Charles Gave : « La politique monétaire des Etats-Unis a été capturée par une ploutocratie »

Depuis la fin des années Clinton, « la politique monétaire des Etats-Unis est faite par les riches pour les riches. Il faut sortir de ça pour retourner à la démocratie ». Et Nicolas Doze qui fait l’étonné… OD

(BFM Business, 20 janvier 2015 via News360x)

Quelques rappels :

[Ploutocratie] La finance, une route vers la ruine

Ils détruisent sciemment votre retraite, vos assurances vie, votre épargne et votre protection sociale (B. Bertez)

Les banksters et l’inégalité des revenus : humour de psychopathes / Chris Hedges : la pathologie des super-riches

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 51 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour Charles Gave : « La politique monétaire des Etats-Unis a été capturée par une ploutocratie »

  1. IceBot dit :

    Il a peur pour son poste Nico? c’est vrai que son salaire à BFMbiz est pas financé par l’Amicale des joueurs de pétanque de la Courneuve….:-)

  2. Non la politique monétaire des Etats-Unis n’a pas été « capturée » par la ploutocratie à la fin des années Clinton, i.e vers l’an 2000, mais avec la création de la FED, cartel de banquiers privés, en 1913!!

    Quand on écoute Charles Gave, il ne faut pas oublier qu’il a pour client l’ensemble des banquiers d’affaire de la planète et qu’il est un monétariste libéral convaincu et con-vaincu sur la fin (c’est facile, mais bon). Confère le bouquin de G Griffin, « The Creature from Jekyll Island » et bien d’autres au sujet de la ploutocratie BANCAIRE et non politique qui s’est emparée du gouvernement des Etats-Unis et pas seulement de sa politique monétaire.
    http://www.realityzone.com/creature.html

    • Vous n’avez pas tort. Mais on peut tout de même souligner l’extraordinaire prise d’otages qui s’est produite à la fin des années Clinton avec l’abrogation du Glass-Steagall Act en 1999…

      • Oui c’est vrai: mais si je ne m’abuse ce sont bien les banquiers américains de concert avec la clique Greenspan, L. Summers, etc qui sont à l’origine de la libéralisation de produits dérivés qui étaient auparavant interdits, comme les obligations collatéralisées et autres dérivés de crédit comme les CDS. Et cette libéralisation avait été préparée par l’administration Reagan, qui de concert avec le gouvernement britannique de M. Thatcher et la Commission européenne ont mis en oeuvre la libéralisation des marchés financiers avec la libre circulation des capitaux entre les places financières, qui a donné naissance aux énormes marchés de la dette en dollars US puis en euros; Alors nous faire croire, que brusquement des ploutocrates non définis se sont emparés brusquement de la politique monétaire américaine, c’est se moquer du monde. D’ailleurs le même Charles Gave ne tarissait pas d’éloges à l’époque à propos de la politique monétariste laxiste de Greenspan, sans compter celles de Londres (plaque tournante des dérivés de crédit européens) entre 2000 et 2007. Il n’a rien vu venir!! Donc, un peu de décence et d’effort de mémoire s’il-vous-plait.

      • Je sais et je vous ai donné raison, donc pas la peine d’insister lourdement. Je ne vois d’ailleurs pas en quoi j’ai manqué de décence…

      • matbee dit :

        L’arrogance de Jaisson le perdra.

