Les banksters et l’inégalité des revenus : humour de psychopathes / Chris Hedges : la pathologie des super-riches

Très court extrait d’une conférence organisée par le Milken Institute en avril 2015.

Voir aussi : Chris Hedges : la pathologie des super-riches

Rappel :

L’image du jour

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Les banksters et l’inégalité des revenus : humour de psychopathes / Chris Hedges : la pathologie des super-riches

  1. Deutsche Bank annonce des réductions d’effectifs très importantes dans sa branche banque d’investissement, dans le back-office et les activités de support IT. Les produits dérivés souffrent du manque de collatéral avec l’effondrement du prix des matières premières et les défauts de liquidités des titres actions sur les marchés asiatiques, sans parler des « quantitative tigtening », alias réduction des liquidités de marché par retrait des titres de dette publique de la circulation des capitaux bancaires. Mais cela n’empêche pas la FED de mettre temporairement des titres à la disposition des banques d’affaires comme JP Morgan, pour leur permettre de couvrir leurs pertes sur les dérivés pétroliers ou ceux collatéralisés par les matières premières (cf. emballement prodigieux des opérations de reverse repo).

    The cuts, it should be noted, aren’t unexpected. As Cryan noted after taking the helm, « the investment bank’s securities and derivatives trading businesses can’t continue to soak up capital. We cannot afford that luxury. Reducing this reliance should not place us at a competitive disadvantage as the market has anyway already moved in that direction. » Fair enough. We just hope there are still some competent people around to manage this:

    Tout cela annonce une brusque disparition de la liquidité sur les marchés monétaires, dont les victimes principales seront les émergents d’abord et les pays développés ensuite qui vont subir une relèvement des taux d’intérêt obligataires. Compte tenu de la situation sociale extrêmement tendu dans des pays comme la Turquie ou le Brésil, qui ont déjà subi plusieurs dévaluations monétaires d’affilée, d’où des pertes de pouvoir d’achat substantielles pour leurs populations, les conséquences de ces restrictions des liquidités de marché risquent d’allumer la mèche d’une bombe sociale dévastatrice.

    Un pays comme la Turquie est déjà au bord de la guerre civile compte tenu des tensions exacerbées entre les minorités ethniques ou religieuses. Si l’on ajoute à cela une explosion du chômage, du fait des restrictions apportées aux échanges avec l’Europe, on obtient la recette pour un dynamitage de régions entières, au Moyen Orient ou en Asie, régions qui cherchent désespérément un modèle alternatif à celui du crédit en dollars US qui maintient quand même son emprise mortifère malgré les efforts chinois pour s’en débarrasser (cf. tentatives ludiques de dé-dollarisation avec la création d’une banque d’investissement direct au capital en dollars désespérément ridicules par rapport au montant des liquidités américaines en circulation cyclique dans les émergents, dont la Chine et la Russie). La brusque augmentation des sorties de capitaux cette dernière semaine en Russie laisse bien augurer de la suite.

    https://www.tradingfloor.com/posts/russian-investors-crowding-the-exits-6213383?utm_medium=tf4-feed&utm_source=extract

    La tentative de création de marchés financiers en yuans sur le modèle américain est mort-née avec les mesures coercitives prises par le régulateur chinois mettant un terme à la liberté ‘investissement et surtout de désinvestissement, tout en instaurant un quasi contrôle des changes pour freiner les sorties de capitaux. Pire que la faillite du modèle bancaire américain, c’est donc l’absence de relève de la part des Chinois qui pose un gros problème à l’économie mondiale.

    En effet les liquidités en yuans devaient se substituer aux financement bancaires américains, notamment dans les émergents. Or de côté-là, c’est le vide absolu, la Chine préférant conclure des accords de swaps avec les Etats étrangers dans le cadre d’accords d’investissements téléguidés par l’Etat chinois. Or cette mise à disposition de liquidités en yuans n’intéresse pas grand monde du côté des entreprises privées. Le commerce de la Russie avec la Chine a par exemple diminué de 20% depuis janvier 2015. Donc a priori, ce modèle de financement public ne donne pas les résultats escomptés en matière de développement de l’économie privée et pour cause puisque ces liquidité sont conditionnées par des accords cadres inter-étatiques sous la forme d’investissement direct dans l’énergie ou l’agriculture par exemple.

