L’Union européenne, voyage en Absurdie

grece encore une aide

(source : Le Temps)

Lire aussi :  Athènes ne veut pas d’un « prêt-relais » (sic)

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour L’Union européenne, voyage en Absurdie

  1. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur Raimanet.

  2. zorba44 dit :

    Le gros sac de dettes a une forme de poire. Qui sont les poires ceux qui les offrent ou ceux qui les reçoivent – selon l’adage il y a les poires et ceux qui les mangent !

    Jean LENOIR

  3. Ping : L’Union européenne, voyage en Absurdie Actualités

  4. brunoarf dit :

    A propos de la faillite de la Grèce en 2009 :

    Le 6 octobre 2009, Georgios Papandréou devient Premier ministre.
    Onze jours après son arrivée au pouvoir, il annonce, dans un souci de transparence, que l’état réel des finances grecques avait été caché par le précédent gouvernement. Il fait rétablir les véritables données économiques, dont un déficit équivalent à 12,5 % du PIB pour la seule année 2009. La Commission européenne confirmera cette falsification des données quelques semaines plus tard.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ge%C3%B3rgios_Papandr%C3%A9ou_(1952-)

    Le 17 octobre 2009, tout le monde comprend que la Grèce est en faillite : la dette publique de la Grèce est de 299,69 milliards d’euros, soit 129,7 % du PIB. Mais les autres dirigeants européens, la BCE et le FMI ne veulent pas que la Grèce quitte la zone euro.

    Les autres dirigeants européens, la BCE et le FMI décident de tout faire, et même de faire n’importe quoi, pour garder la Grèce dans la zone euro.

    En 2009, au lieu de laisser la Grèce faire un défaut total sur sa dette, sortir de l’euro, revenir à la drachme, dévaluer, etc, ils décident de sacrifier le peuple grec et de garder la Grèce dans la zone euro.

    Six ans plus tard, le résultat est le suivant :

    Le peuple grec a été sacrifié.

    La Grèce est en faillite.

    Les banques grecques sont en faillite.

    L’Allemagne a réalisé 100 milliards d’euros d’économies grâce à la crise grecque. C’est ça, le plus important.

    Pour que l’Allemagne continue à s’enrichir, il faut que la Grèce continue à s’appauvrir.

    La construction européenne, c’est des nations du sud qui doivent continuer à s’appauvrir, pour que les nations du nord continuent à s’enrichir.

    La construction européenne, c’est un boulevard pour les fureurs nationalistes, pour les colères populaires, pour les partis extrémistes, puis, au bout du boulevard, …

    … la guerre.

    L’Allemagne, qui a adopté une ligne dure vis-à-vis d’Athènes, a fortement profité de la crise économique et financière en Grèce, révèle un institut d’études économiques allemand aujourd’hui.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/08/10/97002-20150810FILWWW00214-grece-l-allemagne-a-profite-de-la-crise-etude.php

    • zorba44 dit :

      Rareté, le signataire a fini hier de déguster la dernière des huit doyennes du Comice qu’il avait trouvées dans un supermarché d’Auckland …une rareté dont il n’avait plus profité depuis des années et qu’il a dégustée religieusement.
      Il n’y aura plus de doyennes du Comice bientôt sauf, peut-être, dans l’hémisphère sud.
      L’Europe et l’Allemagne broient l’agriculture, ce qui nourrit les hommes.
      De surcroît ce qu’on bouffera sera infâme, car en temps de crise et de guerre c’est au rutabaga qu’on revient …les quelques Anciens restant pourront vous le confirmer !

      Allez, bonnes vacances !

      Jean LENOIR

  5. téléphobe dit :

    A mon avis cela ressemble plus à une grosse cou*lle qu’à une poire et rira bien qui rira le dernier ;o)

    P.S. Un cheval… des chevaux – un migrant… des parasites.

    • rodez21 dit :

      @ téléphobe

      « P.S. Un cheval… des chevaux – un migrant… des parasites. »
      Mais n’est-ce pas justement le but recherché. Pensez à Schengen et à la libre circulation de tout et de tous…

  6. Ping : L’Union européenne, voyage en Absurdie - Ma banque a moi

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s