. Et Gentiloni a aussi déclaré qu’il ne fallait pas avoir peur de l’OTAN puisque c’est par définition une organisation défensive. Ce que Gentiloni oublie, lui qui n’était d’ailleurs pas, durant ces années, ministre de la Défense, ni ministre des Affaires étrangères, c’est que l’OTAN n’est plus, depuis longtemps, une alliance défensive. Le contingent international envoyé en Afghanistan est depuis longtemps sous le commandement de l’OTAN. Rien de défensif là-dedans, cela ne se produit même pas sur le territoire d’un pays membre, mais bien hors de ses territoires. Comme on dirait à Florence, ce G7 est plein d’ironie. Sauf que tout indique une reprise rapide des hostilités en Ukraine, en Transnitrie et sans doute en Macédoine.

En somme, l’an dernier Mme Merkel s’imaginait devenir la Reine de l’Europe. Son optimisme lui a sans doute fait tourner la tête. Profitant de Maïdan, Mme Merkel pensait devenir la patronne de l’Est européen. Mais les vrais chefs d’orchestre derrière Maïdan, ce sont Mme Nuland et les néocons américains, qui ont entrainé tout le monde dans le conflit contre la Russie.

Pauvre Merkel, et pauvre Obama. La vraie question est maintenant de savoir qui arrêtera les Walkyries américaines que sont Victoria Nuland et Hillary Clinton. En effet, dans 1 an et demi, ce sont elles qui dirigeront la politique américaine. Que Dieu nous vienne en aide, durant notre inexorable voyage autour du soleil ».

Giulietto Chiesa pour PandoraTV.it, le 8 juin 2015

Traduction : Christophe pour ilFattoQuotidiano.fr

Rappels :

2014, l’année où l’Empire a refusé de mourir dans son lit

Arrogance impériale : Joe Biden dans le texte

[Rappel historique] Les Etats-Unis à la conquête de l’Est

otan-organisation-terroriste-atlantique-nord

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Giulietto Chiesa : Une Europe schizophrénique aux ordres des USA dans un G7 sans Poutine

  1. Ping : Giulietto Chiesa : Une Europe schizophrénique aux ordres des USA dans un G7 sans Poutine - Ma banque a moi

  2. zorba44 dit :

    De découvrir un Gentiloni encore plus hypocrite qu’un anglo-saxon (!) ne manquerait pas de sel ne serait-ce la situation de poudrière qui s’installe dans les balkans (air malheureusement trop connu). Les italiens joue de la combinazione. Les américains récoltent les fruits des désordres qu’ils créent.

    On voudrait embrasser Poutine sur la bouche mais les belles otanesques ont toutes le sida politique. Soigner d’un côté et inoculer de l’autre quelle improbable conjoncture ! Le seul qui soit sain, Poutine, n’a aucune envie malgré la tradition russe de se faire embrasser sur la bouche et continue à développer des vaccins économiques et militaires – ayant même commencé par bannir de visas les plus grands malades du style BHL & Co.

    Vraiment, et ce n’est pas une consolation, que l’effondrement du ponzi financier soit le détonateur de l’explosion nucléaire de la politique otanesque et des débiles banksters qui avaient décidé de mettre le monde en coupe réglée à leur seul intérêt. C’est pourtant le seul souhait qui puisse éviter le pire, un conflit généralisé et nucléaire, avec des vrais neutrons là.

    Jean LENOIR

    • Alcide dit :

      Vive le crash !

      Bien d’accord avec vous Jean .
      Infiniment mieux vaut subir une dure épreuve économique qu’une belle guerre !

      Puisque ce système est corrompu à l’os , que nos très onéreux dirigeants sont aussi mous et stupides que les Charlie qui les élisent, aucune réforme démocratique ou autre n’est à espérer.

      Le système bancaire rothschildien fondé sur la dette et la mise en servitude des péons qui remboursent la monnaie inventée est mathématiquement instable , non viable puisque dans ce paradigme de monnaie dette un nouveau crédit est indispensable pour rembourser la masse des intérêts .

