Benoît Coeuré (BCE) : « Je ne sais pas si les banques grecques pourront rouvrir lundi »

Benoît Coeuré, celui-là même qui avait « fuité » le QE de Draghi quelques heures avant son annonce officielle…

Comme le relève le site ZeroHedge, la BCE fait tout pour aggraver la situation… une façon de faire pression sur Tsipras et Varoufakis avant le sommet programmé ce lundi ? En effet, les banques grecques se vident à un rythme de plus en plus rapide et c’est la BCE qui a le pouvoir de les sauver en remontant le niveau des liquidités d’urgence (ELA) qu’elle leur accorde. OD

Benoît Cœuré je ne sais pas si les banques grecques pourront rouvrir lundiRappel :

Bientôt un contrôle des capitaux en Grèce ? Et potentiellement en Europe ?

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour Benoît Coeuré (BCE) : « Je ne sais pas si les banques grecques pourront rouvrir lundi »

  1. Ping : Benoît Coeuré (BCE) : « Je ne sais pas si les banques grecques pourront rouvrir lundi » - Ma banque a moi

  2. Geraldine dit :

    En effet méfions-nous des rumeurs à des fins de manipulation…

  3. brunoarf dit :

    Grèce : pour le mois de mai 2015, les recettes fiscales se sont effondrées.

    Les recettes fiscales sont en baisse de 24 %.

    Pour la Grèce, c’est la mort par asphyxie.

    Ces cinq derniers mois, les Grecs ont retiré 30 milliards d’euros hors des banques grecques.

    Et le bank run s’accélère : pour la seule journée de jeudi 18 juin, les Grecs ont retiré 1 milliard d’euros hors des banques grecques.

    Concernant la faillite des banques grecques, le gouverneur de la banque centrale de Grèce a paniqué. Vendredi matin, il a téléphoné à Mario Draghi pour lui demander une aide d’urgence.

    La BCE tiendra une réunion exceptionnelle vendredi après-midi pour tenter de sauver les banques grecques.

    Un membre de la BCE, Benoît Coeuré, a déclaré qu’il ne savait pas si les banques grecques pourraient ouvrir lundi 22 juin.

    Mais à part ça, ça va.

    http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRKBN0OZ0E420150619?pageNumber=2&virtualBrandChannel=0

  4. AlexP dit :

    C’est franchement à mourir de rire! Puisque soit disant l’argent des banques n’est fabriqué à partir de rien du tout, je vois pas pourquoi, après une ou deux écritures, hop hop hop, on est plus à découvert!

    D’un coté on crie au loup en nous répétant ad nauseam « ouais, c’est la crise, y’a plus rien dans les caisses! » et d’un autre coté, on fabrique des milliards de toute pièces à partir de rien.

    À un moment va falloir nous expliquer sérieusement parce que là, il y a une méchante magouille des familles…

    • Marc dit :

      Je suis un peu comme vous à présent, ça sent le méga foutage de gueule.
      Par ailleurs, en quelques mots, y a t’il quelqu’un apte à expliquer bon sang de bois pourquoi le gouvernement grec n’envoie pas tout valser une bonne fois pour toute ?
      Ca sent une fois de plus l’accord de la dernière seconde… à qui ces foutaises de tractations profitent elles ?

    • Alcide dit :

      …je vois pas pourquoi, après une ou deux écritures, hop hop hop, on est plus à découvert!…

      Effectivement , dans le système actuel, l’argent est crée à partir de rien mais uniquement sur les livres des banquiers puis prêté aux états nécessiteux dont les gouvernements s’obligent à accepter sous la contrainte de tout un tas de lois et traités ad hoc que ces salauds ont écrits sous la dictée du système bancaire bénéficiaire de la fraude et là hop , ça devient une dette pour les nations !
      C’est magique !
      Le paradis pour le système bancaire , l’enfer de la servitude et de la ruine pour les peuples.

      Alors les gouvernements rançonnent les citoyens , augmentent les impôts , vendent les routes , les ports , les aéroports, les parts des sociétés nationales pour payer l’arnaque , pour rembourser une dette réelle constituée d’argent inventé.

