Philippe Béchade : « On ment aux Grecs si on leur dit que le pire les attend s’ils sortent de l’euro. Le pire, c’est pour les créanciers ! »

Son interlocuteur (encore une fois un médiocre représentant du petit monde conformiste et aveugle de la finance, et qui de plus reconnaît n’être jamais allé en Grèce) promet aux Grecs  « un retour à l’âge de pierre »… rien que ça ! En réalité, le pire, c’est aujourd’hui. Je rappelle ce que disait Charles Gave : « Le danger, c’est que la Grèce sorte de l’euro… et que ça marche ! » OD

(cliquer sur l’image pour voir la vidéo – BFM Business, 24 juin 2015)

« Les Grecs veulent rester dans l’euro. Est-ce que si on leur avait expliqué en 2010 que rester dans l’euro signifiait : un doublement du taux de pauvreté, un triplement du chômage, une baisse moyenne de 30% des salaires, une baisse moyenne de 45% des retraites… On leur aurait présenté ce package et on leur aurait dit : ‘Voulez-vous rester dans l’euro ?’… Vous pouvez imaginer quelle aurait été la réponse. Là, les Grecs sont comme la grenouille dans la casserole d’eau bouillante, ils sont en train de mourir et ils n’ont même plus la force de sauter en dehors… » (Philippe Béchade)

Rappel :

Philippe Béchade : « Je suis plein d’espoir pour la Grèce en cas de Grexit »

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Philippe Béchade : « On ment aux Grecs si on leur dit que le pire les attend s’ils sortent de l’euro. Le pire, c’est pour les créanciers ! »

  1. Ping : Philippe Béchade : « On ment aux Grecs si on leur dit que le pire les attend s’ils sortent de l’euro. Le pire, c’est pour les créanciers ! » - Ma banque a moi

  2. brunoarf dit :

    Jeudi 25 juin 2015, vers 15 heures 30 :

    Eurogroupe interrompu, le Cac 40 s’enfonce.

    La Bourse de Paris repart franchement à la baisse à la suite de l’annonce de l’interruption de l’Eurogroupe faute de perspective d’accord entre la Grèce et ses créanciers. Les banques sont les plus touchées.

    http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/actus-des-marches/infos-marches/eurogroupe-interrompu-le-cac-40-s-enfonce-1063372.php

    • blanca dit :

      A ma connaissance, la Greece a déjà rejoint les BRICS l’Allemagne a déjà abandonné l’EURO et l’OTAN,et rejoint les BRICS il y a aussi 1 important allié des USA (dont je m’abstiens de citer le nom) qui a suivit l’Allemagne. Ces deux pays ont aussi rejoint (The White Dragon Society.

      Partez en vacances tranquillement, rien ne se produira. Un peu avant mi-septembre 2015, il y aura un risque d’effondrement boursier pire qu’en 2008. Des experts financiers US déclarent déjà sur des radios d’informations alternatives que US dollar domestique perdra environ 50% de sa valeur.

      Il y a déjà des licenciements massifs à Wall Street occultés avec raison par les mass-médias.

  3. L’intransigeance du FMi en ce qui concerne ses exigences d’une nouvelle réduction des retraites grecques est incompréhensible, compte tenu d’une part de son laxisme vis à vis de l’Ukraine, pas pressée d’appliquer ses engagements de papier, et d’autre part de la nouveauté de ses pressions auxquelles les autres Etats-membres en difficulté non pas été soumis. Le FMI cherche-t-il à provoquer un choc systémique, qui donnerait le coup d’envoi à une nouvelle crise financière? L’été est là. La précédente crise, qui perdure encore aujourd’hui, avait démarré fin juillet 2007.

    • « Le FMI cherche-t-il à provoquer un choc systémique, qui donnerait le coup d’envoi à une nouvelle crise financière? L’été est là. La précédente crise, qui perdure encore aujourd’hui, avait démarré fin juillet 2007. »

      Je me suis posé exactement la même question. Que cache cette intransigeance vis-à-vis de la Grèce, ce « deux poids, deux mesures » avec l’Ukraine sinon la volonté de provoquer une crise grave… mais dans quel but au juste, compte tenu du risque systémique ?

