Les marchés préparent déjà Halloween ! (B. Bertez)

markets death cross« Semaine de défaite pour les autorités que celle qui s’est terminée le 4 Septembre.

La Chine avait stabilisé le Renmimbi , la Fed avait instillé le doute sur la hausse des taux le 17 Septembre, la BCE et la BOJ avaient baissé une fois de plus leur pantalon et promis plus de Q(E) en cas d’aggravation de la situation, rien n’y a fait, les marchés ont continué de baisser.

Les promesses ne suffisent plus, à modifier les perceptions. Le rendement des « paroles verbales » décroit, la parole des grands n’est plus d’or , elle devient Fiat.

Les gourous commencent à s’écharper, les uns stigmatisent la politique des autres arguant qu’elle accroît la volatilité et les sur-réactions, amplifiant ainsi la déroute. Quand le butin se fait plus rare, les dépouilles sont plus âprement disputées ! En plus certains requins sentent l’odeur du sang, n’est ce pas ! Sentiment bien singulier que celui de la peur qui se réveille, il y avait si longtemps que les petits génies de la finance de momentum et d’arbitrage ne l’avaient pas connue, ils l’avaient presque oubliée. Tant d’années de certitudes ou il n’y avait qu’à miser pour récolter, on avait oublié que les marchés avaient deux sens. Comme l’aurait dit Talleyrand, « l’incertitude est là, dans toutes ses horreurs, nous sommes à quelque jours d’un grand je-ne -sais -quoi ».

Les feuilles, la presse, les médias fidèles à leur mission de chien de garde aboient et agitent la queue, c’est le moment d’acheter, il faut profiter des occasions, des soldes, faire du « bottom fishing », c’est le moment de montrer que l’on est un vrai Trader, que l’on en a ! Le Wall Street , le FT, CNBC, conjuguent leurs efforts, sinon leur crédibilité, pour faire acheter, pour tracer une ligne de soutien. Hélas, les molosses de la bien-pensance financière aboient dans le vide car tout le monde est dans le même sens et cherche la sortie, la porte est étroite. Quand la magie du momentum s’est évaporée, quand le « buy the dip » a échoué, alors, le charme se rompt.

Encore heureux que tous ces gens ne lisent pas les fondamentalistes ou ceux qui comme Doug Short nous rappellent quelques chiffres que l’on avait voulu oublier ; sur les bases des quatre méthodes d’évaluation historiques qui ont fait leur preuve et dont la corrélation est bonne avec les performances d’investissement en actions, les marchés comme le S&P américains sont surévalués en moyenne de 50 à 90% !

Comme nous le répétons depuis maintenant quelques semaines, on peut rester sur-évalué, sur la base des méthodes classiques, confirmées, pendant très très longtemps, tant qu’il y a du momentum, tant que l’esprit de jeu est là ; mais quand l’aversion pour le risque montre le bout de son nez, gare !

Et nous ne cessons de le répéter, l’aversion pour le risque est en tendance haussière, elle, et elle finira par tout faire baisser. Il y a eu une première (fausse) alerte au printemps 2013, puis une seconde à l’été 2014 ; celle là était la bonne car les primes de risque n’ont cessé de se dilater et les divergences de se multiplier. Les sommets enregistrés ont été trompeurs, de mauvaise qualité avec des volumes médiocres et un rétrécissement continu du front des avances.

Pour couronner le tout, voila que les signaux techniques lourds se mettent à clignoter. Ainsi la sinistre « death cross » se promène un peu partout, comme si déjà on préparait Halloween : les moyennes mobiles 50 transpercent les moyennes mobiles 200. Ne souriez pas, ce n’est pas de la magie noire ou du marc de café, ou un oiseau de mauvais augure, la « death cross » c’est un signal technique tout ce qu’il y a de sérieux., avec un bon « record » d’anticipations adéquates.

La semaine dernière, le S &P 500 a creusé ses pertes , il a chuté de 3,4% , les Utilities ont perdu plus de 5%, le Nikkei a été amputé de 7%, l’IBEX de 5% , le DAX de 2,5%. Les devises faibles comme le Réal, le Rouble, le Rand ont perdu entre 4 et 8% de plus. Les financières chinoises battent de l’aile, … »

Bruno Bertez, le 7 septembre 2015

Rappels :

A propos des millénaristes, Octobre approche, le besoin de destruction montre son nez (B. Bertez)

La Grande catastrophe financière (E. von Greyerz)

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Les marchés préparent déjà Halloween ! (B. Bertez)

  1. zorba44 dit :

    Les cumulo-nimbus sont en train de grossir et de noircir à vitesse V. Et que fait-on quand les cumulo-nimbus ? …non on n’ouvre pas son parapluie à moins de risquer d’être foudroyé, on ne se met pas à couvert sous un arbre …mais on détale pour se terrer le plus possible et si possible au sec.

    Jean LENOIR

  2. PLA Island Retaking Battle

  3. Ping : Les marchés préparent déjà Halloween ! (B. Bertez) Actualités

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s