      Ce circuit ubuesque de la monnaie peut être supprimé simplement avec une banque centrale nationale qui seule puisse émettre la monnaie nécessaire au fonctionnement de la société et des institutions , mais de cela , le système rothschildien et son caniche: les institutions de Bruxelles n’en veulent pas.

    • trident dit :

      « Puisque soit disant l’argent des banques n’est fabriqué à partir de rien du tout, »

      C’est pas de l’argent, c’est du crédit….= à rembourser donc par là même à détruire…NUANCE !

    • zorba44 dit :

      Pouvez-vous nous expliquer ce qui se passe quand il n’y a plus de cash ? …car il s’agit bien d’un bank run ? Merci

      Jean LENOIR

      • On fait venir du liquide, par avion cette fois, depuis Francfort, pour remplir les ATM. Cela s’est produit plusieurs fois en Grèce entre 2010 et 2012. Remarquez que la Grèce ne compte que 11 millions d’habitants et que les retraits au distributeur ont atteint 30 milliards pour la seule semaine dernière (30,000 euros par tête de pipe, nourrissons compris). Vous êtes vraiment bouché à l’émeri.
        Um Massenpaniken vor griechischen Geldautomaten zu vermeiden, hat die Armee in der Finanzkrise mehrfach Transportflugzeuge voller Banknoten in das Land geflogen. Das geht aus einem Bericht der griechischen Zentralbank (Bank of Greece) hervor, der nun in der Presse veröffentlicht wurde. Demnach organisierte die Europäische Zentralbank (EZB) zwischen 2010 und 2012 mit Unterstützung der italienischen und der österreichischen Notenbanken Transporte von Millionen 50- und 100-Euro-Scheinen in den Krisenstaat.

        http://www.zeit.de/wirtschaft/2014-06/armee-griechenland-geldnoten

  5. Et soudain, la lumière surgit about du tunnel: la Russie va signer un accord pour la construction gazoduc sous-marin à travers la Baltique en direction de l’Allemagne et et compte vendre ses missiles de moyenne portée Iskander au ministre de la défense saoudien en visite au salon des investisseurs de St Petersbourg, qui est placé sous le haut patronage de Vladimir Poutine. Pendant ce temps Medvedex étrenne son nouveau train Fleischmann dans sa chambrette meublé Roche et Bobois.

  6. architex dit :

    Les prédateurs ne lâcheront pas le morceau: il leurs faut tout ce qu’il y a à prendre et privatiser en Grèce…

  7. Riden dit :

    « L’addition de la crise approche. Les Clefs Pour Comprendre du Mardi 16 Juin 2015 : apprendre à penser comme les maîtres. Par Bruno Bertez »
    « La conquête dans nos sociétés se fait en grande partie par l’absence de combat, il faut dissuader les gens de lutter en invalidant leurs critiques.
    … En clair, Feldstein explique ce que nous expliquons depuis 2009, à savoir qu’un jour ou l’autre les acheteurs d’actifs financiers qui ont accumulé les titres dans la phase de taux d’intérêt quasi nuls, ces acheteurs vont être ruinés. Nous ajoutions et ajoutons que tout cela est planifié, voulu, organisé cyniquement. C’est ce que nous avons qualifié dès 2009 de « Plus Grand Transfert de Richesse de Tous les Temps » : le PGTRTT. C’est mathématique, aucun moyen d’y échapper. …
    D’abord, vous apprenez que maintenant, il y a un coût, un prix à payer. Rien n’est gratuit, il n’y a pas de free lunch. Le moment est venu de préparer l’addition.
    Ensuite, nous l’avons toujours dit, l’enjeu de la crise, c’est de savoir qui en paie le prix, qui règle l’addition, qui est ruiné. »
    http://leblogalupus.com/2015/06/16/les-clefs-pour-comprendre-du-mardi-16-juin-2015-laddition-de-la-crise-approche-apprendre-a-penser-comme-les-maitres-par-bruno-bertez/