      • On se focalise beaucoup sur la Grèce qui a une importance économique marginale (au fait, les les CDS ont été désactivés par l’EDA lors de la restructuration de la dette grecque en 2013), alors que les événements de marché se multiplient en Chine sur fond de troubles sociaux dans les régions musulmanes.Voir à ce sujet l’échec de l’émission obligataire lundi dernier et le crash du Nasdaq chinois qui a trop joué avec l’effet de levier, alors que le gouvernement chinois a sifflé la fin de partie en relevant brusquement les marges, volatilisant au passage les comptes des petits investisseurs. On dirait 1929 en Chine revu et corrigé à l’époque des « nouvelles technologies » de communication, quand les hameaux de province se lamentent devant la volatilisation de leurs avoirs boursiers sur Internet. La libéralisation des marchés financiers chinois dans le cadre de l’utilisation du yuan comme monnaie de réserve a toutes les chances d’être reportée sine die.

      • Vous êtes bien optimiste au sujet de la Grèce. CDS activés ou pas, la faible importance économique du pays n’enlève rien au danger que représenteraient un Grexit, une sortie de l’euro ou même « simplement » un défaut global sur la dette. Un dangereux précédent sur le plan politique qui entraînerait des conséquences économiques et financières difficiles à mesurer et que les eurocrates préfèrent ne pas découvrir…
        Sinon, vous pensez bien que la Grèce aurait déjà été éjectée sans autre forme de procès.
        Autre hypothèse : aucune des parties ne veut apparaître comme responsable de l’éclatement de l’euro, elles se renvoient donc sans fin la balle…

      • At least 18 people are dead after ethnic Uighurs attacked police with knives and bombs at a traffic checkpoint in China’s western Xinjiang region, Radio Free Asia reported on Wednesday.

        The attack occurred on Monday in a district of the southern city of Kashgar, where tensions between Muslim Uighurs that call the region home and the majority Han Chinese have led to bloodshed in recent years.

        http://uk.businessinsider.com/r-at-least-18-dead-in-attack-in-chinas-xinjiang-radio-free-asia-2015-6?r=US

      • China, along with Japan (then Spain, Italy & France – yes, France) are going to bring about the next major global economic crash, yet nearly every 8th article posted on ZH proclaims that China will emerge as the primary economic and military superpower in the near future.

        China is in a literal struggle just to keep breathing. Its economy is smoke & mirrors – far more so than any major western economy – and leveraged far higher.

        Look at China electricity usage, rail traffic, shipping utilization, capital flight, etc. – China has dysentary.

        Many multinational corporate CEOs are fretting now as they watch their plants, facilities and capital invested on Chinese soil become more and more at risk of bets gone bad – this after seeing their proprietary technologies and intellectual property stolen outright by their mandated JV partners in China.

        The China implosion, coupled with the Japanese one, is going to be the catalyst that sets fire to the world. No one will be paying attention to a Grexit, or even a Spaixit, Italxit or even Frexit, soon.
        http://www.zerohedge.com/news/2015-06-25/chinese-equity-futures-tumble-ahead-open-morgan-stanely-warns-dont-buy-dip-0

      • t was the fourth time in a week that the Eurogroup had met in an attempt to prevent a Greek debt default. They will meet again on Saturday.

        Greece’s circular repayment situation

  4. Ping : Philippe Béchade : « On ment aux Grecs si on leur dit que le pire les attend s’ils sortent de l’euro. Le pire, c’est pour les créanciers ! » Actualités

  5. goumi dit :

    Oui ça marcherait pour les grecs sauf qu’ ILS feront tout pour leur savonner la planche…. Inacceptable pour eux qu’un peuple s’affranchisse !
    Baisse la tête et paye…

  6. brunoarf dit :

    Au-dessus des Etats, il y a la troïka.

    Au-dessus des élections, il y a la troïka.

    Au-dessus de la démocratie, il y a la troïka.

    Au-dessus de ce qu’a voté le peuple grec en janvier 2015, il y a la troïka.

    Le gouvernement grec doit négocier avec la troïka.

    Le gouvernement grec doit se soumettre aux propositions de la troïka.

    Et, à la fin, le gouvernement grec doit capituler face à la troïka.

    Sauf si il renverse la table.

