Le missile du Financial Times : Taxe de 30% sur tous les dépôts grecs au-delà de 8000 euros !

Ils appellent ça un « haircut ». Logique, un déposant est considéré comme un créancier de sa banque. Quant à moi j’avais noté, dans la liste des « réformes » que la troïka veut à tout prix imposer aux Grecs (et ensuite aux autres peuples européens), « la diminution à 1500 € du montant des dépôts non saisissable ». A bon entendeur… OD

missile financial times referendum grece

« Oui, c’est un très beau missile, bien calculé, bien piloté et parfaitement armé qui a explosé ce samedi sur les télés privées grecques qui se sont dépêchées de reprendre l’information, afin de pousser le OUI. Les journalistes du FT en poste à Bruxelles et Francfort ont expliqué dans un article que, selon leurs informations, la BCE et Bruxelles se sont mises d’accord pour forcer les banques grecques à prélever 30% sur tous les dépôts supérieurs à 8.000 euros…

« Greek banks are preparing contingency plans for a possible « bail-in » of depositors amid fears the country is heading for financial collapse, bankers and businesspeople with knowledge of the measures said on Friday. The plans, which call for a « haircut » of at least 30% on deposits above 8.000 euros, sketch out an increasingly likely scenario for at least one bank, the sources said. A Greek bail-in could resemble the rescue plan agreed by Cyprus in 2013, when customers funds were seized to shore up the banks, with a haircut imposed on uninsured deposits over 100.000 euros. »

Vous imaginez l’impact que cela a eu sur les Grecs ce samedi qui ont encore un peu de capital ! Et qui ne les ont pas sortis en liquide avant que les banques soient finalement fermées (samedi après-midi à Athènes, la quasi totalité des distributeurs étaient vides, et les rares qui « répondent » étaient pris d’assaut par les touristes comme j’ai pu le constater).

Encore une preuve de la perversité absolue de la BCE et de Francfort qui, avec cette information menaçant les Grecs de leur prendre 30% de leurs économies (si vous avez 10.000 euros, 3000 seraient pris par la banque…) veut peser à sa façon sur les résultats de dimanche soir…

Les banquiers n’aiment pas la démocratie, et vous venez d’en avoir une nouvelle preuve, lire ici le FT« .

Le blog de Pierre Jovanovic, le 5 juillet 2015

Lire aussi ZeroHedge :

Greek Banks Considering 30% Haircut On Deposits Over €8,000 : FT

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Le missile du Financial Times : Taxe de 30% sur tous les dépôts grecs au-delà de 8000 euros !

  1. Ping : Le missile du Financial Times : Taxe de 30% sur tous les dépôts grecs au-delà de 8000 euros ! - Ma banque a moi

  2. Eric PERMEZEL dit :

    C’est exactement ce que Mr Varoufakis qualifie à juste titre de terrorisme.

  3. Alcide dit :

    Amusant:

    Bild : Une réunion des dirigeants de la Deutsche Bank prévue à 22h
    Selon le quotidien Bild, les dirigeants de la Deutsche Bank ont prévu une réunion ce soir à 22 heures, pour prendre les décisions qui s’imposent après le référendum grec.

    http://fr.sputniknews.com/international/20150705/1016845493.html

    Au fait , quelle est l’exposition de la DB ( en direct et en dérivés ) à un éventuel vote Non donc à la certitude de la répudiation de la dette par les Grecs ?

    Banque qui risque de faire plouf et d’entrainer un beau et agréable carnage chez ses consœurs bancaires comme le CA.
    On va bien rire.

    Les âmes charitables peuvent leur fournir un fusil avec le bout du canon parfumé à la fraise afin que leur suicide ne leur laisse pas un méchant goût d’huile rance dans la bouche.
    Les banquiers on tellement l’habitude du luxe du fric qui ruisselle.

  4. Alcide dit :

    MARTIN SCHULTZ

    Martin Schulz , le président de l’euro-parlement met en garde les Grecs de voter non.
    Car les conséquences seront terribles :
    …« Sans argent frais, les salaires ne seront pas payés , le système de santé cesse de fonctionner, le réseau d’énergie et les transports publics cesseront de fonctionner… »

    http://www.zerohedge.com/news/2015-07-05/europarliament-president-threatens-greeks-armageddon-if-they-vote-no

    Certains pourraient y voir une intolérable menace à une nation souveraine

    …Puis la terre s’ouvrira , les fumées de l’enfer envahiront les villes alors les oiseaux des cieux tomberont rôtis et Janet Yellen enlève le bas…

    • Tim dit :

      Vous avez oublié la peste et le choléra, pourtant M. Schulz en connaît un rayon sur la question (comme tous les zeuropathes)…..