    « La question monétaire
    Nous l’avions dit : il n’y aura plus d’argent, plus d’aide sociale, plus de retraite. Nous y sommes.
    Quand la France va-t-elle se Réveiller ? Beaucoup mourront de faim avant que ne soient visibles les effets du Renouveau.
    Renouveau et crise mondiale totale vont de pair.
    La Génération d’aujourd’hui aura à lutter pour imposer ce que leurs propres parents n’auront pas eu le courage d’entreprendre – « on fait des enfants et débrouille-toi ».
    Le Sens de la Responsabilité personnelle est corrompu par le système matérialiste, la vie de « compensation ». Et sans une forte volonté, l’homme s’enfonce dans le drame de l’inaction. Nous sommes en plein crash général et celui qui n’est pas préparé ne supportera pas les difficultés qui arrivent en nombre.
    Le Renouveau après le Grand Nettoyage. » Clefsdufutur-19.06.201-

  8. Jérôme dit :

    « Pourquoi la dette grecque est illégale, illégitime et odieuse »

    Grèce, Français, on vous ment !

    Étant donné que les plans de sauvetage de la Grèce ont essentiellement sauvé les banques allemandes et françaises et non le peuple grec, il n’est guère étonnant que la désinformation prospère dans ce domaine.

    Champion toute catégorie dans le genre, l’éditorial odieux Les Grecs hébétés d’Arnaud Leparmentier dans Le Monde qui appelle carrément à un coup d’État contre le gouvernement légalement élu en Grèce !

    Leparmentier évoque le précédent de Berlusconi en Italie et de Georges Papandreou en Grèce qui, après avoir été condamnés par le « tribunal de l’euro », c’est-à-dire Merkel, Sarkozy et Merkel lors du G20 de novembre 2011, furent mis en minorité et remplacés par Mario Monti en Italie et Loukas Papademos en Grèce.

    Leparmentier a incontestablement oublié de lire l’article de Marc Roche dans Le Monde de l’époque, où ce dernier précisait que ces deux remplaçants étaient, tout comme Mario Draghi aujourd’hui à la tête de la BCE, des anciens responsables de la banque d’affaires Goldman Sachs…

    La diatribe de Leparmentier suit celle lancée par le club d’énarques Les Gracques pour qui on ne doit pas laisser « le gouvernement rouge-brun dirigé par M. Tsipras » braquer les banques !

    Dans cette ambiance d’hystérie, nous avons jugé utile de publier ici la synthèse du rapport de la Commission pour la vérité sur la dette grecque publié par le Comité pour l’annulation de la dette du Tiers Monde (CADTM) qui collabore directement avec les parlementaires grecs.

    http://www.solidariteetprogres.org/actualites-001/pourquoi-la-dette-grecque-est.html

  9. Ping : Benoît Coeuré (BCE) : « Je ne sais pas si les banques grecques pourront rouvrir lundi » Actualités

  10. MASTER T dit :

    Si la situation nous est vendue comme catastrophique en France et en Europe c’est avant tout pour que chaque lecteurs prennent note que en dehors de la la zone euro, point de salut!.
    EXEMPLES: M.SAPIN dans le Figaro du 18.06.2015
     » Les traités ne prévoient pas la possibilité pour un pays d’abandonner l’euro (ce qui est faux dans les faits puisqu’un pays est SOUVERAIN) je conseille vivement de ne pas mettre un pied en terre inconnue. » Bien entendus, les défauts de paiements et les faillites d’états n’ont jamais existé.

    On parle ici et là de la nécessité d’avoir un controle des capitaux, mais depuis tout ce temps les gros poissons ont déserté la marre et les petits épargnants collationnent leur « ex créance bancaire » dans des bas de laine… Un bank-run dans les règles de l’art. Remarquons qu’il n’y a aucun coralito sur les comptes.
    La stratégie grecque consiste justement à profiter de la manne BCE afin que les grecs sécurisent leur épargne… jusqu’au défaut de paiement et du grexit, de l’introduction de la drachme dévaluée de 50% par rapport à l’euro que les grecs sortiront le moment venus de cet enfer, en effet la dette est illégitime et n’a pas à etre remboursée.
    L’après U.E, ce sera un rattachement aux BRICS et un bras d’honneur aux europeens et américains!.

  11. MASTER T dit :

    NB: une drachme dévaluée offre une opportunité de redressement économique en devenant attractif au niveau des couts de services (tourisme…) et des produits à l’export. Les épargnants qui auront conservé les euros se trouveront renforcé dans leur pouvoir d’achat local… de 50%.
    Il en est de meme de ceux qui auront sortis leur trésorerie d’entreprise dans un coffre non bancaire.
    L’après crise grecque offrira un message clair à l’ensemble des peuples subissant l’austérité scélérate, et les gens finiront par réaliser ou se trouve leur interet!.