  3. Syria ‘in a state of complete war’ with terrorism – Assad (FULL INTERVIEW)

  4. Il y a une vie après les marchés et cette vie s’appelle le socialisme écologique, base idéologique du NOM V2.0, alias Agenda 21 cher à Madame Belkacem qui en a fait la base des programmes pluridisciplinaires de CM1/CM2, comprenant entre autres l’abrogation de la propriété privée, les vaccinations obligatoires pour tous, l’égalité des sexes et la promotion de la femme à tous les niveaux de responsabilité, la création de méga-exploitations agricoles converties aux OGM au nom de sécurité alimentaire, etc.

    http://canadafreepress.com/article/75315?utm_source=CFP+Mailout&utm_campaign=6bb3f982a4-5_20_2015&utm_medium=email&utm_term=0_d8f503f036-6bb3f982a4-291116541

  5. 《em》Depuis la fin des années Clinton, « la politique monétaire des Etats-Unis est faite par les riches pour les riches.. 《/em》.
    Non cette interprétation des faits est incorrecte.
    La politique monétaire des USA a pour objet de relancer la croissance .
    Cette relance de la croissance ne peut se faire quand augmentant la masse monétaire.
    En combattant l’inflation sur le panier moyen de la ménagère alors mécaniquement la monnaie en surplus est accaparée par les plus riches.
    Il ne s’agît aucunement d’une volonté en faveur des plus riches mais des conséquences d’un souhait de vouloir la croissance à tout prix.
    Passée un certain seuil de richesse la croissance ne peut se réaliser qu’en creusant les inégalités.

    • matbee dit :

      La croissance ? MDRRR
      Vous voulez dire la croissance des dividendes et des profits des banksters, OUI !
      Dont il n’y a jamais eu transmission à l’économie réelle.

      • Qui a dit le contraire ?
        C’est ce j’ai écris : la croissance ne peut se réaliser qu’en creusant les inégalités.
        Et pour répondre à notre contradicteur zorba44 si ce que j’ai écris vous semble faux alors voici un petit raisonnement par l’absurde.
        1. La croissance peut se réaliser sans accroître les inégalités.
        2. Les personnes sont donc de plus en plus riches.
        3. Si tout le monde est riche, personne ne l’est.
        4. Si personne ne l’est c’est qu’il existe bien un seuil ou il n’est plus possible d’accroître la richesse du système.
        CQFD.
        Si vous êtes pas d’accord avec ce raisonnement , prouvez qu’il est faux en trouvant un contre exemple !
        Veuillez noter que ce j’affirme est parfaitement simulé par le jeu du Monopoly.
        Au début tout le monde est égaux, s’il n’avait pas constamment création monétaire, l’équilibre du début ne pourrait pas être rompu car il ne serait plus possible d’acheter des maisons qu’il seul permet la rupture d’égalité.

      • zorba44 dit :

        Tous les Grecs sont menteurs
        Or Socrate est Grec
        …Socrate est donc menteur !

        C’est quoi, selon vous, la richesse ? Quel effet cela apporte-t-il aux individus en général et en particulier ? Le signataire peut répondre à cette question, mais serait heureux de voir si la vôtre (réponse) sort ou non du syllogisme.

        Jean LENOIR

    • zorba44 dit :

      Vous semblez ignorer, et c’est là votre tort, que le fait d’accaparer la richesse par un permanent doping sur les salaires et par l’accroissement des marges ne profite qu’au capital. Bien entendu il en découle l’affaissement du pouvoir d’achat des salaires malgré la pression sur les prix et, par là-même, cette politique n’a aucun avenir.
      Le fait de vouloir relancer les déficits d’état par un déferlement de création monétaire ne peut être la solution …sauf pour les riches qui dansent de plus en plus sur une richesse déconnectée de l’activité.
      Dire que « passée un certain seuil de richesse la croissance ne peut se réaliser qu’en creusant les inégalités » est une aberration de la compréhension des systèmes. La richesse basée sur la vague monétariste sans limite ne profite, donc, dans un premier temps,qu’aux riches et super-riches …Ensuite ce segment va découvrir que sa richesse est adossée à une muraille de sable.