    The USD strengthening since last July is the core driver of the global recession. Is the Fed insane enough to deepen the global recession by raising rates and pushing the U.S. dollar even higher? Who wins if the USD strengthens due to the Fed raising rates?

    In a globally interconnected economy, nobody wins.
    http://www.zerohedge.com/news/2015-09-14/globally-interconnected-economy-nobody-wins-if-fed-hikes-rates

  2. Excellentte interview de Chris Hedge.
    Tel un enfant a qui on impose pas de limites les très riches ont cette faculté de considérer que tout leurs désirs doivent être assouvis.
    Ce faisant il retourne en enfance avec les caprices liés à cet age.
    Et comme un enfant ils sont effectivement déconnectés de la réalité.
    Mais ceci n’est pas nouveau, Jean-Jacques Rousseau dans ses Confessions (1782) écrit :
    : « Enfin je me rappelais le pis-aller d’une grande princesse à qui l’on disait que les paysans n’avaient pas de pain, et qui répondit : qu’ils mangent de la brioche. »
    Ce ne serait pas un problème, s’ils ne détruisaient pas le monde autour d’eux…

  3. Quelques chiffres ci-dessous pour illustrer mon propos en ce qui concerne les liquidités en dollars US circulatnt ous formes de dettes dans les pays émergents, qui les rendent si vulnérables à une remontée des taux par la FED (notamment en termes de perte de valeur pour les détenteurs de la dette et de renchérissement de la charge de la dette pour les débiteurs accentué par la dévaluation de leurs monnaies). On comparera le montant des 3.3 trillions de dollars US avec les cent milliards de capitalisation de l’AIIB récemment créée par la Chine et cofinancée par les BRICS.

    . In emerging markets, for example, dollar-denominated debt has risen 81 per cent to $3.3tn over the past five years, according to the Bank for International Settlements. Higher US rates mean a strong dollar, making the payments even more expensive in the borrowers’ local currencies. Combine that with a slowdown in emerging markets, and a move by the Fed would make a bad situation worse.

    http://www.ft.com/cms/s/0/49f8b480-525e-11e5-b029-b9d50a74fd14.html#ixzz3ljOcVp8g

  4. La fracture numérique ne cesse de s’élargir entre les migrants; désormais il y aura ceux qui auront accès au visa numérique Schengen et ceux qui s’en passeront en franchissant la frontière avec leurs pieds. Dans ce domaine-là comme dans d’autres, l’écart grandissant entre le monde rêvé des technocrates évoluant dans le monde virtuel de l’informatique et une réalité retournant à la barbarie et au chaos propres aux vides juridiques que l’Europe prétend combler prend des proportions grotesques.

    Quid des procédures administratives d’enregistrement informatique? Quid des normes sanitaires? Quid des normes relatives à la qualité du logement? Quid de l’immigration choisie basée sur le tri des migrants? C’est tout l’édifice réglementaire et administratif européen qui est entrain de chavirer sous les coups de boutoir d’une mondialisation à l’envers faite de régression civilisationnelle et d’absence de règles, dans un monde où les organisations criminelles s’introduisent dans le vide créé par une gouvernance marchant à l’envers de la raison.

    À compter du 14 septembre, toute demande de visa Schengen par un citoyen russe devra s’accompagner d’un relevé d’empreintes biométriques par l’autorité consulaire et d’une photographie d’identité numérique.
    Le demandeur devra se rendre en personne dans un centre compétent ou au consulat afin de fournir ces données biométriques. Si la personne voyage souvent en Europe, cette démarche ne sera toutefois à réitérer que tous les cinq ans.

    Ces nouvelles directives ne concernent pas les enfants âgés de moins de douze ans au moment de la demande, ni les personnes se trouvant dans l’impossibilité physique de fournir leurs empreintes digitales. Les représentants de l’État et les délégations officielles ne seront pas non plus tenus de fournir ces informations.
    http://www.lecourrierderussie.com/2015/09/ue-visa-schengen-biometrique-russie/?utm_source=Le+Courrier+de+Russie+-+Newsletter&utm_campaign=cbdf5c12d7-Edition_14_septembre9_14_2015&utm_medium=email&utm_term=0_76a16a0a15-cbdf5c12d7-133644009

  5. Alcide dit :

    Prochainement sur nos écrans:
    Le grand spectacle de la découverte du prix dans un marché soudainement devenu libre car sans marchandise à proposer qui consistera ainsi pratiquement à découvrir le prix de l’or papier versus le prix du réel .