  12. Oui on a compris: les banques grecques ont besoin une nouvelle fois de liquidités d’urgence pour combler la fuite des dépôts. D’ici à ce que l’on découvre que les liquidités de la BCE alimentent des comptes occultes dans la zone euro ou offshore, il n’y a qu’un pas. D’ailleurs les liquidités semblent tourner en circuit fermé, dans la mesure où les banques renvoient à leur point de départ le funding de la BCE après avoir utilisé les liquidités banques centrales pour alimenter des portefeuilles d’actifs dispatchés dans la zone euro qui seront à leur tour racheté par la BCE dans le cadre d’un QE. Pendant ce temps, le Grec de la rue n’en finit pas de faire la queue devant les distributeurs automatiques, à croire qu’ils disposent d’un code spécial pour tirer sur des comptes de réserve à la BCE. Après tout, les Grecs retirent leur argent des banques depuis septembre 2011. Cela prouve qu’il y a péril en la demeure, comme le souligne aimablement notre haut fonctionnaire de la BCE, qui commence peut-être à s’inquiéter du trou dans la caisse créé par ses Grecs insatiables qui n »en finissent pas de retirer du liquide. Quant au contrôle des capitaux, que neni, ce serait allerc ontre un principe de base du marché unique européen qui prévoit que les liquidités bancaires peuvent circuler librement à l’intérieur de l’UE,,Royaume-Uni compris, qui est quand même la gateway privilégiée pour accéder aux marchés des capitaux mondiaux. Mais là ce serait aller trop loin: on évitera de tracer les retraits de capitaux pour savoir d’où ils partent et où ils vont , de peur de compromettre les petits secrets de la transformation bancaire entre les titres et le cash via les centrales de clearing, type Eurcolear ou Clearstream tournant à plein régime pour recycler l’argent de la BCE en actifs bancaires et de là investir partout dans le monde, là où se présente des opportunités d’investissement.On aura compris que les banquiers raffolent du langage codé à plusieurs niveaux de compréhension: d’aucuns comprennent que les ATM ne débiteront plus les reconnaissances de dette de la BCE, d’autres comprennent qu’il faut se positionner pour un nouveau tour de gamelle qui viendra opportunément combler les actifs dégradés de banques autrichiennes ou allemandes. En attendant, c’est le contribuable grec qui trinque, même si Varoufakis avoue lui-même que l’Etat grec est incapable de collecter des taxes que les Grecs ne sont pas assez riches pour payer. Et pour cause: les ATM sont en panne.

  13. Ce que les banquiers cherchent à faire oublier avec la gesticulation médiatique autour de la Grèce et de l’euro:

  14. Il y a une vie après les ATM, Mais lorsque la vie marine aura disparu du Pacifique, l’homme aura bien du mal à survivre sur la Terre. Et pourtant, le Pacifique meurt sous nos yeux des suites de la catastrophe nucléaire de Fukushima qui est bien loin d’être terminée.

    NBC: Sea creatures swarming ashore from San Diego to San Fran. — CBS: Millions of dead blanketing miles of coastline, “like a red carpet… 12-16 inches thick… never seen anything like this” — ABC: We wonder if they’re sick, or it’s something in ocean? Scientists don’t have an explanation (PICS & VIDEO)
    http://enenews.com/nbc-sea-creatures-swarming-ashore-san-diego-san-francisco-cbs-millions-dead-crabs-blanketing-miles-shoreline-like-red-carpet-foot-to16-inches-thick-ive-never-anything-like-abc-wondering-whats-wr

  15. “When the Last Tree Is Cut Down, the Last Fish Eaten, and the Last Stream Poisoned, You Will Realize That You Cannot Eat Money.”

    http://beforeitsnews.com/prophecy/2015/06/27-images-that-prove-that-we-are-in-danger-7-left-my-mouth-open-2470130.html

  16. Ping : Tsipras capitule, brave petit ! par Bruno Bertez | News360x

  17. Ping : Grèce : Tsipras capitule, brave petit ! par Bruno Bertez | FINALSCAPE

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s