    Vendredi 26 juin 2015 :

    Grèce : l’ultimatum.

    Les dirigeants européens ont fixé un ultimatum, jusqu’à samedi, pour que la Grèce trouve avec ses créanciers un accord permettant de reprendre son renflouement et lui éviter un défaut de paiement.

    http://www.bilan.ch/economie/grece-creanciers-ont-jusqua-samedi-boucler-un-accord

  7. xavib dit :

    Grèce pression maximale sur Athènes à quatre jours d’un possible défaut de paiement

    http://www.boursorama.com/actualites/grece-pression-maximale-sur-athenes-a-quatre-jours-d-un-possible-defaut-de-paiement-d334f77d98c8666406f6061d44a799ff

    Pression ou chantage ?

  8. brunoarf dit :

    Tsipras vient de rejeter les propositions de la troïka.
    Conséquences :
    – il n’y aura pas d’accord entre la troïka et la Grèce ;
    – la Grèce sera incapable de rembourser le FMI le mardi 30 juin ;
    – la Grèce sera en défaut de paiement vis-à-vis du FMI le 30 juin ;
    – la troïka ne prêtera pas 7,2 milliards d’euros à la Grèce ;
    – les conséquences de la faillite de la Grèce sont tellement gigantesques que Tsipras a besoin de montrer que c’est tout le peuple grec qui dit « non » aux propositions de la troïka ;
    – Tsipras va demander par référendum au peuple si il dit « oui » ou « non » aux propositions de la troïka ;
    – samedi 27 juin, le vice-premier ministre Yannis Dragassakis et le vice-ministre des Affaires étrangères Euclide Tsakalotos vont rencontrer le Président de la BCE Mario Draghi pour préparer le plan B ;
    – dans les semaines qui viennent, le peuple grec va répondre « non », et l’Europe va devoir gérer la sortie de la Grèce de la zone euro ;
    – les peuples européens vont maintenant devoir préparer l’après-euro ;
    – en Europe, nous sommes en train de vivre les journées les plus importantes depuis l’effondrement de l’URSS.

    Samedi 27 juin 2015 :

    Grèce : Tsipras annonce un référendum pour le dimanche 5 juillet.

    http://www.romandie.com/news/Grece–Tsipras-annonce-un-referendum-pour-le-dimanche-5-juillet/606633.rom

  9. brunoarf dit :

    Le retour de l’Histoire.

    – dans les semaines qui viennent, le peuple grec va répondre « non », et l’Europe va devoir gérer la sortie de la Grèce de la zone euro ;
    – les peuples européens vont maintenant devoir préparer l’après-euro ;
    – en Europe, nous sommes en train de vivre les journées les plus importantes depuis l’effondrement de l’URSS.

    Samedi 27 juin 2015, vers 17 heures :

    ALERTE – La zone euro refuse de prolonger le plan d’aide grec au-delà du 30 juin.

    http://www.romandie.com/news/ALERTE–La-zone-euro-refuse-de-prolonger-le-plan-daide-grec-audela-du-30-juin/606721.rom

  10. Ping : Philippe Béchade : « On ment aux Grecs si on leur dit que le pire les attend s’ils sortent de l’euro. Le pire, c’est pour les créanciers ! »/ Les capitaux fuient toujours la Grèce et vont se réfugier en… Allemagne | Le blog A Lupus un regard

  11. Abroz60 dit :

    La BNS a admis aujourd’hui avoir « défendu le franc trop fort » en achetant de l’Euro (Source JT TSR 29-6-2015). Si la Grèce quitte la zone Euro, la BNS va devoir encore défendre un seuil au dessus de ~1.035 CHF pour 1 Euro cette fois et viendra une nouvelle fois a capituler comme en Janvier 2015, si la Grève vote Non le 5 juillet. Mais cette fois-ci la BNS ne tiendra pas 3.3 années.
    Zorba mes convictions de fin décembre 2014 (seuil inférieur à 1.20 atteint durant quelques minutes) se sont révelées fructueuses en janvier. It is again time to short Euro – Long CHF and use leveraging tools instead of converting currencies like CFD’s or also PUT options on some ETF.
    Vive la Grèce – Vive le franc et la démocratie directe.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s