      Sans expansion économique et création de nouveaux crédits , la dette ne peut plus être remboursée et donc en toute logique , le système implose sous l’effet de ses propres contradictions.

      Notre salut est dans la victoire du crash dans la course entre l’implosion et la guerre.

      • Eric83 dit :

        J’aimerais croire que nous pourrions avoir le choix entre l’implosion économique et la guerre mais je crains qu’elles ne soient les 2 faces d’une même pièce.

      • Alcide dit :

        Je ne pense pas que nous ayons le choix.

        J’espère que le crash , certainement des dérivés , donc du dollar et de toutes les monnaies qui y sont liés , puis des marchés boursiers , limitera de fait les possibilités d’agression des ricains et de leurs supplétifs de l’OTAN.

        Une certaine justification de l’attitude tranquille de la Russie et de la Chine, pour éviter la guerre publiquement demandée en cœur par les généraux fous de l’OTAN , les néocons américains et les sionistes.

        Car le véritable risque est dans un collapsus monétaire forcé par les taux zéro et les déversements de monnaie centrale qui tuent l’épargne.

        Un soldat sans réelle motivation loin de sa famille laissée dans une Amérique lointaine en proie au chaos social et payé avec une monnaie de singe qui n’est plus acceptée nulle part sera probablement moins combatif.
        Pendant la guerre du Pacifique , les officiers trop exigeants étaient abattus par les troupes.

        Ne parlons même pas de nos caniches en chef qui auront certainement fui pour éviter un lynchage en règle.

      • zorba44 dit :

        Les caniches ont les retrouvera même dans les égouts : on a bien retrouvé Saddam et Khadafi…

        Jean LENOIR

  3. brunoarf dit :

    Samedi 13 juin 2015 :

    Grèce : le scénario du défaut de paiement se précise.

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/06/13/grece-le-scenario-du-defaut-de-paiement-se-precise_4653522_3234.html

    Rappel :

    En Grèce, le bank run s’accélère.

    Le graphique du bank run est ici :

    http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-05-29/greek-bank-deposits-bleeding-worsens-in-april#media-1

  4. Alcide dit :

    Ignoble saloperie peut aussi s’écrire au féminin:

    Christine Lagarde acceptera de financer l’Ukraine nazie en défaut de paiement sur ses dettes et donc ses bombardements quotidiens de civils au Dombass …mais pas les retraités ni les hôpitaux grecs.

    IMF Confirms It Will Support Ukraine Whether It Defaults or Not

    Open letter from IMF chief Christine Lagarde makes clear the IMF will continue to provide funding to Ukraine regardless of whether or not Ukraine’s Western creditors agree to restructuring

    http://russia-insider.com/en/politics/imf-confirms-it-will-support-ukraine-whether-it-defaults-or-not/ri7981

    Les Charlie vont-ils manifester leur indignation et condamner le massacre de ces milliers de civils innocents payé par le FMI ?

  5. christ dit :

    je croyais merkel autrement plus intélligente et indépendante ; finalement , ce n’est qu’un petit soldat qui n’hésiterai pas à entrainer son pays dans une guerre pour complaire à cette pourriture d’obama ;triste monde que le notre ;

  6. zorba44 dit :

    @Eric 83

    Dans l’hypothèse ou l’implosion économique arrive « gagnante » il s’installe de tels bordels dans la vie de tous les jours (cartes muettes, services effondrés, …énergie ?) qu’on peut percevoir que la soldatesque logée à la même enseigne ne s’occupe que de son estomac localement et, au besoin, règle ses comptes avec les responsables de la situation.

    Il ne semble pas que l’histoire retienne de cas de guerres entreprises sans intendance et sans solde…

    …Ceci dit on ne peut pas exclure totalement votre hypothèse de la survenance simultanée des deux évènements, ou pire, la guerre cataclysmique avant l’effondrement cataclysmique de l’économie et l’effondrement de la vie humaine par pans gigantesques pour en finir largement avec l’espèce inhumaine.