      Jean LENOIR

      • La définition la plus rigoureuse de la richesse vous ne la trouverez nulle part à part en consultant mes écrits.
        J’ai la modeste prétention d’avoir trouvé cette définition que je ne donnerai pas ici car il faudrait également définir les différents termes utilisés dans cette définition ce qui nous mènerait à une discussion trop longue afin de se comprendre en étant d’accord sur les concepts employés.
        Aussi je vais en donner une définition plus trivial.
        Peut être considéré comme riche quelqu’un qui a suffisamment de biens pour ne pas avoir besoin de travailler sans pour autant renoncer à aucun biens ou services élémentaires.
        A partir de cette définition si tout le monde est riche personne n’a besoin de travailler , je vous laisse conclure l’état d’un monde où plus personne ne travaille…
        Par l’absurde, c’est donc impossible donc il existe bien un seuil de richesse.
        Re CQFD.

  6. Ping : Charles Gave : « La politique monétaire des Etats-Unis a été capturée par une ploutocratie » Actualités

  7. Pierre dit :

    En ce qui a trait à la question de croissance et de richesse prise globalement, je ne crois pas que c’est à partir de notre raison (induction, déduction, raisonnement, preuve, hypothèse, théorie, définitions…etc.), de notre mémoire, de nos expériences de vie, de nos passés et de nos projections futures cartésiennes que nous parviendrons à cerner véritablement et à résoudre ce qu’est la richesse réelle pour tous, la croissance réelle pour tous, et l’égalité réelle de tous, la liberté réelle de tous et la fraternité réelle de tous.

    Tant que nous parlons de richesse, par exemple, nous sous-entendons raisonnablement de ce point de vue qu’il y a existence de pauvreté, de la présence de riches et de pauvres, le même mécanisme mental s’applique avec les concepts de croissance versus décroissance ou récession ou crise ou crash, avec le principe d’égalité sous-entendant qu’il y a aussi en présence des inégalités, de ceux qui sont frères et de ceux qui ne le sont pas. Autrement dit la raison coupe tout concept en deux, selon le point de vue, cela devient bien ou cela devient mal, vrai ou faux, c’est l’effet miroir, la croissance des riches devient l’appauvrissement et la perte du pouvoir d’achat des autres, c’est la dualité, la séparabilité, la traduction de l’apparition du concept des classes dans ce système, et sa conséquence les conflits, les tensions, les luttes, les débats, les guerres, les confrontations des egos, des groupes d’egos, des institutions, des corporations, des politiques, des religions, des économies, des marchés, de la géopolitique, du pouvoir de chacun qui s’entre-déchire en permanence s’y on si laisse trop prendre.

    Ce que je tente de dire, c’est que nos raisons à tous sont maintenant dans un cul-de-sac, ils sont impuissantes, et qu’il n’y a plus d’éléments aujourd’hui qui nous permettraient de résoudre l’équation de ce système moribond, le mort est mort, et la mort c’est la mort, et la mort de la mort c’est la Vie, il n’y a plus rien à faire avec cette carcasse, qu’accueillir ce qui vient et ce que nous sommes réellement, à l’image de la grenouille qui voulait être plus gros que le bœuf et qui a fini par éclater, comme nos egos y arriveront tôt ou tard face à cette déconfiture, à l’image des bulles financières à bout de souffle; c’est tout le système qui finira par imploser sur lui-même et c’est bientôt, et c’est donc la venue de la délivrance dépendant du point de vue que nous adoptons. Et ce n’est pas une si mauvaise chose lorsqu’on le regarde aller, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a perdu la tête, et surtout qu’il a perdu le cœur.

    C’est pourquoi, en cette fin de civilisation, l’intervention d’inconnus dans nos vies sera salvatrice, le retour à l’intériorité et au sacré, et la reconnexion à l’essentiel, nous permettra de repartir sur des basses réelles et solides comme le roc, neuves, avec la venue de notre propre esprit enfin révélé, c’est notre seule porte de sortie. Et je crois que nous en sommes là, et que ce n’est pas demain, que cela se vit pour tous ici et maintenant, aujourd’hui même! Le meilleur est déjà là, même si nous ne le voyons pas, et le pire est déjà derrière nous, et la fête est à venir.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s