  5. Nanker dit :

    Maintenant ça semble établi… ON A GAGNE!!!!!!!

    Feu sur le quartier général bruxellois!!! Juncker au pilori! Schulz à Washington!

  6. zorba44 dit :

    Le non l’a emporté. Ça va danser sur les marchés. Ça va dérouiller dans la tête des poulailles financières qui prétendent prendre toutes nos libertés.

    Jean LENOIR

  7. zorba44 dit :

    Le vrai problème des institutions financières va être désormais de satisfaire les banques afin qu’elles ne tombent pas comme des dominos et aussi de maintenir coûte que coûte la façade euro. L’imagination maladive de la secte risque donc encore de faire des ravages et d’augmenter des additions, lesquelles ne seront jamais réglées.

    Les masques tombent, mais la Commedia d’el Arte continue. On subodore également que les 85% de grecs souhaitant conserver l’euro était une autre farce de la communication otanesque.

    Comme les « négociations » avec Tsipras n’aboutiront pas, Tsipras pourra virer sa cuti vers la drachme et les européens, la leur, vers le Grexit.

    Tout le monde aura sauvé la face et tout le monde aura perdu. Le peuple Grec retrouvera sa liberté …il redeviendra bon d’aller se prélasser sous les cieux bleus et ensoleillés de la démocratie retrouvée et de son destin restauré.

    C’est Poutine qui doit être content, il sort des feux de la rampe pour pas mal de temps ce qui lui permet de continuer à agir pour le bien de son peuple.

    Les européens, eux, continuent à payer pour l’Ukraine …jusques à quand ?

    Jean LENOIR

  8. Ping : Le missile du Financial Times : Taxe de 30% sur tous les dépôts grecs au-delà de 8000 euros ! Actualités

  9. LA Confidential dit :

    Attention, un missile (financier) peut en cacher un autre (militaire), comme le masque lénifiant de l’Europe en cache un autre beaucoup plus effrayant . Quand je disais autour de moi au début de la crise grecque, il y a quelques années, que tout cela finirait comme pour le Kosovo il y a quinze ans, l’on me prenait pour un dingue.
    Car le vote grec est plus que déraisonnable n’est-ce pas ? Il s’agit d’un acte caractérisé de barbarie annoncée, les fascistes de la gauche extrême grecque s’apprêtant à lancer leurs blindés (payés avec NOS prêts) sur le peuple européen insouciant, le ramenant aux heures les plus sombres de son histoire.
    http://www.rtl.fr/actu/international/une-rupture-avec-la-grece-conduirait-au-nationalisme-et-peut-etre-au-pire-analyse-olivier-mazerolle-7778920007
    Et quand on sait qu’il est antisémite de s’attaquer à la finance, la boucle est bouclée…
    Nous étions passés très près de la catastrophe avec les nazis serbe en 1999, et seuls la détermination de nos amis américains -honte aux nouveaux munichois qui les avaient tant calomniés- nous avaient préservés de l’irréparable.
    Les traîtres à l’Europe de la paix, du travail et de la tolérance, n’ont pas désarmé pour autant depuis.
    Nul doute qu’ils piailleront à nouveau sur la réponse que ne manqueront pas de donner nos amis et protecteur à ce nouveau et épouvantable réveil de la bête.
    (Et merci à OD pour son post d’hier, lequel m’a donné à penser que l’époque est encore plus folle que moi lorsqu’elle donne soudain un visage concevable à l’impensable).

    • zorba44 dit :

      Vous déraillez, vous sortez totalement de la question posée aux Grecs – à savoir continuer à s’étrangler un peu plus pour acquitter une dette illégale et injuste.

      Jean LENOIR

    • funny dit :

      Olivier Mazerolle, oh la la en voilà un « expert » qu’il est crédible !!! C’est vrai quoi, la pire des calamités qui nous menace aujourd’hui c’est le nationalisme (!)….
      Pas bon pour les bobos parisiens ça ; non pas bon du tout !

  10. Trend dit :

    Enfin des vacances bon marché se pointent à l’horizon !!!
    Vive le non, vive la Grèce hors de l’euro et enfin vive la fin de l’euro et vive la spéculation entre toutes les monniaes européennes.

  11. Ping : Ce qui vous attend après la faillite de la Grèce. » Patrie-Actus

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s