    La Chine et l’Inde raflent l’or physique à la bourse de Londres.

    Selon le président de la société minière russe Petropavlovsk plc, il est presque impossible de trouver de l’or physique sur le marché de Londres.

    La Chine et l’Inde ont racheté l’ensemble de l’or physique du London Metal Exchange (LME), a estimé mercredi dernier Peter Hambro, président d’une des plus grandes sociétés minières de Russie, Petropavlovsk plc.
    « L’Inde et la Chine achètent d’énormes quantités d’or. Il est presqu’impossible de trouver de l’or physique sur le marché de Londres afin de l’expédier dans ces pays. Nous recevons régulièrement des demandes de la part de la Russie concernant la livraison d’or vers l’Inde et la Chine, car personne n’a pas de métal réel. On ne nous fait que des promesses vides. Personnellement, je redoute sérieusement qu’on finisse par faire une croix sur ce marché, sur le marché papier. Les gens diront juste +Désolé, mais nous nous liquidons+, et ça sera tout », a-t-il déclaré dans une interview à la chaîne de télévision Bloomberg TV.
    Suite:
    http://fr.sputniknews.com/economie/20150914/1018156409.html

    Les super-riches pourront alors contempler les tas de zéros et de uns de leur richesse sur le grand disque dur bancaire.

    Ceux qui ont des tas de « physique » intransportable pourront redécouvrir l’efficacité séculaire des pieds dans la braise pour leur faire cracher le morceau.

    Allons nous vers une redistribution par un effacement partiel de l’oligarchie en monnaie fiat qui ne peut subsister uniquement dans un monde stable et non dans un monde en proie à la guerre qu’elle soit classique ou civile ?
    Car un ultra-riche est un parasite absolument dépendant pour toute sa subsistance , qu’il l’ignore ne change rien aux conséquences.

    • zorba44 dit :

      Alcide bonjour,

      A vous lire on croirait que vous détenez des tombereaux d’or papier …auquel cas vous ferez le bonheur des détenteurs de physique !

      …Un élevage de canaris ça se transforme et l’achat de matières premières bradées est une des solutions pour ne plus avoir à se faire carboniser les petons.

      Là où l’accord est total réside dans la réduction drastique du nombre de riches et de super riches.

      • Alcide dit :

        Bonjour Jean,
        Hélas , je ne détiens ni de tombereaux de papier, si ce n’est des emprunts Russes de l’aïeul dûment certifiés par la Banque Rothschild , ni des tombereaux de canaris…

        Mais ça ne m’empêche pas de réfléchir à la situation actuelle et future , d’ailleurs facilement prévisible sans lunettes roses, au milieu de mes tombereaux de bois pour l’hiver à tous ceux qui n’auront que leur I Machin et leur fortune virtuelle pour manger et se chauffer.
        Il est même possible que prendre du recul et être hors système , sans toutefois changer de planète , aide à posséder une meilleure perception du sens de l’agitation actuelle.

      • zorba44 dit :

        Bonjour Alcide,

        Je pense que vous et moi ne nous faisons plus beaucoup d’illusions (si nous en avons eu) sur le devenir du monde. C’est vrai les emprunts russes qui n’en a pas eu. Dans notre business conference room ici (ainsi dénommée car il y a eu une société pour venir ici il y a trois ans ressourcer sa petite équipe de direction) sont accrochés sur le mur une planche d’assignats et un billet de 500 F des années trente, qui témoignent de la vacuité du système papier.
        Les riches vont s’entretuer car les fortunes papier ou numériques vont s’évaporer et pour le reste du vulgum pecus ce sera un temps « formidable » dans toute l’acception étymologique du qualificatif.