    Jean LENOIR

  7. ghislaine dit :

    C’est effarant ce qui se passe dans le monde.
    Toutes ces guerres, ces massacres, ces barbaries sans noms qui anéantissent des peuples entiers, gratuitement.
    Comment se fait-il que personne ne dit rien , on laisse faire sans émotion ? Quand les masses vont elles dire STOP ? On est parait-il au 21ème siècle, c’est ça le progrès et la modernité !?

    • Alcide dit :

      …Comment se fait-il que personne ne dit rien , on laisse faire sans émotion ?…

      Parce que le coupable est toujours le même , l’empire anglo-sioniste et que les Moutons-Charlie sont hypnotisés par la propagande incessante d’un rêve américain frelaté.

      Vous avez certainement constaté qu’il est de mauvais ton de critiquer:

      -L’économie libérale et sa cohorte d’escrocs universitaires encore appelés « économistes ».
      -L’Europe,ses ivrognes, ses « valeurs », ses travestis.
      -Le système bancaire qui nous baise et nous asservi par la monnaie inventée , système mis en place par tous les politiciens dits de gauche comme dits de droite au pouvoir depuis 1973.
      -Les guerres dites « justes  » qui écrasent des pays entiers comme des millions de civils innocents réclamées par le monde occidental pour des motifs faux , inventés par les gouvernements au pouvoir.
      -Ceux qui refusent que leur religion soit insultée par des caricatures obscènes.
      -Les bombardements de civils au Dombass par l’armée ukrainienne.
      -Les nazis mis au pouvoir en Ukraine par les US et par le financement de la grosse commission européenne.
      -Le vol des terres des Palestiniens jetés dehors de leur maison après un préavis « humanitaire  » de quelques heures et sans la moindre indemnité.
      -Les interrogations sur l’improbable nouvelle science développée par les US pour « expliquer  » l’effondrement en fine poussière pyroclastique des trois tours du WTC touchées par seulement deux avions caractérisée par tous les médias comme « théorie du complot » , médias qui appliquent scrupuleusement une directive et une appellation édictée par la CIA.
      -L’espionnage de toutes notre correspondance pour « notre bien et notre sécurité ».
      -La dette publique odieuse et illégitime au seul bénéfice de la ploutocratie qui dispose par la grâce des politiciens corrompus le pouvoir de création monétaire.
      -Les faux chiffres de l’inflation.
      -La vraie ruine du peuple et des Nations par son pillage pour payer une dette indue.
      -La fin de la démocratie , la dictature effective.
      -Le probable vol de tous les dépôts bancaires, salaires ,trésorerie d’entreprise, économies d’une vie , etc… par bai-in pour sauver les escrocs bancaires et leurs actionnaires.
      -Les chemtrails , quotidiens déversements de poisons par les avions de l’OTAN en France comme partout en Europe sans aucune explication des caniches parlementaires.
      -Le risque de guerre sur le sol européen engendré par les actions belliqueuses et totalement irresponsables de généraux psychopathes de l’OTAN (sous ordres US) et donc le risque de destruction de l’Europe et des européens comme concurrents des US.
      Etc, la liste est trop longue.

      Que les Charlie se réveillent ou s’achètent un cerveau et commencent par s’interroger sur leur attitude imbécile et suiveuse.

    • zorba44 dit :

      Sans vouloir vous offenser …vous faites partie de la masse ? Etes-vous prête à défiler, à organiser des meetings, à faire la grève de la faim aux portes de l’Elysée…

      Ce n’est plus facile car les dirigeants mettent des cordons sanitaires entre eux et le peuple, épais à la hauteur de leur impopularité.

      En apparence le peuple est fataliste, mais je crois que les évènements démontreront la puissance de sa colère.

      J’écris Hollande et Valls démission ! (et beaucoup d’autres) …Cela vous fait-il plaisir ?
      …Pour l’instant c’est une accumulation dans des blogs dans les sondages Yahoo et consorts, des réactions aux nouvelles.

      …Tout barrage soumis à une trop forte pression finit par céder. Bon dimanche à vous.

      Jean LENOIR

  8. Ping : Giulietto Chiesa : Une Europe schizophrénique aux ordres des USA dans un G7 sans Poutine Actualités

  9. Ping : 14 June, 2015 14:31 | Raimanet

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s