        A bientôt

        Jean

  6. Comment et pourquoi les élites ont créé et entretenu la pire sécheresse dans l’histoire de la Californie. Profitons-en pour rappeler que l’or ne se mange pas…

  7. zorba44 dit :

    Un super riche c’est comme la fameuse Madeleine …qui trouve que le prix à payer (la mort de centaines de milliers d’enfants en Irak) valait bien le coup.
    Un super riche est une machine à penser de cette façon là exclusivement : tout est dit.

    Jean LENOIR

  8. Ping : Les banksters et l’inégalité des revenus : humour de psychopathes / Chris Hedges : la pathologie des super-riches Actualités

  9. Signe des temps et de la mauvaise passe que traverse l’Allemagne: le patron de BMW s’effondre, en pleine présentation des nouveaux modèles de la marque, lors du salon de Francfort.

    http://europe.autonews.com/apps/pbcsi.dll/storyimage/CA/20150915/ANE/150919917/AR/0/AR-150919917.jpg&MaxW=622&cci_ts=20150915030345

    FRANKFURT (Reuters) — BMW’s Group CEO Harald Krueger collapsed on stage at the Frankfurt auto show today.

    Krueger fell to the floor as he was commenting on BMW’s latest models during a news conference. Two men escorted him off stage. Kruger was able to walk.
    http://europe.autonews.com/article/20150915/ANE/150919917/bmw-ceo-krueger-collapses-on-stage-at-frankfurt-show

  10. Korean man destroys his POS Mercedes that broke 3 times… Watch now, Mercedes trying to pull videos! He destroys his Mercedes S63 AMG front of mercedes dealer.

    The man finally bought his dream car after 15years of hard work. But the s63amg 4matic he bought had a defect. It turned off by itself for two times. The ShingSung Motors promised him that they’ll get him a new one if that thing happens again. It happened again,but they didnt keep their promise. So he got really mad and started to smash his car in front of dealers. They called the police and now the man is charged for breaking the property(doesnt matter who owns it), and interfering their workplace

  11. « We have tortured and killed and maimed and raped around this planet. We don’t operate under international law; we have the law of the jungle »

    Read More: http://www.trueactivist.com/must-watch-ex-marine-goes-crazy-blows-whistle-on-syrian-false-flag-and-real-agenda/

    • Oui, cette intervention de Ken O’Keefe (qui date de 2013) est formidable, la vidéo existe d’ailleurs avec sous-titres français, je la gardais sous le coude pour la poster à l’occasion…

      • zorba44 dit :

        Superbe document …à ne voir que la tête basse de ce Lawrence Korb à Washington.
        Ah les frappes limitées …on voit ce que ça donne et où cela conduit aujourd’hui !

        Jean LENOIR

      • JEFF dit :

        OH là là il envoie du bois ce Marine….BRAVO !!!!

  12. raimanet dit :

    « reblog » absent !

  13. FDS dit :

    http://www.anti-k.org/2015/09/08/%ef%bb%bflordre-neoliberal-pillant-la-terre-et-asservissant-les-vulnerables-doit-etre-aneanti/
    EXTRAITS DU TEXTE DE CHRIS HEDGES
    Chris Hedges: « L’ordre néolibéral, pillant la Terre et asservissant les vulnérables, doit être anéanti »

    « Nous ne sommes pas, aux États-Unis, moralement supérieurs à l’État islamique. Nous sommes responsables de la mort de plus d’un million d’Irakiens et de la migration forcée de plus de 4 millions d’autres. Nous tuons en plus grand nombre. Nous tuons avec encore moins de discernement. Nos drones, nos avions de combats, notre artillerie lourde, nos bombardements navals, nos mitrailleuses, nos missiles et forces prétendument spéciales — des escadrons de la mort dirigés par l’état — ont décapité bien plus de gens, enfants inclus, que l’État islamique. Lorsque l’État islamique a brûlé vif un pilote jordanien dans une cage, cela faisait écho aux agissements quotidiens des États-Unis, lorsqu’ils incinèrent des familles dans leurs maisons, avec les frappes aériennes. Cela faisait écho à ce que font les avions de combats israéliens à Gaza. Oui, ce que l’État islamique a fait était plus brutal. Mais moralement ça n’était pas différent. »

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s